12449–12464 di 65579 risultati

Coeur De Phénix

Qui ne connaît pas la Tour Ecarlate ? Ce donjon de pierre rouge qui domine le village de Sédénie, au cœur de l’Empire de Grif. Ici, on ose à peine murmurer son nom… Le mystère et la magie qui entourent ces lieux imposent une crainte respectueuse à la population. Ceux qui vivent à l’intérieur ne se montrent jamais. Au plus fort de l’hiver, lorsque la neige a barré l’unique route menant au-delà des montagnes, les anciens content les légendes liées à cette tour couleur de sang. Ils évoquent la vision fugitive de silhouettes encapuchonnées dont le regard étincelle comme des rubis. Ils parlent aussi du vol majestueux de créatures de feu qui prennent leur essor depuis le couronnement de la tour. Mais aucun d’entre eux ne connaît la vérité, aucun d’entre eux ne peut l’imaginer… Qui sont ces sages de la guilde, chargés, depuis l’aube des temps, de garder un terrible secret ? Qui sont les phéniciers ? Pourquoi se cachent-ils derrière les murs de cette tour, adeptes mystérieux consacrant leur vie aux fabuleux Phénix ? Januel est l’un de ces disciples. Son talent remarquable lui vaut d’être choisi pour faire renaître le Phénix de l’empereur de Grif. Cette Renaissance doit sceller l’alliance de l’Empire avec les autres pays. Une guerre se prépare. Leur ennemi : la Charogne, le royaume des morts. Mais un événement inattendu va changer la cérémonie en drame et jeter Januel sur le chemin d’une fantastique aventure…

Coeur brisé

Rien ne va plus dans la vie de Mia. Elle a rompu avec Michael, l’amour de sa vie, sa meilleure amie ne lui parle plus et son père la force à suivre une thérapie. Et pour couronner le tout, le monde entier pense qu’elle sort avec J.-P. ! Un seul point positif : la princesse pourrait bien avoir trouvé le moyen de ne pas hériter du trône de Genovia…
[http://www.amazon.fr/Journal-dune-princesse-Coeur-brisé/dp/2013227191/](http://www.amazon.fr/Journal-dune-princesse-Coeur-bris%C3%A9/dp/2013227191/)

Les Cochons au paradis

Les Cochons au paradis de Barbara Kingsolver Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Martine Béquié Editions Rivages Quand Turtle Greer, six ans, est témoin d’un accident insolite près d’un barrage, son insistance à raconter ce qu’elle a vu et la confiance que sa mère a en elle sauvent un homme et font d’elle… une vedette de télé. Cette célébrité va obliger Turtle et sa mère, Taylor, à fuir. Kentucky, Oklahoma, jusqu’à Las Vegas. Passé et futur s’entrecroisent pour la petite fille cherokee adoptée. La grand-mère, Alice, déjà présente dans L’Arbre aux haricots, aura là une place indispensable et chaleureuse, comme Jax, l’ami de Taylor, et Cash, l’Indien cherokee qui donnera la clef du mystère de la naissance de Turtle. Le lecteur est entraîné dans un monde d’amour quelquefois douloureux où l’idée de famille est mise à mal. Où est le vrai, où est le faux dans les liens familiaux ? semble se demander l’auteur avec un humour implacable. Barbara Kingsolver est née aux Etats-Unis en 1955. Journaliste, poète et romancière, elle a écrit une dizaine de livres, tous publiés chez Rivages. Connue pour son engagement écologiste, elle tient une place à part dans la littérature américaine. En 2010, elle a obtenu le prestigieux Orange Prize pour Un autre monde.

