10065–10080 di 62912 risultati

Axis

Menacée par un Soleil qui se transformera bientôt en nova, la Terre vit ses dernières années. Pour la plupart, les hommes ont franchi l’arc des Hypothétiques et se sont installés sur le Nouveau Monde, Equatoria ; notamment dans sa capitale, Port Magellan. C’est à partir de cette agglomération tentaculaire, hétérogène telle l’humanité, que Lise Adams cherche son père, un scientifique qui a disparu depuis bien longtemps et avait peut-être découvert quelque chose sur l’énigme que représentent les Hypothétiques. Alors que Lise tient enfin une piste sérieuse, grâce à son ancien amant Turk Findleyk, d’étranges cendres se mettent à tomber sur le Nouveau Monde. Et si celui-ci, tout comme la Terre, était condamné à brève échéance ? Avec Axis, Robert Charles Wilson continue l’immense aventure cosmique et humaine des Spin et prouve une fois de plus l’ampleur de son talent.

Avis de tempête

Tous les bons magiciens s’appellent Harry, et Harry Dresden est le meilleur. Techniquement, c’est même le seul dans sa ” catégorie ” : lorsque la police de Chicago est sur une affaire qui la dépasse, c’est vers lui qu’elle se tourne. Car notre monde regorge de choses étranges et magiques… et la plupart ne s’entendent pas très bien avec les humains. La magie, ça vous flingue un gars en moins de deux !

Aventure Pour Une Héritière

She was bad luck personified. Caroline Pickford- Fame magazine had named her 1 of the 20 most intriguing women of the world. Mainly because Elroy Pickford, probably the richest man in Canada, had once ended confirmed bachelorhood at the age of 27 to marry her. To bush pilot Casey Culver, she was the original Black Widow. The quicker she scattered her late husband’s ashes in remote wilderness of northern British Columbia, the quick her would fly back to civilization and be rid of her…

Aventure de trois russes et de trois anglais dans l’Afrique australe

Ce livre est parfaitement adapté et mis en page, pour une lecture agréable sur une liseuse numérique, une tablette, ou un smartphone.

En Afrique australe, en 1854, une commission composée de trois astronomes russes et de trois astronomes anglais ont pour mission de mesurer une portion du méridien terrestre.

(source: Bol.com)

L’Avenir en commun. Le programme de la France insoumise et son candidat Jean-Luc Mélenchon

Les élections de 2017 en France nous donnent le pouvoir de changer l’histoire de notre pays. Mais aussi celle du monde où il prend place. Prenons nos responsabilités. Qu’ils le veuillent ou non, tous les êtres humains sont confrontés aux mêmes urgences : le changement climatique, la destruction de l’écosystème, la contagion de la misère, l’accumulation insensée de la richesse et du pouvoir dans quelques mains, la ruine de la démocratie jusque dans son berceau, dans cette Europe qu’il faut changer ou quitter. Nous sommes tous impliqués. Ferons-nous nos choix sous l’emprise de la peur et du chacun pour soi ? Ou bien opterons-nous raisonnablement pour l’intérêt général humain ? Cet avenir en commun, voila ce que propose de construire tout de suite le programme de la France Insoumise et son candidat Jean-Luc Mélenchon.

(source: Bol.com)

