12801–12816 di 65579 risultati

Les Armes de Garamont

###
Une bien étrange paire se présente aux portes du château Garamont : un sorcier autoritaire et susceptible, accompagné d’un homme-loup aussi effrayant que noble de coeur. Pour la jeune Ariale, retenue prisonnière dans sa chambre, nul doute qu’ils ont un lien avec le chevalier Eras, son père mystérieusement disparu… Une compagnie d’aventuriers des plus inattendue naît alors, et part à la recherche du chevalier Eras de Garamont. Leur objectif : percer le secret de sa quête.

L’Armée furieuse

Au cœur de la Brigade criminelle, le commissaire Adamsberg vaque à ses occupations. Même si Veyrenc, son ancien rival des Pyrénées, hésite encore à revenir, le reste de l’équipe évolue paisiblement : Rettancourt reste la grande « génératrice d’énergie », le chat dit « La Boule » dort toujours sur la photocopieuse, Danglard avec son verre de vin blanc développe un immense savoir, Mercadet est toujours à moitié endormi, Froissy fait des allers-retours entre sa réserve de nourriture et son bureau. Une petite dame âgée attend le commissaire sur le trottoir, elle vient de Normandie. Ils n’ont pas rendez-vous, mais il n’y a qu’à lui qu’elle veut parler. Une nuit, dans son village, sa fille a vu « l’Armée furieuse », c’est-à-dire une cohorte de morts vivants qui vient enlever les pires personnes des environs. Meurtriers, voleurs, tous ceux qui n’ont pas la conscience tranquille se sentent menacés. Cette vieille légende est le signe que de multiples assassinats vont se produire. Loin de sa circonscription, Adamsberg va pourtant accepter d’aller enquêter sur place, dans le village terrorisé de superstitions et de rumeurs sauvages. Aidé de la police locale, de son fils (qu’il a découvert dans Un lieu incertain), et de quelques complices, il tentera de protéger les mauvaises personnes contre le mauvais sort.
*”- Cette nuit-là, dit-elle lentement, Lina a vu passer l’Armée furieuse. Et Herbier y était. Et il criait. Et trois autres aussi. – C’est une association ? – L’Armée furieuse, répéta-t-elle tout bas. La Grande Chasse. Vous ne connaissez pas ? – Non, dit Adamsberg en soutenant son regard stupéfait. – Mais vous ne connaissez même pas son nom ? La Mesnie Hellequin ? chuchota-t-elle. – Je suis désolé, dit Adamsberg. Veyrenc, l’Armée furieuse, vous connaissez cette bande ? Un air de surprise intense passa sur le visage du lieutenant Veyrenc. – Votre fille l’a vraiment vue ? Avec le disparu ? Où cela ? – Là où elle passe chez nous. Sur le chemin de Bonneval. Elle a toujours passé là. Veyrenc retint discrètement le commissaire. – Jean-Baptiste, vraiment, tu n’as jamais entendu parler de ça ? Adamsberg secoua la tête. – Eh bien, questionne Danglard, insista-t-il. – Pourquoi ? – Parce que, pour ce que j’en sais, c’est l’annonce d’une secousse. Peut-être d’une sacrée secousse”. Nul doute que la fratrie “maudite” du village normand rejoindra la galaxie des personnages mémorables de Fred Vargas. Quant à Momo-mèche-courte, il est le fil conducteur de la double enquête que mène ici le commissaire Adamsberg, confronté à l’immémorial Seigneur Hellequin, chef de L’Armée furieuse.*

L’Armée des ombres

Œuvre en extraits longs, en lien avec le thème « Agir dans la société » du nouveau programme de français en 3e.RésuméDans un roman construit comme un thriller, Joseph Kessel retrace le parcours de ces hommes et de ces femmes – incarnés ici par Philippe Gerbier, Le Bison, Lemasque, Mathilde, Petit Jean – qui ont choisi la voie difficile de la Résistance au péril de leur vie.Un des chefs-d’œuvre de l’écrivain et le roman-symbole de la Résistance.L’auteurFils d’émigrés juifs, Joseph Kessel (1898-1979) a été engagé volontaire durant la guerre de 1914-1918, puis résistant pendant la Seconde Guerre mondiale. Son œuvre de journaliste et romancier se signale par son goût de l’aventure et son engagement.L’édition Classiques & Cie collègeSoigneusement annoté, le texte est associé à un dossier illustré, qui comprend :– un guide de lecture intitulé « Un roman engagé sur la Résistance », avec des repères, un parcours de l’œuvre et un groupement de documents,– une enquête documentaire, « Pourquoi et comment est née la Résistance ? ».

