13649–13664 di 68366 risultati

La plage

Une jeune femme sans nom arrive sur une île, en été. Elle traverse en autobus un paysage aride jusqu’à une plage où elle est déjà venue avec un ami. Elle se souvient d’une grotte où ils se sont aimés. Il n’y a personne sur la plage, pas un souffle de vent. La taverne est fermée. Elle se baigne nue. Est-elle aussi seule qu’elle le croit ? En quittant la plage quelques jours plus tard, elle ne sera plus la même. Jamais plus.

Place Colette

À l’âge de 9 ans, la narratrice de Place Colette est victime d’une erreur de diagnostic qui la cloue sur un lit d’hôpital, le corps prisonnier d’une coquille de plâtre. Au terme de trois années de calvaire, un professeur finit par découvrir la véritable maladie ; il l’opère et la sauve.
La jeune fille a passé ce temps immobile à découvrir la littérature et les textes classiques. Elle voue une passion sans limite au théâtre. Revenue à la vie, elle tourne autour de la Comédie-Française et de la place Colette. Le jour de ses 13 ans, elle entre dans la loge d’un comédien dont elle est tombée amoureuse. Bien qu’il ait trente ans de plus qu’elle, elle lui propose de devenir son cadeau d’anniversaire.
Ce roman, qui aurait pu s’intituler Détournement de majeur, est l’histoire d’une double initiation, à l’amour charnel et à la passion du théâtre. Écrit à la première personne, il est pourtant aux antipodes de ce que l’on qualifie d’autofiction : le mensonge enveloppé dans une rhétorique de vérité. C’est un « roman-vrai », où l’auteur se cherche et finit par faire tomber le masque.
Nathalie Rheims est écrivain. Place Colette est son dix-septième livre.

Le Pistolero

Un désert calciné, cruel et aveuglant. Immense. Un lieu réfractaire à la vie. C’est à peine si quelques masures, quelques hameaux subsistent çà et là, écrasés sous ce ciel inerte. Un enfer, implacable.
C’est là, pourtant, que marchent les deux solitaires; obstinés, portés par un destin qui les dépasse. L’homme en noir d’abord, mystérieux, qui laisse dans son sillage une légende de faiseur de miracles. Et puis le pistolero, économe, laconique, dont lui-même ne sait plus s’il est encore humain. Le premier fuit, le second le poursuit. Il v a si longtemps qu’elle s’est engagée, cette chasse à l’homme, plus de vingt ans certainement. Sans que ni l’un ni l’autre ne sache réellement qui détient les clés de ce jeu mortel. Et si le gibier n’était pas celui qu’on croit ?

La piste fauve

Joseph Kessel possède le calme, l’humour et le lyrisme, trois vertus que l’on trouve de plus en plus rarement liées. Il suffit de lire quatre lignes de lui pour sentir qu’il détient les secrets qui permettent de vivre et de regarder les êtres au plus haut degré de chaleur possible.
L’historiographe de *Mermoz*, le romancier du *Lion* et des *Cavaliers*, le journaliste et le poète de l’aventure devait bien, un jour, s’enfoncer dans les lieux les plus sombres et les plus violents de l’Afrique.
Le voici chez les Mau-Mau, au sein d’une révolte politique et religieuse où s’affrontent la conception magique et la conception pratique du monde. Le voici parmi les derniers seigneurs de la terre, qu’il s’agisse des grands fauves, des grands sorciers, des grands colons ou des grands chasseurs. Joseph Kessel refuse nos distinctions conventionnelles. Ce qui compte pour lui, c’est l’intensité de la vie qui passe à travers les créatures vivantes : bêtes, hommes blancs ou noirs. Au-delà d’un document et d’un reportage, on trouvera donc dans ce livre une vision poétique d’un monde où la poésie gît encore à l’état brut.

Les Pionniers

Les Pionniers (Edition Intégrale – Version Entièrement Illustrée)
*Inclus une courte biographie de James Fenimore Cooper
Descriptif : Dans les Pionniers, apparaît le héros favori de Cooper, Bas-de-Cuir, le backwoodman dans sa simplicité native, dont le langage n’a pas été formé par l’école, ni l’esprit déformé par la vie civilisée, le trappeur aux sentiments élevés, le chevalier de la forêt vierge. Dans ce roman qui a eu tant de lecteurs, revivent les scènes avec lesquelles Fenimore Cooper, dans son enfance, avait été familier. 
Extrait : Peu de temps après la consolidation de l’indépendance des États-Unis par la paix de 1783, l’esprit entreprenant de leurs citoyens chercha à exploiter les avantages naturels que présentaient leurs vastes domaines. Avant la guerre de la révolution, les parties habitées de la colonie de New-York ne formaient pas le dixième de son étendue. Une étroite lisière qui courait jusqu’à une distance très-peu considérable sur les deux rives de l’Hudson, une autre ceinture pareille d’environ cinquante milles de longueur sur les bords de la Mohawk, les îles de Nassau et de Staten, et un petit nombre d’établissements isolés près de quelques ruisseaux, composaient tout le territoire habité par une population qui ne s’élevait pas à deux cent mille âmes. Pendant le court espace de temps que nous venons d’indiquer, cette population s’est répandue sur cinq degrés de latitude et sept de longitude, et elle monte aujourd’hui à près de quinze cent mille habitants qui vivent dans l’abondance, et peuvent envisager des siècles dans l’avenir, sans avoir à craindre que leur territoire devienne insuffisant pour leur postérité.

