12337–12352 di 66061 risultati

La Guerre Des Mondes

1. Terreur sur Terre : des météores venus de Mars se rapprochent dangereusement. Le comté de Surrey, en Angleterre, est le premier touché. Les badauds s’attroupent autour d’un énorme objet cylindrique de près de 30 mètres émergeant d’un cratère… lorsqu’un puissant « rayon ardent » projeté par l’engin pulvérise les humains alentour ! D’autres « ovnis » s’écrasent sur le reste du pays. À l’intérieur, des machines contrôlées par d’étranges créatures tentaculaires. Ces tripodes sèment la panique et la désolation sur leur passage, désintégrant tout ce qui pourrait entraver leur désir de conquête. Prêtes à lutter, les populations sont incapables de rivaliser contre ces envahisseurs qui aspirent le sang humain et laissent dans leur sillage un monde ravagé, où plus aucune vie n’est possible. Les dernières heures des Terriens sont-elles arrivées ? Premier roman de science-fiction faisant cas d’une invasion martienne, le chef-d’oeuvre de Wells laissera un héritage considérable à la littérature d’anticipation, jusqu’à inspirer le cinéma, puisque le roman sera adapté une nouvelle fois en 2005 par Steven Spielberg, avec Tom Cruise.

La guerre des jours lointains

1945 : les Japonais ont perdu la guerre. Un jeune lieutenant est en fuite, il est recherché pour crime de guerre… Seconde guerre mondiale : l’officier Takuya Kiyohara est affecté au quartier général des forces armées de Kyushu, l’île du sud-ouest du Japon considérée comme un endroit stratégique de la guerre du Pacifique. Jour et nuit, il coordonne les informations concernant les intrusions d’avions américains, note la violence incessante des bombardements, puis l’ampleur sans précédent de la déflagration de la bombe atomique larguée sur Hiroshima. Vient l’annonce de la défaite, le 15 août 1945, avec la déclaration solennelle de l’empereur exhortant la population exténuée, hébétée, à “supporter l’insupportable”. Ce jour-là, l’état-major donne l’ordre d’abattre dans les plus brefs délais les aviateurs récemment faits prisonniers. Takuya se porte volontaire pour l’exécution. Quelques semaines plus tard, il apprend qu’il est recherché par les autorités pour crime de guerre. Une longue fuite commence, une errance fantomatique, hallucinée, au cours de laquelle il tente d’échapper au jugement d’un pays dévasté par l’horreur de la guerre, de se fondre dans l’anonymat de la population civile de son pays occupé, appauvri, anéanti par les destructions massives. Mais ce cheminement vers la rédemption ne sera pas suffisant pour effacer en lui le souvenir de la lumière d’été dans la clairière où furent décapités les grands hommes blonds. Sorti au Japon en 1978, ce roman est le premier qui osait poser la question des crimes de guerre à une époque où celle-ci était encore occultée par la société japonaise. Par sa problématique, il est aujourd’hui encore d’une remarquable actualité, et Yoshimura y est au sommet de son art : son écriture froide, distante, implacablement lucide, permet l’exploration mentale extrêmement précise d’un homme simple, docile, sans conscience politique, plongé dans une situa

La guerre des épices

— Pourquoi vous avoir fait venir ? La raison en est simple, amis terriens : j’ai besoin de vous et de toute la puissance de la B & B Corporation pour écraser mes concurrents de la Guilde des Vagues. Vous n’êtes pas sans savoir que l’abjecte D’Malana qui la dirige prétend s’assurer le contrôle du marché de l’éth-lynn. Une épice remarquable, entre nous soit dit, et dont les propriétés sont étonnantes dans bien des domaines… Certes, pourquoi m’ac-corderiez-vous votre appui, allez-vous sûrement me demander ? Assis en face de lui, de plus en plus mal à l’aise par l’arrogance de leur hôte, Blade et Baker reposèrent leur verre devant eux en hochant machinalement la tête.
— La réponse est encore plus simple, reprit le commodore de la Guilde des Brasses : parce que je suis le seul à détenir la formule de l’antidote du poison mortel que vous venez d’ingurgiter, mélangé à cette excellente liqueur. Un poison qui vous laisse environ quinze jours de répit. D’autres questions ?

La Guerre des clans

La guerre, si minutieusement préparée par le Tisserand et ses troupes rebelles, a enfin éclaté : les principaux royaumes Eandi sont engagés les uns contre les autres dans un conflit d’où ne peut jaillir que la ruine. Le cerveau de la conspiration voit son but approcher. Mais son rêve – rétablir, sous sa férule, la souveraineté du peuple Qirsi – est en réalité plus menacé que jamais. Les cours Eandi savent maintenant que Tavis de Curgh a été injustement accusé du meurtre de sa promise, première victime des intrigues mortelles du Tisserand. Après s’être échappé des geôles où on l’a torturé, le jeune homme s’est employé à retrouver le véritable assassin de Lady Brienne pour le passer au fil de l’épée, aidé en cela par Grinsa jal Arriet, un puissant magicien Qirsi. Aujourd’hui, c’est à son tour de seconder Grinsa, lancé dans une quête désespérée pour découvrir l’identité du Tisserand. Il faut agir vite car les conspirateurs, en attisant la méfiance des uns et des autres, savent fragiliser les alliances pourtant solidement nouées par les seigneurs Eandi. Tout espoir n’est donc pas perdu pour les 7 royaumes.

