Visualizzazione di 80653-80664 di 90860 risultati

Enquête Sur Des Extraterrestres Qui Sont Déjà Parmi Nous

Les « envahisseurs » sont déjà parmi nous ! Sur ce thème, écrivains de science-fiction et auteurs de séries télévisées brodent depuis des décennies. Or voici qu’un éminent scientifique se penche sur cette hypothèse moins invraisemblable qu’il n’y paraît.
Jean-Pierre Petit, directeur de recherche au CNRS, a méthodiquement étudié documents et témoignages disponibles comme il l’avait déjà fait pour son *Enquête sur les OVNI*. Sans parti pris, il a remonté la piste des Ummites, mystérieux extra-terrestres dont les premières manifestations ont filtré dans la presse espagnole au cours des années 50.
À sa profonde surprise, les textes ésotériques des Ummites révèlent, lorsqu’ils sont bien décodés, des informations scientifiques d’une telle précision et d’une telle nouveauté que l’idée même d’un canular ne tient pas.
Au fil d’un récit digne d’une enquête policière se pose une question capitale : et si vraiment, soucieux de ne pas perturber nos structures terriennes, des êtres dotés d’une intelligence comparable à la nôtre nous observaient, nous étudiaient, cherchaient même à nous communiquer leur savoir ?

En dernière analyse

Janet Harrison a été assassinée dans le cabinet du psychanalyste Emanuel Bauer, qu’elle voyait depuis 7 semaines. Elle a été poignardée avec un couteau provenant de la cuisine de Bauer. La police peut-elle imaginer un seul instant un psychanalyste capable de tuer une patiente sur son propre divan ? C’est une question que se pose Kate Fansler.
C’est une question d’autant plus pertinente que c’est elle qui a adressé Janet , une de ses étudiantes, à son ami Bauer.

En attendant la montée des eaux

Babakar est médecin. Il vit seul avec ses souvenirs d’une enfance africaine, d’une mère aux yeux bleus qui vient le visiter en songe, d’un ancien amour, Azelia, disparue elle aussi, et autres rêves de jeunesse d’avant son exil en Guadeloupe, berceau de sa famille. Mais le hasard ou la providence place une enfant sur sa route et l’oblige à renoncer à sa solitude, à ses fantômes.
La petite Anaïs n’a que lui. Sa mère, une réfugiée haïtienne, est morte en la mettant au monde, lui léguant sa fuite et sa misère. Babakar veut lui offrir un autre avenir. Ils s’envolent pour Haïti, cette île martyrisée par la violence, les gouvernements corrompus, les bandes rebelles, mais si belle, si envoûtante. Babakar recherche la famille d’Anaïs, une tante, un oncle, des grands-parents peut-être, qui pourraient lui raconter son histoire. Mais Babakar ne rencontre personne et ne peut compter que sur lui et sur ses deux amis Movar et Fouad. Des hommes qui lui ressemblent, exilés, solitaires, à la recherche d’eux-mêmes et qui trouvent à Haïti des réponses à leur quête, un lieu de paix au milieu des décombres.

(source: Bol.com)

Empreintes de crabe

C’est la première fois que Nithap, alias Vieux-Père, rend visite à son fils installé aux États-Unis. Il a accepté de quitter Bangwa, à l’ouest du Cameroun, cette ville où il a toujours vécu, où il est devenu infirmier, où il a connu la guerre, où il est tombé amoureux, où ses enfants sont nés. Mais le séjour se prolonge : Nithap est malade et son fils veut le garder auprès de lui. À  quarante ans, celui-ci refuse que son père se laisse mourir. Il entend connaître enfin cet homme si secret auprès duquel il a grandi. Alors la voix de Nithap s’élève et remonte le temps pour raconter ce que son fils n’a pas vécu et dont personne ne parle ni ne veut se souvenir, cette guerre civile qui a déchiré le pays au temps de l’indépendance, ses soldats, ses martyrs. Le fils écoute le père, l’histoire de sa famille et la prière de cette terre devenue sanglante.
De New York au pays Bamiléké, les voix se mêlent, le temps n’existe plus, les époques se confondent. Patrick Nganang, dans ce grand roman, fouille les mémoires, raconte des vies bouleversées par la guerre ou l’exil, et un pays où le passé est une douleur, le présent un combat, où chacun cherche sa liberté.

Echo Park

Harry Bosch tiene la oportunidad de reabrir un caso en el que trabajó en el pasado y que había quedado sin resolución; se traga del asesinato de Marie Gesto, una joven desaparecida años atrás. Bosch tuvo siempre el presentimiento de que nunca encontrarían con vida a Gesto y cuando las circunstancias le forzaron a cerrar el caso, se quedó con la desagradable sensación de haber dejado escapar al culpable por obviar un detalle de la investigación. Por ello recibe, entre escéptico y aliviado, la confesión de un hombre que alega estar detrás del asesinato de la joven.
Las circunstancias que envuelven el caso son atípicas dado el interés de un político por llegar a un pacto con el presunto culpable. Arguye que resultaría beneficioso paa ambas partes: el detenido detallaría qué pasócon otros casos irresolutos cuya autoría se atribuye, evitando así la pena de muerte. A Bosch no le gusta la propuesta, pero no puede reprimir su deseo de cerrar un caso que le ha inquietado durante años. Su intuición no le engaña: se trata de uno de los casos más complejos de su carrera.
Echo Park son muchas cosas: una novela emocionante de principio a fin, una trama policial inteligente cuyas piezas acaban encajando a la perfección, una oportunidad para profundizar aún más en el enigmático e interesante personaje de Harry Bosch, una invitación a adentrarse en la relación entre la clase política y el cuerpo policial, así como una reflexión acerca de las trágicas consecuencias que el error más nimio puede ocasionar en una investigación.

