177–192 di 3981 risultati

Colpa delle stelle: L’amore è una malattia dalla quale non vuoi guarire

Hazel ha sedici anni, ma ha già alle spalle un vero miracolo: grazie a un farmaco sperimentale, la malattia che anni prima le hanno diagnosticato è ora in regressione. Ha però anche imparato che i miracoli si pagano: mentre lei rimbalzava tra corse in ospedale e lunghe degenze, il mondo correva veloce, lasciandola indietro, sola e fuori sincrono rispetto alle sue coetanee, con una vita in frantumi in cui i pezzi non si incastrano più. Un giorno però il destino le fa incontrare Augustus, affascinante compagno di sventure che la travolge con la sua fame di vita, di passioni, di risate, e le dimostra che il mondo non si è fermato, insieme possono riacciuffarlo. Ma come un peccato originale, come una colpa scritta nelle stelle avverse sotto cui Hazel e Augustus sono nati, il tempo che hanno a disposizione è un miracolo, e in quanto tale andrà pagato. **
### Sinossi
Hazel ha sedici anni, ma ha già alle spalle un vero miracolo: grazie a un farmaco sperimentale, la malattia che anni prima le hanno diagnosticato è ora in regressione. Ha però anche imparato che i miracoli si pagano: mentre lei rimbalzava tra corse in ospedale e lunghe degenze, il mondo correva veloce, lasciandola indietro, sola e fuori sincrono rispetto alle sue coetanee, con una vita in frantumi in cui i pezzi non si incastrano più. Un giorno però il destino le fa incontrare Augustus, affascinante compagno di sventure che la travolge con la sua fame di vita, di passioni, di risate, e le dimostra che il mondo non si è fermato, insieme possono riacciuffarlo. Ma come un peccato originale, come una colpa scritta nelle stelle avverse sotto cui Hazel e Augustus sono nati, il tempo che hanno a disposizione è un miracolo, e in quanto tale andrà pagato.

Caleidoscopio

In “Caleidoscopio” Cronin ci offre lo spaccato di un giorno in una clinica, caleidoscopio di destini diversi che il caso ha temporaneamente e casualmente avvicinato. Su questa quinta vibrano come motivi dominanti due storie: la prima, la vicenda dell’infermiera caposala Fany, rigida nell’adempimento del suo dovere, chiusa nella corazza inamidata della sua uniforme, ma innamorata di un giovane medico che presta la sua opera nel sanatorio. La seconda ha per protagonisti un anziano primario e il suo giovane assistente che si trovano l’uno accanto all’altro nel corso di una delicatissima operazione in cui la gioventù e l’ambizione del giovane prevarranno. Romanzo tra i più famosi di Cronin, “Caleidoscopio” ha ispirato più di una riduzione teatrale e televisiva per la capacità di raccontare le persone scandagliandone i moti più intimi dell’anima: l’amore, il dolore, l’ambizione, la tensione verso il raggiungimento dei propri scopi.

Vipère au sein [V2]

Quatrième de couverture

Susan Gellert, une jeune danseuse blonde, présente son numéro vêtue d’un cache-sexe… et d’un cobra long d’un mètre quatre-vingts. Devant un public haletant, elle approche son visage de la tête du serpent. La langue fourchue lui effleure les lèvres. La belle artiste est assurée pour un million de dollars dans dix compagnies différentes. Ça suffit pour intriguer les enquêteurs. Un vrai sac de nœuds… de vipères.

univers 1982

Un nouveau grand talent de la S-F fait ses débuts en France dans Univers 1982 : Somtow Sucharitkul, écrivain de langue anglaise mais d’origine thaïlandaise. Son récit Le Côté Noir de Mallworld est destiné à devenir une pièce d’anthologie. À ses côtés vous trouverez les trois textes les plus primés de l’année : La grotte du cerf qui danse de Clifford D. Simak, La résistance de Gordon R. Dickson et Les vilains poulets de Howard Waldrop. Ce dernier récit n’est pas moins original que son titre peut le laisser supposer. Norman Spinrad, Sprague de Camp, Lisa Tuttle, Robert Silverberg, Scott Baker, Connie Willis, Mack Reynolds et Marion Zimmer Bradley complètent la partie anglo-saxonne de ce numéro. Joëlle Wintrebert, Jacques Mondoloni, George W. Barlow et Michel Demuth apportent la note française, tandis que l’écrivain britannique Charles Platt poursuit sa série d’interviews avec Philip José Farmer, Thomas Disch, Kate Wilhelm et Damon Knight.

Univers 1981

Univers 1981 vous présente le nouveau cru de la science-fiction anglo-saxonne et française. Il s’ouvre sur Sonate sans accompagnement d’un jeune écrivain, Orson Scott Card, qui est un des plus beaux textes que nous ait donné la SF ces dernières années. Vous y trouverez ensuite des récits d’auteurs confirmés tels que Robert Silverberg, Fred Pohl, Robert Sheckley, Gene Wolfe. À côté d’eux des espoirs, C.J. Cherryh, Scott Baker, George R.R. Martin ou Lisa Tuttle et des nouveaux venus, Anne Lear et Dan Henderson. Côté auteurs français, voici Marianne Leconte, Sylviane Corgiat et Bruno Lecigne, Georges Panchard, Jerry A. California et Richard D. Nolane. Enfin, ce numéro d’Univers vous présente quatre interviews, réalisées par Charles Platt, d’auteurs de première importance : Philip K. Dick, Alfred Bester, Norman Spinrad et Samuel Delany. L’interview de Dick est encore plus dickienne que le plus dément de ses récits, ne la ratez pas.