La Guerre de Stratton

La Guerre de Stratton: Un détective au coeur des ténèbres de Londres by Laura Wilson
Souvent comparée à Ruth Rendell, Laura Wilson (prix Polar du Point 2005) est aujourd’hui une des grandes figures du roman policier psychologique britannique, fascinée par la période du Blitz, qui lui a déjà inspiré un de ses meilleurs suspenses, *L’Amant anglais*. Histoire de trahison, de chantage et de meurtre, *La Guerre de Stratton* nous plonge à nouveau dans l’atmosphère oppressante du Londres de la Seconde Guerre mondiale, qu’elle évoque à la perfection.
Le *”suicide”* par défenestration d’une star déchue du muet ne convainc pas l’inspecteur Ted Stratton. Ignorant le veto de ses supérieurs, il continue de mener son enquête, qui va rapidement croiser celle de l’élégante Diana Calthrop, recrutée par le MI5 pour infiltrer un groupuscule néo-nazi. Mais le supérieur de Diana, le puissant Sir Neville Apse, est-il au-dessus de tout soupçon ? Stratton et la jeune femme comprendront-ils à temps que les intérêts des Services Secrets et de la pègre londonienne peuvent parfois concorder ?
*”Un formidable sens de l’atmosphère… un grand livre.”*, The Observer
*”Un thriller intelligent, passionnant, fondé sur des fait réels.”*, The Economist

La guerre d’Indochine – De l’Indochine française aux adieux à Saigon 1940-1956

Saigon, avril 1956 : la France quitte le sol vietnamien. Près d’un siècle après la conquête, au terme de dix années de guerre et de centaines de milliers de morts, la page de l’Extrême-Orient français se referme.
Au printemps 1940, l’effondrement de la France sonne le glas de l’Indochine française. L’intrusion japonaise et le réveil des nationalismes locaux bouleversent les rapports que la métropole entretient avec le Vietnam, le Laos et le Cambodge. Après 1945, cependant, les Français ne saisissent pas l’ampleur des changements survenus au cours du second conflit mondial chez les peuples colonisés. Au Vietnam, les revendications du Viêt-minh sont en totale opposition avec la politique menée depuis Paris. Fin 1946, la rupture est consommée : la guerre d’Indochine commence. Elle va durer neuf ans. Neuf ans de guerre sans front, et au cours desquels le corps expéditionnaire français ne parvient pas à vaincre un ennemi insaisissable mais omniprésent.
Face à la tactique de guérilla du Viêt-minh, notamment, le matériel moderne de l’armée française se révèle peu adapté. Embuscades et pièges démoralisent les soldats et le haut commandement perd progressivement l’initiative du combat. En mai 1954, la défaite de Diên Biên Phu porte le coup de grâce aux forces du corps expéditionnaire et accélère la fin des hostilités.
Les officiers français sortent profondément marqués de ce combat, meurtris par l’indifférence, le mépris et l’opprobre dont ils se sont sentis victimes de la part de la nation. Nombreux sont les cadres bien décidés à ne plus revivre l’humiliation de l’expérience indochinoise, alors qu’une nouvelle guerre les attend sur un autre théâtre d’opérations, en Algérie.

La Guérisseuse Et Le Roi

Royaume d’Ougarit, actuelle Syrie, XVe siècle avant notre ère. Parce qu’elle a déplu à Jotham, son prétendant, un homme aussi vicieux que puissant, Leah a provoqué malgré elle la chute de sa famille. Heureusement, elle possède un don : celui de soigner par les plantes. Devenue la guérisseuse attitrée du roi Shalaaman, qu’elle a sauvé d’une crise d’asthme, Leah espère bien obtenir un jour le retour en grâce des siens. L’histoire va lui en offrir l’occasion. En effet, enlevée par les troupes du pharaon Thoutmosis qui projette d’envahir la région, Leah se retrouve en possession d’informations stratégiques précieuses sur l’offensive égyptienne imminente. Aidée de son compagnon, le scribe Daveed, la guérisseuse parviendra-t-elle à changer le destin de son peuple ?
**
### Sinossi
Royaume d’Ougarit, actuelle Syrie, XVe siècle avant notre ère. Parce qu’elle a déplu à Jotham, son prétendant, un homme aussi vicieux que puissant, Leah a provoqué malgré elle la chute de sa famille. Heureusement, elle possède un don : celui de soigner par les plantes. Devenue la guérisseuse attitrée du roi Shalaaman, qu’elle a sauvé d’une crise d’asthme, Leah espère bien obtenir un jour le retour en grâce des siens. L’histoire va lui en offrir l’occasion. En effet, enlevée par les troupes du pharaon Thoutmosis qui projette d’envahir la région, Leah se retrouve en possession d’informations stratégiques précieuses sur l’offensive égyptienne imminente. Aidée de son compagnon, le scribe Daveed, la guérisseuse parviendra-t-elle à changer le destin de son peuple ?
### L’autore
**Barbara Wood** est née en Grande-Bretagne et a grandi en Californie. Depuis *Et l’aube vient après la nuit* (Belfond, 1982 ; Presses de la Cité, 1998) jusqu’à *La Fille du loup *(Presses de la Cité, 2012), elle est considérée comme l’un des meilleurs auteurs de sagas romanesques.

