Visualizzazione di 89485-89496 di 90860 risultati

Le Bandit n’était pas manchot

Le Bandit n’était pas manchot: Prix du quai des orfèvres 2003 by Jérôme Jarrige
Rien ne va plus à Juan-les-Pins.
Des femmes seules sont sauvagement assassinées selon un rituel particulièrement sanglant. Sans élément pour établir un lien entre les victimes, tout laisse croire que les meurtres sont l’oeuvre d’une seule et même personne.
La police dispose de très peu d’indices : pas d’effraction, pas d’empreinte, seule une trace d’ADN laissée sur les lieux du crime.
Les médias se déchaînent, la juge s’impatiente et le boss met la pression sur le Commissaire Dupin. Ses hommes n’ont que 48 heures pour boucler l’affaire.
La population a peur ; qui sera la prochaine victime ? Et surtout, qui détient la *clé* de l’énigme ? Quand l’enquête piétine, il faut faire preuve d’imagination.
Faites vos jeux…
*Jérôme Jarrige, qui vit à Juan-les-Pins, fait évoluer son héros dans des lieux qu’il connaît bien et qu’il aime.
Il nous présente un commissaire humain, attachant et particulièrement efficace.*

Le Baiser du fer

“Je retroussai mes babines pour lui donner une bonne vue de mes crocs. J’avais beau ne pas peser plus de quinze kilos sous ma forme de coyote, j’étais néanmoins un prédateur…” La forme de Mercy Thompson est peut-être changeante, mais ce n’est pas le cas de sa loyauté. Lorsque son ancien patron et mentor est arrêté pour meurtre et abandonné par les siens, Mercy est la seule à vouloir l’innocenter, qu’il le veuille ou non. Le coeur de Mercy , quant à lui, est à l’image de la nature de sa propriétaire : partagé. il balance entre deux loups-garous. Or, ces derniers ne sont pas réputés pour leur patience, et si elle ne parvient pas à faire un choix, Sam et Adam s’en chargeront peut-être pour elle…

Le baiser de Caïn

John Connolly thrilled readers with his bestselling novels, “Every Dead Thing, Dark Hollow,” and “The Killing Kind.” Now he delivers spellbinding suspense as Charlie Parker races to unravel a brutal crime committed in the Deep South. After years of suffering unfathomable pain and guilt over the murders of his wife and daughter, private detective Charlie Parker has finally found some measure of peace. As he and his lover, Rachel, are awaiting the birth of their first child and settling into an old farmhouse in rural Maine, Parker has found the kind of solace often lost to those who have been touched by true evil.
But darkness soon descends when Parker gets a call from Elliot Norton, an old friend from his days as a detective with the NYPD. Now practicing law in Charleston, South Carolina, Elliot is defending a young black man accused of raping and killing his white girlfriend, the daughter of a powerful Southern millionaire. Reluctantly, Parker agrees to help Elliot and by doing so ventures into a living nightmare, a bloody dreamscape haunted by the specter of a hooded woman and a black car waiting for a passenger who never arrives. Beginning as an investigation into a young woman’s death, it is a fast-moving descent into an abyss where forces conspire to destroy all that Parker holds dear.
Hailed as a “master storyteller” “(The London Express)” by critics stateside and abroad, Connolly has once again delivered a riveting and suspenseful story that draws readers toward the horrifying crossroads of the past and present, of the living and the dead. “We are trapped not only by our own history but by the histories of all those with whom we choose to share our lives,” hewrites. As chillingly as it is beautifully rendered, “The White Road” is sure to tread a frightening path for even the most world-weary crime fiction fan.

Le 7e Ciel

Le fils de l’ancien gouverneur de Californie disparaît dans des circonstances mystérieuses. Souffrant d’une malformation cardiaque, il faut le retrouver d’urgence. Chargée de l’enquête, le sergent Lindsay Boxer ne mesure pas l’étendue du scandale qu’elle risque de déclencher.
Dans le même temps, des pyromanes qui, après avoir ligoté leurs propriétaires, incendient les plus belles villas de San Francisco menacent l’appartement de Lindsay. L’ensemble du Women Murder Club se mobilise. Mais le feu peut surgir là où on l’attend le moins !

