945–960 di 4048 risultati

Le grand oiseau des galaxies

Une légende ? Tous les cosmatelots y croient, cependant. Un grand oiseau mythique, qui apparaît dans l’espace pour annoncer le malheur sur la route des astronefs. Le père de Xavier, pilote avant lui, l’avait vu, assure-ton, avant la catastrophe où il a perdu la vie. Et Mathias, ce vieux fou, préférera une mort atroce à la rencontre du monstre fantastique. Et on se gaussera de Xavier, d’une telle croyance, qui relève de l’infantilisme. Et pourtant…

La garçonnière

Ce roman est inspiré d’une histoire vraie. Les événements se déroulent en Argentine, à Buenos Aires. Nous sommes en août 1987, c’est l’hiver. Les saisons ne sont pas les mêmes partout. Les êtres humains, si.

(source: Bol.com)

La franc-maçonnerie

Le plus souvent, les francs-maçons ne se reconnaissent guère dans les portraits – simplement moqueurs voire résolument hostiles – que la presse se plaît avec constance à tracer d’eux. Reconnaissons qu’il n’est pas facile, de l’extérieur, de rendre compte d’une institution qui, bien que profondément mêlée à l’histoire intellectuelle, politique, sociale et religieuse de l’Europe depuis plus de trois siècles, n’en revendique pas moins une identité « profonde » qu’elle refuse de donner à voir au monde « profane ». Comment concilier et donner à comprendre à la fois cette franc-maçonnerie essentiellement initiatique et celle, plus politique, qui veut changer la société ? Quel est, finalement, le projet maçonnique ?
Cet ouvrage est le fruit des réflexions croisées de deux spectateurs engagés, familiers du monde maçonnique et curieux de son histoire. Il propose une introduction générale à la franc-maçonnerie. Surtout, grâce à un regard duel, à la fois empathique et distancié, il offre au lecteur un guide de voyage dans un monde parfois déroutant, pour lui procurer les moyens de forger sa conviction en toute sérénité.

Fondements de la métaphysique des moeurs

De tout ce qu’il est possible de concevoir dans le monde, et même en général hors du monde, il n’est rien qui puisse sans restriction être tenu pour bon, si ce n’est seulement une BONNE VOLONTE. L’intelligence, le don de saisir les ressemblances des choses, la faculté de discerner le particulier pour en juger, et les autres talents de l’esprit, de quelque nom qu’on les désigne, ou bien le courage, la décision, la persévérance dans les desseins, comme qualités du tempérament, sont sans doute à bien des égards choses bonnes et désirables ; mais ces dons de la nature peuvent devenir aussi extrêmement mauvais et funestes si la volonté qui doit en faire usage, et dont les dispositions propres s’appellent pour cela caractère, n’est point bonne. Il en est de même des dons de la fortune.
**
### Sinossi
De tout ce qu’il est possible de concevoir dans le monde, et même en général hors du monde, il n’est rien qui puisse sans restriction être tenu pour bon, si ce n’est seulement une BONNE VOLONTE. L’intelligence, le don de saisir les ressemblances des choses, la faculté de discerner le particulier pour en juger, et les autres talents de l’esprit, de quelque nom qu’on les désigne, ou bien le courage, la décision, la persévérance dans les desseins, comme qualités du tempérament, sont sans doute à bien des égards choses bonnes et désirables ; mais ces dons de la nature peuvent devenir aussi extrêmement mauvais et funestes si la volonté qui doit en faire usage, et dont les dispositions propres s’appellent pour cela caractère, n’est point bonne. Il en est de même des dons de la fortune.

La Fête de l’Insignifiance

Jeter une lumière sur les problèmes les plus sérieux et en même temps ne pas prononcer une seule phrase sérieuse, être fasciné par la réalité du monde contemporain et en même temps éviter tout réalisme, voilà *La Fête de l’insignifiance*. Celui qui connaît les livres précédents de Kundera sait que l’envie d’incorporer dans un roman une part de « non-sérieux » n’est nullement inattendue chez lui. Dans *L’Immortalité*, Goethe et Hemingway se promènent ensemble pendant plusieurs chapitres, bavardent et s’amusent. Et dans *La Lenteur*, Véra, la femme de l’auteur, dit à son mari : « Tu m’as souvent dit vouloir écrire un jour un roman où aucun mot ne serait sérieux… je te préviens : fais attention : tes ennemis t’attendent. » Or, au lieu de faire attention, Kundera réalise enfin pleinement son vieux rêve esthétique dans ce roman qu’on peut ainsi voir comme un résumé surprenant de toute son œuvre. Drôle de résumé. Drôle d’épilogue. Drôle de rire inspiré par notre époque qui est comique parce qu’elle a perdu tout sens de l’humour. Que peut-on encore dire? Rien. Lisez !