Avec les alcooliques anonymes

«- Je m’appelle Frank T… et je suis un alcoolique. – Je m’appelle Elizabeth F… et je suis une alcoolique. Selon la condition sociale, le vêtement était luxueux, ou pauvre. Selon le degré d’éducation, variaient les manières et les voix. Mais l’origine, la culture, le costume, la fortune des hommes et des femmes qui parlaient ainsi et des hommes et des femmes à qui s’adressaient leurs propos n’avaient aucune importance. Ils étaient tous unis par un lien commun, plus fort que celui d’un milieu, d’une race, d’une famille, ou même d’un amour. Blancs ou Noirs, opulents ou misérables, illettrés ou savants, ils étaient solidaires, ils étaient frères à jamais, parce qu’ils avaient subi le même mal dévorant et qu’ils avaient laissé aux griffes du monstre leur chair et leur âme.» Ce célèbre reportage contribua à l’installation en France des Alcooliques Anonymes. Il conserve toute son actualité.
**
### Présentation de l’éditeur
«- Je m’appelle Frank T… et je suis un alcoolique. – Je m’appelle Elizabeth F… et je suis une alcoolique. Selon la condition sociale, le vêtement était luxueux, ou pauvre. Selon le degré d’éducation, variaient les manières et les voix. Mais l’origine, la culture, le costume, la fortune des hommes et des femmes qui parlaient ainsi et des hommes et des femmes à qui s’adressaient leurs propos n’avaient aucune importance. Ils étaient tous unis par un lien commun, plus fort que celui d’un milieu, d’une race, d’une famille, ou même d’un amour. Blancs ou Noirs, opulents ou misérables, illettrés ou savants, ils étaient solidaires, ils étaient frères à jamais, parce qu’ils avaient subi le même mal dévorant et qu’ils avaient laissé aux griffes du monstre leur chair et leur âme.» Ce célèbre reportage contribua à l’installation en France des Alcooliques Anonymes. Il conserve toute son actualité.
### Biographie de l’auteur
Joseph Kessel naît en Argentine en 1898. Ses parents sont russes. Il passe une partie de son enfance en Russie, à Orensburg, au pied de l’Oural, fait ses études au lycée Louis-le-Grand, à Paris, puis à la Sorbonne, et suit des cours de comédie. Au cours de la Première Guerre mondiale, il s’engage dans l’aviation et a l’occasion d’observer, en témoin, certains épisodes de la révolution russe de 1917. Il voyage aux États-Unis, en Chine, en Inde, à Ceylan, en Indochine. Il publie alors ses premiers livres : «L’Équipage» (1923), «Les Rois aveugles» (1925), couronné en 1927 par le grand prix du roman de l’Académie française. Il participe à la guerre d’Espagne ; en 1940, il est correspondant de guerre. Il rejoint en 1941 les rangs de la France libre et écrit le Chant des partisans avec son neveu Maurice Druon. Grand voyageur, il arpente le monde et rapporte de nombreux documentaires et des livres inspirés de ses expériences. C’est ainsi qu’il publie, en 1967, «Les Cavaliers», à la suite d’une expédition en Afghanistan. Le Lion paraît en 1958. En 1963, Joseph Kessel entre à l’Académie française. Témoin parmi les hommes, comme l’indique un de ses titres, il a fait partie de l’Organisation mondiale de la santé. Joseph Kessel est mort en 1979.

Avant que tombe la nuit

Peut-on corriger les erreurs de toute une vie ? Un grand roman déchirant sur la famille, le pardon et le pouvoir de l’amour. Pendant seize ans, Jessie Ryder a parcouru le monde avec son appareil photo pour capturer les merveilles de la nature. Pendant seize ans, elle a cru qu’elle parviendrait à échapper à son passé douloureux l’abandon de sa fille Lila. Mais, aujourd’hui, Jessie est à un tournant de sa vie. Atteinte d’un mal incurable, elle perd peu à peu la vue. Il est temps pour elle de retrouver sa fille, quitte à bouleverser la vie de sa sœur Luz, à qui elle avait confié la petite. Mais seize ans d’absence ne s’effacent pas d’un coup. Jessie parviendra-t-elle à livrer aux siens tous ses secrets ? Lila lui pardonnera-t-elle de l’avoir abandonnée ? Comment l’adolescente rebelle prendra-t-elle la nouvelle ? Quelle sera la réaction de Luz ? Tandis que la douleur, les regrets, les drames du passé refont peu à peu surface, un homme se présente, porteur d’espoir : l’amour peut faire bien des miracles…

Avant la chute

Au cours d’une nuit d’été brumeuse, onze personnes embarquent à bord d’un avion luxueux. Seize minutes plus tard, l’avion s’abîme en mer, entre l’île de Vineyard et New York. Deux personnes survivent miraculeusement à la catastrophe : Scott Burroughs, un artiste peintre sur le retour, et un garçon de quatre ans, fils d’un magnat de l’information, à présent orphelin et héritier d’une immense fortune. Tandis que l’enquête débute pour connaître les raisons du crash, d’étranges coïncidences semblent indiquer que le drame n’est pas un simple accident. Tous les passagers se sont-ils vraiment retrouvés par hasard sur le même vol ? Ou leur rencontre résulte-t-elle d’un plan machiavélique ? Les médias s’emballent, la situation menace de devenir incontrôlable. Tandis que Scott tente de garder la tête froide sous le feu des projecteurs, les enquêteurs, soumis à la pression de leur hiérarchie, tentent de percer le mystère au plus vite.

