10257–10272 di 62912 risultati

A la lumière du petit matin

**Peut-on être heureux quand on se ment à soi-même ?**
À l’approche de la quarantaine, Hortense se partage entre son métier de professeur de danse et sa liaison avec un homme marié. Elle se dit heureuse, pourtant elle est peu à peu gagnée par un indicible vague à l’âme qu’elle refuse d’affronter jusqu’au jour où le destin la fait trébucher. Mais ce coup du sort n’est-il pas l’occasion de raviver la flamme intérieure qu’elle avait laissée s’éteindre ?
**
### Sinossi
**Peut-on être heureux quand on se ment à soi-même ?**
À l’approche de la quarantaine, Hortense se partage entre son métier de professeur de danse et sa liaison avec un homme marié. Elle se dit heureuse, pourtant elle est peu à peu gagnée par un indicible vague à l’âme qu’elle refuse d’affronter jusqu’au jour où le destin la fait trébucher. Mais ce coup du sort n’est-il pas l’occasion de raviver la flamme intérieure qu’elle avait laissée s’éteindre ?
### Dalla seconda/terza di copertina
Peut-on être heureux quand on se ment à soi-même ?
À l’approche de la quarantaine, Hortense se partage entre son métier de professeur de danse et sa liaison avec un homme marié. Elle se dit heureuse, pourtant elle devient spectatrice de sa vie et est peu à peu gagnée par un indicible vague à l’âme qu’elle refuse d’affronter. Jusqu’au jour où le destin la fait trébucher… Mais ce coup du sort n’est-il pas l’occasion de raviver la flamme intérieure qu’elle avait laissée s’éteindre ?

a la conquete d’amanda T2

Je m’appelle Amanda Calhoun et j’ai 27 ans. On me dit énergique, gaie, volontaire et pleine d’humour. D’aucuns me reprochent mon côté sophistiqué, hyper professionnel, mais il est vrai que mon métier m’oblige à cultiver une apparence impeccable : je travaille dans un hôtel de Bay Harbor, le Bay Watch. Mon ambition secrète est de diriger l’établissement très select que Trenton, le fiancé de ma soeur Catherine, va aménager dans une aile des Tours. On me reproche aussi ma manie de faire des listes en toute occasion et de vouloir mettre le monde en fiches. Que voulez-vous ? J’aime l’efficacité… Et l’amour ? Comme ma soeur Catherine, je n’y ai guère songé. A la vérité, le mariage, et tout ce qui va avec, figure en bas de la liste – oh, pardon ! – de mes priorités… Le fait que tante Coco ait vu dans le marc de café que Sloan O’Riley était l’homme de ma vie a de quoi faire sourire. Pourquoi irais-je m’embarrasser de ce faux cow-boy, architecte de son état ?

A l’orée du verger

En 1838, dans l’Ohio, les fièvres ne font pas de cadeau. À chaque début d’hiver, James Goodenough creuse de petites tombes en prévision des mauvais jours. Et à chaque fin d’hiver, une nouvelle croix vient orner le bout de verger qui fait péniblement vivre cette famille de cultivateurs de pommes originaires du Connecticut. Mais la fièvre n’est pas le seul fléau qui menace les Goodenough : l’alcool a fait sombrer Sadie, la mère, qui parle à ses enfants disparus quand elle ne tape pas sur ceux qui restent ; les caprices du temps condamnent régulièrement les récoltes de James, et les rumeurs dont bruisse le village de Black Swamp pointent du doigt cette famille d’étrangers.
Heureusement, la visite de John Chapman, figure majeure de l’introduction des pommiers dans l’Ohio, la saveur d’une pomme mûre à point et la solidarité qui peut unir deux enfants partageant le même sort éclairent parfois l’existence de Martha et Robert Goodenough.
Des années et un drame plus tard, frère et sœur sont séparés. Robert a quitté l’Ohio pour tenter sa chance dans l’Ouest. Il sera garçon de ferme, mineur, orpailleur, puis il renouera avec l’amour des arbres que son père lui a donné en héritage. Au fin fond de la Californie, auprès d’un exportateur anglais fantasque, Robert participe à une activité commerciale qui prendra bientôt son essor : il prélève des pousses de séquoias géants pour les envoyer aux amateurs du Vieux Monde. Auprès de Molly, cuisinière le jour, fille de joie la nuit, il réapprend le langage de la tendresse. De son côté, pendant toutes ces années, Martha n’a eu qu’un rêve : quitter sa prison mentale de Black Swamp et traverser les États-Unis à la recherche de son frère.
Avec la précision et le sens du romanesque qui ont fait sa marque de fabrique,Tracy Chevalier plonge les mains dans l’histoire des pionniers et dans celle, méconnue, des arbres : de la culture des pommiers au commerce des arbres millénaires de la Californie. Mêlant personnages historiques et fictionnels, À l’orée du verger rend hommage à ces hommes et ces femmes qui ont construit les États-Unis.

