10049–10064 di 65579 risultati

Voisin

Colombe Barou is een onopvallende vrouw van in de dertig, met een echtgenoot die vaak op reis is, een tienertweeling en een baan als ghostwriter die haar niet echt boeit. Haar saaie bestaan verandert op slag wanneer het gezin verhuist naar een ander, prachtig appartement. Er is één keerzijde: de bovenbuurman, dokter Faucleroy, draait midden in de nacht keiharde rockmuziek, maar alleen als Colombes man niet thuis is. Dan vraagt de uitgeverij haar de memoires te schrijven van een filmster met een turbulent seksleven. De preutse Colombe moet daarvoor erotische literatuur lezen om de juiste toon te treffen. Al lezend ‘s avonds, wanneer ze gespannen zit te wachten tot Faucleroy de Stones weer opzet, ontluikt haar sensualiteit en komt ze tot de conclusie dat haar eigen seksleven niet veel voorstelt. Colombes frustraties, hernieuwde seksuele verlangens en woede ten opzichte van haar bovenbuurman stapelen zich op en raken verstrengeld. Wanneer Colombe uiteindelijk besluit het appartement van de mysterieuze Faucleroy binnen te sluipen, zet dat een reeks onomkeerbare gebeurtenissen in gang, met onvoorziene gevolgen.

Les Voiliers du soleil

Sur Mars, le rêve des forêts s’est enfin réalisé : Archim Noroit a doté la planète d’une atmosphère. Mais les années ont passé, et sa fille, Ina d’Argyre, a elle aussi un rêve : retrouver le fameux Jor Arlan, et obtenir qu’il l’aide à poursuivre la chirurgie planétaire de son père en créant une nouvelle planète. Or, cet homme de génie, personne ne l’a jamais vu et certains prétendent même qu’il vient d’ailleurs. C’est un voilier du soleil qui emmènera Ina vers Uraniborg et Ganymède, où elle découvrira la véritable identité de Jor Arlan et, en même temps, le plus formidable secret de l’histoire de l’humanité…

(source: Bol.com)

Les Voiles d’illusion

Parcourant le fleuve d’Autremonde, traqué par la Confrérie du Graal, l’énigmatique Paul Jonas part en quête de la femme ailée qui le hante.
Ayant pour mission de le rejoindre, Renie et ses compagnons errent au cœur de mondes extravagants. Tandis que le mystère d’Autremonde s’épaissit, de graves problèmes surgissent au sein même du réseau. Qui pourra rester maître de cet univers mutant alors que quelque chose d’incontrôlé y rôde, une force néfaste à peine imaginable ?

La Voie du Loup

Louisiane 2065.

Les choses ont bien changé. En cette 44e année de l’Ordre Kurian, la Terre est sous la domination d’extraterrestres surnommés les ” vampires ” par les humains qu’ils ont asservis. Mais la résistance s’est organisée. David Valentine, qui n’a jamais connu l’ancien monde, fait partie des soldats d’élite, les Loups, qui combattent pour sauver l’humanité.

Combattre. Tuer. Survivre.

(source: Bol.com)

La Voie du Destin

Depuis la chute de Coruscant, la victoire des Yuuzhan Vong semble inévitable. Acharnés, Luke, Yan, Leia, Jacen, Jaina et leurs frères d’armes espèrent toujours l’emporter. Mais la Nouvelle République se délite et les intrigues foisonnent. Tout cela pour obtenir un poste, la Présidence, qui n’aura bientôt plus aucun sens ! Au sein des Jedi, la faction qui s’oppose à la philosophie de Luke milite pour l’utilisation d’une arme qui anéantira les Vong. Si ce plan est mis en œuvre, la Nouvelle République deviendra plus criminelle encore que l’Empire. Et le Côté Obscur aura triomphé…

