Visualizzazione di 89869-89880 di 90860 risultati

La consolante

« Charles Balanda, 47 ans, architecte à Paris, apprend incidemment la mort d’une femme qu’il a connue quand il était enfant, et adolescent.
« Il déchire la lettre et la jette dans la poubelle de la cuisine. Quand il relève son pied de la pédale et que le couvercle retombe, clac, il a l’impression d’avoir refermé, à temps, une espèce de boîte de Pandore, et, puisqu’il est devant l’évier, s’asperge le visage en gémissant.
Retourne ensuite vers les autres. Vers la vie. Se sent mieux déjà. Allez… C’est fini.
C’est fini, tu comprends ?»
Le problème, c’est que non, il ne comprend pas. Et il n’y retourne pas, vers la vie. Il perd l’appétit, le sommeil, abandonne plans et projets et va essayer de comprendre pourquoi tour se fissure en lui; Et autour de lui. Commence alors un long travail de deuil au bout duquel il est obligé de se rendre à l’évidence : l’échelle de cette vie-ci est illisible et il faut tout rebâtir.»

La Compagnie Noire

Mercenaires nous sommes et nous resterons. Que nous importe si la cause de notre employeur est légitime ? On nous paye pour servir. Nous sommes la dernière des compagnies franches de Khatovar. Nos traditions et nos souvenirs ne vivent que dans les présentes annales et nous sommes les seuls à porter notre deuil.
C’est la Compagnie noire contre le monde entier. Il en a toujours été, il en sera toujours ainsi.
Pourtant, le jour où notre capitaine a signé pour nous enrôler au service de la Dame et de ses Dix Asservis, n’était-ce pas signer avec le mal lui-même ?  N’était-ce pas renoncer à notre âme en allant combattre les rebelles et l’espoir qu’ils placent en la Rose Blanche, la libératrice mythique de ce monde qui ploie sous la sorcellerie  ?

La Compagnie de la foudre: Orcs, T1

Regardez-moi ! Regardez l’orc ! Je lis dans vos yeux de la peur et de la haine. Vous me considérez comme un monstre, un prédateur des ténèbres, un démon dont vous parlez pour effrayer vos enfants. Une créature à traquer et à abattre comme une bête. Mais le moment est venu de prêter l’oreille à la bête, et de savoir qu’elle vit aussi en vous. Vous me craignez, mais je mérite votre respect. Ecoutez mon histoire. Regardez couler mon sang et remerciez les dieux. Remerciez les orcs nés pour se battre et destinés à ramener la paix !
**
### Recensione
« De l’action dans tous les sens avec une couche d’humour noir… Orcs est un roman bien rythmé et réaliste. » –David Gemmel
« Achetez-le aujourd’hui ou vous supplierez demain ! » –Tad Williams
### Sinossi
Regardez-moi ! Regardez l’orc ! Je lis dans vos yeux de la peur et de la haine. Vous me considérez comme un monstre, un prédateur des ténèbres, un démon dont vous parlez pour effrayer vos enfants. Une créature à traquer et à abattre comme une bête. Mais le moment est venu de prêter l’oreille à la bête, et de savoir qu’elle vit aussi en vous. Vous me craignez, mais je mérite votre respect. Ecoutez mon histoire. Regardez couler mon sang et remerciez les dieux. Remerciez les orcs nés pour se battre et destinés à ramener la paix !

La Communauté de l’Anneau

Aux temps reculés qu’évoque le récit, la Terre est peuplée d’innombrables créatures étranges. Les Hobbits, apparentés à l’Homme, mais proches également des Elfes et des Nains, vivent en paix au nord-ouest de l’Ancien Monde, dans la Comté. Paix précaire et menacée, cependant, depuis que Bilbon Sacquet a dérobé au monstre Gollum l’Anneau de Puissance jadis forgé par Sauron de Mordor. Car cet anneau est doté d’un pouvoir immense et maléfique. Il permet à son détenteur de se rendre invisible et lui confère une autorité sans limites sur les possesseurs des autres Anneaux. Bref, il fait de lui le Maître du Monde. C’est pourquoi Sauron s’est juré de reconquérir l’Anneau par tous les moyens. Déjà ses Cavaliers Noirs rôdent aux frontières de la Comté.      

