11201–11216 di 81282 risultati

0035-Îles de l’espace

Gagnant d’un concours, Roy gagne le droit de passer quelques semaines sur la station intérieure, une base spatiale en orbite autour de la terre. Entre apprentissage et imprévu, il va y vivre les aventures des aspirants hommes de l’espace.

—————-

Bien loin de 2001 Odyssée de l’Espace, ce roman de jeunesse de Arthur C. Clarke montre comment la conquète spatiale était imaginée dans les années 50 et annonce déjà le goût de l’auteur pour les explactions très techniques et scientifiques

Gagnant d’un concours, Roy gagne le droit de passer quelques semaines sur la station intérieure, une base spatiale en orbite autour de la terre. Entre apprentissage et imprévu, il va y vivre les aventures des aspirants hommes de l’espace.

—————-

Bien loin de 2001 Odyssée de l’Espace, ce roman de jeunesse de Arthur C. Clarke montre comment la conquète spatiale était imaginée dans les années 50 et annonce déjà le goût de l’auteur pour les explactions très techniques et scientifiques

Only registered users can download this free product.

[Sir Henry Merrivale 23] L’homme qui expliquait les miracles

La jeune fille est ravissante, elle a les yeux gris et les cheveux noirs. Le jeune homme n’est peut-être pas très beau garçon mais son sourire est irrésistible. Voilà pour le début et, pourquoi pas la fin ? Rien de miraculeux là-dedans me direz-vous, et pourtant… Le gaz ouvert dans une chambre close. Un fantôme qui murmure des menaces de mort dans les galeries des échos de la cathédrale Saint-Paul de Londres : il en faudrait beaucoup moins pour effrayer une jeune fille, mais il n’en faut pas davantage pour que Tom Lockwood vole au secours de Jenny Holden. Non sans s’assurer l’aide désinvolte et indispensable de Sir Henry Merrivale. Car qui, sinon l’illustre « vieux bonhomme », serait capable de mobiliser cent kilos de matière grise pour déjouer les piètres astuces, mais aussi la férocité d’un authentique jaloux ? Un recueil de nouvelles inédites, dans la meilleure veine du Maître. Préface de Roland Lacourbe.

La jeune fille est ravissante, elle a les yeux gris et les cheveux noirs. Le jeune homme n’est peut-être pas très beau garçon mais son sourire est irrésistible. Voilà pour le début et, pourquoi pas la fin ? Rien de miraculeux là-dedans me direz-vous, et pourtant… Le gaz ouvert dans une chambre close. Un fantôme qui murmure des menaces de mort dans les galeries des échos de la cathédrale Saint-Paul de Londres : il en faudrait beaucoup moins pour effrayer une jeune fille, mais il n’en faut pas davantage pour que Tom Lockwood vole au secours de Jenny Holden. Non sans s’assurer l’aide désinvolte et indispensable de Sir Henry Merrivale. Car qui, sinon l’illustre « vieux bonhomme », serait capable de mobiliser cent kilos de matière grise pour déjouer les piètres astuces, mais aussi la férocité d’un authentique jaloux ? Un recueil de nouvelles inédites, dans la meilleure veine du Maître. Préface de Roland Lacourbe.

Only registered users can download this free product.

[Sir Henry Merrivale 19] Passe-Passe

SIR Henry Merrivale ne peut résister au désir de relever le défi que lui a lancé Frederick Manning. Celui-ci ne croyait pas devenir le centre d’une enquête policière et y tenir le rôle de victime. Sir Henry ne se contente pas de mener l’enquête à bien, il répond aux nombreuses questions qui se posent dès le début de l’affaire : Manning était-il au bord de la faillite comme on le dit ? Cherchait-il à fuir définitivement ? Qui était Irene Stanley ? Que signifiait l’attitude de Manning vis-à-vis de ses enfants ? Enfin, comment avait-il pu disparaître de sa piscine, invisible aux yeux de tous ?

SIR Henry Merrivale ne peut résister au désir de relever le défi que lui a lancé Frederick Manning. Celui-ci ne croyait pas devenir le centre d’une enquête policière et y tenir le rôle de victime. Sir Henry ne se contente pas de mener l’enquête à bien, il répond aux nombreuses questions qui se posent dès le début de l’affaire : Manning était-il au bord de la faillite comme on le dit ? Cherchait-il à fuir définitivement ? Qui était Irene Stanley ? Que signifiait l’attitude de Manning vis-à-vis de ses enfants ? Enfin, comment avait-il pu disparaître de sa piscine, invisible aux yeux de tous ?

