Visualizzazione di 80449-80460 di 90860 risultati

Voile rouge

###
*« Terrifiant ! »*
Elle
Le livre :
Kay Scarpetta, bien déterminée à découvrir les raisons du meurtre de son assistant Jack Fielding, se rend au pénitencier de femmes de Géorgie, où une prisonnière affirme détenir des informations sur ce dernier. Elle évoque aussi d’autres assassinats sans relations apparentes : une famille d’Atlanta décimée des années auparavant et une jeune femme dans le couloir de la mort. Peu après, Jaime Berger, ancienne procureur de New York, convoque Kay Scarpetta à un dîner, mais dans quel but ? Kay comprend que le meurtre de Fielding et celui auquel elle a échappé autrefois constituent le début d’un plan destructeur. Face à un adversaire malade et dangereux, elle traverse enfin le voile rouge qui l’empêchait de comprendre.
L’auteur :
Patricia Cornwell est membre émérite de l’Académie internationale du John Jay College de justice pénale dédié à l’étude des scènes de crime. Elle a contribué à fonder l’Institut de sciences médico-légales de Virginie et elle est membre du conseil national de l’hôpital McLean, affilié à Harvard, où elle défend la cause de la recherche en psychiatrie. Son premier roman, Postmortem, remporta dans la même année cinq des plus importants prix dont celui du Roman d’aventure en France. En 2008, Patricia Cornwell a été le premier auteur américain à recevoir le Galaxy British Book Award. En 2011, elle a été nommée chevalier des Arts et Lettres en France. L’Instinct du mal, Havre des morts et Voile rouge font partie de ses récents best-sellers internationaux, traduits en trente-six langues. Lors de sa parution en 2012, Voile rouge figurait sur les listes de best-sellers du Nouvel Observateur, du Point et de L’Express.

La Vie, L’Univers Et Le Reste

Pourquoi le tristement anonyme Arthur Dent se promène-t-il outrageusement affublé d’un sac en peau de lapin, un os dans le nez, au beau milieu d’une finale de cricket ? Et que fait Marvin, l’androïde dépressif, à asséner ses considérations suicidaires aux improbables habitants des marécages de Squornshellous Zeta ? Pas de panique ! Car l’inénarrable, l’irremplaçable Guide du Routard Galactique saura une fois encore tirer d’affaire nos malheureux astrostoppeurs égarés ; et peut-être, privilège suprême, leur révélera-t-il enfin le Grand Mystère de La Vie, de l’Univers et du Reste !

La Vie Secrète De Robert E. Pendleton

Après le suicide bâclé du professeur Pendleton, écrivain raté sur le point de perdre sa chaire de Creative Writing, Adi, l’une de ses étudiantes rongée par la culpabilité, s’installe chez lui pour jouer les gardes-malades. Elle découvre dans la cave un livre écrit par Pendleton des années auparavant. Immédiatement elle perçoit dans Le Cri un chef d’œuvre où « Nietzsche rencontre Charles Manson ». Adi s’associe avec l’ennemi intime de Pendleton pour le faire republier. Le succès est immédiat. Un seul détail la trouble : l’effroyable meurtre d’une adolescente relaté dans Le Cri ressemble étrangement à un crime jamais élucidé, qui eut lieu dans la région quelques années plus tôt… Simple coïncidence ? Ou bien Pendleton aurait-il quelque lien trouble avec ce macabre fait divers ? « La vie secrète de Robert Pendleton est aussi brillant que caustique par ce méli-mélo de satire universitaire, de philosophie allemande et de critique littéraire tandis qu’un mystérieux meurtre vous désorientera – et vous amusera profondément. Collins enquête sur les dessous de la gloire et du bonheur tout en exposant l’hyperbole et l’hypocrisie du monde universitaire. » (The Washington Post)

La vie parfaite

Le matin de Pâques, Adele quitte le quartier Labriola et part accoucher, seule. Parce que l’avenir n’existe pas pour les jeunes nés comme elle du mauvais côté de la ville, parce qu’elle n’a que dix-huit ans et que le père est en prison, elle envisage d’abandonner son bébé. A une poignée de kilomètres, dans le centre de Bologne, le désir inassouvi d’enfant torture Dora jusqu’à l’obsession. Autour de ces deux femmes au seuil de choix cruciaux, gravitent les témoins de leur histoire. Et tous ces géants fragiles, ces losers magnifiques, cherchent un ailleurs, un lieu sûr, où l’on pourrait entrevoir la vie parfaite. Avec un souffle prodigieux et une écriture incandescente, Silvia Avallone compose un roman poignant sur la maternité et la jeunesse italienne écartelée entre précarité et espoir. **

Vérité perdue

Alissa progresse rapidement clans ses études de magie sous la tutelle du dernier Maître de la légendaire Forteresse. Mais des rêves viennent la hanter… des rêves qui lui apprennent que d’autres maîtres ont survécu sur une île lointaine. Alissa s’y rend avec une équipe de sauvetage et y fait une incroyable découverte : l’île abrite une florissante société magique. Mais elle n’est pas la bienvenue. et elle pourrait bien à son tour avoir besoin d’être sauvée. Sa magie et sa vie sont en danger…

(source: Bol.com)

