11361–11376 di 65579 risultati

Lieutenant Eve Dallas – 04 – Crimes en cascade

### Présentation de l’éditeur
Morts suspectes et violentes ! Difficile pour le lieutenant Eve Dallas de faire un autre constat. En l’espace de quelques jours, un informaticien se pend, un avocat s’ouvre les veines, et une jolie femme se jette du haut d’un immeuble. Tous trois étaient riches, célèbres, enviés… Pourquoi se sont-ils donné la mort ?
A priori, il n’y a aucun lien entre ces suicides, mais Eve est convaincue qu’il s’agit bien de meurtres, de l’œuvre obscure d’un esprit dévoyé et machiavélique. N’a-t-on pas trouvé une minuscule brûlure parfaitement identique sur chaque cadavre ? Etrange… D’autant plus étrange que l’enquête mène inexorablement vers Connors, l’énigmatique milliardaire au passé si trouble. L’homme qui a su conquérir son cœur. Son époux ! Eve est atterrée…
### Biographie de l’auteur
Nora Roberts : Star incontestée de la littérature féminine, elle a déjà conquis des millions de lectrices dans le monde. Elle vit aujourd’hui dans le Maryland avec son mari et ses deux fils. Crimes en cascade est le quatrième volet des enquêtes de la jeune détective.

Lieutenant Eve Dallas – 02 – Crimes pour l’exemple

### Présentation de l’éditeur
New York, 2058. Le lieutenant Eve Dallas se consacre corps et âme à la traque des criminels. Les cauchemars qui hantent ses nuits, elle les oublie. Tout comme son douloureux passé. Jusqu’au jour où elle tombe sous le charme de Connors, ténébreux milliardaire qui ne semble pas avoir toujours été du bon côté de la loi… Entre deux meurtres sanglants, Eve Dallas va évoluer dans le terrain mouvant des requins de la finance et de la politique. Connors, dont les caresses ont si bien su l’apprivoiser, est-il un suspect ou, au contraire, celui qui l’aidera à s’en sortir indemne ?
### Biographie de l’auteur
Nora Roberts est la star incontestée de la littérature féminine et a déjà conquis des millions de lectrices dans le monde.

Un lieu incertain

* Bien, dit Clyde-Fox en se rechaussant. Sale histoire. Faites votre job, Radstock, allez voir ça. C’est un tas de vieilles chaussures posées sur le trottoir. Préparez votre âme. Il y en a une vingtaine peut-être, vous ne pouvez pas les manquer.
* Ce n’est pas mon job, Clyde-Fox.
Bien sûr que si. Elles sont alignées avec soin, les pointes dirigées vers le cimetière. Je vous parle évidemment de la vieille grille principale.
* Le vieux cimetière est surveillé la nuit. Fermé pour les hommes et pour les chaussures des hommes.
* Eh bien elles veulent entrer tout de même, et toute leur attitude est très déplaisante. Allez les regarder, faites votre job.
* Clyde-Fox, je me fous que vos vieilles chaussures veuillent entrer là-dedans.
* Vous avez tort, Radstock. Parce qu’il y a les pieds dedans.
Il y eut un silence, une onde de choc désagréable. Une petite plainte sortit de la gorge d’Estalère, Danglard serra les bras. Adamsberg arrêta sa marche et leva la tête.

Le Lieu du crime

Un manoir perdu sur la lande écossaise. C’est là que les membres d’une troupe de théâtre londonienne ont choisi de répéter une nouvelle pièce. Mais, dès la première nuit, l’auteur, la jeune, belle et talentueuse Joy Sinclair, est sauvagement assassinée dans son lit. Aussitôt alerté, Scotland Yard dépêche sur les lieux l’inspecteur Lynley, huitième comte d’Asherton, et sa collègue, le sergent Barbara Havers. L’affaire est délicate : au nombre des suspects figurent un lord, deux des stars les plus populaires de Grande-Bretagne et… la femme dont Lynley est passionnément épris.