Only registered users can download this free product.

[Sir Henry Merrivale 16] L’habit fait le moine

En Égypte, l’expédition de lord Severn a découvert la momie d’Hérihor, un roi de la XXe Dynastie et grand prêtre d’Ammon. Mais, lors du retour au Caire, le professeur Gilray, second de l’expédition, est mort d’une piqûre de scorpion. Dès lors, les commentaires vont bon train : une malédiction pèse sur ceux qui ont violé la sépulture. À la gare du Caire où elle prend le train pour rentrer en Angleterre, Helen, la fille de lord Severn, portant la Lampe de Bronze trouvée dans le tombeau est interpellée par Alim Bey, un devin qui lui lance cet avertissement devant les journalistes médusés : “Vous disparaîtrez, lady Loring. Vous disparaîtrez comme si vous n’aviez jamais existé !” À son arrivée au château familial, la jeune fille pénètre dans le hall suivie par un couple d’amis. Le bruit de ses pas s’interrompt soudain. Ne restent plus sur le sol que son imperméable et la lampe de bronze. Personne n’est sorti des lieux et toutes les recherches entreprises dans le manoir pour la retrouver demeureront vaines…

En Égypte, l’expédition de lord Severn a découvert la momie d’Hérihor, un roi de la XXe Dynastie et grand prêtre d’Ammon. Mais, lors du retour au Caire, le professeur Gilray, second de l’expédition, est mort d’une piqûre de scorpion. Dès lors, les commentaires vont bon train : une malédiction pèse sur ceux qui ont violé la sépulture. À la gare du Caire où elle prend le train pour rentrer en Angleterre, Helen, la fille de lord Severn, portant la Lampe de Bronze trouvée dans le tombeau est interpellée par Alim Bey, un devin qui lui lance cet avertissement devant les journalistes médusés : “Vous disparaîtrez, lady Loring. Vous disparaîtrez comme si vous n’aviez jamais existé !” À son arrivée au château familial, la jeune fille pénètre dans le hall suivie par un couple d’amis. Le bruit de ses pas s’interrompt soudain. Ne restent plus sur le sol que son imperméable et la lampe de bronze. Personne n’est sorti des lieux et toutes les recherches entreprises dans le manoir pour la retrouver demeureront vaines…

Only registered users can download this free product.

[Sir Henry Merrivale 14] Je préfère mourir

Les empreintes mènent tout droit à la falaise. La mer bouillonne, en bas, sur les rochers… Le Dr Luke en a le vertige ; la pulpeuse, l’ardente Rita Wainright a préféré se suicider avec son jeune amant ! Dire que le professeur Wainright l’attend, là-bas dans le salon, l’oreille collé à la T.S.F., attendant les dernières nouvelles de la guerre… Mais si le lendemain, on apprend que les deux amants ne sont pas morts écrasés, mais de deux balles tirées à bout portant ? Alors qu’en haut du “Saut des Amants”, on n’a point trouvé d’autres empreintes que les leurs ? Une énigme proposée par le maître du genre à la sagacité de son détective Sir ;Henry Merrivale…

Les empreintes mènent tout droit à la falaise. La mer bouillonne, en bas, sur les rochers… Le Dr Luke en a le vertige ; la pulpeuse, l’ardente Rita Wainright a préféré se suicider avec son jeune amant ! Dire que le professeur Wainright l’attend, là-bas dans le salon, l’oreille collé à la T.S.F., attendant les dernières nouvelles de la guerre… Mais si le lendemain, on apprend que les deux amants ne sont pas morts écrasés, mais de deux balles tirées à bout portant ? Alors qu’en haut du “Saut des Amants”, on n’a point trouvé d’autres empreintes que les leurs ? Une énigme proposée par le maître du genre à la sagacité de son détective Sir ;Henry Merrivale…

Only registered users can download this free product.

