9825–9840 di 62912 risultati

Chronique du règne de Nicolas Ier

« Même parvenu. Notre Précieux Souverain ne trouva point la paix en lui-même, tant il restait secoué en continu par des nervosités. Il ne bougeait que par ressorts. Si vous le retardiez dans sa course, vous démontiez la machine. Il marchait des épaules avec une façon personnelle de se dévisser le cou, remuant par courtes saccades. » Cette chronique raconte les premiers mois de notre nouveau souverain et de sa Cour, avec, pour respecter la tradition d’insolence de notre pays, un ton que j’ai voulu moqueur et distant. P. R. En bonus, un chapitre nouveau : « Le Souverain et la comtesse Bruni ». Préface inédite de l’auteur

Chronique d’une métamorphose

Doublement traumatisé par l’expérience concentrationnaire puis par la mise au ban stalinienne, Imre Kertész est confronté, après l’effondrement du communisme d’Etat de la Hongrie, aux conséquences d’une inédite liberté. On lui demande d’être l’éternel témoin et garant de la mémoire de l’Holocauste, on l’invite en Allemagne, en France, en Italie, à Vienne et à Tel-Aviv. A soixante-dix ans, il visite des lieux de son passé ou découvre enfin le visage réel d’une Europe qu’il n’avait jusqu’alors appréhendée qu’à travers son immense érudition. Dans le compagnonnage de Wittgenstein, qu’il traduit, Imre Kertész se rencontre et se cherche. Qu’est-il devenu ? Qu’est devenu le monde à la fin des années 1990 ? C’est en écrivain que Kertész transforme en autant d’illuminations ces questions auxquelles se mêlent rêves et souvenirs, choses vues et expériences marquantes.

Prix Nobel de littérature 2002.

Christine

Christine est belle, racée, séduisante. Elle aime les sensations fortes, les virées nocturnes et le rock n’roll des années héroïques. Depuis qu’elle connaît Arnie, elle est amoureuse. Signe particulier : Christine est une Plymouth « Fury », sortie en 1958 des ateliers automobiles de Detroit. Une seule rivale en travers de sa route : Leigh, la petite amie d’Arnie… Ce roman légendaire de Stephen King, rythmé par la musique de Chuck Berry et de Janis Joplin, a déjà pris place dans les classiques de l’épouvante.

Christiane

Georgia 12. Correction ponctuation (cadratins, espaces insécables).Marges 3, bas 3.5, pied 1.5.

La chorale du diable

Dans ce qui a tout l’air d’être un drame familial, une femme et ses trois enfants sont sauvagement tués à coups de hache. L’auteur présumé du carnage, le mari, s’est suicidé après s’être tranché la langue. Mais est-ce bien ce qui s’est passé?Deux jours après, une alerte enlèvement est déclenchée à l’échelle de la province de Québec: une jeune fille dévoilant ses charmes sur Internet a été kidnappée. Par qui? Pourquoi?Deux énigmes que vont s’attacher à résoudre en parallèle deux policiers au style rentre dedans: Victor Lessard qui, sans compter les cadavres laissés derrière lui, en voit d’autres surgir de son passé, enlaidis par le temps; et Jacinthe Taillon, son ancienne coéquipière à la Section des crimes majeurs, qui lui voue une haine infernale.Naviguant à travers le fanatisme religieux et la perversité de démons ordinaires, ils vont s’engager dans une valse à quatre temps diabolique entre Montréal, Sherbrooke, Val-d’Or et… le Vatican. Jusqu’à découvrir le secret terrifiant de la chorale du diable.