À l’honneur ce jour-là

Nous sommes à l’automne de 1805 et Nelson s’apprête à tendre aux Français le piège que l’on sait au large du cap Trafalgar… Bolitho à Trafalgar ? Pas tout à fait, mais pas loin. On signale en Méditerranée la présence d’une escadre espagnole toute prête à secourir les Français coincés à Cadix. Bolitho n’assistera pas à la grande bataille ourdie par Nelson… mais contribuera de loin à la victoire en affrontant avec ses pauvres forces un ennemi qu’on n’attendait pas – et y perdra son vieil et fidèle Hyperion, coulé sous lui. Absent ” ce jour-là “- mais à l’honneur quand même.

A l’abri des tempêtes

Ray Quinn vient de mourir, laissant à ses trois fils le soin d’élever le petit dernier, Seth, adopté tout comme eux. Si pour les aînés, restés à St. Christopher et mariés à deux femmes merveilleuses, la tâche est aisée, pour Phillip, elle est loin d’être évidente. Publiciste à Baltimore, ce séducteur invétéré partage désormais ses journées entre son travail et cet enfant aux origines bien mystérieuses. Un emploi du temps qui ne laisse guère de place aux conquêtes féminines. Peu importe, Phillip est prêt à tout pour sauver Seth des griffes d’une mère alcoolique, droguée et abusive. Même à oublier Sybill, la séduisante sociologue qui s’intéresse d’un peu trop près à leur famille ? En tout cas, pas avant de lui avoir fait avouer les véritables raisons de sa présence à St. Christopher.

À découvert

Suite à la mort de son père, le jeune Mickey Bolitar a dû s’installer chez son oncle Myron, en attendant que sa mère sorte de cure de désintoxication. Nouveau foyer et nouveau lycée pour cet adolescent. Mais aussi nouveaux amis, nouveaux ennemis et surtout nouvelle petite amie, Ashley. Alors que Mickey commence à retrouver le moral, Ashley disparaît sans laisser de traces. Déterminé à comprendre ce qui s’est passé, Mickey mène son enquête et fait des découvertes pour le moins déconcertantes. Ashley n’est peut-être pas la jeune fille discrète et timide qu’il pensait connaître… En tentant de comprendre ce qui a pu lui arriver, ce sont ses propres secrets familiaux qu’il s’apprête à découvrir. Malgré lui, Mickey plonge au cœur d’une aventure sur le point de bouleverser sa vie…

À contre courant du grand toboggan

Sometime student and ever-reluctant detective Neal Carey would rather be finishing a dull doctoral thesis than staring down the nose of a loaded gun — but his new assignment doesn’t sound dangerous. All he’s got to do is pull off the ultimate makeover: turn Polly Paget — a gum-chewing, foul-mouthed, big-haired broad — into a perfect lady in time to testify in a rape case against Jack Landis, head of the Family Cable Network and America’s most beloved family man. But Polly isn’t cooperating, and everyone — including a former FBI agent, an obsessive-compulsive hitman, the Mafia, a porn prince, and a slew of tabloid reporters — is on her trail, turning Neal’s “simple” assignment into a deadly game of duck-duck-goose.