Les Femmes

Unlike some other reproductions of classic texts (1) We have not used OCR(Optical Character Recognition), as this leads to bad quality books with introduced typos. (2) In books where there are images such as portraits, maps, sketches etc We have endeavoured to keep the quality of these images, so they represent accurately the original artefact. Although occasionally there may be certain imperfections with these old texts, we feel they deserve to be made available for future generations to enjoy.

Fantôme (L’inspecteur Harry Hole – Tome 9)

Trois ans après avoir démissionné de la police norvégienne et s’être exilé à Hong Kong, Harry Hole revient à Oslo. Mais, cette fois-ci, l’affaire s’annonce plus difficile que prévue, intime et douloureuse : Oleg, le fils de Rakel, le grand amour de Harry, a été arrêté pour le meurtre d’un dealer avec lequel il s’était acoquiné. Tout semble accabler le jeune homme. Ne manque plus que le mobile. Très vite, Harry découvre que la victime et Oleg officiaient pour un mystérieux groupe de dealers, dirigé par quelqu’un dont on ne sait pour ainsi dire rien, hormis son nom : Dubaï. L’apparition de Dubaï à Oslo a coïncidé avec celle d’une nouvelle drogue dans les bas-fonds de la ville, la fioline, une substance créant une dépendance très forte mais qui n’est pas aussi destructrice que d’autres stupéfiants comme l’héroïne. Alors que la corruption semble gangréner les différents échelons du pouvoir politique et de la police locale, Harry met, sans le savoir, les pieds dans une fourmilière criminelle et va très vite devenir la proie des différents malfrats qui oeuvrent dans l’ombre pour le maintien d’un statu quo… Avec ce neuvième volet des enquêtes de Harry Hole, Nesbø est au sommet de son art et s’affirme comme le grand maître du thriller international.
(source: Bol.com)

Facebook Pour les Nuls: 2e édition

Un livre tout en couleur pour bien débuter sur Facebook et éviter les pièges Chaque jour, des milliers de nouveaux utilisateurs viennent grandir les rangs des millions d’internautes inscrits sur Facebook. Ce livre ultra complet et très pédagogique, va vous aider à créer et gérer un compte Facebook au quotidien en toute sécurité.Au programme : Accéder à Facebook et créer un compte en quelques minutes Protection des informations personnelles et confidentialité Les particularités liées à l’utilisation de Facebook sur un smartphone Rechercher des personnes sur le réseau Envoyer et répondre aux messages Chatter sur le réseau Créer des albums photos Partager des photos Créer des événements Rejoindre des groupes Faire la promotion de son entreprise sur Facebook

L’Étrange Destin de Katherine Carr

Il y a sept ans, le corps de Teddy, le jeune fils de l’écrivain voyageur George Gates, a été repêché dans la rivière. On n’a jamais retrouvé le meurtrier. Depuis, Gates rédige des portraits de personnalités locales pour le journal de la petite ville de Winthrop où il s’est retiré. Et passe ses soirées au bar O’Shea’s, accablé par le souvenir de cette journée terrible où il n’est pas allé chercher Teddy à l’arrêt du bus… Lorsqu’un flic à la retraite, jadis spécialisé dans les personnes disparues, lui parle de Katherine Carr, poétesse vue pour la dernière fois vingt ans plus tôt, près d’une grotte au bord de la rivière, il sort de sa torpeur. Katherine Carr s’est volatilisée, laissant un texte – fiction, expérience vécue? – qui va amener Gates à reconsidérer le drame de son fils et ses propres interrogations. Récit dans le récit où le surnaturel fait une incursion troublante, roman atmosphérique aux résonnances gothiques: L’Etrange destin de Katherine Carr donne des frissons dans le dos. Né en 1947 en Alabama, Thomas H. Cook vit au cap Cod et à New-York. Il a été professeur d’histoire et secrétaire de rédaction au magazine Atlanta. Avant de commencer son premier roman policier, il n’en avait pas lu un seul. Depuis, il en a écrit vingt-six. Un Edgar Award a récompensé Au Lieu-Dit Noir-Etang…, publié au Seuil. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Philippe Loubat-Delranc

