Visualizzazione di 88513-88524 di 90860 risultati

Percy Jackson – 01 – Le voleur de foudre

” Ecoutez, je n’ai jamais voulu être un demi-dieu. Si vous lisez ces lignes parce que vous pensez en être un vous aussi, suivez mon conseil : refermez ce livre immédiatement. Une vie de demi-dieu, c’est dangereux.
C’est angoissant. Le plus souvent, ça se termine par une mort abominable et douloureuse. Mais si vous vous reconnaissez dans ces pages – si vous sentez quelque chose vous titiller – il se peut que vous soyez des nôtres. Or, dès l’instant où vous le saurez, il ne leur faudra pas longtemps pour le percevoir, eux aussi, et se lancer à vos trousses. Je vous aurai prévenu. Puissent les dieux de l’Olympe veiller sur vous. ”

Péchés nocturnes

Danger St. Richard fait partie des Chasseurs de la Nuit depuis la Révolution française, lorsque tous les siens ont péri. Mais c’est bientôt la sédition au sein de leur équipe. Ses amis, Marco et Kyros, se révoltent contre Artemis et Acheron qu’ils accusent de jouer un double jeu. Ils exhortent Danger à les rejoindre pour venir en aide aux Démons qu’ils combattaient jusque-là. C’est alors que paraît Alexion, dont la mission consiste à éliminer les Chasseur fêlons. Alexion est un exterminateur immunisé contre tout sentiment, indifférent à la souffrance d’autrui. Il ne connaît que son devoir et son honneur, et même les plus sanguinaires le redoutent. Contre toute attente, Danger va tomber éperdument amoureuse de cette créature implacable.

Péché mignon

Ceux qui en parlent le plus en mangent le moins…
Kit est tombée dans la pâtisserie dès son plus jeune âge. Lorsque l’entreprise familiale est vendue par son requin de beau-frère, la jeune femme doit se résoudre à trouver une autre recette pour réussir sa vie. Elle s’installe donc sur l’île de Sugarberry pour prendre un nouveau départ en compagnie des pâtissières déjantées du Cupcake Club. C’est alors qu’elle tombe sous le charme de Morgan. Malheureusement, ce trentenaire ténébreux appartient à la dynastie des Westlake, les avocats qui ont fait voler ses rêves en éclats. 
Voilà une friandise savoureuse dont le glaçage n’est pas à son goût. Saura-t-elle quand même écouter son coeur ?
**
### Revue de presse
C’est Noël sur la petite île de Sugarberry – le moment idéal pour se laisser tenter par des friandises… ou par un homme. Kit est tombée dans la pâtisserie dès son plus jeune âge. Mais lorsque l’entreprise familiale est vendue sans son accord par un beau-frère peu scrupuleux, Kit doit trouver une autre recette pour réussir sa vie. Elle vient de lancer un site de vente en ligne de mignardises quand elle tombe sous le charme de Morgan. Cet avocat travaille pour le cabinet qui a fait voler ses rêves en éclats. Saura-t-elle quand même écouter son cœur ?
### Présentation de l’éditeur
Ceux qui en parlent le plus en mangent le moins…
Kit est tombée dans la pâtisserie dès son plus jeune âge. Lorsque l’entreprise familiale est vendue par son requin de beau-frère, la jeune femme doit se résoudre à trouver une autre recette pour réussir sa vie. Elle s’installe donc sur l’île de Sugarberry pour prendre un nouveau départ en compagnie des pâtissières déjantées du Cupcake Club. C’est alors qu’elle tombe sous le charme de Morgan. Malheureusement, ce trentenaire ténébreux appartient à la dynastie des Westlake, les avocats qui ont fait voler ses rêves en éclats. 
Voilà une friandise savoureuse dont le glaçage n’est pas à son goût. Saura-t-elle quand même écouter son coeur ?

Pays de neige

À trois reprises, Shimamura se retire dans une petite station thermale, au coeur des montagnes, pour y vivre un amour fou en même temps qu’une purification. Chaque image a un sens, l’empire des signes se révèle à la fois net et suggéré. Le spectacle des bois d’érable à l’approche de l’automne désigne à l’homme sa propre fragilité.«Le rideau des montagnes, à l’arrière-plan, déployait déjà les riches teintes de l’automne sous le soleil couchant, ses rousseurs et ses rouilles, devant lesquelles, pour Shimamura, cette unique touche d?un vert timide, paradoxalement, prenait la teinte même de la mort.»

Pavillon de l’exil

Prise dans une tourmente politique, le capitaine Honor Harrington a quitté le service actif. Elle s’est exilée sur la planète Grayson, où elle tente d’oublier le sacrifice de sa carrière en remplissant au mieux son rôle de seigneur d’un fief. Mais les réactionnaires graysoniens se déchaînent contre elle, sans craindre d’aller jusqu’au complot et au meurtre, et la guerre entre Havre et Manticore la rattrape. Passée sous la coupe d’un comité de salut public, la République populaire prépare en effet l’opération ‘ Poignard ‘. Honor doit surmonter ses angoisses et ses doutes pour se mettre au service de sa planète d’adoption. La laissera-t-on faire ?

Marine de l’espace, combats dans les étoiles… la saga d’Honor Harrington adapte la grande tradition des romans d’aventures maritimes à la science-fiction. David Weber y renouvelle le space opera classique avec une rare virtuosité.

