13777–13792 di 68366 risultati

On regrettera plus tard

Par une nuit d’orage estival dantesque, de violents coups sont frappés à la porte de Valentine, l’institutrice du village. Sur le perron elle découvre un homme trempé, une fillette endormie dans les bras, brûlante de fièvre. Il lui faut de l’aide. Que Valentine va lui offrir, acceptant spontanément la troublante intrusion. Eric et Anna-Nina, sa fille de 7 ans, pénètrent dans la maison. Ils y resteront le temps que l’enfant se rétablisse. Il y a des destins que l’on croit tout tracés mais il suffit parfois d’un seul éclair pour les faire basculer. Les chemins de l’existence et du coeur sont imprévisibles… ” C’est doux et c’est précieux, ça serre le coeur parfois et ça réjouit aussi. La vie, quoi ! ” Emilie Poyard – ELLE ” Agnès Ledig nous raconte avec sincérité des histoires ancrées dans la vraie vie. ” Christophe Mangelle – metronews
**

On ne meurt que deux fois

Ce vieux raté, assassiné comme un clochard dans un faubourg de Londres, et qui avait raconté sa vie triste et passionnée sur des cassettes, pourquoi me fascinait-il tellement ? Pourquoi avais-je l’impression qu’il connaissait la réponse à mes propres questions, à moi, pauvre imbécile de flic sans ambition ? Étions-nous compagnons de misère, dans notre mal d’amour, dans notre mal de vivre ?

On m’a demandé de vous virer

* ‘ On m’a demandé de vous calmer ‘, lâche lors d’une entrevue à Stéphane Guillon Jean-Paul Cluzel, prédécesseur de Jean-Luc Hees à la présidence de Radio France. La fin de la récré semble avoir sonné pour l’humoriste. Pourtant, n’épargnant ni le ouvernement ni l’opposition, le trublion des ondes ne se calme pas et continue, du lundi au mercredi, à 7h55, de captiver 2 millions d’auditeurs.
23 juin 2010. Aux alentours de 8 heures, il y a ces mots qui résonnent aux 4 millions d’oreilles des fidèles de la matinale de France Inter : ‘ Merci à tous, du fond du coeur, vous allez me manquer. ‘ Suivis d’une salve d’applaudissements en studio. ‘ France Inter. Fini de rire ‘, titre en une dès le lendemain le quotidien Libération : Stéphane Guillon et Didier Porte, deux des animateurs phare de la station, ont été remerciés. D’abord par l’élégante voix de la presse, puis par un recommandé signé de la main de Philippe Val.’ France Inter : une radio de gauche qui licencie comme la pire des entreprises de droite ‘, lance Guillon.
Comment expliquer, si ce n’est en invoquant le spectre gouvernemental, l’éviction d’un homme qui, à lui seul, a fédéré deux ans durant plus de 2 millions d’auditeurs chaque jour ? La France est outrée et ses acteurs politiques (François Bayrou et Martine Aubry, pour ne citer qu’eux) s’insurgent et dénoncent une volonté de briser le débat démocratique, une atteinte violente à la liberté d’expression.
Dans ce second volume réunissant les chroniques de Stéphane Guillon diffusées entre septembre 2009 et juin 2010, on retrouve l’écriture affûtée et ce brillant sens de la formule par lesquels Stéphane Guillon s’est fait connaître, haïr et célébrer. Sur le ton de l’animateur de supermarché, il criera à la cantonade, en prélude à son ultime chronique, ‘ Tout doit disparaître ! ‘, ‘ Liquidation totale des humoristes ! ‘. On sait pourtant à quel point, plus que jamais, l’époque et la nation ne se passeront plus du génie doublé d’humour qu’il incarne.

(source: Bol.com)

On la trouvait plutôt jolie

**Du désert sahélien à la jungle urbaine marseillaise, en quatre jours et trois nuits…
Un suspense renversant et bouleversant.**

” – Qu’est-ce qui ne va pas, Leyli ? Vous êtes jolie.
Vous avez trois jolis enfants. Bamby, Alpha, Tidiane. Vous vous en êtes bien sortie.
– Ce sont les apparences, tout ça. Du vent. Il nous manque l’essentiel. Je suis une mauvaise mère. Mes trois enfants sont condamnés. Mon seul espoir est que l’un d’eux, l’un d’eux peut-être, échappe au sortilège.
Elle ferma les yeux. Il demanda encore :
– Qui l’a lancé, ce sortilège ?
– Vous. Moi. La terre entière. Personne n’est innocent dans cette affaire. ”

Oms en Série

Que sont devenus les hommes?
Les survivants du grand cataclysme ont été recueillis par les Draags, géants au crâne lisse et aux yeux rouges, qui les ont emmenés sur leur planète où le temps s’écoule beaucoup plus lentement que sur la Terre. Asservis, diminués, ils sont devenus les oms, mais reprendront peu à peu le goût de la liberté.
Oms en série a été porté à l’écran sous le titre La Planète sauvage, par René Laloux sur des dessins de Topor.

[http://www.amazon.fr/Oms-en-série-Stefan-Wul/dp/2070415600](http://www.amazon.fr/Oms-en-s%C3%A9rie-Stefan-Wul/dp/2070415600)

Ombres et Lumières

Produit génétique mixte, Mika Noguichi a toujours vécu entre les démons et les humains. Elle seule peut franchir le Voile pourpre qui sépare leurs mondes, et c’est pour cette raison que le Conseil l’a envoyée à Crimson City récupérer un sortilège d’incantation détenu par Conor McCabe. Au premier coup d’œil, Mika reconnaît en lui son Vishtau – le compagnon à vie de toute femme démon. Mais McCabe est un mercenaire qui pourchasse et élimine les démons. Comment réagira-t-il lorsqu’il comprendra que Mika l’a manipulé ? Comment survivre dans cette ville infestée de vampires et de loups-garous ? C’est pourtant d’une autre espèce que viendra le danger car, dans l’ombre, des êtres redoutables attendent que sonne l’heure des Ténébreux.