Esprit d’hiver

Fantôme, folie, fantasme sont présents. La clé finale est saisissante. Le roman peut ainsi se lire à différents niveaux. Une réflexion sur le poids du passé, un suspense impeccable et implacable, un jeu cruel de temporalité, une méditation sur l’écriture. La romancière semble nous dire que c’est toujours avec des bouts de soi camouflés que l’on écrit sur la vie des autres. […] Esprit d’hiver se termine sur une porte refermée en silence faisant écho à une autre porte refermée dans le silence. On n’a rien vu, on n’a rien entendu. Le poison de l’oubli commence son uvre destructrice. –Marie-Laure Delorme, Le journal du dimanche
L’auteur des Revenants a tiré un roman de guerre familiale, aussi violent lorsqu’elle explore les zones interdites de l’orphelinat n°2,où des bandes d’enfants sauvages guettent l’arrivée des familles américaines pour les détrousser, que lorsqu’elle décrit les accès de colère de Tatiana, l’adolescente révoltée à la peau bleue et aux eux immenses. […] Ca catche dans le nouveau roman maniaco-dépressif de Laura Kasischke, une sonate d’hiver bergmanienne pour violoncelle et âmes blessées –Didier Jacob, Le Nouvel Observateur
Une mère et sa fille adolescente coincées chez elles le jour de Noël. Une trame minimaliste, presque douce, point de départ d’un thriller mental asphyxiant, peut-être le roman le plus inquiétant écrit ces dernières années. […] Le halo de mystère dans lequel la romancière sculpte cet aveuglement relève du pur génie littéraire : trame amarrée à l’inconscient, peuplée de mythes déchus et de spectres enfantins, qui a le chic pour transformer en cauchemar le décor du quotidien. Kasischke cultive depuis toujours les forces les plus obscures de la fiction. […] Elle en fait le socle d’une uvres envoûtante, aux mille sortilèges, baignée d’inquiétante étrangeté, qui ne cesse, de livre en livre, de se renouveler. –Emily Barnett, Les Inrockuptibles —

En cherchant Majorana

Etienne Klein l’avoue dès son titre – En cherchant Majorana – ce livre ne parle pas que du génial et fugace physicien italien. Il évoque aussi Etienne Klein et sa quête, la physique du début du dernier siècle et quelques questions actuelles.
Depuis longtemps Klein avoue une certaine fascination pour Majorana, tant pour sa destinée improbable, sa disparition toujours inexpliquée que pour sa fulgurance de physicien théoricien qui met certaines de ses intuitions et propositions au coeur de questions fondamentales pour la physique de demain, celle qui doit résoudre les énigmes de la matière noire et de la suprématie de la matière sur l’antimatière.
Pour écrire ce livre en donnant de la chair au physicien disparu, cette chair dont manifestement il n’avait cure, Klein est allé sur ses traces, en Italie, s’est plongé dans ses archives, a interrogé ses descendants. Du coup, très loin de la biographie classique ou du cours sur l’apport scientifique de Majorana, le livre permet un accès large à ce dernier permis par l’introduction de l’auteur, de ses pérégrinations et de ses réflexions dans le corps du livre. C’est en parlant un peu de lui que Klein parle mieux de Majorana dans ce livre précieux, utile et stimulant pour l’esprit.

L’éclat du danger

Lieutenant de police à Washington, Seth Buchanan a la stupeur de voir surgir devant lui, bien vivante, la victime du meurtre sur lequel il enquête : Diana Fontaine, un jeune et célèbre mannequin qu’on pensait morte assassinée dans son appartement. Le meurtrier a-t-il commis une erreur ? Et lorsqu’il s’en rendra compte, ne voudra-t-il pas à tout prix recommencer pour atteindre, cette fois, sa vraie cible ? Déjà désarçonné par la tournure que prend son enquête, Seth doit bientôt se rendre à l’évidence : conformément aux photos qu’on peut voir d’elle dans les magazines, Diana est bien d’une insolente et vibrante beauté. Une beauté qui le chavire et le touche étrangement. Et, avec le pressentiment que cette rencontre a déjà changé sa vie, Seth décide d’employer tout son talent d’enquêteur pour démasquer et faire arrêter celui qui, dans l’ombre, menace Diana…

