12849–12864 di 68366 risultati

Les visages de l’humanité

Partout sur la planète, des cadavres sont retrouvés dans des body bags. Entre leurs mains, un sachet de thé. Les Tea-Baggies… Ce qui frappe le plus ceux qui les voient, c’est la disparition de leur visage ! Un groupe antimusulman en réclame la paternité : les Tea-Baggers…
À Montréal, un militant de Gaz de Shit est brutalement assassiné. Contre toute attente, les soupçons se portent sur Victor Prose, un écrivain qui collabore avec l’organisation écologiste. Son ami, l’ex-inspecteur Gonzague Théberge, peut difficilement lui venir en aide : maintenant retraité, il est lui-même en butte à l’hostilité du nouveau directeur du SPVM.
Mais un malheur n’arrive jamais seul. La femme de Théberge est victime d’un attentat terroriste ! Les Tea-Baggies se multiplient. Tout comme les manifestations de Neutralize Wall Street et d’autres groupes d’Indignés extrêmes. Un autre membre de Gaz de Shit est assassiné. Théberge est à son tour soupçonné de meurtre.
Prose et Théberge, aidés de quelques amis, tentent de trouver ce qui relie tous ces attentats, de découvrir à qui ils profitent. Dans leur quête, ils seront aidés par la mystérieuse Natalya, la nouvelle amie de Prose. Sauf que celle-ci, à l’insu de tous, est une tueuse professionnelle.
Quelle est sa vraie mission ? Pour quelle raison a-t-elle approché Prose ? Pourra-t-elle l’aider à démêler cet écheveau de complots avant que l’étau ait fini de se resserrer sur lui et sur Théberge ? Le désire-t-elle seulement ?

Le Visage De L’Ange (The Face)

Qui est le Boucher, et comment parvient-il à convaincre toutes ces femmes si différentes de le faire entrer chez elles en pleine nuit ?
Un tueur qui ne paraît ni fou ni enragé lorsqu’il s’en prend à ses victimes. Qui semble agir… méthodiquement.
Mais dans quel but ?

Un visage dans la foule

Depuis la mort de sa femme, Dean Evers trompe l’ennui de ses vieux jours devant les matchs de baseball à la télévision. Quand soudain, dans les gradins, il découvre au cœur de la foule un visage surgi du passé. Quelqu’un qui ne devrait pas être là, au stade… ni même parmi les vivants.

Soir après soir, Dean se laisse hypnotiser par les visages de ceux qu’ils n’espérait – ou ne voulait – plus voir. Mais le pire est à venir…

Stephen King, le maître du fantastique, et son acolyte Stewart O’Nan tordent le quotidien et le réalisme jusqu’à leur point de rupture, avec brio, naturellement.

En exclusivité numérique chez Bragelonne !

(source: Bol.com)

Visa pour Shanghaï

Il y a ceux qui veulent rejoindre les États-Unis coûte que coûte, parfois même au prix de leur vie. Et ceux qui veulent parcourir le chemin inverse pour démanteler les réseaux, qui jettent sur les côtes des cargos chargés d’hommes. Mais il ne suffit pas d’aller à Shanghai pour contrer les puissantes triades. Car la donne est embrouillée, comme le sont les relations internationales.
Washington doit ramener la femme d’un passeur chinois, condition exigée par ce dernier pour qu’il témoigne dans un procès contre l’immigration clandestine. Pékin veut sauver la face et le camarade inspecteur Chen, appelé à l’aide par le Parti, doit servir d’interprète et de guide a Catherine Rohn, l’inspectrice américaine envoyée sur place. Mais voilà, la femme du passeur disparaît, et Chen n’entend pas non plus lâcher une affaire en cours pour les beaux yeux du FBI…

Virus

Los Angeles. Dans un centre médical, huit personnes meurent : le directeur et sept patients, emportés par un virus inconnu. Le C.D.S., organisme ultra ” sophistiqué”, spécialisé dans le combat contre les maladies contagieuses, confie l’enquête à l’un de ses médecins, Marissa, qui, très vite, va se retrouver en plein cauchemar. Le virus s’avère extrêmement dangereux et hors du commun, une véritable peste noire venue d’Afrique, plus terrible que celle du Moyen Age. Inexplicablement, il ne sévit que dans les centres médicaux, mais, en plus, et au fur et à mesure que Marissa progresse dans son enquête, une hypothèse finit par s’imposer à son esprit… et elle est effrayante ! Marissa, en première ligne, affrontera tous les dangers et devra user de toutes ses armes pour faire connaître la vérité.

