1–16 di 815 risultati

Prodotto

La terra promessa è l’ultimo romanzo di Erich Maria Remarque, l’opera a cui lavorò fino alla sua morte, avvenuta nel 1970, e che non ebbe perciò il tempo di terminare. Come tuttavia scrive Maurizio Serra nello scritto che accompagna questa edizione, «l’incompiutezza di quest’opera ne illumina la tormentata grandezza».
Romanzo di formazione, alla stregua del Wilhelm Meister di Goethe che Remarque aveva sempre sul tavolino, il libro narra dell’esilio di Ludwig Sommer dalla Germania nazista e del suo impossibile approdo, negli Stati Uniti, all’autentica terra promessa.
A New York, mentre i suoi compagni d’emigrazione, gli Emigranten rifugiatisi nel fatiscente hotel Rausch, sono preda di ripicche, delazioni e ambizioni frustrate, Sommer diventa un ricco e stimato mercante d’arte, capace di conquistare il cuore di Maria Fiola, un’enigmatica giovane donna dall’«eleganza severa, quasi pericolosa». La trasformazione, però, è soltanto esteriore. In quella città senza passato, fatta di pietra, cemento e asfalto, dove dall’alto non si scorgono passanti, ma soltanto semafori e file d’automobili, la vita dell’esule Sommer scorre come in un sogno in cui tutto ciò che accade, persino l’amore, è accolto sotto lo stigma dell’estraneità. Basta però una visita a Yorkville, il quartiere tedesco sull’Ottantaseiesima Strada, in compagnia di Maria Fiola, perché l’atmosfera quieta, quel miscuglio di tradizione, asettica cordialità e acritica obbedienza ridestino in Sommer il ricordo crudele del passato, dei campi di concentramento in cui i gerani fiorivano davanti alle baracche della morte e la domenica l’orchestra suonava mentre i deportati venivano frustati a sangue o impiccati lentamente. E allora riaffiora nella sua mente il pensiero che lo tormenta dalla fuga dalla Germania, l’idea che niente possa andare avanti, niente possa realmente accadere finché gli assassini non abbiano pagato con la vita gli orrendi crimini commessi.
Come tutti gli eroi di Remarque, anche Ludwig Sommer si trascina così dietro «un conto da regolare con il male»

Prodotto

La dottoressa Rafferty è una veterana delle campagne animaliste. La sua ossessiva crociata per salvare l’albatros, nell’Oceano Pacifico, improvvisamente suscita l’interesse e racccoglie l’appoggio della comunità internazionale quando milioni di telespettatori seguono in diretta la morte del suo pupillo Neil Deopsey, che viene ucciso mentre compie un disperato tentativo di salvare l’albatros. In poco tempo la dottoressa trasforma l’isola deserta in un santuario: un paradiso perduto per Neil, per una squadra stranamente assortita di ecoentusiasti e idealisti e per un campionario sempre maggiore di specie in pericolo di estinzione. Col tempo tutti scopriranno che alcune specie corrono molto più pericolo di altre… **

Prodotto

Un romanzo che è frutto di un’esperienza realmente vissuta dall’autore. Ai limiti della foresta amazzonica l’incontro con Takuna che lo introduce in un mondo diverso, dove la vita sembra essere tornata all’alba della creazione. Un’opera poetica, che parla al cuore. “Una bella ballata antica, dove il richiamo alla purezza e alla semplicità laica della vita si mescola alla forza religiosa delle cose.” Umberto Cecchi, La Nazione.