L’armée de l’ombre

La guerre est déclarée ! Les intrigues du Tisserand portent enfin leurs fruits : les cours Eandi, en proie à de violentes dissensions et à la confusion la plus totale, sont mûres pour l’invasion. Eibithar, pris en tenaille entre la flotte de Braedon et l’armée d’Aneira, s’apprête à livrer un combat qui sera sans doute le dernier, alors même que le duc de Galdasten complote contre le roi Kearney pour lui ravir le pouvoir. En Aneira, le régent est sur le point d’écraser les ducs rebelles à son autorité. Le Tisserand petit se réjouir : victimes de leur bêtise, les cours Eandi seront bientôt trop faibles pour résister à son ultime assaut. Mais tout espoir n’est pas perdu. Kentigern, enfin sorti de son aveuglement sur le meurtre de sa fille Brienne, prend la mesure de sa trahison. Parviendra-t-il à faire machine arrière ? Comme lui, les monarques les plus éclairés comprennent à présent la nature de la menace. Soutenus par des sorciers Qirsi restés loyaux, Grinsa en tête, ceux-ci n’ont plus d’aune choix que de se tenir prêts, l’heure venue, à se dresser contre le Tisserand et son armée de l’ombre. Saga épique au succès grandissant. La couronne des 7 royaumes s’inscrit dans la lignée des plus grandes réussites du genre et hisse son auteur aux côtés de George R.R. Martin ou de Robert Jordan.

Armé pour la guerre

1778. La guerre menée contre l’Angleterre par les colonies révoltées d’Amérique implique à présent la France, et les terribles corsaires des Isles qui multiplient leurs mauvais coups à partir de leurs mouillages secrets en mer des Antilles. Richard Bolitho se voit confier sa première corvette, l’Hirondelle : un fier voilier, servi hélas par un équipage peu habitué au combat. 1781 : La bataille de la baie de Chesapeake annonce sans ambages qu’une page de l’histoire est en train de se tourner. Un capitaine de Sa Majesté, jusqu’alors pouvait pensait qu’il se battait d’abord pour maintenir la paix sur les océans, et préserver la tranquille emprise de son pays sur le vaste monde. Cette illusion vient de se dissiper. Les hommes ne peuvent supporter sans ennui l’idée d’un monde supposé pacifié…

Armand le Vampire

Au chevet de Lestat, plongé dans un profond coma, David Talbot, l’archiviste du Talamasca, rencontre Armand, peut-être le plus mystérieux et sans conteste le plus séduisant des vampires. Il entreprend de lui faire raconter l’histoire de sa vie. Une histoire cruelle et flamboyante qui nous mène des steppes de la Russie à Constantinople et à la Venise de la renaissance, où il est recueilli par Marius, un peintre qui vit avec faste et dont il ignore qu’i s’agit d’un vampire. Mais Marius, dont le mode de vie et la tolérance suscitent la haine des autres vampires, sera brûlé sous les yeux d’Armand. Commence alors pour celui-ci une errance de plusieurs siècles qui le conduit à Londres, paris et enfin New-York, où grâce à deux enfants et à la magie de la musique, il pourra enfin entrevoir une forme de rédemption.      

Armageddon

– Je ne suis pas Israélien, protesta Malko. Trop furieux pour avoir totalement peur. Cela ressemblait ô une mauvaise pièce de théâtre. Agenouillé au bord de la tombe creusée pour lui, il entendit la voix glacée de haine de Rachida. – Tant pis pour vous, il vaut mieux prier avant de mourir. Il sentit le canon du “Desert eagle” appuyer sur sa nuque et entendit le “clic” sec du chien extérieur armé par la jeune Palestinienne. Cette fois, ce n’était plus du théâtre. Il était à une fraction de seconde de l’éternité.