Les vieux ne pleurent jamais

Judith et Janet ont 70 ans, elles vivent à New York depuis de nombreuses années. Seules aujourd’hui, sans mari, ces femmes ne sont pas dévastées, elles poursuivent leur chemin tant il est vrai qu’un être demeure le même d’un bout à l’autre de son existence. Un roman d’une grande acuité sur le vieillissement, d’une surprenante empathie pour le troisième âge de la femme, sur la gravité du temps qui passe mais aussi et surtout sur l’incroyable énergie de la plupart d’entre elles face à l’étrange phénomène qui change nos corps mais pas nos âmes. Nos têtes dirait-on, dans lesquelles s’agite tout ce que nous sommes, inchangé, depuis l’enfance.

Les Vierges du Paradis

Vingt-cinq ans après son départ du Caire Jasmine est de retour sur les lieux de son enfance. Elle avait été bannie, déclarée morte par son père et avait du fuir, laissant derrière elle son fils et le secret de la naissance de son deuxième enfant. Elle découvre le passé de sa riche famille aux prises avec les soubresauts de l’histoire de l’Egypte, dominée par la figure de sa grand-mère, Amira.

La Vierge froide et autres racontars

Cap sur le Groenland avec Jorn Riel, écrivain baroudeur et conteur malicieux. De son long séjour en Arctique il a rapporté des anecdotes, des récits, des “racontars”. En un mot, des histoires d’hommes seuls sur une terre glacée où le soleil, l’hiver, se couche très longtemps. Ces rudes chasseurs ont d’étranges faiblesses, des tendresses insoupçonnées, des pudeurs de jeunes filles et des rêves d’enfants. Les solitaires s’emplissent de mots tus et, ivres de silence forcé, ils quittent parfois leur refuge pour aller “se vider” chez un ami. Ces nouvelles de l’Arctique ont la rudesse et la beauté du climat qui les suscite. Souvent râpeuses, toujours viriles, parfois brutales, saupoudrées de magie et de mystère, elles nous racontent un monde où la littérature ne se lit pas mais se dit, où l’épopée se confond avec le quotidien, où la parole a encore le pouvoir d’abolir le présent et de faire naître des légendes.

La vie très privée de Mr Sim

Maxwell Sim est un loser de quarante-huit ans. Voué à l échec dès sa naissance (qui ne fut pas désirée), poursuivi par l échec à l âge adulte (sa femme le quitte, sa fille rit doucement de lui), il s accepte tel qu il est et trouve même certaine satisfaction à son état. Mais voilà qu une proposition inattendue lui fait traverser l Angleterre au volant d une Toyota hybride, nantie d un GPS à la voix bouleversante dont, à force de solitude, il va tomber amoureux. Son équipée de commis-voyageur, représentant en brosses à dents dernier cri, le ramène parmi les paysages et les visages de son enfance, notamment auprès de son père sur lequel il fait d étranges découvertes : le roman est aussi un jeu de piste relancé par la réapparition de lettres, journaux, manuscrits qui introduisent autant d éléments nouveaux à verser au dossier du passé. Et toujours Max pense à la femme chinoise et à sa fille, aperçues dans un restaurant en Australie, dont l entente et le bonheur d être ensemble l ont tant fasciné. Va-t-il les retrouver? Et pour quelle nouvelle aventure? Brouillant joyeusement les cartes de la vérité et de l imposture, Coe l illusionniste se réserve le dernier mot de l histoire, qui ne manquera pas de nous surprendre.
Plus d une génération va se reconnaître dans ce roman qui nous enchante avec un humour tout britannique, bien préférable au désespoir.
**