[Sir Henry Merrivale 09] Le lecteur est prévenu

John Dickson Carr, avec 45 romans parus au Masque, a aujourd’hui largement conquis le public français, qui a reconnu en lui le maître absolu des problèmes de chambre close, le champion incontesté des « crimes impossibles » sachant allier à la perfection fantastique et énigme. Plus discret que l’arsenic ou le pistolet, plus rapide que l’asphyxie ou la pendaison, voici la « téléforce », nouvelle arme qui tue à distance, sans effort et sans laisser de traces. Bigre, qu’y a-t-il là-dessous ? Une supercherie, un tour de passe-passe ? Pas du tout. Il s’agit simplement de tuer par la pensée. Un premier cadavre en témoigne. Et pour convaincre les incrédules de ses dons extraordinaires, l’assassin a la ferme intention de recommencer. Autant de fois qu’il sera nécessaire…

John Dickson Carr, avec 45 romans parus au Masque, a aujourd’hui largement conquis le public français, qui a reconnu en lui le maître absolu des problèmes de chambre close, le champion incontesté des « crimes impossibles » sachant allier à la perfection fantastique et énigme. Plus discret que l’arsenic ou le pistolet, plus rapide que l’asphyxie ou la pendaison, voici la « téléforce », nouvelle arme qui tue à distance, sans effort et sans laisser de traces. Bigre, qu’y a-t-il là-dessous ? Une supercherie, un tour de passe-passe ? Pas du tout. Il s’agit simplement de tuer par la pensée. Un premier cadavre en témoigne. Et pour convaincre les incrédules de ses dons extraordinaires, l’assassin a la ferme intention de recommencer. Autant de fois qu’il sera nécessaire…

Only registered users can download this free product.

[Sir Henry Merrivale 08] Ils étaient quatre à table

Ils étaient quatre à table… C’est ainsi que l’on va découvrir les convives, respectivement chirurgien, critique d’art, égyptologue et homme d’affaires. Tous les quatre ont été empoisonnés à l’atropine mais trois d’entre eux en réchappent. Le dernier, lui, est bien mort. Mais pas empoisonné : poignardé. Détail étrange, les poches de chacun des participants étaient garnies d’objets hétéroclites : montres à la pelle, flacons de chaux vive et de phosphore, mouvement d’horlogerie… Et encore plus étrange, tous les rescapés sont d’accord sur ce point : aucun des participants n’a eu la possibilité matérielle de verser le poison dans les verres… Un point de départ intrigant pour une enquête de sir Henry Merrivale parue la première fois en 1945.

Ils étaient quatre à table… C’est ainsi que l’on va découvrir les convives, respectivement chirurgien, critique d’art, égyptologue et homme d’affaires. Tous les quatre ont été empoisonnés à l’atropine mais trois d’entre eux en réchappent. Le dernier, lui, est bien mort. Mais pas empoisonné : poignardé. Détail étrange, les poches de chacun des participants étaient garnies d’objets hétéroclites : montres à la pelle, flacons de chaux vive et de phosphore, mouvement d’horlogerie… Et encore plus étrange, tous les rescapés sont d’accord sur ce point : aucun des participants n’a eu la possibilité matérielle de verser le poison dans les verres… Un point de départ intrigant pour une enquête de sir Henry Merrivale parue la première fois en 1945.

Only registered users can download this free product.

[Sir Henry Merrivale 07] La flèche peinte

À la fenêtre, des volets de métal très solides. Fermés. À la porte, un verrou énorme. Tiré. Une cheminée de marbre blanc – condamnée –, un bureau, quelques chaises… C’est tout. Pas la moindre issue, pas la moindre cachette. Il n’y a personne dans la pièce. Personne à part Answell. Et le cadavre, encore chaud, percé d’une flèche à la hauteur du cœur. Bigre ! un meurtre en chambre close… Et rudement habile, celui-ci. Diabolique, même. Car Answell a beau chercher, il ne voit pas comment expliquer ce qu’il fabrique ici, bouclé à double tour avec le corps… Publié pour la première fois en 1941, un mystère en chambre close débrouillé par Sir Henry Merrivale.

À la fenêtre, des volets de métal très solides. Fermés. À la porte, un verrou énorme. Tiré. Une cheminée de marbre blanc – condamnée –, un bureau, quelques chaises… C’est tout. Pas la moindre issue, pas la moindre cachette. Il n’y a personne dans la pièce. Personne à part Answell. Et le cadavre, encore chaud, percé d’une flèche à la hauteur du cœur. Bigre ! un meurtre en chambre close… Et rudement habile, celui-ci. Diabolique, même. Car Answell a beau chercher, il ne voit pas comment expliquer ce qu’il fabrique ici, bouclé à double tour avec le corps… Publié pour la première fois en 1941, un mystère en chambre close débrouillé par Sir Henry Merrivale.

Only registered users can download this free product.