La Voie des Ombres

Le tueur parfait n’a pas d’amis, il n’a que des cibles.
Pour Durzo Blint, l’assassinat est un art et il est l’artiste le plus accompli de la cité, grâce à des talents secrets hérités de la nuit des temps.
Pour Azoth, survivre est une lutte de tous les instants. Le petit rat de la guilde a appris à juger les gens d’un seul coup d’œil et à prendre des risques -comme proposer à Durzo Blint de devenir son apprenti.
Mais pour être accepté, il doit commencer pas abandonner son ancienne vie, changer d’identité, aborder un monde d’intrigues politiques, d’effroyable dangers et de magies étranges, et sacrifier ce qui lui est le plus précieux…

Le Voeu De Nadia

Avec les **Editions MARQUES**, venez découvrir ou redécouvrir les grands classiques optimisés pour vos liseuses et applications électroniques. Une publication de qualité par des professionnels de l’édition.
Les éditions MARQUES présentent **”Le voeu de Nadia”**, d’Henry Gréville édité en **texte intégral**.
*Présentation de l’éditeur*
Henry Gréville, pseudonyme de Alice Marie Céleste Durand née Fleury (1842-1902), a publié de nombreux romans, des nouvelles, des pièces, de la poésie ; elle a été à son époque un écrivain à succès.
*Extrait : *
Le prince Roubine fumait sur la terrasse son cigare d’après-dînée ; étendu dans un rocking-chair de bambou, il se balançait nonchalamment en regardant le paysage doré par les rayons du soir. Sous ses yeux s’étendait le golfe ; la rive droite s’estompait dans une vapeur rosée, où se dessinaient à peine en plus foncé les masses granitiques de la côte de Finlande ; l’eau bleue venait clapoter doucement sur le rivage au bas de son jardin, dont les grandes avenues descendaient jusqu’à la mer. À droite, la ville de Péterhof s’étalait en amphithéâtre, déployant l’animation factice des villes d’eaux, où l’on se hâte de vivre pendant les trois mois de la belle saison ; les bateaux à vapeur qui font le service de Pétersbourg fumaient et grondaient auprès de la longue estacade, déposant de nombreux passagers, venus pour entendre jouer la musique dans les jardins impériaux ou pour passer la soirée près de quelque ami : d’élégants uniformes d’officiers de toutes les armes parcouraient le quai ; les robes claires des femmes semblaient autant de fleurs sur la sombre masse de verdure du parc, et toute l’exubérance de la vie mondaine russe semblait se résumer dans ce coin de terre. À gauche, les villas clairsemées dans les feuillages, la côte fuyante qui semblait se dérober à l’étreinte de la mer, reposaient le regard et l’esprit. Le prince était blasé sur le spectacle de la ville, peut-être l’était-il encore davantage sur celui de la mer et du paysage ; mais sûrement il ne l’était pas sur le charme d’un café brûlant et délicieux, d’un cigare exquis, d’un fauteuil confortable ; c’étaient des jouissances dont, loin de s’amoindrir, l’intensité semblait s’augmenter avec l’habitude ; aussi s’étira-t-il dans son fauteuil avec un petit frisson de béatitude, au moment où sa tasse de café vint se poser comme par enchantement près de sa main. Henry Gréville, de son vrai nom Alice Marie Céleste Durand née Fleury, née le 12 octobre 1842, à Paris, et morte le 26 mai 1902, à Boulogne-Billancourt, est une femme de lettres française. Biographie Fille de Jean Fleury, écrivain haguais et professeur à Paris, elle l’accompagne en Russie quand il devient lecteur en littérature française à l’université impériale de Saint-Pétersbourg. Elle y étudie les langues et les sciences avant d’y épouser en 1857, Émile Durand, professeur de droit français et amateur d’art. Elle commence à écrire dans le Journal de Saint-Pétersbourg, puis, de retour en France, en 1872, elle prend le nom de plume d’Henry Gréville, en référence au village de ses parents. Elle écrit des romans sur la société russe et publie dans la Revue des Deux Mondes, le Figaro, la Nouvelle Revue, le Journal des débats, le Temps… Auteur prolifique, s’essayant au théâtre comme aux nouvelles, à la poésie comme au roman, elle a été à son époque, un écrivain à succès. Son manuel pour l’Instruction morale et civique pour les jeunes filles a été réédité 28 fois entre 1882 et 1891. Jules Barbey d’Aurevilly lui consacre un chapitre de ses Bas bleus : « C’est encore une femme, à ce qu’il paraît, ce monsieur-là ! La mascarade des pseudonymes continue… (…) Cette revenue du pays des neiges, a tout de suite percé la neige de l’indifférence publique, si dure aux débutants. Elle est une perce-neige heureuse ! Elle en a la pureté… Elle a la pureté de la plume, cette chose maintenant plus rare que le talent.» Guy de Maupassant dit d’elle : « De toutes les femmes de lettres de France, Mme Henry Gréville est celle dont les livres atteignent le plus d’éditions. Celle-là est surtout un conteur, un conteur gracieux et attendri. On la lit avec un plaisir doux et continu ; et, quand on connaît un de ses livres, on prendra toujours volontiers les autres » Elle est morte emportée par une congestion alors qu’elle suivait une cure à la clinique des docteurs Sollier de Boulogne-Billancourt.