La vie secrète des arbres

VOUS NE VERREZ PLUS JAMAIS LA FORÊT COMME AVANT
Après la lecture de ce livre, le lecteur pourra appliquer à chaque pas ce décryptage qui nous fait rentrer dans un monde organisé en société : ses faibles, ses forts, ses obligations d’entraide etc …
QUE SAVONS-NOUS DES ARBRES ?
Les arbres sont des êtres sociaux. Ils peuvent compter, apprendre et mémoriser, se comporter en infirmiers pour les voisins malades, envoyer des signaux pour avertir d’un danger, ils gardent les anciennes souches de compagnons abattus vivants depuis des siècles en les nourrissant avec
une solution de sucre par leurs racines. Et ce n’est pas tout…
VOUS NE VERREZ PLUS JAMAIS LA FORÊT COMME AVANT
Après la lecture de ce livre, le lecteur pourra appliquer à chaque pas ce décryptage qui nous fait rentrer dans un monde organisé en société : ses faibles, ses forts, ses obligations d’entraide etc …
Vos promenades en forêt vont prendre une toute nouvelle dimension !
UNE MERVEILLE DE PÉDAGOGIE POUR TOUS LES PUBLICS
” Le langage scientifique supprime l’émotion, et les gens ne comprennent plus rien. J’utilise un langage humain. Quand j’écris ” les arbres allaitent leurs enfants ‘ tout le monde sait tout de suite ce que je veux dire “, explique l’auteur.
Une des raisons de ce succès planétaire réside dans ce tour de force littéraire et dans la manière dont l’ouvrage éveille chez les lecteurs une curiosité enfantine pour les rouages secrets de la nature.
**
### Sinossi
VOUS NE VERREZ PLUS JAMAIS LA FORÊT COMME AVANT
Après la lecture de ce livre, le lecteur pourra appliquer à chaque pas ce décryptage qui nous fait rentrer dans un monde organisé en société : ses faibles, ses forts, ses obligations d’entraide etc …
QUE SAVONS-NOUS DES ARBRES ?
Les arbres sont des êtres sociaux. Ils peuvent compter, apprendre et mémoriser, se comporter en infirmiers pour les voisins malades, envoyer des signaux pour avertir d’un danger, ils gardent les anciennes souches de compagnons abattus vivants depuis des siècles en les nourrissant avec
une solution de sucre par leurs racines. Et ce n’est pas tout…
VOUS NE VERREZ PLUS JAMAIS LA FORÊT COMME AVANT
Après la lecture de ce livre, le lecteur pourra appliquer à chaque pas ce décryptage qui nous fait rentrer dans un monde organisé en société : ses faibles, ses forts, ses obligations d’entraide etc …
Vos promenades en forêt vont prendre une toute nouvelle dimension !
UNE MERVEILLE DE PÉDAGOGIE POUR TOUS LES PUBLICS
” Le langage scientifique supprime l’émotion, et les gens ne comprennent plus rien. J’utilise un langage humain. Quand j’écris ” les arbres allaitent leurs enfants ‘ tout le monde sait tout de suite ce que je veux dire “, explique l’auteur.
Une des raisons de ce succès planétaire réside dans ce tour de force littéraire et dans la manière dont l’ouvrage éveille chez les lecteurs une curiosité enfantine pour les rouages secrets de la nature.

la vie eternelle

### Amazon.com Review
The idea behind Kurzweil and Grossman’s *Fantastic Voyage* is that if you can make it through the next 50 years, you might become immortal. How will that be possible? Through some rather science fictional steps, it turns out, including taking advantage of the latest in biotechnological breakthroughs and not-yet-invented nanotechnology. Is all this longing for immortality driven by an obsession with youth or a fear of death? Readers can judge for themselves, as both Kurzweil and Grossman reveal the personal histories that led them to develop this plan. *Fantastic Voyage* is written in an easy-to-understand tone, with lots of sidebars giving examples of what the future holds for medicine and health. Whether or not you think that science will find a way to keep our bodies or our disembodied minds alive forever, this book is full of diet and lifestyle tips. For instance, the authors suggest carefully controlling the body’s overall pH at an alkaline level, meditating, eating a diet composed mostly of vegetables and protein, and taking loads of supplements (Kurzweil downs about 250 pills each day). The dietary options presented here will mostly only be practical for people whose income levels can support buying organic produce, fresh fish and meat, and top-shelf supplements. The authors cavalierly state that we are living in a “time of abundance,” but it seems likely that most who are able to follow this regimen will be Americans of a fairly high socioeconomic class. *–Therese Littleton*
### Review
*Fantastic Voyage* boldly challenges conventional wisdom about aging and illness and offers groundbreaking solutions to remain young and healthy indefinitely. — _John Gray, Ph.D., author of *_Men Are from Mars, Women Are from Venus*
A concise yet comprehensive journey that accurately recounts the past and present state of our collective knowledge. — *Dean Kamen, physicist and inventor of the IBOT Mobility System and Segway Human Transporter, and recipient of the National Medal of Technology*
Anyone can find it easy to implement action that will enhance their health. — *George King, M.D., professor of medicine, Harvard Medical School*
This visionary book provides a state-of-the-art synthesis of the latest evidence on aging. — *Dean Ornish, M.D., developer of the Opening Your Heart program*