[Sir Henry Merrivale 05] Arsenic et boutons de manchette

Bigre ! la situation se corse. Cambrioler – sur ordre de sir Henry Merrivale – la demeure d’un savant fou mâtiné d’espion allemand, c’est une chose. Découvrir ledit savant fou raide mort pour avoir forcé sur la strychnine, c’en est une autre. Surtout quand on a la maréchaussée aux trousses. Voilà pourquoi Ken Blake aimerait en rester là. Mais c’est compter sans Merrivale, qui le charge aussi sec d’un autre cambriolage. Chez un autre savant, ami du précédent. C’est ce qu’on appelle avoir de la suite dans les idées… Ken Blake n’a plus qu’à croiser les doigts. Pourvu qu’il ne tombe pas sur un second cadavre…
La cinquième énigme résolue par sir Henry Merrivale, et sans doute une des plus brillantes.

Bigre ! la situation se corse. Cambrioler – sur ordre de sir Henry Merrivale – la demeure d’un savant fou mâtiné d’espion allemand, c’est une chose. Découvrir ledit savant fou raide mort pour avoir forcé sur la strychnine, c’en est une autre. Surtout quand on a la maréchaussée aux trousses. Voilà pourquoi Ken Blake aimerait en rester là. Mais c’est compter sans Merrivale, qui le charge aussi sec d’un autre cambriolage. Chez un autre savant, ami du précédent. C’est ce qu’on appelle avoir de la suite dans les idées… Ken Blake n’a plus qu’à croiser les doigts. Pourvu qu’il ne tombe pas sur un second cadavre…
La cinquième énigme résolue par sir Henry Merrivale, et sans doute une des plus brillantes.

Only registered users can download this free product.

[Sir Henry Merrivale 03] La maison du bourreau

Voilà. Le cobaye est dans la cage, les témoins en position, prêt à bondir… L’expérience de Lord Mantling peut commencer. Singulière expérience, tout de même… A-t-on idée d’enfermer un malheureux dans une chambre qui n’a pas été ouverte depuis soixante ans ? Imaginez un peu la poussière, les toiles d’araignées… Et il va rester deux heures à se morfondre… Enfin… C’est à ce prix que Lord Mantling pourra vérifier que la malédiction opère toujours. Car depuis des générations, nul n’a jamais pu demeurer seul dans la Chambre de la Veuve. C’est-à-dire, sans y trouver une mort atroce…;

Voilà. Le cobaye est dans la cage, les témoins en position, prêt à bondir… L’expérience de Lord Mantling peut commencer. Singulière expérience, tout de même… A-t-on idée d’enfermer un malheureux dans une chambre qui n’a pas été ouverte depuis soixante ans ? Imaginez un peu la poussière, les toiles d’araignées… Et il va rester deux heures à se morfondre… Enfin… C’est à ce prix que Lord Mantling pourra vérifier que la malédiction opère toujours. Car depuis des générations, nul n’a jamais pu demeurer seul dans la Chambre de la Veuve. C’est-à-dire, sans y trouver une mort atroce…;

Only registered users can download this free product.

[Sir Henry Merrivale 01] La maison de la peste

Pour moi, l’histoire a commencé le 6 septembre 1930. Le jour où Dean Halliday m’a demandé si j’accepterais de passer la nuit avec lui dans une maison hantée… La Maison de la Peste, celle dont il avait hérité après le suicide de son frère James. Je m’ennuyais, la proposition ne pouvait mieux tomber. J’ai accepté à condition que l’inspecteur-chef Masters nous accompagne. (Il a toujours adoré ce genre d’affaires, et c’est un spécialiste de la détection des faux médiums.) Personnellement, j’étais sceptique, mais tout prêt à m’incliner devant une preuve irréfutable. (Mais qu’est-ce qu’une preuve irréfutable ?) Nous voilà donc partis à chasser le fantôme… mais aussi le voleur, en chair et en os, du poignard bizarrement disparu du London Museum… Enfin réédité, un des succès les plus fameux du Maître de l’Énigme et du Fantastique, écrit en 1934.