(source: Bol.com)

Une avalanche de conséquences

Et si le secret de famille était le plus indétectable des poisons ?
Qu’est-ce que Lily a bien pu découvrir dans le journal intime de son fiancé William Goldacre pour que celui-ci se précipite du haut d’une falaise du Dorset ? Et est-ce un hasard si, quelque temps plus tard, sa mère, Caroline Goldacre, se retrouve mêlée à une sombre affaire : la mort suspecte de Clare Abbott, l’auteur féministe dont elle était l’assistante ?
Si le lien entre les deux décès semble ténu, voire inexistant, le sergent Barbara Havers est néanmoins déterminée à faire éclater la vérité. Il n’en faudra pas moins pour restaurer auprès de sa hiérarchie son image salement écornée par une précédente enquête. Elle est soutenue par son supérieur, l’inspecteur Thomas Lynley, qui suit une piste à Cambridge, où le corps de Clare a été retrouvé. Barbara Havers, de son côté, cherche quel mystère se cache dans la campagne du Dorset, d’apparence si paisible…

D’une main de maître, Elizabeth George tire les ficelles d’une énigme troublante où la tragédie côtoie le crime. Lorsque resurgissent des secrets de famille depuis longtemps enfouis se déclenche inévitablement une avalanche de conséquences…

(source: Bol.com)

Autremonde

La réalité virtuelle s’est étendue à toute la vie sociale ; elle n’a plus d’autres frontières que les limites de l’imagination de chacun.
Une liberté absolue grâce à deux générations de brillants cerveaux et à des investissements fabuleux ! Mais aussi un contrôle absolu des individus par les hommes qui détiennent le pouvoir, unis dans la machiavélique Confrérie du Graal. Une utopie totalitaire. Une effroyable conspiration, fomentée par les hommes les plus puissants de la planète, menace cet univers trop lisse où tous les rêves se réalisent.
En apparence. Rares sont ceux qui ont compris cette machination diabolique. Plus rares encore ceux qui sont prêts à lui livrer bataille : une enseignante, un bushman, un amnésique, un ado et un vieillard se lancent à la poursuite d’une mystérieuse cité d’or…

Une autre vie

**Elle aime son mari… Elle est obsédée par un inconnu
Elle est une mère exemplaire… Elle est prête à tout perdre
Elle sait où elle va… Elle a perdu le contrôle
Elle est innocente… Elle est infiniment coupable

Elle a choisi une double vie… elle pourrait bien perdre les deux.

Après Avant d’aller dormir, le nouveau thriller tant attendu de SJ Watson**

Julia mène une vie bien rangée à Londres avec son mari et son fils. Lorsqu’elle apprend la mort de sa jeune sœur, Kate, victime d’une agression à Paris, elle est sous le choc. Les deux sœurs, dont les relations n’ont jamais été faciles, s’étaient perdues de vue. Ne parvenant pas à faire son deuil, Julia décide d’aller sur place afin d’en savoir plus sur la vie que menait Kate. Elle apprend que cette dernière fréquentait assidûment les sites de rencontre. Le doute s’insinue alors dans son esprit : et si la mort de sa sœur n’était pas due à une simple agression mais à une mauvaise rencontre ? Ne pouvant se débarrasser de cette idée obsédante, Julia décide de se faire passer pour Kate sur le site que celle-ci utilisait.
Mais, à l’âge des bilans, des remises en question, des ambitions laissées derrière elle, Julia ne réalise pas qu’elle est en train de jouer un jeu dangereux. Si elle a en effet raison sur les circonstances de la mort de sa sœur, elle prend tous les risques. Et en goûtant à une autre vie, plus excitante, que va-t-il rester de la sienne ?
(source: Bol.com)