Une vie en plus

Elle s’appelle Adeline Constant et tous l’envient. Une brillante carrière dans une entreprise florissante, un mari amoureux, trois enfants, une belle maison avec jardin à Saint-Cloud. Oui, tout pour être heureuse.Et voici qu’à la stupéfaction générale, elle démissionne de son travail. Ne s’y plaisait-elle plus ? Oh si ! Mais il y avait ce manque, ce vide. Elle n’a pas vu grandir ses enfants, accompagné son mari, profité de « la » maison. Alors, elle a décidé de s’offrir une parenthèse dans sa vie trop pleine pour mieux les regarder, les écouter, les aimer. Etre, en somme, une « happy housewife ».Raté ! C’était compter sans ses enfants qui, tour à tour, vont lui causer de sérieux soucis. C’était ne pas prévoir la rencontre avec Mathis, un bel homme, ardent et passionné, qui ne vit que pour la musique à laquelle il initie les jeunes de la ville.A ses côtés, Adeline retrouve le rêve fou de son adolescence : écrire des chansons, mettre les mots en musique. Ensemble, ils conçoivent un grand projet.Jamais Adeline ne s’est sentie aussi vivante, jamais elle n’a tant vibré. Mais si cette « vie en plus » recelait un piège pour les siens, de l’amour en moins ?Attention, danger.

La Vie De Mon Père

Pierre Restif, père du héros du livre et grand-père de Nicolas, est un type digne des anciens âges. Ce paysan bourguignon, bon vivant et rieur avec les autres, mais dont le sourcil se fronce dès qu’il rentre chez lui, qui a mangé presque tout son bien à ne rien faire et qui gouverne sa famille comme les anciens Romains, en maître absolu. Tout tremble devant lui, femme, filles, valets, et le fils lui-même, grand garçon de vingt ans, sur le simple soupçon qu’il voudrait peut-être s’émanciper, est vigoureusement cinglé de coups de fouet. Envoyé à Paris, il va y contracter un mariage avantageux : son père aussitôt le rappelle, lui déclare qu’il veut être obéi, le marie de force à une épaisse et disgracieuse fille de ferme, et meurt, ce beau coup fait, avec la conscience d’être resté jusqu’au bout en possession de l’autorité paternelle…
**

Victoire oblige

This fourteenth Bolitho novel has the epic scenes of action, the powerful characterization and the authentic period detail that have made Alexander Kent a bestseller wherever sea stories are read.
After eight years of war between Britain and France there is at last a rumour of peace. But the old enemies are well aware that any settlement will be only a breathing space in which to recover from their terrible losses. To obtain the best terms the French muster a show of strength from Biscay to the Channel ports. At the British Admiralty there are some who see a daring opportunity to even the score at any negotiation table – and who better to undertake it than the young Rear Admiral Bolitho!
In June 1801 Bolitho’s small squadron is still repairing the scars of battle earned at Copenhagen – and as he receives his orders from London Bolitho is, for the first time in his life, torn between the demands of duty and his real desire to marry. When the squadron sails it is joined by an additional ship, a frigate with many memories from the past. But where Bolitho’s flag leads so his captains must follow, if necessary to the brink of disaster – for theirs is a tradition of victory.