929–944 di 3981 risultati

La Voix de la terre

7 joueurs, 7 visions du futur.
Chacun tente d influencer l avenir.
Mais c est sans compter sur le 8e joueur,
notre mère la Terre,
qui n a pas dit son dernier mot …
Le plus scientifique de nos romanciers poursuit sa saga des micro-humains sur fond d apocalypse. Alors qu une 3e guerre mondiale se profile à l horizon, Gaïa, la Terre, semble vouloir se rebeller contre ses habitants. Humains et micro-humains prêteront-ils attention à sa voix ?

Un visage dans la foule

Depuis la mort de sa femme, Dean Evers trompe l’ennui de ses vieux jours devant les matchs de baseball à la télévision. Quand soudain, dans les gradins, il découvre au cœur de la foule un visage surgi du passé. Quelqu’un qui ne devrait pas être là, au stade… ni même parmi les vivants.

Soir après soir, Dean se laisse hypnotiser par les visages de ceux qu’ils n’espérait – ou ne voulait – plus voir. Mais le pire est à venir…

Stephen King, le maître du fantastique, et son acolyte Stewart O’Nan tordent le quotidien et le réalisme jusqu’à leur point de rupture, avec brio, naturellement.

En exclusivité numérique chez Bragelonne !

(source: Bol.com)

La vallée des rubis

Plus secrète que La Mecque, plus difficile d’accès que Lhassa, il existe au cœur de la jungle birmane une petite cité inconnue des hommes et qui règne pourtant sur eux par ses fabuleuses richesses depuis des siècles: c’est Mogok, citadelle du rubis, la pierre précieuse la plus rare, la plus chère, la plus ensorcelante. Mogok, perdue dans un dédale de collines sauvages par-delà Mandalay. Mogok autour de laquelle rôdent les tigres. La légende assure qu’aux temps immémoriaux un aigle géant, survolant le monde, trouva dans les environs de Mogok une pierre énorme, qu’il prit d’abord pour un quartier de chair vive tant elle avait la couleur du sang le plus généreux, le plus pur. C’était une sorte de soleil empourpré. L’aigle emporta le premier rubis de l’univers sur la cime la plus aiguë de la vallée. Ainsi naquit Mogok…
(source: Bol.com)

L’Ultime Auberge

Dans un ultime effort artistique, un écrivain gravement malade conçoit un texte dont la réalisation est constamment mise en difficulté, entravée. En livrant, avec une sincérité radicale et une lucidité sans faille, ses réflexions politiques, l’enfer de sa maladie, ses pensées intimes, sa vie recluse, les épreuves de son mariage et les fragments littéraires qu’il parvient malgré tout à extirper, cet artiste refuse d’exister dans ce qu’il appelle le “Jardin des trivialités”. Le style, l’ironie et la férocité de l’ensemble boule-versent toutes nos certitudes – sauf celle que l’art triomphe. Imre Kertész transforme ici le “duel” entre sa maladie de Parkinson et l’écriture d’un nouveau roman en une oeuvre autofictionnelle sublime et poignante. Le Prix Nobel de littérature témoigne ainsi jusqu’au bout du combat de l’individu pour sa dignité dans des circonstances extrêmes.
**
### Présentation de l’éditeur
Dans un ultime effort artistique, un écrivain gravement malade conçoit un texte dont la réalisation est constamment mise en difficulté, entravée. En livrant, avec une sincérité radicale et une lucidité sans faille, ses réflexions politiques, l’enfer de sa maladie, ses pensées intimes, sa vie recluse, les épreuves de son mariage et les fragments littéraires qu’il parvient malgré tout à extirper, cet artiste refuse d’exister dans ce qu’il appelle le “Jardin des trivialités”. Le style, l’ironie et la férocité de l’ensemble boule-versent toutes nos certitudes – sauf celle que l’art triomphe. Imre Kertész transforme ici le “duel” entre sa maladie de Parkinson et l’écriture d’un nouveau roman en une oeuvre autofictionnelle sublime et poignante. Le Prix Nobel de littérature témoigne ainsi jusqu’au bout du combat de l’individu pour sa dignité dans des circonstances extrêmes.
### Biographie de l’auteur
Prix Nobel de littérature en 2002, Imre Kertész est né le 9 novembre 1929 dans une famille juive modeste de Budapest. Déporté à l’âge de quinze ans à Auschwitz, il est ensuite transféré à Buchenwald puis au camp de travail de Zeitz. Son expérience des camps de concentration le marque profondément et imprègne toute son oeuvre, sans pour autant qu’elle ne s’y limite. Refusant tout nationalisme, Imre Kertész se décrit lui-même comme un juif européen et vit avec sa femme à Budapest sans pour autant sortir de son appartement. Gravement atteint de la maladie de Parkinson, il a dû en effet renoncer en 2013 à son choix de vivre à Berlin où il s’était établi en 2002. En perpétuel conflit avec les instances politiques de sa patrie, il a pourtant reçu, en 2014, la plus haute distinction hongroise. Son oeuvre a été récompensée par de très nombreux prix européens. En France, Imre Kertész est publié par Actes Sud.