L’autre qu’on adorait

«Quand tu penses à ce qui t’arrive, tu as l’impression de te retrouver en plein David Lynch. Blue Velvet, Twin Peaks. Une ville universitaire, le cadavre d’un garçon de vingt ans, la drogue, la police, une ravissante étudiante, une histoire d’amour entre elle et son professeur deux fois plus âgé : il y a toute la matière pour un scénario formidable. Ce n’est pas un film. C’est ta vie.» L’autre qu’on adorait fait revivre Thomas, un homme d’une vitalité exubérante qui fut l’amant, puis le proche ami de la narratrice, et qui s’est suicidé à trente-neuf ans aux États-Unis. Ce douzième roman de Catherine Cusset, où l’on retrouve l’intensité psychologique, le style serré et le rythme rapide qui ont fait le succès du Problème avec Jane, de La haine de la famille et d’Un brillant avenir, déroule avec une rare empathie la mécanique implacable d’une descente aux enfers.
**
### Présentation de l’éditeur
«Quand tu penses à ce qui t’arrive, tu as l’impression de te retrouver en plein David Lynch. Blue Velvet, Twin Peaks. Une ville universitaire, le cadavre d’un garçon de vingt ans, la drogue, la police, une ravissante étudiante, une histoire d’amour entre elle et son professeur deux fois plus âgé : il y a toute la matière pour un scénario formidable. Ce n’est pas un film. C’est ta vie.» L’autre qu’on adorait fait revivre Thomas, un homme d’une vitalité exubérante qui fut l’amant, puis le proche ami de la narratrice, et qui s’est suicidé à trente-neuf ans aux États-Unis. Ce douzième roman de Catherine Cusset, où l’on retrouve l’intensité psychologique, le style serré et le rythme rapide qui ont fait le succès du Problème avec Jane, de La haine de la famille et d’Un brillant avenir, déroule avec une rare empathie la mécanique implacable d’une descente aux enfers.
### Biographie de l’auteur
Catherine Cusset a publié une quinzaine de livres récompensés par divers prix littéraires. Elle vit à New York. Elle est traduite en seize langues.

Un autre monde

Né aux Etats-Unis, élevé au Mexique, Harrison William Shepherd n’a jamais trouvé de foyer. Les petits carnets qu’il tient chaque jour sont sa seule raison d’être. Au hasard de ses déambulations sur un marché de Mexico, dans les années 30, il croise une femme couverte de bijoux et de tissus bariolés qui l’ensorcelle. C’est ainsi qu’il pénètre dans la maison de Frida Kahlo et de Diego Rivera et rencontre Trotsky en exil. Shepherd lie, malgré lui, son sort à l’art et la révolution. À travers un bouleversant portrait d’artiste, Barbara Kingsolver nous plonge au coeur des événements les plus tumultueux du XXe siècle.
**

L’autre Alceste

Avec les Editions MARQUES, venez découvrir ou redécouvrir les grands classiques optimisés pour vos liseuses et applications électroniques. Une publication de qualité par des professionnels de l’édition.

Les éditions MARQUES présentent ”L’autre Alceste”, d’Alfred Jarry, édité en texte intégral.

Présentation de l’éditeur

L’œuvre d’Alfred Jarry, au comique grinçant, met en scène de façon insolite les traits humains les plus grotesques. Il est l’inventeur du terme de ‘ ‘Pataphysique ‘, science qui cherche à théoriser la déconstruction du réel et sa reconstruction dans l’absurde. Jarry est l’un des inspirateurs des surréalistes et du théâtre contemporain. Extrait : J’ai vu le vizir Assaf errer, son cimeterre à la main, autour de la salle de cristal, car la salle a trois cent soixante-cinq portes, et il ne sait par laquelle j’entrerai pour aller vers son maître. Je ne veux pas tout de suite prendre l’âme de Salomon, mais je voudrais quelque chose qui émane de lui et participe de sa sagesse et de la splendeur de son corps. Je veux avec mes ciseaux verts cueillir une touffe de la candeur de sa barbe, du moins : puisque son crâne ferme comme une voûte polie le cellier de son cerveau, où des djinns savants brassent son intelligence. Mais quand j’aurai avec mes ciseaux tranché ce tentacule visible de l’esprit du roi des prophètes, la feuille de laquelle pend le principe de sa vie croulera de l’arbre Sidrat-Almuntaha, l’oiseau vert absorbera son âme et son corps astral naviguera à l’ombre de mes rames sur les eaux calmes qui encorbellent le paradis des croyants.
(source: Bol.com)

Autopsie d’un petit singe

Un homme méprisé par la femme qu’il aime; une mère possédée par l’amour de son petit garçon; une femme violée qui, inconsciemment, fait naître en elle une autre femme, froide et forte, afin de pouvoir vivre : c’est au cœur de ces situations psychologiques qu’Andrea H. Japp, un peu à la manière de Patricia Highsmith, découvre les ressorts de la violence ou du meurtre, les rendant ainsi ô combien humains… Ailleurs, elle raconte une longue histoire d’amitié entre deux femmes, faite de complicité, de dévouement, de rires, mais aussi de non-dits dramatiques. Ou bien elle nous plonge au cœur du cauchemar, avec l’image d’un petit garçon abandonné dans la nuit au milieu d’un troupeau d’hyènes… Après La Femelle de l’espèce et La Parabole du tueur, Andrea H. japp démontre une fois encore, dans ce recueil de nouvelles, sa parfaite maîtrise de la construction dramatique.