10145–10160 di 62912 risultati

Arche

En 2052, après une ultime inondation qui a submergé notre planète, la fin du monde a eu lieu. Quelques années auparavant, anticipant le déluge final, le gouvernement américain a eu l’idée de construire une arche. Non pas un bateau permettant de naviguer sur les eaux et de sauver ainsi les derniers survivants, mais une navette spatiale conçue pour accueillir à son bord une poignée d’individus destinés à fonder une colonie humaine dans l’espace, sur une nouvelle Terre. Reste à choisir les heureux élus…

Arcana Arcanorum

 L’œil rivé sur son rétroviseur, Gérard Simon poussa un juron et accéléra légèrement. De nuit, à près de 80 km/h sur cette route de montagne verglacée, impossible de rouler plus vite. Pourtant le double faisceau des phares de ses poursuivants ne le lâchait toujours pas. Ses poursuivants… Gérard ne put retenir un sanglot étouffé : comment aurait-il pu imaginer qu’un jour, après douze ans d’apostolat au sein de l’ordre de la lumière Dorée, ses anciens compagnons se transformeraient en une meute de tueurs lancés à ses trousses, acharnés à le liquider comme ils avaient liquidé les autres adeptes réunis au chalet pour une cérémonie rituelle ? Pourquoi avait-il une fois de plus cédé à cette convocation ? Comment avait-il pu se laisser abuser par la perspective de fumeuses révélations concernant les Arcana Arcanorum auxquelles lui et ses frères devaient soi — disant avoir enfin accès ? Gérard ricana intérieurement. Douze ans ! Douze ans d’anesthésie ! Perdu dans ses pensées, Gérard ne vit qu’au dernier moment la congère qui se dressait devant lui. Il donna un brusque coup de volant, les pneus arrière de son break chassèrent et la voiture partit en tête-à-queue dans un ballet de cristaux glacés.

L’Arc-en-ciel blanc

Composées entre 1953 et 1964, ces quatre histoires terribles où il est question d’amour et de pauvreté mettent en scène des enfants pris dans la tourmente des années 1950 au Japon, dans un pays vaincu, misérable, occupé par les puissances occidentales. Quatre nouvelles magnifiques qui constituent à elles seules les fondements de l’œuvre de cet immense écrivain mort en 2006.

L’Arbre Des Possibles Et Autres Histoires

Vingt petites histoires sous forme de contes, de légendes, de mini polars. Bernard Werber nous offre avec *L’Arbre des possibles* des récits fantastiques où les dieux vont à l’école pour apprendre à gouverner les peuples, où les objets sont soudainement remplacés par leurs noms, où les gens ne savent compter que jusqu’à 20, où l’on part en vacances au XVIIe siècle sans oublier de se faire vacciner contre la peste… Foisonnement d’idées poétiques, de décors grandioses, de personnages drôles et truculents, ce livre révèle un nouvel aspect de l’oeuvre de l’auteur des *Fourmis* et de *L’Empire des anges*.
**
### Sinossi
Vingt petites histoires sous forme de contes, de légendes, de mini polars. Bernard Werber nous offre avec *L’Arbre des possibles* des récits fantastiques où les dieux vont à l’école pour apprendre à gouverner les peuples, où les objets sont soudainement remplacés par leurs noms, où les gens ne savent compter que jusqu’à 20, où l’on part en vacances au XVIIe siècle sans oublier de se faire vacciner contre la peste… Foisonnement d’idées poétiques, de décors grandioses, de personnages drôles et truculents, ce livre révèle un nouvel aspect de l’oeuvre de l’auteur des *Fourmis* et de *L’Empire des anges*.

L’Arbre de l’Eté

Ils sont cinq, femmes et hommes, tous vivant à Toronto au Canada ; ils sont jeunes, étudiant ou déjà dans la vie active, tous rationnels. Or, les voici projetés dans Fionavar, le Grand Univers dont le notre n’est qu’une ombre bien pâle !
Malgré la protection offerte par Mantel d’Argent le magicien, ils sont aussitôt pris dans les premières escarmouches de la guerre qui oppose les forces des Lumières à celles des Ténèbres. Car Rakoth Maugrim, le dieu renégat, a trouvé moyen de se libérer de sa prison millénaire…
Avec dextérité, Guy Gavriel Kay tisse, dans « L’ARBRE DE L’ETE », le premier volet de « la Tapisserie de Fionavar », une intrigue complexe et surprenante où surgissent tour à tour des esprits des bois et des eaux, des animaux surnaturels et une magie titanesques, celle des dieux de l’univers de Fionavar…

L’Arbre aux haricots

L’arbre aux haricots de Barbara Kingsolver Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Martine Béquié Editions Rivages Taylor Greer n’a pas l’intention de finir ses jours dans le Kentucky, où les filles commencent à faire des bébés avant d’apprendre leurs tables de multiplication. Le jour où elle quitte le comté de Pittman au volant de sa vieille coccinelle Volkswagen, elle est bien décidée à rouler vers l’Ouest jusqu’à ce que sa voiture rende l’âme. C’est compter sans le désert de l’Oklahoma où. sur le parking d’un bar miteux, elle hérite d’un mystérieux balluchon : une petite Indienne. On est à Tucson dans I’Arizona ; Taylor a les yeux grands ouverts, de l’énergie à revendre et une bonne dose d’humour. Dans un garage un peu spécial, elle va rencontrer à la fois la générosité et l’inacceptable, et trouver l’espoir de garder celle qui est devenue son enfant, la petite Turtle. L’Arbre aux haricotsest une histoire de rire et de peine, un magnifique début pour une nouvelle romancière contemporaine. La suite des aventures de Turtle et de sa mère a été publiée sous le titre Les Cochons au paradis. Barbara Kingsolver est née aux Etats-Unis en 1955. Journaliste, poète et romancière, elle a écrit une dizaine de livres, tous publiés chez Rivages. Connue pour son engagement écologiste, elle tient une place à part dans la littérature américaine. En 2010, elle a obtenu le prestigieux Orange Prize pour Un autre monde.