Pour moi, l’histoire a commencé le 6 septembre 1930. Le jour où Dean Halliday m’a demandé si j’accepterais de passer la nuit avec lui dans une maison hantée… La Maison de la Peste, celle dont il avait hérité après le suicide de son frère James. Je m’ennuyais, la proposition ne pouvait mieux tomber. J’ai accepté à condition que l’inspecteur-chef Masters nous accompagne. (Il a toujours adoré ce genre d’affaires, et c’est un spécialiste de la détection des faux médiums.) Personnellement, j’étais sceptique, mais tout prêt à m’incliner devant une preuve irréfutable. (Mais qu’est-ce qu’une preuve irréfutable ?) Nous voilà donc partis à chasser le fantôme… mais aussi le voleur, en chair et en os, du poignard bizarrement disparu du London Museum… Enfin réédité, un des succès les plus fameux du Maître de l’Énigme et du Fantastique, écrit en 1934.

Only registered users can download this free product.

[Roman]Troublante tentation

Rêve merveilleux pour Foxy qui, des années durant, a été secrètement amoureuse de Lance Mattews, le meilleur ami de son frère. Et voilà qu’aujourd’hui, enfin, Lance la demande en mariage. Mais Foxy ne se doute pas que son rêve risque d’être brisé par la famille de Lance, aussi intolérante que riche, et qui considère leur union comme une mésalliance. ( Paru sous les titres : Toi Foxy en 86 et Troublante tentation en 2007 )

Rêve merveilleux pour Foxy qui, des années durant, a été secrètement amoureuse de Lance Mattews, le meilleur ami de son frère. Et voilà qu’aujourd’hui, enfin, Lance la demande en mariage. Mais Foxy ne se doute pas que son rêve risque d’être brisé par la famille de Lance, aussi intolérante que riche, et qui considère leur union comme une mésalliance. ( Paru sous les titres : Toi Foxy en 86 et Troublante tentation en 2007 )

Only registered users can download this free product.

3087

L’État totalitaire universel existe depuis 2265. Il est matriarcal et théocratique. La « cité parfaite » existe. Elle fait régner l’ordre sur une société hiérarchisée. Mais l’ordre n’est jamais parfait. Il existe encore des Zones d’Insécurité où vivent les derniers rebelles et les « déviantes ».
Et même dans le cœur d’une militante exemplaire, quelque chose demeure qui ressemble à la révolte…

L’État totalitaire universel existe depuis 2265. Il est matriarcal et théocratique. La « cité parfaite » existe. Elle fait régner l’ordre sur une société hiérarchisée. Mais l’ordre n’est jamais parfait. Il existe encore des Zones d’Insécurité où vivent les derniers rebelles et les « déviantes ».
Et même dans le cœur d’une militante exemplaire, quelque chose demeure qui ressemble à la révolte…

Only registered users can download this free product.

Willard e i suoi trofei di bowling

Una sera di settembre, in una San Francisco che sembra lontana anni luce dalla capitale che ha ospitato e cullato i sogni e le utopie dei figli dei fiori, Constance e Bob sono immersi in un delirio di giochi erotici, cercando così di salvare un matrimonio sprofondato nell’afasia. Al piano di sotto abitano Patricia, insegnante, e John, regista di chiara fama. Il loro sembra un ménage perfetto, l’esatto opposto di quello dei loro vicini, se non fosse che al centro del loro salotto campeggia Willard, uno strano uccello-totem che non smette mai di fissarli.In una pensione pulciosa, non troppo lontano dal palazzo dove vivono le due coppie, i tre fratelli Logan non si danno pace: qualcuno ha rubato i cinquanta trofei che li avevano resi delle autentiche leggende del bowling. È arrivato il momento di recuperare il maltolto e di vendicarsi del ladro, anche se, per riuscirci, dovranno gettare la maschera da bravi ragazzi e trasformarsi in una banda di assassini.Con la pirotecnica inventiva che ne ha fatto un autore di culto, Richard Brautigan gestisce come un raffinato burattinaio le traiettorie dei suoi personaggi e i generi letterari in cui si inquadrano, e ci regala un piccolo prodigio: un romanzo secco e inesorabile che è al tempo stesso un’incursione esilarante e disperata nella pornografia e una parodia del sentimentalismo e di quella illusoria ricerca della felicità che è inscritta nell’atto di fondazione del suo paese.