Le pionnier de l’atome

Soudain, de l’anneau de clé, sortit une vapeur orangée qui monta rapidement et prit une apparence humaine. Elle se coagula dans l’air et se transforma sur-le-champ en un splendide corps de femme, mais un corps tout à fait matériel cette fois !
Stupéfaits et croyant être les jouets d’une hallucination collective, les assistants n’osaient pas parler. Ils restèrent là, comme pétrifiés, à regarder cette jeune fille d’une beauté exceptionnelle, qui venait de surgir devant eux tel un diable de sa boîte.

Le Pingouin

Si Victor Zolotarev adopte un pingouin au zoo de Kiev en faillite, c’est pour couler avec lui des jours paisibles. Mais nourrir deux personnes n’est pas une mince affaire pour un écrivain, dans un pays déboulonné. Heureusement la providence — sous les traits d’un affable rédacteur en chef — apporte une solution étrange et alléchante: rédiger pour un grand quotidien des notices nécrologiques de personnalités encore en vie. Boulot tranquille et lucratif, jusqu’au jour où sa prose se met à avoir des effets inattendus… Un tableau impitoyable de l’ex-Union soviétique.
(source: Bol.com)

Le Pilote

Hiver 1779. Après avoir quitté la rade de Brest, deux petits vaisseaux américains ont jeté l’ancre sur la rive orientale de la Grande-Bretagne. L’équipage à pour mission de prendre à son bord un mystérieux pilote. Il a pour mission, aidé de l’équipage, d’enlever quelques nobles lords et de les conduire en Amérique… Suspens, batailles navales, aventures romanesques: ce roman permet à Cooper de développer tout son talent et de décrire avec beaucoup de grâce et d’émotion le monde de la mer et des marins.

Pierrot mon ami

Ce silence, cette nuit, ces rues étroites, tout disposait Pierrot à ne penser à rien de précis. Il regardait à droite, à gauche, comme pour accrocher quelque part ses petites curiosités, mais ne trouvait rien – tout au plus les enseignes, et qui ne valaient pas les billes de l’avenue de Chaillot. Il songea un instant à visiter le bobinard de cette sous-préfecture, mais il ne rencontrait personne pour le renseigner. Finalement il se perdit. Il traversait maintenant une petite banlieue ouvrière, avec des manufactures ici et là. Plus loin, Pierrot atteignit une route assez large, avec un double liséré d’arbres, peut-être nationale ? Peut-être départementale ? Il marcha encore quelques instants.
Il entendit tout près de lui un grand cri, un cri de femme, un cri de peur.

Pierre Sacrée

Protéger l’émir du Qatar pendant le Sommet pour la Paix des pays arabes à Reykjavik : la mission s’annonce plutôt tranquille pour les agents secrets de la Corporation. Mais l’interception d’un message annonçant la découverte d’une météorite sans doute dangereuse change la donne. Cette mystérieuse pierre noire attise autant les convoitises des terroristes islamistes que celles d’un puissant industriel américain. Des Etats-Unis à l’Arabie Saoudite, en passant par Londres, l’Ecosse, Israël et le Groenland, les hommes de la Corporation vont devoir affronter le spectre du terrorisme sous toutes ses formes, des plus terrifiantes aux plus inattendues, afin de sauver des millions de vies humaines et d’empêcher la destruction de deux villes emblématiques.