Coalescence

George Poole, divorcé sans enfant, informaticien sans grand avenir, vit et travaille à Londres. Après l’enterrement de son père, il découvre un secret de famille : il a une sœur jumelle, Rosa, “disparue” alors qu’ils avaient trois ans. Ses recherches l’amènent à Rome, où Rosa a été élevée par une étrange institution, l’Ordre de Sainte Marie Reine des Vierges, fondé au début de l’ère chrétienne par une certaine Regina. George découvre un sanctuaire qui héberge des milliers de femmes, toutes très jeunes et qui lui ressemblent étrangement avec leurs cheveux blonds et leurs yeux gris, auto-organisées comme dans une ruche…

Le Club des conspirateurs

Dévasté par l’assassinat de sa petite amie, Jocelyn Banks, le Dr Jeremy Carrier, psychologue attaché à l’hôpital City Central de Los Angeles, s’enferme dans son travail pour oublier sa douleur. Bientôt, d’autres femmes sont tuées de la même manière que Jocelyn, dont la police n’a pas trouvé l’assassin. Aiguillonné par les soupçons qui pèsent sur lui et par d’étranges missives anonymes déposées dans son courrier à l’hôpital, le Dr Carrier se lance à la poursuite du tueur. C’est à ce moment-là qu’un de ses collègues, l’énigmatique Dr Arthur Chess, l’introduit dans un club dont les membres sont eux aussi concernés de près par la mort. Commence alors un jeu étrange et dangereux où les réponses ne font que multiplier les questions à résoudre.

Un clone encombrant

After the audacious prison camp escapade described in *Borders of Infinity*, Miles is on the run from the Cetagandans, who aren’t about to take that kind of thing lying down. The worst of it is, Miles and his friends are starting to see double, and it takes a while to find out who is responsible.

Le Client

Le Client by John Grisham
**Quand FBI et mafia veulent un enfant qui en sait trop… **
À onze ans, mark Sway est audacieux, buté, légèrement voyou. Un jour qu’il se cache dans les bois pour fumer une cigarette, il assiste au suicide de l’avocat d’un tueur de la Mafia soupçonné d’avoir assassiné un sénateur. Avant de mourir l’avocat confie son secret à mark : l’endroit où l’homme de la Mafia a caché le corps du sénateur ; mark détient donc la preuve de la culpabilité du tueur à gages ; Dès lors, la police, le FBI, le procureur, tous veulent savoir ce que l’avocat a révélé à Mark. Mais Mark a vu *Le Parrain*, il sait que ” la Mafia n’oublie jamais “, et il entend bien se protéger… Nourri de séries télévisées et de films policiers, il sait aussi qu’il ne pourra pas s’en tirer seul ; Pour un dollar – toute sa fortune -, il engage Reggie Love, une avocate au caractère fort et au cœur sur la main. Le problème de mark est simple : s’il parle, la Mafia l’exécute, ainsi que sa mère et son petit frère ; s’il ne parle pas, le FBI l’enferme en prison. Mark décide de ne céder à aucun de ces chantages et convainc Reggie de le suivre dans une aventure insensée… leur seul espoir.

La clé interdite

Joanna Rand est installée depuis dix ans au Japon.
Sa vie se déroule tranquillement, à la tête ‘un cabaret où elle chante tous les soirs. Et, malgré une certaine solitude, elle serait parfaitement heureuse si elle ne faisait pas chaque nuit le même cauchemar : un homme avec une main mécanique s’approche d’elle, et veut lui planter une seringue hypodermique dans le bras. Qui est cet homme ? L’a-t-elle connu jadis ? Pour le savoir, il lui faudra partir à la recherche de son propre passé, et en trouver la “clé interdite”…

La Clé interdite

Joanna Rand est installée depuis dix ans au Japon.
Sa vie se déroule tranquillement, à la tête ‘un cabaret où elle chante tous les soirs. Et, malgré une certaine solitude, elle serait parfaitement heureuse si elle ne faisait pas chaque nuit le même cauchemar : un homme avec une main mécanique s’approche d’elle, et veut lui planter une seringue hypodermique dans le bras. Qui est cet homme ? L’a-t-elle connu jadis ? Pour le savoir, il lui faudra partir à la recherche de son propre passé, et en trouver la “clé interdite”…