Vivre sans pourquoi : Itinéraire spirituel d’un philosophe en Corée

Vivre sans pourquoi, quitter la dictature de l’après, se détacher du poids du qu’en-dira-t-on, oser un amour plus vrai, tout cela réclame un véritable art de vivre. Alexandre Jollien retrace ici l’itinéraire spirituel qui l’a conduit à tout quitter pour s’installer avec sa femme et ses trois enfants en Corée du Sud. Avec humour, il raconte comment il se met à l’école de Jésus et du Bouddha. Il confie ses doutes, ses désillusions, ses joies et les péripéties qu’il traverse. Il livre les leçons apprises en chemin et l’enseignement lumineux qu’il en tire, un appel toujours plus fort à descendre au fond du fond pour trouver la paix, la joie et un authentique amour du prochain. Ce journal spirituel est une invitation à mettre en pratique une ascèse très concrète : de ton corps, de ton âme et de l’autre, tu prendras grand soin.
**

Les visiteurs du suaire

— Mes frères, ce que j’ai à vous dire est d’une extrême gravité : tout me porte à croire que le Pacte de Kennlor est réactivé…
Un cataclysme nucléaire survenant à cet instant précis dans l’immense salle de conférence, où s’étaient entassés plus de deux cents dignitaires de l’Ordre cosmique des Chevaliers de Lumière, n’eût pas suscité plus vive réaction d’effroi. Chacun savait que cette alliance des plus noires forces extraterrestres n’avait d’autres ambitions que d’asservire la Terre en s’appuyant sur ses pires organisations narco-terroristes et mafieuses.
— Cette fois, si nous échouons à leur barrer la route,
c’est toute la planète qui tombera dans leur filet car, d’après les informateurs, l’envahisseur aurait déjà largement infiltré la hiérarchie de l’un de ses plus puissants réseaux…
Il se tut quelques secondes avant d’ajouter :
— L’Eglise catholique !

Un visiteur pour Ophélie

Les enquêtes de Jack Reacher. Reacher, le justicier au coeur pur et aux réflexes foudroyantes, a mis la main dans un redoutable engrenage. Il est contraint par un chantage du FBI – qui n’hésite pas à adopter les méthodes de la mafia – à démêler une angoissante affaire de meurtres en série, dont il est le premier suspect. En effet, quel est le profil de l’assassin ? Les victimes ? Mode opératoire? Dans cette enquête, l’adversaire n’est jamais où l’on attend. Qui manipule qui ? Reacher n’a que quelques jours devant lui pour stopper la machine à tuer.

Vision du crime

Le lieutenant Eve Dallas revient d’une soirée en compagnie de son mari Connors quand on L’appelle sur la scène d’un meurtre particulièrement horrible. Une jeune femme a été violée et tuée. Mais ce n’est pas tout. Son bourreau lui a également arraché les yeux. Pourquoi ? Qui était Elisa Maplewood ? À première vue, une domestique sans histoire, qui laisse une petite orpheline de quatre ans. Pour tenter d’en savoir plus, Eve accepte pour la première fois de collaborer avec une médium. Celina Sanchez a vu l’assassinat, elle est en mesure de décrire le coupable : «Il est le roi d’un château sur un lac, le maître de l’univers.» Comment interpréter ces indications sibyllines ? Il faudra à Eve toute son ingéniosité et sa légendaire perspicacité pour résoudre cette enquête hors normes… . 