Le lien maléfique

Sous le porche d’une vieille demeure à l’abandon de La Nouvelle-Orléans, une femme frêle et muette se balance dans un rocking-chair : Deirdre Mayfair est devenue folle depuis qu’on lui a retiré, à la naissance, sa fille Rowan pour l’envoyer vivre à San Francisco. Et derrière la grille du jardin, un homme, Aaron Lighter, surveille inlassablement Deirdre, comme d’autres avant lui, pendant des siècles, ont secrètement surveillé la famille Mayfair. Car ils savent que, de génération en génération, les femmes du clan se transmettent leurs maléfiques pouvoirs et que la terrifiante et fabuleuse histoire de cette lignée de sorcières ne fait que commencer…

Liberté conditionnelle

Un condamné à perpétuité est libéré pour bonne conduite après plus de quinze ans de prison. Il tente de se réadapter à la vie mais, par hasard et malgré sa bonne volonté, ses pulsions le rattrapent.

Lézard

Après Kitchen et N-P, Banana Yoshimoto continue de nous faire partager son univers original et enchanteur, son ton très particulier, très japonais post-moderne. Elle associe subtilement la culture traditionnelle à celle des valeurs modernes, dans une fiction sur le temps, le destin, les pouvoirs du rêve. Elle nous raconte comment ses personnages, jeunes filles et jeunes garçons citadins, sophistiqués et indépendants, parviennent à s’accepter.

Le recueil regroupe les nouvelles suivantes :

Les Jeunes mariés
Lézard
La Spirale
Rêve de kimchi
Du Sang et de l’eau
Histoire curieuse des bords de la rivière

Lexi Smart a La Mémoire Qui Flanche

Lexi Smart a la mémoire qui flanche by Sophie KINSELLA
Lexi Smart est une fille plutôt normale : vingt-cinq ans, un boulot assez assommant, les dents pas très alignées, le cheveu désespérément terne, quelques kilos en trop, un appart minuscule, un fiancé un peu nul et très fauché et trois super copines avec qui elle fait la fête le vendredi soir.
Un beau matin, Lexi se réveille dans une chambre d’hôpital avec un sourire parfait, une cascade de boucles blondes, une silhouette de sirène, un beau gosse de mari richissime… et une amnésie partielle due à un accident de voiture : trois ans de sa vie viennent de s’effacer, Lexi ne se souvient de rien.
Qui est cette snobinarde qui prétend être sa meilleure amie ? Depuis quand Lexi vit-elle dans un loft luxueux ? Pourquoi ses trois copines ne répondent-elles pas à ses appels ? Qu’a-t-elle pu faire à ses collègues pour qu’ils la surnomment le Cobra ? Et qui est ce mystérieux architecte qui la harcèle de messages ?
Pour comprendre comment elle est passée de fille toute simple à garce carriériste, Lexi va devoir fouiller cette parenthèse de trois ans. Et ce qu’elle va découvrir pourrait bien lui donner quelques leçons pour l’avenir…

Lettres d’Amérique

Au matin du 23 février 1942, près de Rio de Janeiro, on retrouve les corps enlacés de Stefan et Lotte Zweig, suicidés. Fuyant le nazisme, ils avait quitté l’Autriche pour s’exiler en Angleterre dès 1933. Puis, en 1941, l’auteur d’Amok est invité en Amérique, où il est reçu en héraut de l’humanisme et de la paix. Les Zweig vont parcourir tout le continent nord et sud-américain, de New York au Brésil, terre d’asile rêvée, d’où ils envoient à leurs amis et surtout à leur famille restée en Europe de nombreuses lettres, demeurées pour la plupart inédites jusqu’à aujoud’hui.
On y entend l’espoir inlassable qui les animera jusqu’au bout – jusque dans leur dernière demeure de Petropolis où, rattrapés par les fantômes de l’Europe en proie à la barbarie, ils mettront fin à leurs jours.Cette correspondance à deux voix est un document littéraire exceptionnel à plus d’un titre : pour la première fois, nous lisons pour ainsi dire les derniers mots de Stefan Zweig, et nous découvrons les “lettres d’une inconnue”, celles de Lotte, une femme exceptionnelle aussi courageuse que discrète, qui joua dans la vie de Zweig un rôle qu’on ne soupçonnait pas.
Ce “voyage dans le passé, témoignage poignant d’un amour qui unira le couple jusque dans la mort, révèle sous un jour méconnu et passionnant l’un des plus grands écrivains du vingtième siècle.