Tu tueras le père

Petit garçon, Dante Torre a survécu à l’enfer de la séquestration. Il enquête désormais sur une vertigineuse affaire d’enlèvements d’enfants. Car son ravisseur sévit toujours…
« Meilleur thriller de l’année 2014 » selon Il Corriere della Sera, Tu tueras le Père est un véritable best-seller en Italie, vendu dans plus de dix pays et bientôt adapté en série TV.
Sous un soleil de plomb, un homme court, désorienté, le long d’une route qui mène à Rome. Luca, son jeune fils, a disparu lors d’un pique-nique familial dans le Pratoni del Vivaro, un parc naturel à quelques kilomètres de là. Les enquêteurs dépêchés sur place découvrent bientôt la mère dans une clairière, décapitée. Ils pensent que c’est lui, le mari, qui dans les affres d’une dispute conjugale, a tué son fils, puis caché le corps. Mais où ? Aucune trace de l’enfant, nulle part. Quand Colomba Caselli arrive sur les lieux de la reconstitution, elle comprend immédiatement que quelque chose ne tourne pas rond… Colomba a trente-deux ans et des yeux d’un vert changeant. Elle est belle, instinctive, physique, mais elle n’est plus en service. Elle a pris un congé à durée indéterminée après avoir assisté, impuissante, à un événement tragique qu’elle nomme avec pudeur « Le Désastre » ; et qui l’a laissée très fragile. Cependant, même retirée de la vie policière, elle ne peut cesser d’être un flic et l’un des meilleurs. Le commissaire Rovere, son ex-patron, le sait : il lui demande comme une faveur de mener l’enquête pour lui, en toute discrétion, et d’aller consulter un expert du rapt et de la maltraitance infantile, Dante Torre, surnommé « l’enfant du silo ». Avec son allure de Bowie punk, maigre et toujours vêtu de noir, complètement phobique, dépendant, obsessionnel et paranoïaque, Dante a une approche très personnelle de son travail. Et pour cause : il a été enlevé lorsqu’il était un tout jeune garçon. Pendant onze ans, il a grandi dans l’exiguïté d’un silo à grains avec pour seul contact avec le monde extérieur un mystérieux individu qu’il appelle « Le Père ». À présent, l’enquête de Colomba le confronte à son pire cauchemar. Car, derrière la disparition du petit Luca, Dante reconnaît très vite la signature de ce « Père » jamais identifié, jamais arrêté. Mais si tel est le cas, pourquoi son geôlier aurait-il décidé de frapper à nouveau ? Et pourquoi tant d’années plus tard ? Colomba s’interroge : peut-elle vraiment se fier à son partenaire ? Ou bien Dante l’entraine-t-il, malgré elle, dans l’enfer d’une chasse aux fantômes ? Entre flashback, machinations et course contre la montre, Sandrone Dazieri construit un magnifique thriller qui plonge le lecteur dans un crescendo constant d’adrénaline.
**