Dino

Rivages/noir #478

“La belle vie dans la sale industrie du rêve”. Ainsi est sous-titrée cette extraordinaire biographie non autorisée de Dean Martin, chanteur, acteur, star, incarnation mythique du rêve américain, jouisseur invétéré… mais aussi petite frappe plus douée pour les mauvais coups que pour les études, homme trouble que la mafia a mis sur le chemin du succès. Un personnage hors du commun qui a connu les plus grandes étoiles (Sinatra, Jerry Lewis, Marlon Brando, Marilyn, etc.), aimé les plus belles femmes du monde, gagné plus d’argent qu’il n’en pourrait jamais dépenser. À partir de l’existence de cet homme hors normes à qui rien ni personne ne résistait, Nick Toshes a su faire bien plus qu’une simple biographie. Grâce à une documentation très abondante et des témoignages portant sur tous les âges de Dean Martin de son enfance à sa mort, il offre ici un véritable livre d’histoire récente.

La Dernière Séance

C’est un roman à deux temps où s’entrelacent des séances de psychanalyse que l’héroïne poursuit à Paris et le récit de son parcours d’émigrée. Suite à un viol collectif par les gardiens de l’ordre moral, Donya fuit Téhéran. Arrivée à Istanbul, elle décide d’avorter, apprend la mort de son père, et cherche désespérément un travail. Rien n’est jamais acquis pour une Iranienne désargentée qui doit partir tous les trois mois en Bulgarie pour renouveler son droit de séjour.
Elle s’embarque dans un bus rempli de malfrats pour Sofia en 1991, et atterrit dans un hôtel de passe. Trois mois plus tard, elle manque mourir à la frontière de Bulgarie lors d’un deuxième voyage. Outre son boulot dans une clinique à Istanbul, elle devient danseuse orientale pour payer ses études. Les paysages somptueux du Bosphore contrastent avec les lugubres faubourgs de Sofia. Pourtant c’est à Paris, au cours de l’analyse, que surgissent les révélations les plus inattendues.
Les souffrances d’une enfance terrible, une mère qui délaisse Donya dès la naissance car elle désirait ardemment un garçon. Une mère qui ne pardonne jamais à sa fille d’être une fille. Un père ruiné devenu opiomane et fou. Une fillette qui tente de se faire aimer par ses parents grâce à son intelligence. Une adolescence “coupable” et brisée. Et une jeune femme qui ne parvient à pardonner ni à ses parents ni à son pays.
La maîtrise progressive du français constitue le seul bonheur de l’héroïne. Une jeune femme qui fuit la réalité insoutenable en inventant des mensonges sincères ! Au fil des séances et de l’histoire, se profile, sous le regard myope de son psy, la fin tragique d’une jeune femme rattrapée par son destin.

Dernière Danse

Musique, rires et flirts : on n’est pas sérieux quand on a presque dix-huit ans ! Kerry profite de l’absence de ses parents pour organiser une grande fête de fin d’année. Ce sera sa dernière danse : au petit matin, le corps sans vie de la jeune fille est retrouvé au fond de la piscine. La thèse de l’accident écartée, la famille de Kerry doit se résigner à l’idée qu’elle a été tuée par un membre de son cercle proche. Son petit ami, avec lequel elle s’est disputée pendant la fête ? Jamie, le voisin de la famille, dont la mère retrouve une pile de vêtements mouillés dans un coin de sa chambre ? Un de ses camarades de classe ? Aline, sa soeur aînée, qui vient juste d’être nommée conseillère d’orientation dans le lycée de Kerry, est peut-être la mieux placée pour découvrir la vérité. Mais ce sera au péril de sa vie.Avec le sens du suspense dont elle a le secret, Mary Higgins Clark nous entraîne dans une ronde macabre où vérité et mensonge se tiennent par la main.

Dernier Refuge

Dena et Brian s’aimaient. Ils attendaient leur premier enfant. Et puis, brusquement, Brian a changé. Il s’est mis à boire, à brutaliser Dena. La jeune femme comprend alors qu’elle est en danger, qu’il va lui falloir prendre une décision qui peut être lourde de conséquences. Quand sa meilleure amie est retrouvée assassinée, ses soupçons grandissent. Dans le village, le souvenir d’un autre crime, plus ancien et jamais élucidé, s’est réveillé. Le temps presse, la tension monte, Dena doit fuir. Mais son dernier refuge est-il aussi sûr qu’elle le croit ?