Univers 1980

Univers est désormais annuel. Il a pour ambition de vous présenter un panorama complet des tendances de la Science-Fiction contemporaine. Ce numéro s’ouvre sur une histoire tout à fait démente de Frank Herbert et F.M. Busby : Allons à la fête, et s’achève par une aventure spatiale qui ne l’est pas moins : La dislocation, de Greg Bear, une très récente révélation d’outre-Atlantique. Entre les deux, vous rencontrerez des textes d’Yves Frémion, Ben Bova, Carolyn J. Cherryh, Ed Bryant, Danielle Fernandez, James Sallis, etc., et un port-folio de Virgil Finlay. Avec ces nouvelles, Univers propose toutes les facettes contemporaines du genre : Science-Fiction classique, psychanalytique, politique, d’aventures, mais aussi la nouvelle S-F française, l’héroïc fantasy et même le space-opera.

Une manche et la belle [V2]

### Quatrième de couverture
Ce ne sont pas les scrupules qui l’étouffent, mais plutôt les filles qui se jettent à son cou. Il faut reconnaître que Chad Winters est bourré de qualités.
Bel homme, intelligent, sûr de lui, il a aussi un goût prononcé pour l’argent.
Même quand tout vous sourit, on a parfois besoin de changer de peau. C’est là que la chance peut virer de bord.

Un tueur passe

### Quatrième de couverture :
L’homme au complet brun écarta les rideaux d’un coup d’épaule et fit un pas en avant. Vif comme l’éclair, il passa la cordelière par-dessus la tête de la fille et la serra autour de son cou. Lui appuyant un genou au creux des reins. il la projeta en avant, à quatre pattes. Il se laissa alors tomber sur elle et la maintint au sol. La cordelière mordit dans la chair, transformant le hurlement d’angoisse en un gémissement presque imperceptible. Il accentua la pression de son genou entre les omoplates et l’étreinte de la cordelière. Il mâchait toujours régulièrement son chewing-gum.

Un lotus pour miss Chaung

### Quatrième de couverture
D’une part, une enfant brune, aux yeux en amande, à la bouche touchante et à l’amour immense… d’autre part, cent vingt diamants d’une eau incomparable… Quelle est la vraie richesse ? Jaffe ne se posait pas la question. Il voulait tout avoir et rien payer.

Un hippie sur la route

Quatrième de couverture :

Après les rizières du Vietnam, Harry Mitchell pensait passer des jours paisibles à Paradise City en Floride, se refaire une santé et décrocher un petit boulot pépère. Le soleil, la mer, l’emploi et les filles, il a tout ça.
Mais il apprend bientôt que la Floride est également une jungle, remplie de hippies, de camés, de dingues criminels et là, tout comme au Vietnam, on enterre sommairement les morts quand ils vous tombent sur les bras.

Tu seras tout seul dans ton cercueil

Quatrième de couverture :

La femme de Cerf est-elle kleptomane ? Gênant, pour un milliardaire, non ? Mais à quoi sont destinés les gros chèques qu’elle tire en douce tous les mois ? Un maître chanteur ? Un amant particulièrement vorace ? Drôle de corps, le femme de Cerf ! Un corps fait au moule, d’ailleurs. Et quand, malgré mes (faibles) protestations, elle réussit à m’allonger sur mon divan, ce n’est pas avec l’intention de me psychanalyser, vous pouvez me croire !

Trop petit mon ami

### Quatrième de couverture:
On avait pourtant tout pour réussir. On avait effacé la maman, descendu son coquin, étranglé sa fille. Quant au papa, qui était banquier, on lui avait fourni une fille en toc pour remplacer la vraie. Comme il ne la connaissait pas, il ne risquait pas d’avoir des doutes.
Bref, du gâteau ! Les portes de la chambre forte nous étaient quasiment ouvertes. Et il a fallu que ça foire. Nous, les petits assassins, on n’a vraiment pas de veine.

Traquenards [V2]

### Quatrième de couverture:
Un trio édifiant. Le premier était un assassin, un nazi, un raté et un pas beau. Le second, lui, était un fort joli garçon. II était également assassin. Et disciple du marquis de Sade. Quant à la troisième, c’était le genre épave. Voleuse, mais elle gâchait le métier. Et complètement sourde, avec ça.
Avec cette fine équipe, on pouvait s’attendre à tout.
Même à ce qu’ils choisissent, pour théâtre de leurs violences et de leurs folies, une paisible demeure de la verte campagne anglaise.

Traitement de choc

### Quatrième de couverture :
Je gagnais mon boeuf en installant des télés. Lui, un ancien prof de tennis, il tuait le temps en regardant le petit écran: il était paralysé à la suite d’un accident. Quant à elle, la belle garce, elle préférait les jeux de mains aux miracles de l’électronique. II était jaloux, elle était chaude, j’étais disponible. En plus, ils étaient riches. Alors, quand elle me proposa de l’aider à pratiquer certaine euthanasie…

Spirales

Dans un cinquième tome aussi palpitant que les précédents, les lecteurs seront ravis d’apprendre qu’en plus de retrouver Alexane et son entourage, ils rencontreront de nouveaux personnages tantôt inquiétants, tantôt héroïques. Dans cette nouvelle aventure, on découvre que la petite Sara-Anne semble avoir été choisie pour recevoir un message important de la part d’entités d’un autre monde. On apprend également que la terre court un grave danger, et risque d’entraîner toutes les forces galactiques dans sa chute infernale! Avec une main de maître, l’auteure réussit encore une fois à créer un monde conjuguant à la perfection le fantastique et le réel. De l’action, de la magie, du danger, de l’amour et de l’amitié, tous les éléments sont réunis pour faire de ce livre un de ceux qu’on ne peut refermer!