Visualizzazione di 89305-89316 di 90860 risultati

Le Lac Ontario

Ce texte fait partie du «Roman de Bas de Cuir», vaste épopée en cinq volumes qui nous narre la conquête de l’Ouest, les guerres entre les indiens et la blancs, les pionniers, pendant la seconde moitié du 18e siècle.

Le Lac

« Le bonheur, pour le jeune Gimpei, c’était de suivre le chemin qui longe la rive, leurs deux silhouettes confondues reflétées dans le lac. Il marchait, regardait l’eau, et songeait que les deux reflets iraient jusqu’au bout du monde, embrassés pour l’éternité. Mais il fut bref, ce bonheur-là. »
Histoire d’une obsession, Le Lac retrace la quête d’une perfection irréalisable, d’une beauté hors de portée. Sans foyer, exclu de toute douceur humaine, seul avec son poids de péchés sur le coeur, Gimpei Momoï ne peut résister à la soif inextinguible qui le pousse, au long des rues, à s’attacher aux pas de belles inconnues, à les admirer de loin tandis qu’elles avancent, magnifiques et inaccessibles – car leur beauté n’est pas de ce monde mais participe d’un rêve. La réalité, symbolisée par ses propres pieds grotesquement difformes, poursuit Gimpei en tous lieux. Et c’est le caractère inconciliable de ces deux univers qui explique la texture déshumanisée, ambiguë, furtive de l’érotisme dont cette oeuvre est empreinte. Ce roman ne s’inscrit dans aucune forme traditionnelle. C’est une sorte de « happening », et en tout cas l’un des livres les plus modernes de conception et d’allure du grand Kawabata. De même que l’intérêt du héros peut, à tout moment, être éveillé par une inconnue croisée dans la rue, de même ici le passé surgit brutalement dans le présent, ou bien l’hallucination pulvérise le souvenir, ou encore la réalité crue jaillit lorsque le voile du songe et des fantasmes se déchire. Ceux qui, à la lecture de ses ouvrages précédents, imaginaient que tout n’était que délicatesse et demi-teintes chez l’auteur de Pays de neige et de La Danseuse d’Izu, seront sans doute surpris par la sensualité aiguë de certaines scènes et parle ton cruel du livre. Le Lac apparaît comme si singulier, si inhabituel, qu’il illumine d’un jour tout à fait nouveau l’ensemble de l’oeuvre de Yasunari Kawabata.

Le labyrinthe du Pharaon

Anathotep, pharaon hérétique, n’entend pas laisser la mort le déposséder de sa puissance ; c’est pourquoi il prépare ses funérailles comme on organise une expédition militaire et transforme son tombeau en forteresse capable de résister aux violeurs de sépulture. Mais d’étranges complots se préparent dans le monde des morts. Les pillards se pressent au seuil du labyrinthe défensif, tandis que Anouna, jeune embaumeuse de troisième classe, découvre qu’elle détient le moyen d’accéder au trésor funéraire de Pharaon, et que ce pouvoir, bien encombrant, va désormais placer sa vie sous le signe du danger.
Cependant, à trop vouloir forcer les portes du royaume d’en bas, ne risque-t-on pas d’en rester prisonnier… à jamais ?

Le labyrinthe du mal

La République de Palpatine et la Confédération de Dooku livrent continuent de se disputer la galaxie. Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi sont une nouvelle fois dépêchés pour mener une importante mission : l’attaque de Cato Neimodia. Après l’assaut et la victoire, les deux Jedi découvrent quelque chose qui pourrait enfin conclure la Guerre des Clones ; un indice pouvant les mener directement vers la cachette du supposé tireur de ficelle de toute cette gigantesque manipulation : celui qu’on nomme Dark Sidious, le Seigneur Noir des Sith. Les pouvoirs de l’Élu, promu Chevalier, ont doublés et son ex-mentor siège à présent au Conseil, mais malgré ça, cette enquête ne les enfoncera que plus profondément dans le doute, la trahison et la souffrance.

Le Labyrinthe des esprits

“Cette nuit j’ai rêvé que je retournais au Cimetière des Livres Oubliés. J’avais de nouveau dix ans et je me réveillais dans mon ancienne chambre pour sentir que le souvenir du visage de ma mère m’avait abandonné. Et je savais, comme on sait les choses dans les rêves, que c’était ma faute, seulement la mienne, parce que je ne méritais pas de m’en souvenir et je n’avais pas été capable de la venger”. Le dernier volume tant attendu de la saga aux 50 millions de lecteurs, commencée avec *L’Ombre du vent*. Magistral final du Cimetière des livres oubliés