La clé du Mandala

Pour sauver Sylvie, Thierry n’hésita pas à tirer.
Le chat miaula de douleur… atteint dans son postérieur par la flèche à bout caoutchouté de l’Eurêka. Thierry avait cinq ans et Sylvie un de plus. Jeux d’enfants, certes, mais Sylvie était-elle une enfant… ou une Fée ? Une sorte de «passe-muraille » qui n’existait point pour les «grands », pour les parenis. Une copine-fantôme du petit Thierry… qui, pourtant, avait reçu d’elle en cadeau une «boîte magique » illustrée de Mandalas. Cette «boîte magique » ne pouvait venir que du Pays des Fées, dont Thierry et sa camarade parlaient d’ailleurs la langue. Un conte de fées qui, pour Gilles Novak, allait préluder à la plus étrange des aventures… en passe de mettre en péril notre civilisation !

La clé des vents

Alors qu’ils arpentent le Sentier du Rayon en direction de Calla Bryn Sturgis, une terrible tempête oblige Roland de Gilead et son ka-tet, Jake, Susannah, Eddie et Ote, à s’abriter dans une bourgade abandonnée depuis longtemps par ses habitants. Bercés par la lueur des flamme et les hurlements du vent, les quatre compagnons écoutent le pistolero lever le voile sur deux épisodes troubles de son passé…

La clé de la synchronicité – T2

Dans ce deuxième tome, David Wilcock poursuit le compte rendu passionnant de ses découvertes sur le fonctionnement intime de notre univers et démontre, preuves à l’appui, que tout dans notre existence est lié au reste qui, à son tour, exerce une influence subtile, mais déterminante, aussi bien sur le déroulement de notre vie que sur l’évolution de notre civilisation. En lisant son livre, on se rend vite compte que les événements de l’histoire se répètent de manière cyclique et qu’une meilleure compréhension des lois universelles régissant le destin des individus et des nations, par l’entremise de « synchronicités » en apparence aléatoires, nous révèle l’existence d’un remarquable maître-plan qui nous guide pas à pas vers des lendemains meilleurs.
**

La Clé de Braha

Que se passe-t-il chez les dieux? Seraient-ils tentés de se servir d’Amos Daragon pour accomplir leurs funestes desseins? Au lendemain d’une épopée qui lui permis de ramener la paix dans le royaume, maintenant gouverné par son ami Junos, Amos Daragon se voit investi d’une autre mission, pour le moins obscure. La visite inattendue d’une énigmatique jeune fille bouleversera ainsi le cours du destin du jeune porteur de masques et de ses compagnons. Cette nouvelle aventure le mènera jusqu’a Braha, la cité des morts. C’est au prix de sa vie qu’Amos Daragon pourra parvenir à ce lieu étrange, inaccessible aux vivants. Commence alors une longue et difficile quête de la mystérieuse clé de Braha, au cours de laquelle l’intelligence et la ruse seront les seules armes de notre héros. Amos Daragon regagnera-t-il jamais le monde des vivants? Si oui, parviendra-t-il à en établir l’équilibre?

Claudine S’en Va

Il est parti ! Il est parti ! Je le répète, je l’écris, pour savoir que cela est vrai, pour savoir si cela me fera mal. Tant qu’il était là, je ne sentais pas qu’il partirait. Il s’agitait avec précision. Il donnait des ordres nets, il me disait : « Annie, vous n’oublierez pas… » Puis, s’interrompant : « Mon Dieu, quelle pauvre figure vous me faites. J’ai plus de chagrin de votre chagrin que de mon départ. » Est-ce que je lui faisais une si pauvre figure ? Je n’avais pas de peine, puisqu’il était encore là.
À l’entendre me plaindre ainsi je frissonnais, repliée et craintive, je me demandais : « Est-ce que vraiment je vais avoir autant de chagrin qu’il le dit ? C’est terrible. »
À présent, c’est la vérité : il est parti. Je crains de bouger, de respirer, de vivre. Un mari ne devrait pas quitter sa femme, quand c’est ce mari-là, et cette femme-là.