Una sera di settembre, in una San Francisco che sembra lontana anni luce dalla capitale che ha ospitato e cullato i sogni e le utopie dei figli dei fiori, Constance e Bob sono immersi in un delirio di giochi erotici, cercando così di salvare un matrimonio sprofondato nell’afasia. Al piano di sotto abitano Patricia, insegnante, e John, regista di chiara fama. Il loro sembra un ménage perfetto, l’esatto opposto di quello dei loro vicini, se non fosse che al centro del loro salotto campeggia Willard, uno strano uccello-totem che non smette mai di fissarli.In una pensione pulciosa, non troppo lontano dal palazzo dove vivono le due coppie, i tre fratelli Logan non si danno pace: qualcuno ha rubato i cinquanta trofei che li avevano resi delle autentiche leggende del bowling. È arrivato il momento di recuperare il maltolto e di vendicarsi del ladro, anche se, per riuscirci, dovranno gettare la maschera da bravi ragazzi e trasformarsi in una banda di assassini.Con la pirotecnica inventiva che ne ha fatto un autore di culto, Richard Brautigan gestisce come un raffinato burattinaio le traiettorie dei suoi personaggi e i generi letterari in cui si inquadrano, e ci regala un piccolo prodigio: un romanzo secco e inesorabile che è al tempo stesso un’incursione esilarante e disperata nella pornografia e una parodia del sentimentalismo e di quella illusoria ricerca della felicità che è inscritta nell’atto di fondazione del suo paese.

Only registered users can download this free product.

Werewolf

**Fantasy** \- romanzo (217 pagine) – Quale mistero è più sovrannaturale dell’amore?
Inghilterra, XIX secolo. Antichi miti e spaventose leggende aleggiano attorno alla casata dei Werewolf. Kate, figlia adottiva di Arthur Werewolf, intraprende un viaggio che la porta all’antica dimora di famiglia, là dove tutto é cominciato. Costretta a scontrarsi con superstizioni, cacciatori di licantropi e un cugino dall’umore lunatico, riuscirà Kate a svelare il mistero che avvolge Wildfell Hall e a salvare Jonathan dal suo isolamento?
**Francesca Angelinelli** esordisce nel 2007 con i primi due romanzi di una serie fantasy orientale,  *Chariza. Il soffio del vento* , riproposto nella collana Odissea Digital Fantasy, a cui fa seguito *La congrega bianca*. Successivamente pubblica il fantasy eroico  *Valaeria* (2009), ispirato al mondo della Roma tardo-antica e il paranormal romance  *Werewolf* , qui riproposto.
Il 2010 è l’anno del suo ritorno al fantasy orientale con la raccolta  *Racconti di viaggio del monaco Kyoshi* , vincitrice della seconda edizione del Premio di Narrativa Fantastica – Altri Mondi, e con la pubblicazione del primo volume della Serie delle Cucitrici,  *Kizu no Kuma. La cicatrice dell’orso* , primo volume del progetto  *Ryukoku Monogatari*. Altri racconti brevi sono stati pubblicati in riviste e antologie. Nella collana Odissea Digital Fantasy è prevista anche la raccolta *Le avventure di Chariza*.

**Fantasy** \- romanzo (217 pagine) – Quale mistero è più sovrannaturale dell’amore?
Inghilterra, XIX secolo. Antichi miti e spaventose leggende aleggiano attorno alla casata dei Werewolf. Kate, figlia adottiva di Arthur Werewolf, intraprende un viaggio che la porta all’antica dimora di famiglia, là dove tutto é cominciato. Costretta a scontrarsi con superstizioni, cacciatori di licantropi e un cugino dall’umore lunatico, riuscirà Kate a svelare il mistero che avvolge Wildfell Hall e a salvare Jonathan dal suo isolamento?
**Francesca Angelinelli** esordisce nel 2007 con i primi due romanzi di una serie fantasy orientale,  *Chariza. Il soffio del vento* , riproposto nella collana Odissea Digital Fantasy, a cui fa seguito *La congrega bianca*. Successivamente pubblica il fantasy eroico  *Valaeria* (2009), ispirato al mondo della Roma tardo-antica e il paranormal romance  *Werewolf* , qui riproposto.
Il 2010 è l’anno del suo ritorno al fantasy orientale con la raccolta  *Racconti di viaggio del monaco Kyoshi* , vincitrice della seconda edizione del Premio di Narrativa Fantastica – Altri Mondi, e con la pubblicazione del primo volume della Serie delle Cucitrici,  *Kizu no Kuma. La cicatrice dell’orso* , primo volume del progetto  *Ryukoku Monogatari*. Altri racconti brevi sono stati pubblicati in riviste e antologie. Nella collana Odissea Digital Fantasy è prevista anche la raccolta *Le avventure di Chariza*.

Only registered users can download this free product.