Visualizzazione di 90373-90384 di 90860 risultati

Escapade

44 ap. BY
Christie Golden est l’une des nouvelles auteurs de Star Wars de ses dernières années, qui a fait ses grands débuts en écrivant trois des neufs romans de la série *Fate of the Jedi*  : *Omen, Allies* et *Ascension.*
*Escapade* est parue dans le 134 ème numéro du magazine Star Wars Insider en Mai 2012. Elle se déroule après les événements de *Fate of the Jedi,* soit en 44 après la Bataille de Yavin. Mais il n’est pas nécessaire d’avoir lu la série pour comprendre cette nouvelle, et lire celle-ci n’empêchera pas d’apprécier la série.
Fraîchement mariés, Jaina Solo et Jag Fel partent en lune de miel sur la planète Sakuub, désireux de faire la célèbre randonnée vers le Temple Céleste de Karsol et de passer du bon temps. Mais à leur arrivée sur la planète, certains éléments suspects vont rendre cette lune de miel pas si tranquille…
Titre original *Getaway*

Eric

Faust, vous connaissez ?… Mais voici Eric, quatorze ans, le plus jeune démonologue du Disque-monde. Hélas, aucun démon – ni succube, hum… – ne répond à son invocation. Dans le cercle magique apparaissent Rincevent et le Bagage – respectivement le mage le plus incompétent et l’accessoire de voyage le plus redoutable de l’univers. Et que veut Eric ? Oh, rien de bien original : l’immortalité, la domination du monde et la plus belle femme de tous les temps. Ce qui entraîne la fine équipe dans un périple étourdissant, de l’empire tézuma des adorateurs de Quetzduffelcoatl, le Boa de plumes, aux rivages de Tsort où les Ephébiens guerroient pour sauver la belle Elénor… Jusqu’à l’aube des temps et la création du monde… Et jusqu’aux enfers, où règne Astfgl, le roi-pédégé de tous les diables. Y a-t-il d’autres romans pour vous en offrir tant ? 

Érasme

###
Texte intégral révisé suivi d’une biographie de Stefan Zweig. “*Érasme, Grandeur et décadence d’une idée*” est d’abord une biographie historique du plus célèbre des humanistes de la République des Lettres, que Stefan Zweig suit depuis sa jeunesse jusqu’à sa mort. Mais plus que le récit linéaire d’une vie, ce qui l’intéresse, c’est de mettre en lumière les idées, la mission d’Érasme, ce qu’il appelle son “legs spirituel”: un idéal de tolérance qui s’oppose au fanatisme sous toutes ses formes, religieux, national ou philosophique. A travers Érasme, c’est la Renaissance qu’il évoque, et aussi la Réforme, formidables bouleversements dans l’histoire des idées. Mais surtout, en 1935, quand ce livre sort en français, Stefan Zweig vit en exil à Londres, et il voit se profiler sur son pays, l’Autriche, puis sur toute l’Europe, la menace du cataclysme qui, déclenché par Hitler, ne va pas tarder à s’abattre. Sa méditation sur l’humanisme d’Érasme vaincu par le fanatisme de Luther prend alors toute sa force et sa dimension tragique. Achevant son livre, l’écrivain, voulant une dernière fois croire en la raison et en la justice, écrivait: “Ils seront toujours nécessaires ceux qui indiquent aux peuples ce qui les rapproche par-delà ce qui les divise et qui renouvellent dans le cœur des hommes la croyance en une plus haute humanité.”