Le 5e règne

Ils auraient dû se méfier. Respecter le couvre-feu instauré depuis le meurtre du jeune Tommy Harper, retrouvé
étranglé près de la voie ferrée. Reposer ce vieux grimoire poussiéreux tant qu’il était encore temps. Et surtout… ne pas en tourner les pages.À présent, Sean le rêveur et sa bande vont devoir affronter le Mal absolu : à Edgecombe,
petite ville tranquille de Nouvelle-Angleterre, les éléments se déchaînent, de nouveaux adolescents disparaissent et de mystérieux hommes au charisme effrayant font leur apparition… Et si ce livre maudit détenait la clé du plus effroyable mystère de l’humanité ?
Cet ouvrage a reçu le prix du roman fantastique du festival de Gérardmer.
**

Le 5e ange de la mort

Dans l’hôpital municipal de San Francisco, les décès se succèdent de façon suspecte. Des malades sont soudain retrouvés morts alors que rien ne le laissait supposer. Les parents des victimes accusent l’hôpital. Pendant le procès, la mère d’un des membres du Women Murder Club succombe à son tour. Lindsay Baker, qui mène pourtant une autre enquête compliquée concernant de jeunes prostituées retrouvées mortes dans des voitures de luxe, va s’intéresser à ces étranges disparitions. Menant les deux affaires de front, Lyndsay, aidée par ses amies – Claire, la légiste, Yuki, l’avocate, et Cindy, la journaliste -, finira, après une série de coups de théâtre stupéfiants, par découvrir les coupables.

Lavondyss

Des années se sont écoulées depuis la quête qui a mené les frères Huxley dans ” la forêt des mythimages “, ce vestige d’un lointain passé hanté par des créatures issues de l’inconscient collectif. Une quête qui laissait inexplorée une partie essentielle de ce territoire : le cœur de la forêt, le royaume ultime, la source de tous les mythes – Lavondyss. Tallis, une adolescente dont le demi-frère, Harry Keeton, figure épisodique de l’aventure des Huxley, a disparu quand elle était petite fille, va entreprendre à son tour le voyage, persuadée que Harry est encore vivant, prisonnier du bois de Ryhope. Mais pour en franchir le seuil, toute une initiation est nécessaire. Avant d’être en mesure de répondre à l’appel e Lavondyss, Tallis devra accomplir tous les rituels par lesquels la forêt s’offre et se protège à la fois, fait signe et se refuse…

Lavage à froid uniquement

‘ Ça part de traviole d’emblée et si je devais me présenter, je ne saurais trop par quel bout prendre ma vie. Aujourd’hui, elle se résume à être mère au foyer. J’ai 37 ans, trois enfants, un bel appartement au centre de Lausanne et bien que ça manque d’originalité, oui, je suis désespérée. Avant cela, j’étais médecin urgentiste. Avant cela encore, je faisais le deuil de ma mère morte trop tôt et de mon père entré dans les ordres. Ah, et j’ai un frère, pas bien stable lui non plus. Un mari, par contre, qui l’est pour nous tous. Mais tout ça, c’est sans compter le cadavre qui vient de s’inviter sur la poussette des twins… ‘ Tout est dit ou presque : ce roman intelligent et drôlissime vous propose de suivre les (més)aventures d’une jeune trentenaire qui se retrouve nez à nez avec un macchabée en sortant la poussette de ses jumeaux du placard de l’entrée. Parce qu’elle s’ennuie à pleurer, elle décide de se mêler de l’enquête policière et ça donne un roman extrêmement bien écrit, enlevé et malicieux.Aurore Py, née en 1980 en Moselle, vit au bord du lac Léman. Elle partage son temps entre vie de famille et écriture.