Ariadne

— Je n’y peux rien ! répéta la jeune fille avec son indifférence stoïque.
Elles me renverront si elles veulent ; je ne puis pas les obliger à me garder !
Ariadne Ranine n’était pas intéressante, du moment où il n’y avait ni
révolte ni parti pris dans son fait. On lui tourna le dos, et elle se retrouva
bientôt dans son délaissement habituel.
Pendant ce temps, la Grabinof, comme disaient irrévérencieusement
les demoiselles de l’institut, avait été faire son petit cancan, – dans les
maisons d’éducation cela s’appelle un rapport, ailleurs aussi, je crois bien.
Madame l’inspectrice, après s’être bien et dûment indignée, avait pris
clopin-clopant le chemin de l’appartement de madame la directrice. Elle
avait les jambes enflées ; d’aucunes prétendaient que la nature se vengeait
ainsi de la torture des brodequins à laquelle la bonne dame soume?ait ses
pieds depuis sa tendre enfance.
La grande-duchesse protectrice titulaire de l’institut de N… était représentée,
fort à son détriment, par madame Batourof, veuve d’un général
aide de camp de l’empereur, mort au service, des suites de ses blessures.
Ces titres à la reconnaissance du souverain avaient valu à la veuve le poste
éminemment enviable et envié de directrice d’un des plus beaux instituts
de Russie.
Ce poste n’était pas seulement honorifique : il rapportait d’abord de
fort beaux émoluments, un logement magnifique au centre de la ville, une
voiture et des chevaux entretenus aux frais de l’État ; puis la nourriture, le
bois, l’huile, le service obséquieux et absolument gratuit d’une valetaille
nombreuse, assez payée de ce qu’elle pouvait voler pour ne pas chicaner
les maigres appointements que donne le gouvernement. De plus, la directrice
avait le droit de contrôle et de révision absolu et sans appel sur les
comptes présentés chaque mois par l’économe de l’établissement… Honni
soit qui mal y pense ! D’ailleurs, depuis vingt-sept ans qu’elle administrait
l’institut, – les économes n’avaient pas la vie si dure, et il en était mort
plusieurs pendant ce laps de temps, – depuis vingt-sept ans, jamais ce
fonctionnaire et la directrice n’avaient eu maille à partir ensemble. La
directrice, dépourvue de toute fortune personnelle, avait élevé, doté et
marié trois filles ; quatre fils étaient entrés au service militaire :

Arduino pour les Nuls poche, 2e édition

Indispensable pour maîtriser les bases de l’utilisation d’Arduino

Arduino est un circuit composé d’un microcontrôleur ultra performant qui se programme très facilement. Il permet de se connecter à différents composants comme des écrans, des moteurs électriques, tous types de capteurs, etc. C’est aujourd’hui un composant très apprécié dans l’interfaçage avec de nombreux composants électroniques. Son prix très abordable attire de très nombreux utilisateurs professionnels ou passionnés d’électronique.

Au programme :

Découverte de la carte Arduino
Eléments de base de l’électronique
Circuits simples
Utiliser des composants
Initiation à la programmation
Au cœur de la programmation d’Arduino
Exemples de montage avec Arduino

(source: Bol.com)

L’archer du Roi

Octobre 1346. Après s’être couvert de gloire durant la bataille de Crécy, le jeune archer Thomas de Hookton est investi par Edouard III d’Angleterre d’une mission exceptionnelle : retrouver le Saint-Graal… Cette relique sacrée, dont on dit qu’elle était autrefois entre les mains de sa famille, les Vexille d’Astarac, est l’objet de toutes les convoitises. Car celui qui entrera en sa possession deviendra l’homme le plus puissant et le plus riche de la chrétienté. Sa quête conduit Thomas aux confins de l’Angleterre, où il participe à la sanglante bataille de Neville’s Cross contre les Ecossais. Mais il découvre bien vite qu’il n’est pas le seul à rechercher le précieux vase. Le danger guette, sous les formes les plus insidieuses. Redoutables et prêts à tout, ses ennemis vont le pourchasser jusqu’à La Roche-Derrien, au cœur de la Bretagne, où il retrouvera une vieille connaissance : la comtesse d’Armorique, sa maîtresse infidèle…
[http://www.amazon.fr/Quête-graal-LArcher-roi/dp/2258062608/](http://www.amazon.fr/Qu%C3%AAte-graal-LArcher-roi/dp/2258062608/)

L’arche du temps

Son javelot en main, aux aguets, Rob-le-Fort tressaillit ; cette vibration puissante venait de «l’Ile des Esprits »; une «chose » mystérieuse, inquiétante, s’élevait lentement au-dessus de cette île qui n’existait pas du temps des Anciens-anciens. Le primitif ne comprenait pas… Cette «chose » affectait l’aspect d’un immense triangle qui réfléchissait les rayons du soleil. Alarmé, Rob s’élança vers le village des Hommes de la Rivière afin de conter sa trouvaille au vieux Pédro-le-Sage.