(source: Bol.com)

Passion d’une nuit d’été

Sur le point de faire ses débuts dans le monde, Charlotte Calverstill quitte Londres pour un court séjour à la campagne, chez son amie Julia. Exténuées par d’interminables leçons de maintien, toutes deux sont bien décidées à profiter de ces quelques jours de liberté. Julia suggère donc de se rendre au bal masqué de Stuart Hill. Ces réjouissances populaires sont quelque peu inconvenantes pour des jeunes filles de la bonne société mais, sous leurs dominos, personne ne pourra les identifier. Charlotte n’avait certes pas prémédité de perdre son innocence ce soir-là. C’est pourtant ce qui advient dans les jardins où l’entraîne un bel inconnu. La voilà irrémédiablement compromise… Tait pis pour les projets de mariage, elle restera célibataire ! Trois ans plus tard, Charlotte reconnaît son amant d’un soir en la personne d’Alexander, duc de Sheffield…

(source: Bol.com)

Pas de pitié pour les neveux

Sur ordre du médecin, Bertram Wooster est parti se mettre au vert dans la délicieuse campagne anglaise. Mais c’était compter sans le petit monde qui gravite autour de lui : Vanessa Cook, une ex-fiancée pour le moins entreprenante, tante Dahlia, qui s’est mise en tête de truquer le Derby à l’aide d’un vulgaire matou ; le père de Vanessa, qui ne sort jamais sans le majordome Plank, lequel a perdu tout sens commun depuis ses séjours en Afrique équatoriale… Des vacances comme on n’en souhaite pas à son pire ennemi !

Parmi tant d’autres feux

Ce livre est parfaitement adapté et mis en page, pour une lecture agréable sur une liseuse numérique, une tablette, ou un smartphone.

1949 Monsieur Hermès, le héros de L’apprenti, se retrouve à vingt-trois ans dans la déprimante atmosphère de Portville (en laquelle il est facile de reconnaître Bordeaux). Cherchant à échapper à la tyrannie mesquine de ses parents, il se mêle à l’ancienne bande de ses amis d’enfance, participe à leurs jeux et aventures, fonde une revue littéraire qui échoue et passe, sans s’en apercevoir, à côté de l’amour que lui porte en secret la charmante Delphine. Introduit chez les Poujastruc, il goûte le confort, la sérénité et l’apparente sagesse d’une famille bourgeoise, épouse Caroline Poujastruc, lui révèle l’amour sensuel, s’efforce d’atteindre un idéal, devient veuf. A la fois désolé et soulagé, il se lance dans les affaires, écrit un roman et prend pour maîtresse la femme de son associé. Puis, lassé, il rompt au moment où son roman est accepté par un éditeur, gagne Paris où il retrouve, huit ans après l’avoir quittée, Delphine. Tous deux comprennent enfin qu’ils s’aiment et vont commencer une vie nouvelle. Dans cette chasse éperdue au bonheur, dans cet étrange foisonnement de rêves et d’aspiration qu’est Parmi tant d’autres feux… bien sur, c’est l’Amour qui prédomine, entrecroisant ses thèmes, du chevaleresque au vénal et du passionnel à l’élégiaque, mais apportera-t-il la paix de l’esprit à notre héros?

(source: Bol.com)

Parmi les vivants

Personne ne peut tourner impunément le dos à son passé.
2002, Paris. Engagé au sein de l’entreprise Hermonia pour s’occuper du mécénat, Arturo remplace une certaine Lise Marshall, décédée a priori dans un accident de voiture. Problème : il n’a aucune idée de l’identité réelle de son patron ni de la véritable raison pour laquelle il a été embauché. Le fait est que ce genre de choses lui arrive régulièrement. Docile, le jeune homme tente de se couler dans le moule. Assailli par les brûlants souvenirs d’une enfance passée sous les tropiques, cependant, il sent bien qu’il ne pourra se contenter éternellement de cette vie factice.
Vienne, même époque. Jeune call-girl à l’intelligence acérée, Shula est embauchée par un certain Victor Khan, obsédé par son amour de jeunesse disparu. Ashis, son ex-mercenaire d’associé, s’efforce de le mettre en garde : il est en effet convaincu que Shula n’est pas qui elle prétend être.
De Vienne à Paris, de la jungle étouffante et létale à l’île mythique qui hante les rêves d’Arturo, une redoutable toile se tisse. Mais qui est la proie, et qui est le prédateur ? Comment distinguer les morts des vivants, les souvenirs de la réalité ? L’heure est bientôt venue de tomber les masques…

Thriller hors-normes, hymne déchirant à l’innocence perdue, Parmi les vivants sidère jusqu’à la toute dernière page, tant par son écriture que par son art presque instinctif de brouiller les pistes.

(source: Bol.com)

Park Life

Ce petit roman est une bouffée d’air pur dans la vie affairée et raisonnable des citoyens du XXIe siècle que nous sommes. Un air venu du parc de Hibiya à Tôkyô, où l’on pénètre sur les pas d’un jeune employé légèrement excentrique, et soudain ” l’exhalaison de terre et d’herbe vous chatouille les narines “. Là, il croise une triathlonienne consommatrice de bains moussants. rencontre un vieil homme qui fait voler un capricieux aérostat rouge, rêve, médite, s’exerce à chambouler la perspective pour voir le monde autrement. Il arrive que s’y nouent des idylles, à peine plus tangibles que le bruissement des pigeons qui s’envolent. Ce récit a le charme des parenthèses qui s’ouvrent parfois dans la vie pour laisser entrer l’enchantement, comme un léger vertige teinté de déraison. La ville n’est pas loin, les buildings cernent l’horizon, mais dans cet espace clos et protégé, se jouent les menues aventures qui donnent son goût unique à l’existence, la petite musique d’un grand parc au cœur d’une immense capitale.
**