Intrigo scolastico

Nick Hornby nel suo ultimo *Shakespeare scriveva per soldi* dedica a Perrotta quasi un capitolo definendolo uno scrittore intelligente e umano con una grande presa sul reale. E scrive: “Il fatto che superato l’iniziale turbamento abbia divorato il libro (…) è indicativo dell’ammirazione che nutro per Perrotta e di quanto mi interessi quel che ha da dire sugli aspetti degli Stati Uniti che qui da noi sconcertano di più. Va da sé che il paragone mi lusinga immensamente: *L’insegnante di astinenza sessuale* è un romanzo intelligente divertente riflessivo e partecipe”. Con *Intrigo scolastico* Perrotta ci riporta nel mondo della scuola e di quella democrazia americana capace a sorpresa di produrre un Barack Obama. Nel liceo di Winwood è tempo di nominare il rappresentante di istituto una forma di democrazia in provetta. Perrotta ci racconta lo scontro tra l’ambiziosa e ambigua Tracy Flick pronta a tutto pur di vincere le elezioni e Paul Warren il popolare atleta del liceo. Lo scontro si farà ancor più intenso con la sorprendente candidatura di Tammy la sorella di Paul outsider nella corsa al voto e nella vita che oltre ai problemi tipici dell’adolescenza fatica a gestire e a vivere la propria omosessualità. Dopo il successo dell’ *Insegnante di astinenza sessuale* Tom Perrotta ci riporta nel mondo della provincia americana che con le sue storie sentimenti e personaggi rappresenta lo specchio di un intero popolo.

Creature accidentali

GeneSys, la fabbrica della vita creata in laboratorio. Detroit, l’ex capitale dell’industria automobilistica trasformata in una città di pezzenti e di ubbidienti funzionari pagati dalla corporation biologica. In questo scenario da XXI secolo avanzato si muove Chango Chichelski, un donna mutante che ha scelto di non accettare le regole. Ma la sua compagna, Helix, è una “freak” ancora più strana, una donna con quattro braccia e lunghe zanne che aspira a fare il mestiere più pericoloso: tuffatrice nelle grandi vasche bioniche. Chango l’ha già salvata una volta, e ora che Helix rischia la vita di nuovo non è detto che torni indietro, perchè la GeneSys non accetta sfide…
Copertina di Cesare Croce

Partie Fine

###
Ken tenait le briquet au-dessus de sa tête. La flamme diminuait progressivement. Dans un instant, elle allait s’éteindre. il avança, scrutant l’obscurité de la pièce. La fille était couchée en travers du lit, les bras levés au-dessus de la tête, entièrement nue. Un mince filet de sang courait entre ses seins et formait une flaque sur le sol. Ken demeura paralysé, les yeux rivés sur elle, incapable de faire un mouvement. La flamme dansante du briquet s’éteignit tout à coup.

Ombres et flammes

Les choses sont allées trop loin, bien trop loin, pour espérer éviter une bataille ouverte entre la Vivacia, sur laquelle le capitaine Kennit règne sans partage, et le Parangon, le navire fou appareillé par Althéa et les siens. Et tandis que le dragon tient à distance de Terrilville les envahisseurs chalcédiens, des alliances politiques se trament dans l’ombre. Mais impliquer Tintaglia dans la sauvegarde de la ville et dans la recherche de Malta n’est pas sans conséquences, d’autant que cette dernière est maintenant l’otage de pirates pour le moins cupides…

Le vaisseau magique

Les vivenefs sont des vaisseaux magiques liés à la famille qui les possède par des liens empathiques. Ces navires sont insaisissables, ils bravent les tempêtes, évitent les récifs, distancent les monstres marins, sèment les pirates… Et sont surtout l’objet de toutes les convoitises
Vivacia est la vivenef de la famille Vestrit. Le capitaine Ephron Vestrit est mourant et, parmi les siens, chacun ourdit complots et traîtrises pour s’approprier son vaisseau, car l’héritage d’une vivenef ne se transmet pas comme un legs normal. Et ce tandis que d’autres dangers se profilent à l’horizon : les serpents de mer qui infestent les océans se regroupent, et un ambitieux pirate aspire à unir ses pairs sous un seul pavillon : le sien..