Le jugement de Dieu

Sorti indemne du chaudron d’huile bouillante où l’a plongé la justice du temps, Alexandre Mirette se voit relaxé en vertu de l’axiome concernant la protection accordée par le Seigneur aux siens sur lequel se fonde l’épreuve du jugement de Dieu. La suite des événements qui le conduisent chez le bon alchimiste Taillade contredit ce brevet d’innocence et de sainteté. L’immunité lui est-elle venue d’une grâce ou d’un oubli ? De ce doute naissent tous les malheurs de Mirette, le baladin à l’âme plus sensible que le cuir. Pour n’être pas aussi franche canaille, le tailleur de pierre du Puy Saint-Clair ne mérite pas d’auréole quand il courtise Catherine, héritière du premier drapier de Tulle. Ce Lamarsaude vise l’argent puis, sa fiancée morte, l’occasion de se rendre célèbre en sculptant son tombeau. L’attaque de Tulle par les huguenots est le moyen vigoureux utilisé par la divine Providence pour le ramener à des sentiments plus humains. C’est aussi sous le signe du merveilleux que se place Le Merveilleux Voyage de Jacques Mazeyrat, troisième et dernière nouvelle de ce volume. Sans le nautonier mystérieux qui le ramène à force de rames jusqu’à Dieppe, comment serait revenu de son île déserte ce charpentier de marine à qui son humeur aventureuse fait tâter du fouet de la chiourme, de la solitude et de la soif ?

Le Joyau Noir

Une nuit d’horreur s’abat sur Köln. Les armées du Ténébreux Empire viennent de s’emparer de la ville. Les petits garçons sont crucifiés, les petites filles pendues. On force les gens, pour sauver leur vie, à se livrer en public à des exhibitions infâmes Ils deviennent cadavres ou soldats. De toute façon, ils obéiront à la sinistre devise : ” Mort à la vie. ” Dorian Hawkmoon reste prostré dans sa prison. Après tout ce qu’il a enduré, il n’éprouve plus aucune émotion. Il a oublié le supplice infligé à son père, le vieux duc de Köln Une partie de son esprit est morte. Il ne désire plus rien. Alors le noir baron Meliadus, hiérarque de l’Empire, trouve un moyen de le manipuler quand même. Une machine le caresse, le pénètre, il soupire. Un objet s’incruste dans son front : le joyau Noir, souple comme la chair, irradiant une chaleur anormale. 
C’est une torture inédite, un piège incroyablement pervers, une malédiction inconnue qui désormais le poursuit. Jusqu’à sa mort ? 

Le Journal d’Onyx

Après des siècles de paix, les armées de l’Empereur Noir Amecareth envahissent les royaumes du continent d’Enkidiev. Les Chevaliers d’Emeraude doivent alors protéger Kira, la princesse magique liée à la prophétie et qui peut sauver le monde. Grâce à Kira, le Chevalier Wellan découvre le journal du renégat et y apprend le sort qui sera réservé à ses soldats si l’Empereur Noir Décide d’adopter la même stratégie militaire que jadis. Effrayé, il tente de convaincre le Magicien de Cristal d’augmenter ses pouvoirs magiques. Pendant ce temps, le sorcier Asbeth envoie un nouvel ennemi à l’attaque d’Enkiediev. Tandis que les Chevaliers se portent au secours des habitants de la côte, Wellan a l’occasion de régler définitivement ses comptes avec le Roi des Elfes, et reçoit des dieux un présent inestimable… mais il ne se doute pas que l’ennemi est beaucoup plus proche qu’il ne le pense.

Le Jour Ou la Mort Nous Separe

Exclusif, passionnel, absolu, l’amour n’a pas de limites. Il peut tout brûler et dévaster sur son passage. Jusqu’à anéantir l’objet qu’il chérissait. Harlan Coben, le maître du thriller, a réuni autour de lui sous la houlette des Mystery Writers of America, les meilleures plumes du suspense pour saisir ce moment charnière où la douceur devient brutalité, la tendresse un poison mortel. Trahison, règlement de comptes, ou pur dérèglement des sens : ici l’imposture est une réalité, la corruption un fait, et le meurtre une nécessité. Dix-neuf nouvelles policières à vous couper le souffle.

Le Jour du Dragon

Dans une des nuits du temps, la terre d’Azeroth était peuplée de créatures extraordinaires. Elfes mystérieux, nains hardis vivaient en paix relative avec les humains… jusqu’à ce que la Légion de Feu, l’armée des démons, ne vienne à jamais briser cette harmonie. Désormais, ores, dragons, goblins et trolls rivalisent pour conquérir la suprématie sur les royaumes désemparés. Ce combat insensé est maintenant ce qui tient lieu de destin au monde de WarCraft.
À la suite d’un terrifiant bouleversement, les plus puissants sorciers du monde envoient Rhonin, le mage rebelle, accomplir un périlleux voyage. Dans Khaz Modan ravagé par les orcs, il découvre une conspiration qui dépasse l’entendement, une menace qui va l’obliger à s’allier à d’anciennes créatures de l’air et du feu… avec l’espoir qu’Azeroth connaisse une nouvelle aube.