La Colonie perdue

Aux confins de l’Empire Interstellaire, Ronny Blade, Baker, Owens et Sherwood venaient de débarquer sur la planète Eileena lorsque l’approche d’un astronef inconnu fut signalée ; un vaisseau de faible tonnage, à la course désordonnée et portant une longue déchirure due à l’impact d’une torpille spatiale. Son pilote, un Terrien enchaîné, était mort à ses commandes. Un peu partout, à bord, gisaient des humanoïdes à la peau bleu cobalt, vêtus de tuniques sales, usées. Dans cette hécatombe, une seule survivante, qui allait devenir folle de terreur en apercevant ses sauveteurs !

La Colère d’Enki

Poursuivant sa quête, délivrer sa mère et Sartignan, esclaves des Sumériens qui érigent la tour d’El-Bab, Amos et ses compagnons de route font face, dans cette deuxième partie du voyage, aux dix plaies lancées par Enki, ce vil dieu narcissique qui, pour assouvir sa soif de vengeance devant son exclusion du panthéon pour avoir tenté d’usurper le pouvoir, fait régner la terreur et la destruction sur le pays de Sumer et sur les contrées de Dur-Sarrukin durant dix jours.
Enmerkar, prêtre soumis complice d’Enki et gardien de l’énigme de la tour,  s’assure de l’accomplissement des volontés de son maître.
Amos, dans un dernier effort, affronte l’enfant-roi tout-puissant pour sauver le monde de sa tyrannie.

[http://www.amazon.fr/Amos-Daragon-6-colère-dEnki/dp/2266149393](http://www.amazon.fr/Amos-Daragon-6-col%C3%A8re-dEnki/dp/2266149393)

La Clinique

Féministe virulente “enragée ” disent certains, Hope Devane, professeur de psychologie à l’université de Los Angeles, est retrouvée poignardée devant chez elle. L’enquête s’enlisant, l’inspecteur Milo Sturgis, que son supérieur n’apprécie guère parce qu’il est homosexuel, est chargé de reprendre le dossier et s’adjoint les services de son ami, le psychologue Ales Delaware. La disposition des blessures suggérant le crime passionnel ou l’exécution politique, Alex comprend que c’est dans le passé de la victime qu’il faut chercher la solution. Surgissent alors des personnages qui, comme Hope Devane, ne sont pas aussi “politiquement corrects ” qu’ils voudraient le laisser entendre.

La clé interdite

Joanna Rand est installée depuis dix ans au Japon.
Sa vie se déroule tranquillement, à la tête ‘un cabaret où elle chante tous les soirs. Et, malgré une certaine solitude, elle serait parfaitement heureuse si elle ne faisait pas chaque nuit le même cauchemar : un homme avec une main mécanique s’approche d’elle, et veut lui planter une seringue hypodermique dans le bras. Qui est cet homme ? L’a-t-elle connu jadis ? Pour le savoir, il lui faudra partir à la recherche de son propre passé, et en trouver la “clé interdite”…

La Clé interdite

Joanna Rand est installée depuis dix ans au Japon.
Sa vie se déroule tranquillement, à la tête ‘un cabaret où elle chante tous les soirs. Et, malgré une certaine solitude, elle serait parfaitement heureuse si elle ne faisait pas chaque nuit le même cauchemar : un homme avec une main mécanique s’approche d’elle, et veut lui planter une seringue hypodermique dans le bras. Qui est cet homme ? L’a-t-elle connu jadis ? Pour le savoir, il lui faudra partir à la recherche de son propre passé, et en trouver la “clé interdite”…

La clé du Mandala

Pour sauver Sylvie, Thierry n’hésita pas à tirer.
Le chat miaula de douleur… atteint dans son postérieur par la flèche à bout caoutchouté de l’Eurêka. Thierry avait cinq ans et Sylvie un de plus. Jeux d’enfants, certes, mais Sylvie était-elle une enfant… ou une Fée ? Une sorte de «passe-muraille » qui n’existait point pour les «grands », pour les parenis. Une copine-fantôme du petit Thierry… qui, pourtant, avait reçu d’elle en cadeau une «boîte magique » illustrée de Mandalas. Cette «boîte magique » ne pouvait venir que du Pays des Fées, dont Thierry et sa camarade parlaient d’ailleurs la langue. Un conte de fées qui, pour Gilles Novak, allait préluder à la plus étrange des aventures… en passe de mettre en péril notre civilisation !