Du Bonheur: Un Voyage Philosophique

Du bonheur: un voyage philosophique by Frédéric Lenoir
Qu’entendons-nous par « bonheur » ? Dépend-il de nos gènes, de la chance, de notre sensibilité ? Est-ce un état durable ou une suite de plaisirs fugaces ? N’est-il que subjectif ? Faut-il le rechercher ? Peut-on le cultiver ? Souffrance et bonheur peuvent-ils coexister ? Pour tenter de répondre à ces questions, Frédéric Lenoir propose un voyage philosophique, joyeux et plein de saveurs. Une promenade stimulante en compagnie des grands sages d’Orient et d’Occident.Où l’on traversera le jardin des plaisirs avec Epicure. Où l’on entendra raisonner le rire de Montaigne et de Tchouang-tseu. Où l’on croisera le sourire paisible du Bouddha et d’Epictète. Où l’on goûtera à la joie de Spinoza et d’Etty Hillesum. Un cheminement vivant, ponctué d’exemples concrets et des dernières découvertes des neurosciences, pour nous aider à vivre mieux.

Dr House, l’esprit du shaman

Médecin, écrivain, spécialiste des séries télévisées, il n’en fallait pas plus pour que Martin Winckler, le romancier de La maladie de Sachs, se penche sur le cas du Dr House qui, à l’étonnement ou l’effarement de téléspectateurs scotchés à leurs petits écrans durant huit saisons, a pratiqué au service (selon le jargon du métier) des “moutons à cinq pattes”, chez les patients au diagnostic difficile. Mal rasé, boîteux, misanthrope, cynique, inspiré et désemparant, ce personnage est livré à l’examen analytique, éthique et spirituel du Dr Winkler qui, tout écrivain qu’il est, envisage et situe son sujet d’étude dans la lignée des héros (un Sherlock Holmes, par exemple) que la fiction offre à nos passions de lecteurs. Un essai qui se lit comme un roman.

Dosia

Dosia, par Henry Greville (Madame Durand) (1877), est une histoire vive de la vie russe. L’heroine, Leodocia Zaptine, est un jeune ecervele espiegle, avec le c ur plus tendre, qui est toujours d’entrer dans les egratignures. Accablee de douleur a cause des reproches bien merites, elle decide de fuir avec son cousin Pierre Mourief, un jeune lieutenant de rester dans la maison; mais se ravise quand ils sont, mais un mile ou deux de la maison, et retourne a la maison paternelle . Apres cette escapade, Dosia est pris en main par la jeune veuve princesse Sophie Koutsky, la s ur de camarade de Pierre dans les bras comte Platon Sourof. Dosia et Pierre font la decouverte mutuelle qu’ils ne sont pas le moins du monde en amour avec l’autre; et la tete baissee, genereux Pierre remporte la princesse Sophie, tandis que son frere tombe Platon aime et epouse la Dosia mechant. L’histoire est agreablement dite, et est un bon specimen du meilleur type de roman domestique. Henry Greville, pseudonyme de Alice Marie Celeste Durand nee Fleury (1842-1902), a publie de nombreux romans, des nouvelles, des pieces, de la poesie; elle a ete a son epoque un ecrivain a succes.”

Docteur Sleep

Docteur Sleep by Stephen King
**Danny Torrance a grandi. Ses démons aussi…**
La suite tant attendue du cultissime *Shining.*
Stephen King renoue avec l’histoire et le personnage de l’un de ses plus grands succès : *Shining*. Le petit Dany Torrance est désormais adulte. Il a échappé au sort de son père alcoolique et travaille en tant qu’aide-soignant dans un hospice où il utilise ses pouvoirs surnaturels pour apaiser la souffrance des mourants. D’où son surnom : Docteur Sleep. Il rencontre Abra, fillette de 12 ans, pourchassée par un étrange groupe de voyageurs qui traversent les Etats-Unis en se nourrissant de la lumière des enfants télépathes. Commence alors une guerre épique entre le bien et le mal…
King signe un livre magistral, d’une richesse inouïe : à la fois conte fantastique, roman d’aventure, thriller et allégorie de l’Amérique contemporaine – et nous prouve qu’il est bel et bien « The King » !
**Stephen King** a écrit plus de 50 romans, tous best-sellers, et plus de 200 nouvelles. Il est devenu un mythe vivant de la littérature américaine (National Book Foundation Medal en 2003 pour sa contribution aux lettres américaines, Grand Master du Prix Edgar Allan Poe en 2007, etc.).