Arasoth

RESUME:
Arasoth et Zorah s’affrontaient. Le démon et la Dame d’Alkoviak. Entre eux, enjeu de leur lutte : Vonia. Vonia et ses seigneurs, ses paysans, ses serfs. Vonia et son déchaînement de passions, de haine et d’amour. De violence.
Vonia, la plus belle proie qui fût…

D’après une histoire vraie

Décryptez D’après une histoire vraie de Delphine de Vigan avec l’analyse du Petit Littéraire ! Que faut-il retenir de D’après une histoire vraie, un roman entre la réalité et la fiction ? Retrouvez tout ce que vous devez savoir sur cette oeuvre dans une fiche de lecture complète et détaillée. Vous trouverez notamment dans cette fiche : Un résumé complet ; Une présentation des personnages principaux tels que Delphine et “L” ; Une analyse des spécificités de l’oeuvre : une forme de récit de soi, la dualité de l’écrivain et le statut de la fiction au sein de la littérature. Une analyse de référence pour comprendre rapidement le sens de l’oeuvre.

L’apprentissage du guerrier

Les épreuves physiques de l’examen d’entrée à l’Académie militaire, pour un nabot aux os fragiles comme du verre, c’est l’enfer : en sautant d’un mur, Miles se casse les deux jambes et voit s’effondrer ses espoirs de servir l’empereur de Barrayar. Un avenir morne s’ouvre devant lui.
     Morne ? Ce serait mal le connaître ! Elena, la belle Elena, la fille de l’affreux Bothari, a envie de retrouver sa mère. Qu’à cela ne tienne : Miles organise un voyage sur la colonie de Beta. Où il achète un vaisseau. Où il engage un pilote et un déserteur, ex-officier de l’empereur. Où il se fait passer pour le chef des mercenaires Dendarii… Ils n’existent pas ? Aucune importance ! Ils ne tarderont pas à devenir bien réels. Oui, mais il va falloir les payer. Or Miles n’a pas un sou. Il n’a même pas réglé la reconnaissance de dette qu’il a signée pour acheter son vaisseau !
     A défaut d’argent, on a intérêt à avoir du génie. Et du génie, cet avorton en a décidément à revendre…

L’apprenti-épouvanteur

” L’Epouvanteur a eu de nombreux apprentis, me dit maman. Mais peu ont achevé leur formation. Et ceux qui y sont parvenus sont loin d’être à la hauteur. Ils sont fragiles, veules ou lâches. Ils se font payer fort cher de bien maigres services. Il ne reste que toi, mon fils. Tu es notre dernière chance, notre dernier espoir. Il faut que quelqu’un le fasse. Il faut que quelqu’un se dresse contre les forces obscures. Tu es le seul qui en soit capable. ” Thomas Ward, le septième fils d’un septième fils, devient l’apprenti de l’Epouvanteur du comté. Son maître est très exigeant. Thomas doit apprendre à tenir les spectres à distance, à entraver les gobelins, à empêcher les sorcières de nuire… Cependant, il libère involontairement Mère Malkin, la sorcière la plus maléfique qui soit, et l’horreur commence…

L’apprenti assassin

Au royaume des six Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant – par tradition, le nom des seigneurs doit modeler leur caractère- décide de renoncer à son ambition de devenir roi-servant en apprenant l’existence de Fitz, son fils illégitime. Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l’égide du maître d’écurie Burrich. Mais le roi Subtil impose bientôt que FITZ reçoive, malgré sa condition, une éducation princière. L’ enfant découvrira vite que le véritable dessein du monarque est autre : faire de lui un assassin royal.
Et tandis que les attaques des pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu’à un fil : celui de sa lame…

L’Appel Du Destin

Griff n’est pas un garçon comme les autres : il a le pouvoir d’entendre les pensées des gens. Un don qu’il est tentant d’exploiter quand on travaille dans un cirque. Mais quand Griff dévoile les secrets des spectateurs en public, le numéro tourne à la catastrophe. Heureusement, il peut compter sur l’aide de son amie Tess et de ses créatures magiques. Ailleurs dans le royaume, Lute, prince héritier de la Couronne, échappe de justesse à une tentative d’assassinat : son oncle ne reculera devant rien pour s’emparer du trône. La rencontre de Griff et Lute, tous deux assoiffés de justice, changera à tout jamais le royaume de Drestonia.

L’Appel des Illustres

L’événement Fantasy : Découvrez sans plus attendre le premier tome de L’Appel des Illustres.

Le destin des ducs Spadelpietra est assuré. Inexorable. Une ascension déterminée vers le pouvoir, vers la couronne, vers la place qui leur revient de droit à l’avant-garde du monde. Ils sont les pacificateurs, les bâtisseurs, les gouverneurs de Slasie. Ils sont les Illustres.

Mais les nomades Austrois y font à peine attention. Leur monde n’est fait que de théâtre, de musique, d’art et d’inventions dont ils gardent jalousement les secrets. Leur vie est une routine maîtrisée, à l’image de leurs automates.

Et pourtant, un tout petit hasard vient gripper la mécanique de l’histoire. Trois fois rien. Une toile découverte par les Spadelpietra qui catapulte son peintre, le jeune Mical, dans une longue fuite… Et pousse le pays, son peuple, ses nobles et ses artistes dans les premiers vents de la plus grande tourmente de leur histoire.

(source: Bol.com)