Le Dernier Pape Et La Prophétie De Pierre

DANS LA LIGNEE DE DAN BROWN (EUROPE 1) UN ROMAN DOCUMENTE ET PALPITANT (FRANCE INFO) UN THRILLER ESOTERIQUE DE HAUTE VOLEE (THE HUFFINGTON POST) LE PAPE AU CŒUR D’UN THRILLER. D’ETRANGES COINCIDENCES AVEC L’ACTUALITE DU VATICAN (LE FIGARO) Classé n°1 des meilleures ventes de Polars historiques. Le pape se meurt. Alors que les prétendants à sa succession intriguent dans les couloirs du Vatican, des meurtres rituels particulièrement sanglants profanent des lieux de culte, hommage atroce au martyre de saint Pierre. Il y a 2 000 ans, l’apôtre lança sur Rome, lieu de son supplice, une malédiction qui semble prête à s’accomplir : une menace cosmique est sur le point d’anéantir le siège de la chrétienté. Mais les ennemis les plus acharnés de l’Église sont peut-être ailleurs…
Ce thriller ésotérique très documenté, s’inspirant notamment de la prophétie de Malachie et de la prophétie du troisième Secret de Fatima, fournit des clés passionnantes pour décrypter les arcanes et les scandales qui ont traversé le Saint-Siège depuis les origines de la papauté jusqu’à nos jours : scandales financiers, loges secrètes, décès mystérieux de Jean-Paul Ier, intrigues chez les gardes suisses, financement de programmes d’observation astronomique du cosmos… Tout est vrai et semble pourtant incroyable. 11 février 2013, le pape Benoit XVI renonce à sa charge, bientôt remplacé par le pape François sur le trône de Saint-Pierre. Cette passation de pouvoirs, inédite dans l’Église catholique, s’accomplit dans un contexte de crise profonde de cette institution religieuse : rumeurs de corruption au sein de la Banque du Vatican, mise en cause de la curie romaine, scandale récent du « Vatileaks » qui a éclaboussé le pape. Le nouveau pape parviendra-t-il à réformer en profondeur une Église vieille de 2000 ans ? Ou bien sera-t-il éliminé, comme le fut Jean-Paul Ier en 1978 ? Sera-t-il le « dernier pape » dont parlent les prophéties de Malachie et de Fatima ?
17 janvier 2013 : trois semaines avant la décision historique du pape, paraît dans sa version papier le roman que vous allez lire, sous le titre Le Dernier pape. Le roman avait déjà été publié en mars 2012 en format numérique sur Amazon sous le titre La Prophétie de Pierre, générant 3000 téléchargements en trois mois. L’auteur se trouve soudain sous les feux de l’actualité, et son roman semble étrangement prophétique. Il répond à de nombreuses interviewes dans la presse nationale et internationale. Depuis, le livre est régulièrement classé dans les meilleures ventes en format numérique sur les plateformes Amazon.com et Amazon.fr. Une traduction en anglais est en préparation.
Cette édition de juillet 2014 entièrement revue est publiée sous le titre définitif de Le Dernier Pape et la Prophétie de Pierre.
Illustration ©Christel Michiels

Le Dernier Eté De Joanne Hunter

Une jolie maison, un mari avocat, des voisins charmants : Joanne, femme au foyer, a tout pour être heureuse. Une vie sans histoires… jusqu’au jour où Paul lui annonce sans préavis qu’il quitte le domicile conjugal. Joanne tombe des nues. Que s’est-il passé ? Comment a-t-elle pu se laisser bercer par la routine ? Elle n’a rien vu venir ! Son univers vient de s’écrouler, désormais elle est seule. Désemparée. C’est alors que le téléphone sonne. Paul ? Le coeur battant, Joanne décroche. A l’autre bout du fil, une voix inconnue : ” Mrs Hunter ? C’est bientôt votre tour…” Son tour ? Soudain elle comprend avec horreur qu’elle est sur la liste. La liste des futures victimes de “l’assassin des banlieues”.
Deux solutions : paniquer ou réagir. Joanne choisira la vie : redevenir la jeune femme dynamique et indépendante qu’elle était, il n’y a pas Si longtemps…

Le dernier détective

Par un maître du genre, un polar qui va à cent à l’heure et réunit Elvis Cole, Joe Pike et Carol Starkey en un trio de choc lancé aux trousses des kidnappeurs d’un enfant cher à Elvis. Enseveli à un mètre sous terre, là où nul ne peut entendre ses cris, un enfant étouffe déjà… Ben, dix ans, a disparu. Le fils de la fiancée d’Elvis Cole s’est volatilisé. Il vient d’être enlevé sous les yeux du détective privé. Aucun indice, aucun mobile, aucune demande de rançon… Juste un coup de fil qui va brutalement replonger Elvis dans un sombre épisode de son passé. Vengeance personnelle ? Complot ? Qu’importe. Car une chose est sûre, chaque seconde qui passe réduit les chances de survie de Ben… Cette fois, rien ne sera épargné à Elvis Cole dans la plus délicate des enquêtes qu’il ait jamais eu à mener.