(source: Bol.com)

Lassie, chien fidèle

Lassie est la plus belle chienne du pays. Chaque jour à la même heure, elle va chercher Joe à l’école. Comment comprendrait-elle que son maître a dû la vendre et qu’elle ne peut plus voir son ami ?
Les murs, les rivières, les hommes à sa poursuite, rien n’arrête Lassie. Quel incompréhensible instinct la pousse vers le sud, au péril de sa vie ?

LaRose

Dakota du Nord, 1999. Un vent glacial souffle sur la plaine et le ciel, d’un gris acier, recouvre les champs nus d’un linceul. Ici, des coutumes immémoriales marquent le passage des saisons, et c’est la chasse au cerf qui annonce l’entrée dans l’automne. Landreaux Iron, un Indien Ojibwé, est impatient d’honorer la tradition. Sûr de son coup, il vise et tire. Et tandis que l’animal continue de courir sous ses yeux, un enfant s’effondre. Dusty, le fils de son ami et voisin Peter Ravich, avait cinq ans.
Ainsi débute le nouveau roman de Louise Erdrich, couronné par le National Book Critics Circle Award, qui vient clore de façon magistrale le cycle initié avec La Malédiction des colombes et Dans le silence du vent. L’auteur continue d’y explorer le poids du passé, de l’héritage culturel, et la notion de justice. Car pour réparer son geste, Landreaux choisira d’observer une ancienne coutume en vertu de laquelle il doit donner LaRose, son plus jeune fils, aux parents en deuil. Une terrible décision dont Louise Erdrich, mêlant passé et présent, imagine avec brio les multiples conséquences.

‘ Un récit puissamment évocateur, d’une subtilité et d’une grâce magistrales. ‘
Publishers Weekly

(source: Bol.com)

Lame Du Mal

Pas plus que sa jeune assistante, l’inspecteur-profileur Brolin ne pense que les serial killers reviennent d’outre-tombe. Fût-il le monstrueux bourreau de Portland qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper avec précision. Mais le bourreau est mort et le carnage se poursuit, identique: un même rituel horrible. Le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d’une secte ? Pure sauvagerie ou magie noire ? Brolin a peur. Cette affaire dépasse tout ce qu’on lui a enseigné. S’immerger complètement dans la psychologie d’un monstre, le comprendre afin de le cerner et de prévoir ses crimes, devenir un monstre soi-même, tels sont les moindres risques de son métier. On dit au FBI qu’il s’en faudrait d’un rien pour qu’un bon profileur aille rejoindre la galerie de ses pires clients. Peut-on impunément prêter son âme au mal ? [Source 4e de couv.]

Lame de fond

Publié en France : 09/06/1999
Deux jeunes garçons, Danny et Paul Spender s’amusent sur les falaises à côté de chez eux surplombant la Baie de Chapman, dans la campagne anglaise. A l’aide de jumelles, ils découvrent le corps d’une femme nue sur la plage en contrebas à laquelle n’ont accès que les bateaux. Ils l’observent avec la concupiscence de leur âge, jusqu’à ce que l’immobilité de la femme les inquiète. Quand ils comprennent qu’elle est morte, c’est la panique. Ils sont alors rattrapés par Steven Harding, un jeune acteur en visite dans la région qui aussitôt appelle la police. Maggie Jenner, personnage local, en ballade à cheval accompagnée de son chien passe par-là. Quand l’agent Nick Ingram arrive sur les lieux, il remonte le cadavre d’une jolie blonde inconnue puis il se met à interroger les quatre personnes présentes. Très vite, les déclarations de l’artiste le rendent suspicieux. Pendant ce temps, depuis son bateau, une jeune Française est très intriguée par toute cette scène qu’elle filme dans son intégralité. Nick Ingram aura bien besoin de renforts pour démêler cette terrible histoire. Cett intrigue, diaboliquement agencée par Minette Walters, tiendra le lecteur haletant jusqu’à la dernière page…