La pierre et le sabre (French Edition)

Dans le Japon du XVIIe siècle, le jeune Takezó devient le samouraï Miyamoto Musashi et n’a plus qu’un seul but : tendre à la perfection. Dépasser ses sentiments et persévérer pour s’améliorer, se perfectionner et parvenir à comprendre le sens profond de la vie en développant son art, l’art du combat. Duel après duel, il crée son propre style. Son parcours initiatique, mariant aventures, amour et quête de soi, nous entraîne dans une grande fresque épique. Un chef-d’œuvre !
Né au Japon en 1892, il publie à vingt ans ses premiers textes dans des revues de Tokyo. Sa carrière littéraire féconde fera de lui l’un des plus grands romanciers japonais du XXe siècle. Eiji Yoshikawa meurt en 1962, couvert de gloire.
**
### Sinossi
Dans le Japon du XVIIe siècle, le jeune Takezó devient le samouraï Miyamoto Musashi et n’a plus qu’un seul but : tendre à la perfection. Dépasser ses sentiments et persévérer pour s’améliorer, se perfectionner et parvenir à comprendre le sens profond de la vie en développant son art, l’art du combat. Duel après duel, il crée son propre style. Son parcours initiatique, mariant aventures, amour et quête de soi, nous entraîne dans une grande fresque épique. Un chef-d’œuvre !
Né au Japon en 1892, il publie à vingt ans ses premiers textes dans des revues de Tokyo. Sa carrière littéraire féconde fera de lui l’un des plus grands romanciers japonais du XXe siècle. Eiji Yoshikawa meurt en 1962, couvert de gloire.

La Pierre des Larmes

Richard, Zedd et Kahlan croyaient en avoir fini avec les ténèbres. Mais leur victoire sur le tyran Darken Rahl a des conséquences terribles qu’ils ne pouvaient l’imaginer. Le voile qui sépare le monde des vivants et le royaume des morts s’est déchiré. Le Gardien des enfers sera bientôt en mesure de le traverser… Il a déjà réveillé ses serviteurs. Leurs manigances sèment le feu et le sang. Désormais, le danger est partout, il rôde et nul ne peut lui échapper. Pour Zedd le sorcier, l’unique espoir réside en une certaine pierre, la petite fille qui la porte… et le Sourcier de Vérité. Richard est face à son destin. Car, s’il refuse d’être un magicien, il n’en subit pas moins les atroces souffrances liées à ce don. S’il n’apprend pas la magie, il mourra. Les Sœurs de la Lumière la lui enseigneront, à condition qu’il se soumette. Or pour rien au monde Richard ne veut revivre le cauchemar d’être esclave. Mais s’il renie son héritage, il condamne l’avenir du monde. Une seule personne détient le pouvoir de faire accepter à Richard ce qu’il abhorre : Kahlan, la Mère Inquisitrice. Pour sauver Richard et son peuple, elle devra tout sacrifier et déclencher une guerre qui emportera tous ceux quelle aime. Malheur à celui qui néglige la Deuxième Leçon du sorcier…

La Pierre de l’adieu

Sur le Trône du Dragon siège le Souverain des nations humaines ; le Roi de l’Orage évincé n’est plus qu’un mort vivant qui attend sa revanche. Quelques humains savent que celui qui réunira les Trois Épées régnera sur le monde ; ils forment la Ligue du Parchemin clandestine. Élias, le nouveau souverain, est sous l’emprise de son conseiller Pryrates, qui lui fait remettre Peine, l’épée grise. Aussitôt le royaume est frappé par la sécheresse et la peste. Josua, frère d’Élias, se réfugie sur ses terres ; chassé par la magie du Roi de l’Orage, il se replie dans la forêt où Géloé, la femme-sage, lui conseille d’aller à la Pierrre de l’Adieu, lieu sacré des Sithis. La fille du Souverain, Miriamélé, se rend à Nabban chercher de l’aide pour Josua ; elle y trouvera le Lecteur de la Sainte Église, attaquée par les fanatiques Danseurs de Feu, qui disent voir le Roi de l’Orage en rêve. Quant à Simon l’orphelin, il vient de prendre Épine, l’épée noire, au dragon qui la gardait. Ramenant l’épée vers la Pierre de l’Adieu, il s’aventure sur la Route des Rêves, puis se retrouve prisonnier de la jeune Skodi, qui tente d’invoquer le Roi de l’Orage pour lui annoncer qu’elle détient Épine.

Les Pièges de Koondra

Avec prudence, les hommes du Maraudeur progressaient dans les installations souterraines de la cité morte. Pourquoi le générateur d’énergie fonctionnait-il encore ? Quels étaient ces squelettes étranges allongés en grand nombre sur ces tables basses ? Les vastes salles désertes provoquaient un indéfinissable malaise chez Blade, Baker et leurs compagnons ; un malaise angoissant, préludant à une panique indicible qui allait bientôt les faire se ruer au-dehors, inexplicablement. Il leur faudrait pourtant affronter l’épouvante pour percer le secret de Koondra…

Piège pour Cendrillon

“Mon nom est Michèle Isola J’ai vingt ans L’histoire que je raconte est l’histoire d’un meurtre Je suis l’enquêteur Je suis le témoin Je suis la victime Je suis l’assassin Je suis les quatre ensemble, mais qui suis-je ?” Grand Prix de littérature policière 1963