Les ombres du passé

Vingt ans après avoir fui sa ville natale, en Virginie, Roy revient en fils maudit pour veiller son père atteint d’un mal incurable. Avec ce retour aux sources empoisonnées de sa jeunesse, c’est tout le passé de sa famille qui lui tombe dessus : le suicide de son frère après qu’il a tué les parents de sa petite amie, la haine d’un père qui ne l’a jamais supporté et ne lui a pas laissé la moindre chance, la rupture avec Lila, son amour de toujours, incandescent, ravivé d’un regard, et, encore, encore, l’hostilité de son père, intacte, féroce, inexplicable… Roy aurait-il des choses à se reprocher? Pourquoi Lila ne semble toujours pas vouloir lui pardonner? Et lui pardonner quoi au juste? Sans parler du vieux shérif en retraite, mémoire sombre de la ville, qui le regarde étrangement…

Une ombre plus pâle

La profileuse du FBI Diane Silver poursuit sa traque des serialkillers. Son acharnement est, au fond, ce qui la porte, lui permet de survivre, et elle y consacre chacune de ses minutes. Diane s’est associée avec Rupert Teelaney, alias Nathan Hunter, l’une des plus grosses fortunes de la planète, pour éliminer ces bourreaux et protéger ainsi leurs futures victimes. Mais elle cherche avant tout à retrouver la « rabatteuse » qui a conduit sa fille Leonor, 11 ans, jusqu’à son tortionnaire. Elle sait pourtant qu’en s’alliant à Nathan/ Rupert, elle a choisi le camp de l’illégalité, de l’extrême solitude. Alors qu’à Paris Yves Guéguen garde un oeil vigilant sur Sara Heurtel, dont la fille sataniste a été abattue par Nathan, aux Etats-Unis, dans la campagne bostonienne, une scène digne des pires cauchemars est découverte dans un charmant cottage. La cave de la maison a été aménagée en cages, dans lesquelles gisent trois cadavres. Diane a une nouvelle proie. Pourtant, au fur et à mesure que s’accumulent les résultats de laboratoire, la monstrueuse charade devient de plus en plus incompréhensible.

Ombre et Lumière

Ombre et Lumière est une histoire écrite pour Star Wars Adventure Journal par Paul Danner. Elle ne fut jamais publiée, mais fut – en fin de compte – diffusée sur Internet dans Tales of the Jedi Fiction en juillet 1999.
Ce récit se déroule aux temps de la Grande Guerre des Sith et conte le périple d’une jeune sensible à la Force aidant un Jedi déchu à s’accepter et à accepter sa propre noirceur.

L’ombre du dragon rouge

L’incroyable créature qui ressemblait à une outre gigantesque portée par une trentaine de pattes d’insecte était surmontée d’une dizaine de “têtes” dépourvues de visages, où étincelaient des grappes d’yeux de toutes les nuances.
Aux prises avec une flotte pirate de la Main Rouge, Blade, Baker et leurs amis n’étaient pas au bout de leurs émotions.
Le dieu Mazwoks, en personne, venait d’apparaître !

L’Ombre du chevalier

Loin au sud de Myrillia, un dangereux artefact fait surface : un crâne déformé. C’est celui d’un dieu et l’oeuvre de la Cabale, une faction déterminée à détruire les Neuf Contrées.

Mais la Cabale n’est pas le seul danger. À la Citadelle, Tylar et les Chevaliers d’ombre tombent dans un traquenard. La menace est terrible : un ordre de chevaliers dæmoniques dont la Grâce a été pervertie se dresse contre la Citadelle.

Pour sauver les Neuf Contrées, Tylar doit pénétrer dans l’hinterland, un territoire désolé qui s’étend au-delà des Contrées bénies, hanté par les dieux errants et gangrené par les Grâces Sombres… et dont aucun Chevalier d’ombre n’est jamais revenu.

(source: Bol.com)

L’ombre du caméléon

Charles Acland, un jeune lieutenant britannique rescapé de la guerre en Irak, se réveille à l’hôpital, défiguré et amnésique. Un psychiatre tente de l’aider à recouvrer la mémoire et à percer le secret de son identité morcelée. Comment l’officier surdoué, l’homme chaleureux qu’il a été, peut-il être devenu cet individu introverti, distant et violent, qui manque d’étrangler son ancienne fiancée quand elle vient lui rendre visite ? 
Contraint de revenir à la vie civile, livré au désoeuvrement et à la solitude, Charles connaît bientôt des accès de rage imprévisibles. Au même moment, d’anciens soldats homosexuels sont trouvés battus à mort et violés à leur domicile, et plusieurs indices semblent bien l’impliquer dans cette affaire sanglante. Mais jusqu’à quel point ? L’enquête policière recoupe peu à peu l’enquête d’Acland sur lui-même, et s’apparente à la terrifiante et fascinante thérapie d’une âme torturée par la culpabilité. 

L’Ombre du bourreau

Recently voted the greatest fantasy of all time, after The Lord of the Rings & The Hobbit, Gene Wolfe’s The Book of the New Sun is an extraordinary epic, set a million years in the future, on an Earth transformed in mysterious & wondrous ways, in a time when our present culture is no longer even a memory. Severian, the central character, is a torturer, exiled from his guild after falling in love with one of his victims, & journeying to the distant city of Thrax, armed with his ancient executioner’s sword, Terminus Est. This edition contains all four volumes: The Shadow of the Torturer, The Claw of the Conciliator, The Sword of the Lictor & The Citadel of the Autarch