À coeur perdu – Roman Holiday – Épisode 1: Roman Holiday

« Une formidable nouvelle voix dans la romance contemporaine… C’est hilarant, sincère et sexy. » Kristan Higgins, auteure à succès du New York Times et d’USA Today« Je lirai tout Ruthie Knox ; ses livres sont toujours sexy, drôles, merveilleusement poignants et honnêtes. » Molly O’Keefe, auteure à succès de Crazy Thing Called LoveLaissez-vous embarquer dans ce feuilleton rocambolesque où chaque épisode vous apportera sa dose de bonne humeur, de vacances et d’amour!Ashley vient de perdre sa grand-mère et tente de reprendre goût à la vie en retournant sur les lieux de ses vacances d’enfance, en Floride.Là, elle découvre qu’un promoteur immobilier sans cœur a racheté le terrain. Elle n’a qu’un jour pour débarrasser son bungalow de tous ses souvenirs avant que les bulldozers entrent en scène. Désespérée, elle n’a d’autre choix que de s’enchaîner à un palmier ! Avant de se rendre compte qu’elle aurait pu penser à prendre un peu d’eau… et de quoi manger… et un pantalon, en fait ! Et pourquoi fallait-il que ce Roman soit aussi sexy ?!Quand pour couronner le tout un ouragan s’invite à la fête, Ashley et Roman, face aux éléments déchaînés, vont bien devoir trouver le moyen de cohabiter…

A ce stade de la nuit

Lampedusa. Une nuit d’octobre 2013, une femme entend à la radio ce nom aux résonances multiples. Il fait rejaillir en elle la figure de Burt Lancaster- héros du Guépard de Visconti et du Swimmer de Frank Perry- puis, comme par ressac, la fin de règne de l’aristocratie sicilienne en écho à ce drame méditerranéen : Le naufrage d’un bateau de migrants. Ecrit à la première personne, cet intense récit sonde un nom propre et ravive, dans son sillage, un imaginaire traversé de films aimés, de paysages familiers, de lectures nomades, d’écrits antérieurs. Lampedusa, île de littérature et de cinéma devenue (épicentre d’une tragédie humaine. De l’inhospitalité européenne aussi. Entre méditation nocturne et art poétique A ce stade de la nuit est un jalon majeur dans le parcours littéraire de Maylis de Kerangal.
**

A Armes Inégales

La bataille pour l’âme de la planète Sanctuaire a commencé. Les royaumes de Charis et de Chisholm se sont unis pour résister à la tyrannie d’une Eglise corrompue. La jeune reine Sharleyan de Chisholm a épousé le roi Cayleb de Charis dans l’intention de fonder une dynastie et un empire unique. Couronnée impératrice, Sharleyan consacre son temps à la lutte contre le Groupe des quatre qui gouverne l’Église Mère. Mais elle ne sait pas tout… Ainsi, Sharleyan affronte-t-elle le plus grand défi de son règne sans en connaître les véritables implications, qui pourraient menacer jusqu’à sa vie.

La 8e confession

La 8e confession (The 8th Confession) by James Patterson
Les apparences sont parfois trompeuses…
Tandis que le gotha de San Francisco assiste à la soirée la plus courue de l’année, une personne observe et attend le moment où elle pourra se venger d’Isa et Ethan Bailey, le couple star de la ville. Elle commettra le meurtre parfait… 
Mais la vérité peut s’avérer mortelle.
Peu de temps avant, une autre personne a été retrouvée assassinée. La victime est un prédicateur porteur d’un message d’espoir pour les sans-abri. L’enquête est sur le point de tomber aux oubliettes, mais Cindy Thomas sent qu’elle tient là de quoi publier un article et décide de prendre l’affaire en main. En fouillant dans le passé de la victime, elle découvre que l’homme, qui se faisait appeler Bagman Jesus, n’était peut-être pas le saint que tout le monde croyait. C’est maintenant l’heure des confessions… 
Alors que la traque simultanée de deux tueurs pousse les membres du Women’s Murder Club dans leurs derniers retranchements, Lindsay voit naître une idylle entre Rich et Cindy. L’amour viendra-t-il détruire ce que les quatre amies ont mis tant de temps à batir ?
 Plus nerveux que jamais, ce huitième épisode du Women’s Murder Club offre au lecteur un feu d’artifices de rebondissements et de révélations. Un thriller incisif, comme seul James Patterson sait en écrire. 
*Traduit de l’anglais par Nicolas Thiberville*

Le 7e Ciel

Le fils de l’ancien gouverneur de Californie disparaît dans des circonstances mystérieuses. Souffrant d’une malformation cardiaque, il faut le retrouver d’urgence. Chargée de l’enquête, le sergent Lindsay Boxer ne mesure pas l’étendue du scandale qu’elle risque de déclencher.
Dans le même temps, des pyromanes qui, après avoir ligoté leurs propriétaires, incendient les plus belles villas de San Francisco menacent l’appartement de Lindsay. L’ensemble du Women Murder Club se mobilise. Mais le feu peut surgir là où on l’attend le moins !