Un gros bobard et autres racontars

« À dix-neuf ans, en 1949, un impétueux jeune homme quitte son Danemark natal “trop rigide” et part courir l’aventure au Groenland. Jorn Riel y restera seize ans, à mesurer les glaciers et à se mesurer à lui-même, à défier l’immensité, la solitude, la peur, le froid. Pour adoucir les nuits polaires et les jours sans soleil, il s’amuse à écrire des contes. À coups d’anecdotes pétillantes, il met en scène ses compagnons, des hommes bourrus, trappeurs au grand coeur, chasseurs de phoques, buveurs de tord-boyaux, fiers solitaires et pourtant indécrottables sentimentaux en quête de l’âme soeur. Drôles et gouleyants, les *Racontars* de Jorn Riel mettent le feu à la banquise. »

La griffe du demi-dieu

Sévérian, exclu de sa guilde pour avoir montré de la pitié à la châtelaine Thècle, prisonnière trop aimée, a pris le chemin de Thrax, la cité de l’exil. Accompagné de Jonas, l’homme à la main de métal, armé de  *Terminus Est*. son épée, et de la Griffe du Conciliateur, un bijou mystérieux dont il constate sans les comprendre les pouvoirs thaumaturgiques, le bourreau entre au service de Vodalus, le hors-la-loi, le nécrophage, dont les rites énigmatiques jettent un pont, petit-être illusoire, entre la vie et la mort.

La griffe du chien

Art Keller, le ” seigneur de la frontière “, est en guerre contre les narcotrafiquants qui gangrènent le Mexique. Adan et Raul Barrera, les ” seigneurs des cieux “, règnent sans partage sur les sicarios, des tueurs armés recrutés dans les quartiers les plus démunis. Contre une poignée de dollars et un shoot d’héroïne, ils assassinent policiers, députés et archevêques. La guerre est sans pitié.

Le grenier des enfers

En recherchant dans les égouts de New York un sac de cocaïne jeté par un dealer, un plongeur de la brigade fluviale remonte deux cadavres sans tête, presque réduits à l’état de squelettes. Ils portent des marques de morsures qui n’ont pu être infligées ni par une bête ni par un humain…
On signale au lieutenant Vincent d’Agosta, chargé de l’enquête, que parmi les ‘ taupes ‘, ces sans-abri qui occupent le sous-sol de la ville, d’autres assassinats avec décapitation ont été enregistrés. Là encore, ils ne peuvent être l’oeuvre d’un homme. Qui a commis ces meurtres horribles ? Le monstre hybride que la police croyait avoir anéanti est-il de retour ?
‘ Ce thriller, fondé sur les manipulations génétiques, se déroule dans l’univers oppressant des sous-sols de la ville. On y retrouve les policiers d’Agosta et Pendergast et la scientifique Margo Green, le trio gagnant de Relic, qui avait vaincu le monstre du Muséum. Habile et efficace. ‘ (Claude Mesplède). Première parution : Laffont, 1999.

(source: Bol.com)

Gravé sur chrome: nouvelles

Neuf nouvelles très originales par l’un des meilleurs représentants du mouvement contemporain qu’on nomme “cyberpunk” en science-fiction.

La grande épouvante

Katherine marchait dans la forêt de Shenandoah. Peu à peu le soir descendait et un sentiment de malaise envahissait la jeune américaine. Elle retint son souffle. Soudain les brindilles craquèrent tout près… crapauds et chouettes s’étaient tus. Puis une horreur glaciale la saisit : près d’un énorme dôme de métal qui scindait sous la lune, des êtres de cauchemar sortaient de la forêt.

Des araignées monstrueuses, venues d’une planète lointaine, envahissaient la Terre.

La Grande chasse

C’est l’histoire des triomphes et des défaites de l’Allemagne dans la guerre de l’air, vécue par un as de la Luftwaffe. Knoke raconte comment il accomplit ses missions, au début couronnées de succès, contre la Russie et la Grande-Bretagne, partant de bases situées en Allemagne, en France, en Norvège. Il décrit comment, peu à peu, ces missions devinrent un cauchemar de mort et de défaite. Dès 1943, les Forteresses volante Bombardent chaque jour le territoire du Reich. La chasse allemande s’attaque furieusement à ces puissants bombardiers qui crachent le feu de toutes leurs mitrailleuses. La description que donne Knoke de ce massacre dans le ciel est plus violente et plus incroyable que n’importe quelle fiction.