Arche

En 2052, après une ultime inondation qui a submergé notre planète, la fin du monde a eu lieu. Quelques années auparavant, anticipant le déluge final, le gouvernement américain a eu l’idée de construire une arche. Non pas un bateau permettant de naviguer sur les eaux et de sauver ainsi les derniers survivants, mais une navette spatiale conçue pour accueillir à son bord une poignée d’individus destinés à fonder une colonie humaine dans l’espace, sur une nouvelle Terre. Reste à choisir les heureux élus…

Arcana Arcanorum

 L’œil rivé sur son rétroviseur, Gérard Simon poussa un juron et accéléra légèrement. De nuit, à près de 80 km/h sur cette route de montagne verglacée, impossible de rouler plus vite. Pourtant le double faisceau des phares de ses poursuivants ne le lâchait toujours pas. Ses poursuivants… Gérard ne put retenir un sanglot étouffé : comment aurait-il pu imaginer qu’un jour, après douze ans d’apostolat au sein de l’ordre de la lumière Dorée, ses anciens compagnons se transformeraient en une meute de tueurs lancés à ses trousses, acharnés à le liquider comme ils avaient liquidé les autres adeptes réunis au chalet pour une cérémonie rituelle ? Pourquoi avait-il une fois de plus cédé à cette convocation ? Comment avait-il pu se laisser abuser par la perspective de fumeuses révélations concernant les Arcana Arcanorum auxquelles lui et ses frères devaient soi — disant avoir enfin accès ? Gérard ricana intérieurement. Douze ans ! Douze ans d’anesthésie ! Perdu dans ses pensées, Gérard ne vit qu’au dernier moment la congère qui se dressait devant lui. Il donna un brusque coup de volant, les pneus arrière de son break chassèrent et la voiture partit en tête-à-queue dans un ballet de cristaux glacés.

L’Arc-en-ciel blanc

Composées entre 1953 et 1964, ces quatre histoires terribles où il est question d’amour et de pauvreté mettent en scène des enfants pris dans la tourmente des années 1950 au Japon, dans un pays vaincu, misérable, occupé par les puissances occidentales. Quatre nouvelles magnifiques qui constituent à elles seules les fondements de l’œuvre de cet immense écrivain mort en 2006.

L’Arbre Des Possibles Et Autres Histoires

Vingt petites histoires sous forme de contes, de légendes, de mini polars. Bernard Werber nous offre avec *L’Arbre des possibles* des récits fantastiques où les dieux vont à l’école pour apprendre à gouverner les peuples, où les objets sont soudainement remplacés par leurs noms, où les gens ne savent compter que jusqu’à 20, où l’on part en vacances au XVIIe siècle sans oublier de se faire vacciner contre la peste… Foisonnement d’idées poétiques, de décors grandioses, de personnages drôles et truculents, ce livre révèle un nouvel aspect de l’oeuvre de l’auteur des *Fourmis* et de *L’Empire des anges*.
**
### Sinossi
Vingt petites histoires sous forme de contes, de légendes, de mini polars. Bernard Werber nous offre avec *L’Arbre des possibles* des récits fantastiques où les dieux vont à l’école pour apprendre à gouverner les peuples, où les objets sont soudainement remplacés par leurs noms, où les gens ne savent compter que jusqu’à 20, où l’on part en vacances au XVIIe siècle sans oublier de se faire vacciner contre la peste… Foisonnement d’idées poétiques, de décors grandioses, de personnages drôles et truculents, ce livre révèle un nouvel aspect de l’oeuvre de l’auteur des *Fourmis* et de *L’Empire des anges*.

L’Arbre de l’Eté

Ils sont cinq, femmes et hommes, tous vivant à Toronto au Canada ; ils sont jeunes, étudiant ou déjà dans la vie active, tous rationnels. Or, les voici projetés dans Fionavar, le Grand Univers dont le notre n’est qu’une ombre bien pâle !
Malgré la protection offerte par Mantel d’Argent le magicien, ils sont aussitôt pris dans les premières escarmouches de la guerre qui oppose les forces des Lumières à celles des Ténèbres. Car Rakoth Maugrim, le dieu renégat, a trouvé moyen de se libérer de sa prison millénaire…
Avec dextérité, Guy Gavriel Kay tisse, dans « L’ARBRE DE L’ETE », le premier volet de « la Tapisserie de Fionavar », une intrigue complexe et surprenante où surgissent tour à tour des esprits des bois et des eaux, des animaux surnaturels et une magie titanesques, celle des dieux de l’univers de Fionavar…