Le Choix Vous Appartient

Billy Wiles est un garçon travailleur qui mène une existence tranquille. Mais tout va changer. Un soir, après sa journée de travail comme serveur dans une taverne, il trouve un mot dactylographié sur le pare-brise de sa voiture.
Si vous ne montrez pas ce billet à la police, et qu’elle n’intervient pas, je vais tuer une jolie enseignante blonde, quelque part dans le comté de Napa. Mais si vous montrez ce billet aux policiers, c’est une vieille dame très active dans des uvres de charité que je vais tuer. Vous avez six heures pour décider. Le choix vous appartient.
Cela ressemble à une plaisanterie de mauvais goût, et c’est d’ailleurs l’avis du policier Lanny Olsen, l’ami de Billy, qui lui conseille de rentrer chez lui et d’oublier l’incident. En outre, la police ne peut intervenir puisque le crime n’a pas encore eu lieu. Mais moins de vingt-quatre heures plus tard, une jeune enseignante blonde est retrouvée assassinée, et c’est Billy le responsable de sa mort : la police n’est pas intervenue. Et voilà qu’il reçoit une deuxième lettre, avec un nouvel ultimatum… la vie de deux autres personnes est en jeu. La vie de Billy, apparemment sans histoire, est alors aspirée dans une spirale vertigineuse, un cauchemar en forme de trou noir. Les notes se succèdent, les comptes à rebours se font de plus en plus courts, et le tueur devient plus audacieux, plus cruel, à chacune de ses manifestations. Billy se retrouve seul au monde, sachant qu’il a le pouvoir de vie et de mort sur des victimes innocentes. Où est le bien, où est le mal ? Et ces mots qui le hantent, issus de ses plus noires terreurs : le choix vous appartient.

Le choix du Soldat

Simple soldat affecté a la garde et a l’entretien au cimetière de Guetis après avoir suivi l’école des officiers, Jamère souffre de ne pouvoir concilier ses deux natures, son obésité lui valant toujours moqueries et dédain. Le mépris tourne à la méfiance lorsque disparaît une prostituée qu’il a fréquentée. Il est bientôt accusé de meurtre. Mais il est aussi un Opulent du peuple ocellion, découvert par Olikéa, à la fois amante, nourricière, éducatrice, avec laquelle il vit une partie du temps et qui lui enseigne le mode de vie ocellion afin qu’il devienne un magicien puissant et révéré. Tiraillé entre ses deux existences, pris dans leurs tourmentes, le jeune homme s’efforce de survivre aux terribles dangers qui parsèment sa route chaotique… Dans ce cinquième volume du Soldat chamane, Robin Hobb fait monter la tension qui déchire son héros : plus touchant que jamais, Jamère pourra-t-il trouver un jour son équilibre intime et atteindre à l’harmonie de son être ?

Le Choix du Félin

55e année de l’Ordre Kurian. Le lieutenant David Valentine est fier de servir chez les Loups, une caste de combattants d’élite qui consacrent tous leurs efforts à reconquérir la Terre. Mais après une bataille qui tourne au désastre Valentine est traduit en cour martiale et doit démissionner. Il s’enrôle alors chez les Félins, une caste espions. Sa première mission consiste à s’infiltrer en Zone Kuriane, en plein territoire ennemi, afin d’en apprendre plus sur la Croix Torse, cette organisation de combattants hybrides qui possèdent les talents guerriers des meilleurs vétérans et la voracité morbide des Faucheurs…

(source: Bol.com)

Le Choix des Ombres

Le tueur parfait n’a pas de nom, il a plusieurs visages. Kylar Stern a renoncé à sa vie d’assassin. Son maître Durzo et son meilleur ami Logan Gyre, l’héritier du trône, ont trouvé la mort au cours de l’invasion brutale du pays par les armées du Roi-dieu. Kylar part s’installer dans une autre ville, fait de nouvelles rencontres et change de métier. Mais lorsqu’il apprend que Logan est toujours vivant, prisonnier dans une prison infâme où il doit cacher son identité, Kylar est confronté à un terrible dilemme : abandonner la voie des ombres à tout jamais et vivre heureux avec sa petite famille, ou bien replonger dans la violence et mettre à profit ses talents mortels pour sauver son pays et son ami… au risque de tout perdre. [Source : 4e de couv.]