Le verdict du plomb

La situation commence à s’arranger pour l’avocat Mickey Haller blessé à la fin de La Défense Lincoln. Après deux ans de soins, il hésite encore à reprendre du service lorsqu’il se retrouve à la tête du cabinet de son ami l’avocat Jerry Vincent, assassiné. Haller hérite d’une énorme affaire, la défense de Walter Elliot, un magnat du cinéma accusé d’avoir tué son épouse et l’amant de cette dernière. Mais alors qu’il se prépare pour ce procès qui pourrait faire de lui une célébrité, il découvre que lui aussi est en danger. Entre alors en scène un Harry Bosch qui, comme à son habitude, est prêt à tout, y compris à se servir d’Haller pour arrêter le meurtrier de Jerry Vincent. Mais, les enchères montant, tous deux comprennent que malgré ce qui les sépare ils n’ont pas d’autre choix que de travailler ensemble.
**

Vercoquin et le plancton

” Le Major avait une façon assez personnelle de danser, un peu déroutante au premier abord, mais à laquelle on s’accoutumait assez vite. De temps à autre, s’arrêtant sur le pied droit, il levait la jambe gauche de façon que le fémur fasse avec le corps, tenu vertical, un angle de 90°. Le tibia restait parallèle au corps, puis s’en écartait légèrement dans un mouvement spasmodique, le pied demeurant parfaitement horizontal pendant ce temps. Le tibia redevenu vertical, le Major abaissait son fémur, puis continuait comme si de rien n’était. ” Les surprises-parties en 1945 racontées par Boris Vian.

La Variété Andromède

Observée à la jumelle, le petite bourgade de Piedmont paraît endormie dans le désert de l’Arizona. Au-dessus d’elle, les vautours décrivent des cercles inquiétants.
Si l’on s’approche, on s’aperçoit que tous ses habitants, hormis un vieux clochard et un bébé, sont morts instantanément, frappés d’un mal inconnu, comme s’ils étaient tombés en marchant. Les quatre savants dépêchés sur les lieux savent que ce désastre a été provoqué par la chute accidentelle de l’un des tout premiers vaisseaux spatiaux américains. Quelle “chose” venue du cosmos, quel organisme ou bactérie mystérieuse le satellite a-t-il ramené sur terre ? Une course contre la montre s’engage contre cette “variété Andromède”, mutante capable de ravager la planète.

Urubamba

35 000 kilomètres de voyage à travers les contrées les plus sauvages de l’Amérique du Sud, depuis les grandes forêts amazoniennes jusqu’aux hauteurs du Machu Picchu, dans les Andes, avant de plonger jusqu’à l’extrême fin du continent, en Terre de Feu, et retour… Et tout au long de ce périple, rendu avec l’intensité d’un Melville ou d’un Conrad, les pistes croisées des vieux explorateurs, les rencontre avec les inquiétants bandits des grands fleuves, les tribus sauvages, les ruines mystérieuses – et le présence énorme, obsédante, de la nature, la prolifération du végétal qui envahit, dissout, corrode, l’humidité poisseuse, omniprésente, le vent, la pierre sèche, la glace des Andes, et au bout de la route, au bout du monde, dans les terres vides et grises de Patagonie, ce frisson du Grand Dehors. Avec, aussi, la curieuse découverte, dans une rivière du Pérou, d’un fossile d’une espèce inconnue de crocodile géant…

Un Seul Parmi Les Vivants

Caroline du Sud, 1932. Par un soir d’été caniculaire, le vieux shérif Furman Chambers est tiré de son sommeil par un coup de téléphone : deux hommes ont été froidement abattus à la sortie d’une ancienne auberge qui sert désormais de couverture au trafic d’alcool de Larthan Tull, le « magnat du bourbon ». Quand Chambers arrive sur les lieux, le nom du coupable circule déjà : Mary Jane Hopewell, un vétéran de la Grande Guerre, qui vit en marge de la société. Mais le shérif, sceptique de nature, décide de mener l’enquête et se retrouve plongé dans une spirale de violence qui va bouleverser le destin de personnages inoubliables. Alliant exigence littéraire et talent de conteur, Jon Sealy ressuscite avec brio l’époque de la Grande Dépression. Il y mêle noirceur et moments de grâce inattendus, créant une intensité dramatique saisissante autour des relations familiales, de la folie du pouvoir et des limites de la justice. *« Ce roman, c’est un peu comme si* *Cormac McCarthy et William Faulkner réécrivaient le scénario de la série* Boardwalk Empire *, aidés dans leur inspiration existentialiste par un bon alcool fort. »* Richmond Times Dispatch

L’ultime secret de Frida K.

Sur les traces d’un autoportrait peint par Frida Kahlo pour son amant Trotski… Un autoportrait de Frida Kahlo a été volé à Mexico. Une jeune détective privée espagnole, Daniela Ackerman, est envoyée sur place pour le retrouver et fait une découverte surprenante : la toile contiendrait un message codé à destination de Léon Trotski, le célèbre révolutionnaire… devenu l’amant de Frida Kahlo pendant l’exil mexicain de celui-ci. Au même moment, une série de meurtres défraye la chronique : les cadavres de strip-teaseuses sont retrouvés mutilés, l’image de la Santa Muerte – l’Ange de la mort – tatouée sur le sein gauche, tandis que des autels consacrés à cette secte religieuse rivale du Vatican sont détruits. Daniela se retrouve ainsi plongée dans une enquête mêlant narcotrafiquants dévôts de la Santa Muerte, évêques officieux et curés aux visages d’ange, tueurs à gages en maillot du Real de Madrid et procureures mangeuses d’hommes obsédées par la chirurgie esthétique… Un polar hispanique explosif qui nous dévoile, à travers une intrigue contemporaine sulfureuse, l’ultime secret de Frida K. et de sa liaison clandestine avec Trotski quelques mois avant son assassinat.