Lettres aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes

Non, vraiment, le terme “islamophobie” est mal choisi s’il doit désigner la haine que certains tarés ont des musulmans. Il n’est pas seulement mal choisi, il est dangereux. […] Lutter contre le racisme, c’est lutter contre tous les racismes, 7Iors lutter contre l’islamophobie, c’est lutter contre quoi ? Contre la critique d’une religion, ou contre la détestation des gens qui pratiquent cette religion parce qu’ils sont d’origine étrangère ? Charb, acteur majeur de Charlie Hebdo depuis 1992 et fervent défenseur de l’égalité des droits, témoigne de son inquiétude de voir la lutte antiraciste remplacée par une lutte pour la protection et la promotion d’une religion. Car le terme “islamophobie” laisse entendre qu’il est plus grave de détester l’islam, c’est-à-dire un courant de pensée parfaitement critiquable, que les musulmans. Or, si critiquer une religion n’est pas un délit, discriminer quelqu’un en raison de son appartenance religieuse l’est, incontestablement. Un opuscule salutaire pour démontrer que le mot “islamophobie” contente à la fois les racistes, les islamistes radicaux, les politiques démagogiques et les journalistes fainéants.
**

Lettre D’Héloïse À Abailard

Ce livre est une oeuvre du domaine public éditée au format numérique par Norph-Nop. L’achat de l’édition Kindle inclut le téléchargement via un réseau sans fil sur votre liseuse et vos applications de lecture Kindle

Lettre au père

Texte intégral révisé suivi d’une biographie de Franz Kafka et d’une étude de ses manuscrits. Écrite en novembre 1919, publiée en 1953, cette lettre de l’auteur du ”Procès” écrite à l’intention de Hermann Kafka, son père, est considérée comme la clé de sa personnalité et de son oeuvre. En 1919, Franz Kafka a 36 ans. Il a publié quelques nouvelles (”La Métamorphose”, ”Le Verdict”, ”La Colonie pénitentiaire”) mais doit occuper un emploi peu satisfaisant de juriste dans une compagnie d’assurance pour gagner sa vie. Tuberculeux, il est incapable d’assurer son indépendance et vit encore au foyer de son géniteur. Deux tentatives de mariage ont déjà échoué. Il projette cependant d’épouser une jeune praguoise, Julie Wohryzeck, rencontrée au début de l’année. Son père s’oppose au projet. Franz, n’ayant pas la force de contester l’autorité de ce père juif castrateur, rédige alors cette longue lettre poignante, à la fois réquisitoire et plaidoyer, où il fait le tour des relations conflictuelles qu’il entretient avec lui. Plaidant ”coupable”, il n’en règle pas moins son compte avec la figure paternelle qui domine sa vie, révèlant l’ultime secret: ”Dans mes livres, il s’agissait de toi, je ne faisais que m’y plaindre de ce dont je ne pouvais me plaindre sur ta poitrine.” Seule sa mère lira la lettre, son père n’en aura jamais connaissance.

(source: Bol.com)

Les Zinzins d’Olive-Oued

La manivelle tourne…
Et les diablotins se décarcassent dans la boîte à images.
Car un alchimiste d’Ankh-Morpork a découvert la magie des images animées. Une activité fébrile s’empare d’une colline déserte au bord de l’océan : Olive-Oued.
** *D* *u friçon ! De l’aventure !***
**
*A* *vec les étoiles*
*** **Victor Marasquino***
*e* *t **Delorès de Vyce***
*E* *t avecque mille éléfants !*
**
** *U* *ne daibauche de passionne et de grands aiscaliers sur fond d’hystoire tumulte-tueuse :***
QUAND S’EMPORTE LE VENT D’AUTAN
*A* *près le pestacle, l’Antre à Côtes de Harga vous attend.*
Sa cuisine gaz trop gnomique.
Mais les rêves d’Olive-Oued cachent un noir mystère qui menace le Disque-monde.
*I* *l était une fois à Olive-Oued…*
*
*

Les yeux d’émeraude

Althalus, voleur expert et sans scrupule, accepte une curieuse mission que lui propose un homme en manteau noir : s’introduire dans la Maison au Bout du Monde pour récupérer le mythique grimoire de Deiwos. Après avoir subtilisé le manteau de son commanditaire – on ne se refait pas ! -, Althalus découvre bien vite l’étrange demeure. Selon Emeraude, une chatte qui parle, pas question qu’il ressorte avant d’avoir lu le grimoire, compris ses enseignements et imaginé un plan pour empêcher Daeva, le frère maléfique de Deiwos, de défaire le monde ! N’ayant jamais appris à lire, le pauvre garçon n’est pas sorti de l’auberge… Premier volet d’un roman en deux parties qui met en scène un sympathique voleur devenu apprenti mage malgré lui. Aventures, magie et humour sont au rendez-vous !