11393–11408 di 82931 risultati

SAS 145 – Le roi fou du népal

La lanceuse de couteaux tournait le dos à son compère et se trouvait face à Malko. il se demanda si elle allait jeter ses poignards par dessus son épaule. Soudain, les ongles de Guluth s’enfoncèrent dans son bras. La lanceuse masquée venait de prendre dans sa ceinture un de ses poignards. Elle le saisit par la pointe et, d’un élan de tout son corps, comme un lanceur de javelot, le lança en direction de Malko.

La lanceuse de couteaux tournait le dos à son compère et se trouvait face à Malko. il se demanda si elle allait jeter ses poignards par dessus son épaule. Soudain, les ongles de Guluth s’enfoncèrent dans son bras. La lanceuse masquée venait de prendre dans sa ceinture un de ses poignards. Elle le saisit par la pointe et, d’un élan de tout son corps, comme un lanceur de javelot, le lança en direction de Malko.

Only registered users can download this free product.

SAS 124 – Tu tueras ton prochain

Ce magnifique thriller nous plonge avec beaucoup de talent dans la Serbie des années 1990, quand Milosevic essayait de se refaire une virginité et que Radovan Karadzic jouait à cache-cache avec le TPI de La Haye qui le recherchait pour crimes de guerre. Malko se retrouve ici à Belgrade, chargé de mettre la main sur des documents relatifs à l’épuration ethnique en Croatie. Documents qui pourraient justement permettre à la Maison Blanche de faire pression sur les Serbes pour qu’ils “lâchent” Karadzic. Hélas, rien n’est jamais simple dans les eaux troubles de l’espionnage et à peine Malko a-t-il posé le pied sur les bords du Danube que les cadavres commencent à pleuvoir… Je n’ai, une fois de plus, que des couronnes à tresser à ce palpitant roman qui démarre sur les chapeaux de roues et ne relâche pas une seconde la pression jusqu’au point final. Gérard de Villiers décrit à merveille cette Serbie qui essaie de réapprendre à vivre, mais où errent encore les fantômes de la guerre. Une Serbie meurtrie, exsangue, où la violence et la terreur ne demandent qu’à se réveiller à la moindre occasion. Comme toujours, chez SAS, on a l’impression de lire ici tout ce que les journaux taisent. On passe de l’autre côté du miroir, là où se trament les coups fourrés, les manips et les intox. Bien sûr, cela reste de la fiction, mais, comme dit la formule, jamais sans doute la réalité n’a été aussi proche.

Ce magnifique thriller nous plonge avec beaucoup de talent dans la Serbie des années 1990, quand Milosevic essayait de se refaire une virginité et que Radovan Karadzic jouait à cache-cache avec le TPI de La Haye qui le recherchait pour crimes de guerre. Malko se retrouve ici à Belgrade, chargé de mettre la main sur des documents relatifs à l’épuration ethnique en Croatie. Documents qui pourraient justement permettre à la Maison Blanche de faire pression sur les Serbes pour qu’ils “lâchent” Karadzic. Hélas, rien n’est jamais simple dans les eaux troubles de l’espionnage et à peine Malko a-t-il posé le pied sur les bords du Danube que les cadavres commencent à pleuvoir… Je n’ai, une fois de plus, que des couronnes à tresser à ce palpitant roman qui démarre sur les chapeaux de roues et ne relâche pas une seconde la pression jusqu’au point final. Gérard de Villiers décrit à merveille cette Serbie qui essaie de réapprendre à vivre, mais où errent encore les fantômes de la guerre. Une Serbie meurtrie, exsangue, où la violence et la terreur ne demandent qu’à se réveiller à la moindre occasion. Comme toujours, chez SAS, on a l’impression de lire ici tout ce que les journaux taisent. On passe de l’autre côté du miroir, là où se trament les coups fourrés, les manips et les intox. Bien sûr, cela reste de la fiction, mais, comme dit la formule, jamais sans doute la réalité n’a été aussi proche.

Only registered users can download this free product.