Trilogie Promise (Tome 1) – Promise

Cassia a toujours fait confiance. Quand elle apprend qu’elle est promise à son meilleur ami, tout semble parfait. Jusqu’à une toute petite erreur du système, qui ne dure qu’une seconde. Une seconde qui suffit à plonger Cassia dans un dilemme impossible : Xander ou Ky, la vie qu’elle connaît ou la route inexplorée, les certitudes ou l’amour qui finalement décidera pour elle. Le premier tome d’une trilogie fascinante dans une société futuriste terrifiante. Une écriture limpide. Une construction parfaitement maîtrisée. PROMISE nous fait réfléchir sur l’amour, la recherche du bonheur et la liberté. Une prouesse! Traduite en trente-cinq langues, la série a rencontré un succès international et s’est vendue à plus de 1,5 million d’exemplaires dans le monde.

Traverser l’Enfer et croire encore au Paradis

” J’ai été enchaînée, affamée, battue, violée, pourtant ce monstre n’a pas totalement broyé mon esprit. Je n’ai jamais cessé de croire en la vie… ”

Le 6 mai 2013, le monde entier bascule dans l’horreur en découvrant l’affaire des séquestrées de Cleveland. Première des trois victimes d’Ariel Castro, Michelle Knight raconte ses onze années de calvaire.
En captivité, elle a subi toutes les humiliations dans des conditions inhumaines. Mais le pire dans ce cauchemar éveillé est que ses proches n’ont rien fait pour la retrouver. Elle n’a même jamais été déclarée disparue…
Preuve vivante que l’on peut survivre à l’impensable, Michelle Knight a tenu bon. Par amour pour son fils. Par croyance en des jours meilleurs. Aujourd’hui, elle écrit ce livre pour donner de l’espoir à ceux qui souffrent en silence.

(source: Bol.com)

Tout Est Normal

L’ACTUALITÉ À LA MOULINETTE
Autant l’admettre, je me suis largement fourvoyé au soir du 6 mai 2012 : après cinq années passées sous Nicolas Sarkozy, j’étais persuadé que plus jamais on ne rirait autant. Les Morano, Besson, Hortefeux… nous avaient tellement régalés par leurs outrances et leurs dérapages qu’il me semblait illusoire d’espérer un nouveau spectacle à la hauteur.

Et, comble de malchance, pour succéder à la dream team sarkozyenne, les Français avaient élu un ” président normal ” ! ” Lui président ” aurait en tout point un comportement exemplaire… C’était sans espoir, on allait s’emmerder !

In fine, le spectacle offert depuis deux ans et demi ne cesse de nous éblouir. Les affaires Cahuzac, Taubira, Aquilino Morelle, l’épisode du scooter, les promesses non tenues, la répudiation de Valérie Trierweiler, la courbe du chômage qui s’apprête toujours à baisser… Un régal ! D’autant que, de peur de perdre la main, la droite s’est, elle aussi, surpassée : élection truquée de l’UMP, affaire Bygmalion, démission de Jean-François Copé, mises en examen à répétition de Nicolas Sarkozy… Du grand art ! Sans oublier le FN, le Front de gauche, nos amis les Verts… tous ont donné le meilleur d’eux-mêmes !

Aujourd’hui, je m’en veux d’avoir douté de nos hommes politiques, car, encore et toujours, ils m’ont bluffé !

S. G.

(source: Bol.com)

Le tour d’abandon

Début du XIVe siècle. Hardouin Cadet-Venelle, bourreau, n’a jamais porté sa charge comme un fardeau jusqu’à ce qu’il sangle sur le brasier Marie de Salvin, une innocente. Une quête l’anime depuis : faire vraie justice. Mais le voilà confronté à une affaire de poison, à des meurtres et, pire encore, à la disparition d’enfants confiés aux tours d’abandon. M. Justice de Mortagne ne reculera devant rien pour résoudre ces mystères, ni la férocité. ni la ruse. ni l’amour, ignorant que le plus blessant des trois n’est pas celui qu’il croit.