Le homard fou

Le cadavre était presque parfait… mais était-ce bien celui d’un homme ? Les détails les plus intimes cachent parfois d’incroyables secrets… Etrange anomalie que celle révélée par l’autopsie de Peter Stubbs : ce jeune homme tué après avoir forcé un barrage routier n’a pas de nombril ! Une affaire idéale pour Carol Evans qui adore mettre son nez dans les pires embrouilles. Du “Mad Lobster “, la boîte de nuit à la mode, jusqu’à des clubs gays bien spéciaux, l’ex-agent de la CIA, aujourd’hui récupéré par le FBI, est une fois encore à la fête. D’autant plus que son enquête l’amène à rencontrer Serena, une beauté absolue, autour de qui on meurt beaucoup. C’est alors que Peter Stubbs, pourtant tout à fait mort, réapparaît bien vivant…

Lame Furtive

Drizzt ne vit plus que pour détruire l’Eclat de cristal.
Accompagné de Catti-Brie, Bruenor et Régis, il se rend à l’Envol de l’Esprit pour demander l’aide de Cadderly. Mais la quête est semée d’embûches, car de puissantes créatures se mettent en travers de leur chemin, invoquées par le terrible Crenshinibon. De nouveaux obstacles les attendent à l’Envol de l’Esprit car Cadderly n’est pas ce qu’il prétend être. L’Eclat de cristal, aussi terrible soit-il, n’est en fait ni le pire ni le plus acharné des ennemis des compagnons…
et ces derniers vont le découvrir à leurs dépens.

[http://www.amazon.fr/Royaumes-oubliés-Légende-Drizzt-furtive/dp/2811204261](http://www.amazon.fr/Royaumes-oubli%C3%A9s-L%C3%A9gende-Drizzt-furtive/dp/2811204261)

L’odeur froide de la pierre sacrée

Cette nouvelle aventure de Mongo débute très exactement là où s’achevait Les Cantiques de l’archange. Mongo était à la recherche de son ami Veil Kendry, peintre réputé, professeur d’arts martiaux et ancien agent de la CIA, poursuivi par un ninja aux pouvoirs effrayants. Quand Mongo est là, son frère Garth le policier n’est jamais très loin. Mais Garth est plongé dans un profond coma, dû à une redoutable substance chimique, et il est soigné dans une clinique aussi secrète que spécialisée, appartenant à la CIA. Prêt à tout pour sauver son frère, Mongo décide de lui appliquer une thérapie insolite : lui faire écouter la tétralogie de Richard Wagner ! Sans se douter qu’il va créer un monstre… A moins qu’il ne s’agisse d’un “nouveau Messie”. Comme toujours dans l’univers de Mongo Le Magnifique, le bizarre tient une large place, suivi de très près par le suspense et l’humour.

Jeux de guerre

Tom Clancy abandonne la guerre sous-marine (Octobre rouge) pour le terrorisme. Paisible professeur d’histoire navale, le héros de ce livre se troue à Londres quand un attentat se déroule sous ses yeux. Il s’interpose instinctivement ; blessé, il apprend qu’il a sauvé la vie du prince et de la princesse de Galles et de leur fils, visés par l’I.R.A. Le voici promu héros national… et cible, à son tour, des terroristes. Une documentation très riche, une précision incroyable, pour cinq cents pages de suspense à l’état pur ! Le figaro Magazine. Tom Lancy est le meilleur qui existe. Sand Francisco Chronicité.