Les visages

###
Lorsque Ethan Muller, propriétaire d’une galerie, met la main sur une série de dessins d’une qualité exceptionnelle, il sait qu’il va enfin pouvoir se faire un nom dans l’univers impitoyable des marchands d’art. Leur mystérieux auteur, Victor Crack, a disparu corps et âme, après avoir vécu reclus près de quarante ans à New York dans un appartement miteux. Dès que les dessins sont rendus publics, la critique est unanime : c’est le travail d’un génie. La mécanique se dérègle le jour où un flic à la retraite reconnaît sur certains portraits les visages d’enfants victimes, des années plus tôt, d’un mystérieux tueur en série. Ethan se lance alors dans une enquête qui va bien vite virer à l’obsession. C’est le début d’une spirale infernale à l’intensité dramatique et au coup de théâtre final dignes des plus grands thrillers. Bien loin des polars calibrés habituels, Jesse Kellerman, styliste hors pair, nous offre ici un roman d’une indéniable qualité littéraire qui, doublée d’une intrigue machiavélique, place d’emblée le livre au niveau des plus grandes réussites du genre, tels Mystic River, de Dennis Lehane, ou L’Analyste, de John Katzenbach.

Les visages de l’humanité

Partout sur la planète, des cadavres sont retrouvés dans des body bags. Entre leurs mains, un sachet de thé. Les Tea-Baggies… Ce qui frappe le plus ceux qui les voient, c’est la disparition de leur visage ! Un groupe antimusulman en réclame la paternité : les Tea-Baggers…
À Montréal, un militant de Gaz de Shit est brutalement assassiné. Contre toute attente, les soupçons se portent sur Victor Prose, un écrivain qui collabore avec l’organisation écologiste. Son ami, l’ex-inspecteur Gonzague Théberge, peut difficilement lui venir en aide : maintenant retraité, il est lui-même en butte à l’hostilité du nouveau directeur du SPVM.
Mais un malheur n’arrive jamais seul. La femme de Théberge est victime d’un attentat terroriste ! Les Tea-Baggies se multiplient. Tout comme les manifestations de Neutralize Wall Street et d’autres groupes d’Indignés extrêmes. Un autre membre de Gaz de Shit est assassiné. Théberge est à son tour soupçonné de meurtre.
Prose et Théberge, aidés de quelques amis, tentent de trouver ce qui relie tous ces attentats, de découvrir à qui ils profitent. Dans leur quête, ils seront aidés par la mystérieuse Natalya, la nouvelle amie de Prose. Sauf que celle-ci, à l’insu de tous, est une tueuse professionnelle.
Quelle est sa vraie mission ? Pour quelle raison a-t-elle approché Prose ? Pourra-t-elle l’aider à démêler cet écheveau de complots avant que l’étau ait fini de se resserrer sur lui et sur Théberge ? Le désire-t-elle seulement ?

Le Visage De L’Ange (The Face)

Qui est le Boucher, et comment parvient-il à convaincre toutes ces femmes si différentes de le faire entrer chez elles en pleine nuit ?
Un tueur qui ne paraît ni fou ni enragé lorsqu’il s’en prend à ses victimes. Qui semble agir… méthodiquement.
Mais dans quel but ?

Un visage dans la foule

Depuis la mort de sa femme, Dean Evers trompe l’ennui de ses vieux jours devant les matchs de baseball à la télévision. Quand soudain, dans les gradins, il découvre au cœur de la foule un visage surgi du passé. Quelqu’un qui ne devrait pas être là, au stade… ni même parmi les vivants.

Soir après soir, Dean se laisse hypnotiser par les visages de ceux qu’ils n’espérait – ou ne voulait – plus voir. Mais le pire est à venir…

Stephen King, le maître du fantastique, et son acolyte Stewart O’Nan tordent le quotidien et le réalisme jusqu’à leur point de rupture, avec brio, naturellement.

En exclusivité numérique chez Bragelonne !

(source: Bol.com)