Territoires

Depuis la dernière enquête du capitaine Victor Coste et de son équipe, le calme semble être revenu au sein du SDPJ 93. Pas pour longtemps, hélas ! L’exécution sommaire de trois jeunes caïds va les entraîner sur des pistes inimaginables.
Des pains de cocaïne planqués chez des retraités, un chef de bande psychopathe d’à peine treize ans, des milices occultes recrutées dans des clubs de boxe financés par la municipalité, un adjoint au maire découvert mort chez lui, torturé… et Coste se retrouve face à une armée de voyous impitoyables, capables de provoquer une véritable révolution.
Mais qui sont les responsables de ce carnage qui, bientôt, mettra la ville à feu et à sang ?
Avec ce polar admirablement maîtrisé, Olivier Norek nous plonge dans une série de drames terriblement humains et de stratégies criminelles – loin d’être aussi fictives qu’on pourrait le croire – où les assassins eux-mêmes sont manipulés.
**
### Sinossi
Depuis la dernière enquête du capitaine Victor Coste et de son équipe, le calme semble être revenu au sein du SDPJ 93. Pas pour longtemps, hélas ! L’exécution sommaire de trois jeunes caïds va les entraîner sur des pistes inimaginables.
Des pains de cocaïne planqués chez des retraités, un chef de bande psychopathe d’à peine treize ans, des milices occultes recrutées dans des clubs de boxe financés par la municipalité, un adjoint au maire découvert mort chez lui, torturé… et Coste se retrouve face à une armée de voyous impitoyables, capables de provoquer une véritable révolution.
Mais qui sont les responsables de ce carnage qui, bientôt, mettra la ville à feu et à sang ?
Avec ce polar admirablement maîtrisé, Olivier Norek nous plonge dans une série de drames terriblement humains et de stratégies criminelles – loin d’être aussi fictives qu’on pourrait le croire – où les assassins eux-mêmes sont manipulés.
### L’autore
Olivier Norek est lieutenant de police à la section Enquête et Recherche du SDPJ 93 (service départemental de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis) depuis quinze ans. *Code 93*, son premier roman, a été largement salué par la critique et a reçu en 2015 le prix du public de Saint-Maur en Poche. *Territoires *(2014) et *Surtensions* (2016) sont aussi consacrés aux (més)aventures du capitaine Victor Coste et de son équipe. Surtensions a reçu le Prix du polar européen 2016 du Point et Le Grand prix des lectrices Elle, catégorie policier en 2017. Son dernier roman *Entre deux mondes *a connu un succès retentissant auprès de la presse et du public. Ses ouvrages sont publiés chez Michel Lafon et repris chez Pocket.
Olivier Norek a également participé à créer l’histoire de la sixième saison de la série *Engrenages *sur Canal +, et est le scénariste du téléfilm *Flic tout simplement *diffusé sur France 2 à la fin de l’année 2015.

Sur tous les fronts. Tome 1

Le nouvel objectif du terrorisme islamiste : frapper au coeur l’Amérique profonde plutôt que ses symboles. Et pour mieux infiltrer le pays, un allié aussi improbable que déterminé : les cartels de la drogue mexicains.
Ex membre des commandos SEAL recruté par les services spéciaux de la CIA, Max Moore revient du Pakistan. Il est l’homme de la situation. Le seul capable de combattre sur tous les fronts.
**« Espérons que ce plan d’attaque des grands aéroports américains ne tombera pas entre les mains des talibans ! Des attentats du 11 septembre à l’exécution de Ben laden, Tom Clancy a souvent fait preuve d’un incroyable sens de l’anticipation, alors croisons les doigts… Vous allez dévorer ce Clancy pur jus ! »** ***Washington Times***