Epouvanteur 3 – Le secret de L’épouvanteur

### ” L’hiver va être long et rude, mon fils. Tous les signes l’annoncent. Les hirondelles se sont envolées cers le sud presque un mois plus tôt qu’à l’accoutumée, et les premières gelées sont survenues alors que mes rosiers étaient encore en fleur Je n’avais jamais vu ça. Ca sera une période éprouvante : aucun de nous n’en sortira indemne. Aussi, ne quitte jamais ton maître. Il est ton seul véritable ami. Vous devrez vous soutenir l’un l’autre ” Alors que le froid se fait plus vif, l’Epouvanteur reçoit un message qui semble grandement le perturber. Il décide aussitôt de quitter Chipenden pour se rendre dans sa maison d’hiver, à Anglezarke. La vieille demeure est lugubre : dans les profondeurs obscures de ses caves sont enfermées des sorcières et des gobelins. Quant au mystérieux auteur de la lettre, qui rôde dans les parages, il se révèle être l’ennemi juré de John Gregory. Au cours de longs mois d’hiver, Tom découvre peu à peu le passé caché de son maître. L’Epouvanteur doit-il payer le prix de ses erreurs de jeunesse ? Lorsque certains secrets qu’il a toujours dissimulés, seront finalement dévoilés, Tom va se trouver en grand danger…      

Epouvanteur 2 – La Malédiction De L’épouvanteur

“Voilà six mois que tu es l’apprenti de M. Gregory, me dit maman. Tu as déjà été témoin de bien des événements. A présent, l’obscur t’a remarqué et va tenter de te neutraliser. Tu es en danger, Tom. Toutefois, rappelle-toi ceci lorsque tu seras un homme, mon fils, ce sera au tour de l’obscur d’avoir peur, car tu ne seras plus la proie, tu seras le chasseur. C’est pour cela que je t’ai donné la vie.” L’Épouvanteur et son apprenti, ornas Ward, se sont rendus à Priestown pour y achever un travail. Dans les profondeurs des catacombes de la cathédrale est tapie une créature que l’Épouvanteur n’a jamais réussi à vaincre. On l’appelle le Fléau. Tandis que Thomas et M. Gregory se préparent à mener la bataille de leur vie, il devient évident que le Fléau n’est pas leur seul ennemi. lanquisiteur est arrivé à Priestown. Il arpente le pays à la recherche de tous ceux qui ont affaire aux forces de l’obscur! Thomas et son maître survivront-ils à l’horreur qui s’annonce?      

Envoûteur

Axis est un véritable héros : sur ses épaules repose le double fardeau de la prophétie et de la guerre. II est devenu l’Homme-Étoile, le plus puissant Envoûteur que le peuple ailé Icarii ait jamais connu, et doit maintenant unir les trois races afin de restaurer la paix. Cependant Borneheld, son demi-frère haï, est tout aussi déterminé à l’empêcher de reprendre le contrôle de Tencendor, autrefois la plus grande nation du monde.
Dramatique destin que celui d’Axis, pris entre les deux femmes qu’il aime: l’une incarne la noblesse, la beauté et l’intelligence, l’autre est une féroce guerrière. Et comme si ça ne suffisait pas, il est pourchassé par le maléfique Gorgrael, un monstre dément décidé à détruire tout ce qu’Axis s’efforce de préserver. Mais peut-on arrêter l’homme qu’on appelle Tranchant d’Acier ?

Entrez dans la danse

Une étrange épidémie a eu lieu dernièrement
Et s’est répandue dans Strasbourg
De telle sorte que, dans leur folie,
Beaucoup se mirent à danser
Et ne cessèrent jour et nuit, pendant deux mois
Sans interruption,
Jusqu’à tomber inconscients.
Beaucoup sont morts.
Chronique alsacienne, 1519

(source: Bol.com)