Harry Potter et la Chambre des Secrets

Le jour de la rentrée, Harry et son ami Ron manquent le départ du Poudlard Express, mais ils arrivent à rejoindre Poudlard avec la voiture volante. Durant l’année scolaire, des phénomènes étranges sèment la zizanie à Poudlard. Miss Teigne, Nick Quasi-Sans-Tête et certains élèves sont pétrifiés. Sur les murs, un mot peint avec du sang, dit : “La Chambre des secrets a été ouverte. Ennemis de l’héritier prenez garde !”. L’enquête s’avère difficile mais Harry et ses amis ne baissent pas les bras.
Tous les élèves découvrent alors avec stupeur que Harry parle le fourchelang, la langue des serpents. Stupéfait, Harry apprend alors que seuls les héritiers de Salazar Serpentard sont aptes à parler le fourchelang. Tout le petit monde de Poudlard pense alors qu’Harry Potter est l’héritier de Salazard Serpentard et par voie de conséquence, que c’est lui qui a rouvert la Chambre des secrets en laissant s’échapper le monstre qui pétrifie les élèves

Flammes de vie

A Philadelphie, Alvin et le jeune métis Arthur Stuart, l’interprète des oiseaux, font la connaissance du peintre français Jean-Jacques Audubon. Ensemble, ils partent en quête en Nouvelle-Angleterre avec aussi les compagnons de route habituels d’Alvin, l’avocat, En-Vérité Cooper et le géant, Mike Fink. Alvin voudrait savoir pourquoi il a reçu ses dons. Il a hérité d’une mission qui le laisse désemparé, construire une Cité de Cristal. Il pense trouver des réponses en Nouvelle-Angleterre, mais la région est dangereuse pour lui. Les habitants du coin assimilent à cause de leur ignorance et de leur intolérance les talents à de la sorcellerie. Pendant ce temps, Peggy la torche, la compagne d’Alvin qui a un don de clairvoyance, s’attaque à l’esclavagisme. Ressentant les prémisses de la guerre de Sécession elle s’investit dans une croisade abolitionniste au cours de laquelle elle rencontrera Calvin, le jumeau maléfique d’Alvin. Ce dernier est accompagné de l’écrivain français Honoré de Balzac qui s’inspirera de lui pour écrire ses romans. Ce cinquième volume des Chroniques d’Alvin le Faiseur (la saga en comptera sept) est un conte pour adultes sur la tolérance, plein de palpitants rebondissements et d’humour.

Flammes de vie

A Philadelphie, Alvin et le jeune métis Arthur Stuart, l’interprète des oiseaux, font la connaissance du peintre français Jean-Jacques Audubon. Ensemble, ils partent en quête en Nouvelle-Angleterre avec aussi les compagnons de route habituels d’Alvin, l’avocat, En-Vérité Cooper et le géant, Mike Fink. Alvin voudrait savoir pourquoi il a reçu ses dons. Il a hérité d’une mission qui le laisse désemparé, construire une Cité de Cristal. Il pense trouver des réponses en Nouvelle-Angleterre, mais la région est dangereuse pour lui. Les habitants du coin assimilent à cause de leur ignorance et de leur intolérance les talents à de la sorcellerie. Pendant ce temps, Peggy la torche, la compagne d’Alvin qui a un don de clairvoyance, s’attaque à l’esclavagisme. Ressentant les prémisses de la guerre de Sécession elle s’investit dans une croisade abolitionniste au cours de laquelle elle rencontrera Calvin, le jumeau maléfique d’Alvin. Ce dernier est accompagné de l’écrivain français Honoré de Balzac qui s’inspirera de lui pour écrire ses romans. Ce cinquième volume des Chroniques d’Alvin le Faiseur (la saga en comptera sept) est un conte pour adultes sur la tolérance, plein de palpitants rebondissements et d’humour.

1780a-Le peuple oublié (S.-F. 46)

Les Kreels l’ont trouvé agonisant sur un champ de bataille et l’ont sauvé. Pour le peuple oublié, une seule question compte : qui est réellement l’étranger qu’ils ont recueilli ? Un simple mercenaire blessé, l’être qui doit accomplir leurs anciennes prophéties, ou bien un fauve à face humaine ? Est-il l’homme-requin des légendes, celui que les sages avaient annoncé à l’aube de leur civilisation ?

* Il s’agit de la réédition de Voy'[el] révisée et enrichie *