Les sex-addicts

Hanté par la quête d’excitations sensorielles, le sex-addict démultiplie le temps qu’il consacre à la recherche de situations sexuelles diverses (cybersex, multipartenariat, consommation compulsive de pornographie, fréquentation de prostituées, rencontres fast sex, ‘ plans cul ‘, etc.). Tel un toxicomane dans l’attente du prochain shoot, la vie du sex-addict est toute tendue vers la trouvaille de la prochaine expérience sexuelle. Progressivement, l’excitation sexuelle, maintenue écartée du sentiment amoureux et de l’attachement, se trouve reléguée au service de la performance. Il n’y a plus de véritable partenaire, plus d’affect. Ce qui est recherché dépasse les conventions morales et sociales, les normes et les règles : un au-delà du plaisir difficile à trouver et à satisfaire.
Cet ouvrage décortique le fonctionnement de l’addiction sexuelle qui, si elle n’est pas nouvelle, n’est véritablement prise en compte que depuis quelques décennies. Il invite à comprendre comment se construit cette sexualité compulsive et ce que masque un tel zapping sexuel.
(source: Bol.com)

Seul sur Mars

‘ Un des meilleurs thrillers que j’aie lus depuis longtemps : Apollo 13 puissance dix ! ‘ – Douglas Preston
‘ Impossible à lâcher ! Un mélange rare de bonne histoire, de personnages réalistes et de précision technique fascinante. ‘ – Chris Hadfield, commandant de la Station spatiale internationale.
‘ Robinson Crusoé sur Mars, au XXIe siècle : fort, résistant et du cran à revendre. ‘ – Steve Berry, auteur de L’Héritage des Templiers
‘ La science à la portée de tous, pour un suspense fascinant. ‘ – Publishers Weekly

Mark Watney est l’un des premiers humains à poser le pied sur Mars. Il pourrait bien être le premier à y mourir.

Lorsqu’une tempête de sable mortelle force ses coéquipiers à évacuer la planète, Mark se retrouve seul et sans ressources, irrémédiablement coupé de toute communication avec la Terre.

Pourtant Mark n’est pas prêt à baisser les bras. Ingénieux, habile de ses mains et terriblement têtu, il affronte un par un des problèmes en apparence insurmontables. Isolé et aux abois, parviendra-t-il à défier le sort ? Le compte à rebours a déjà commencé…

(source: Bol.com)

Le secret des tranchées

Franklin Altman est parvenu à quitter l’Allemagne au lendemain de la Première Guerre mondiale et a refait sa vie aux États-Unis. Après avoir changé de nom, il a su gagner une place honorable parmi les intellectuels new-yorkais. 11 novembre 1968, cinquante ans après la signature de l’Armistice. Franklin prononce un discours à l’occasion de cette commémoration lorsqu’un ancien camarade de jeunesse se fait connaître à l’assistance, faisant ressurgir chez lui un pan entier de son passé. Il est évident que les deux hommes ont quelque chose en commun. Un secret peut-être… La lumière viendra-t-elle de ce manuscrit, laissé par cet ancien ami, dont le contenu aurait pu changer le cours de l’Histoire ?
(source: Bol.com)

SAS 114 – L’or de moscou

Malko observait avec intérêt la jeune Kirghize, dont la main droite était posée sur sa cuisse. Le vernis rouge de ses ongles longs, taillés en pointe, brillait d’un reflet bizarre, métallique. Au moment où la main se rapprochait du visage de Malko, celui-ci surprit une lueur de triomphe dans les yeux verts. Son coeur se mit à battre juste au moment où la jeune femme se propulsait vers lui pour le lacérer de ses ongles mortels…

Sale gosse

‘ Souvenez-vous, ça revient sous les traits d’un enfant… ’

Un gamin diabolique qui provoque immanquablement la disparition de vos proches, un sale gosse qui a conduit le comptable George Hallas dans le couloir de la mort. Et qui pourrait bien un jour croiser votre chemin…

Evénement : une nouvelle numérique inédite que Stephen King a réservée en avant-première mondiale à ses lecteurs français et allemands pour les remercier de leur accueil.

(source: Bol.com)