Entretiens avec une tueuse ou l’autobiographie d’un tueur

Elle tue, on la paye. Son contact est un nommé Jean, il dirige le mystérieux “Institut” où elle a été élevée, ou plutôt dressée à tuer. Elle a vécu aussi dans une [caravane](http://www.amazon.fr/Entretiens-avec-tueuse-Andrea-Japp/dp/2702479111/ref=sr_1_cc_1?s=aps&ie=UTF8&qid=1366711875&sr=1-1-catcorr&keywords=entretiens+avec+une+tueuse# “Click to Continue > by CouponDropDown”), en compagnie de Marigold, une prostituée. Puis parmi une bande de drogués marginaux. Rien ne lui fait peur. C’est sa vie. Elle n’en sait pas plus. II y a pourtant quelques éclairs d’amour. Lorsqu’elle recueille Angel, le bébé d’une toxicomane. Et lorsqu’elle rencontre Thomas, un jeune journaliste désireux de recueillir ses confidences. Mais une vie placée sous le signe de la violence peut-elle jamais y échapper ? La romancière de *La Femelle de l’espèce* va plus loin que jamais avec ce livre cri coup de poing, hallucinante plongée dans la psychologie d’une tueuse. 

Entre les deux il n’y a rien

À l’orée des années soixante-dix, à Paris, à Rome, à Berlin, les mouvements de contestation nés dans le sillage des manifestations étudiantes de 68 se posent tous peu ou prou en même temps la question du recours à la lutte armée et du passage à la clandestinité. S’ils y répondent par la négative en France, ce n’est pas le cas en Allemagne ni en Italie, mais pour les trois pays s’ouvre une décennie de violence politique ouverte ou larvée qui laissera sur le carreau des dizaines et des dizaines de morts, sans compter ceux qui, restés vivants mais devenus fantômes, s’en sont allés peupler les années quatre-vingt de leurs regrets, leurs dépressions ou leur cynisme. Témoin de cette décennie de rage, d’espoir et de verbe haut, le narrateur s’éveille au désir et à la conscience politique, qui sont tout un, mais quand son tour viendra d’entrer dans le grand jeu du monde, l’espoir de ses aînés se sera fracassé sur les murs de la répression ou dans des impasses meurtrières. Il aura pourtant eu, dans un bref entretemps, loisir de s’adonner aux très profonds bonheurs comme aux grandes détresses de la politique et du corps aux côtés de tous ceux qui, de Berlin à Bologne, de Billancourt à Rome, de Stammheim à Paris, tentèrent de combattre les forces mortifères qui, dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, s’attachèrent à faire de l’Europe le continent à bout de souffle où nous vivons encore.
(source: Bol.com)

Entrailles

Lorsque Martin Coverst, ouvrier civil dans un établissement du matériel militaire, emménage dans un lotissement de Sarregette, petite ville minière de Lorraine, il est loin de se douter qu’une banale fuite d’eau va le plonger dans le passé trouble de cette région sinistrée.
Aidé par Big Noche, un géant insomniaque, le jeune homme n’hésitera pas à mettre en danger son couple et sa relation difficile avec son père, en remontant une piste qui le mènera vers une découverte incroyable.
EXTRAIT
La porte d’entrée grince. Un homme aux cheveux blancs se tient sur le seuil de la baraque délabrée. Il porte une salopette bleue par-dessus un pull jaune troué aux manches. Un mince tube translucide passe sous ses narines, relié à une bouteille d’oxygène pour l’heure remisée dans un harnais qu’il porte en bandoulière. D’un pas lent, mesuré, il rejoint son fils.
Les deux hommes n’échangent aucune parole. Martin offre son visage aux premiers rayons du soleil, remonte dans la Ford, actionne le contact. Le moteur ronronne, malgré ses dix ans d’encrassage. Raoul s’affale sur le siège avant, se débarrasse du harnais qu’il pose à ses pieds. Il grogne, à la recherche d’une position stable, moins douloureuse pour son dos. Il sent le lait caillé. Putain, il a déjà soixante balais !
À PROPOS DE L’AUTEUR
**Philippe Malaisé** vit en Alsace. Après des études de lettres modernes à la faculté de Strasbourg, il se lance dans l’écriture de nouvelles et de poésie.
Influencé par la littérature de genre, il sort en 2015 son premier roman, Le crépuscule des enfants perdus, ainsi qu’un texte court, Continents engloutis, tous deux publiés aux éditions Ex-Aequo.
(source: Bol.com)