Le choeur des femmes

Je m’appelle Jean Atwood. Je suis interne des hôpitaux et major de ma promo. Je me destine à la chirurgie gynécologique. Je vise un poste de chef de clinique dans le meilleur service de France. Mais on m’oblige, au préalable, à passer six mois dans une minuscule unité de “Médecine de La Femme”, dirigée par un barbu mal dégrossi qui n’est même pas gynécologue, mais généraliste ! S’il s’imagine que je vais passer six mois à son service, il se trompe lourdement. Qu’est-ce qu’il croit ? Qu’il va m’enseigner mon métier ? J’ai reçu une formation hors pair, je sais tout ce que doit savoir un gynécologue chirurgien pour opérer, réparer et reconstruire le corps féminin. Alors, je ne peux pas – et je ne veux pas – perdre mon temps à écouter des bonnes femmes épancher leur coeur et raconter leur vie. Je ne vois vraiment pas ce qu’elles pourraient m’apprendre.

Chocolat clown nègre

Jeune esclave cubain vendu a un marchand portugais, valet de ferme, groom, puis mineur a Bilbao, Rafael arrive a Paris en 1886 et s’impose rapidement comme artiste de cirque. Il fait rire les Francais qui n’ont jamais vu de Noirs en devenant Chocolat, le clown negre, l’auguste battu par Foottit, le clown blanc. Ami de Toulouse-Lautrec, il devient l’un des personnages les plus populaires de la scene parisienne. Mais l’Affaire Dreyfus marque un coup d’arret dans sa carriere. Desormais le clown negre ne fait plus rire, et Chocolat devient encombrant. Rafael meurt en 1917, dans la misere. Enterre dans le carre des indigents, il n’aura pas sa place dans notre memoire collective, et son role ne sera jamais reconnu dans l’histoire du spectacle vivant. En retracant l’itineraire exceptionnel d’un artiste qui fut aussi danseur, chanteur et comedien, Gerard Noiriel s’interroge sur les raisons de son triomphe et de son declin, sur les stereotypes d’une epoque qui vit de maniere concomitante la naissance des actualites et de la publicite. Il decrit les combats d’un homme qui sut defendre sa dignite en jouant sur les prejuges de son temps et rehabilite ainsi celui qui a ete jusqu’aujourd’hui chocolat dans notre histoire nationale.

Chirurgien galactique

Il y a un hôpital dans l’espace…
Mais il n’est pas réservé aux seuls humains. Au nom de la Vie, il peut accueillir toutes les créatures de la Galaxie.
Les microbes comme les léviathans.
Des êtres pacifiques ou bien des monstres énigmatiques.
Les dix mille membres du personnel du Secteur Général, l’Hôpital des Étoiles, appartiennent à soixante espèces différentes que séparent leurs philosophies, leurs coutumes, leur alimentation. — Mais que rapproche leur volonté de guérir, d’épargner la souffrance à tout ce qui existe. 

Chimaeris

Dans une maison abandonnée, quatre cadavres de fillettes sont découverts…

Burlington, Vermont. Le lieutenant Frémont s’apprête à passer une journée comme les autres dans sa petite bourgade de province, lorsque son téléphone sonne. Dans l’hiver glacial du Vermont, pas très loin de Salem, une maison abandonnée, quatre cadavres de petites filles carbonisés, la cinquième a disparu… l’enquête commence. La presse joue la piste pédophile, la police, celle de la sorcellerie. Et si ce n’était qu’une chasse à l’homme dont le gibier était l’Homo sapiens ?

Un thriller haletant aux frontières du réel !

EXTRAIT

Voilà maintenant dix ans que la bâtisse était inhabitée. Solitaire et grise, elle se dressait en lisière de la forêt sans fin qui recouvre le Vermont. Ceux qui l’avaient construite avaient choisi un lieu éloigné de la route dont la séparait une végétation retournée à l’état sauvage.
À part quelques chasseurs à l’automne, personne ne s’aventurait dans les parages, non que l’endroit manque de gibier, mais rien n’éloigne autant un promeneur solitaire qu’une maison inhabitée. Les gamins du village avaient bien entrepris de casser quelques carreaux aux fenêtres, mais ils avaient fini par se lasser du silence qui, seul, faisait écho au fracas du verre brisé.

À PROPOS DE L’AUTEUR

Éric Tourville est agrégé et docteur en biologie moléculaire. Chimaeris est son premier roman.

(source: Bol.com)

Chili incarné

Des militaires chiliens auraient vendu à des archéologues européens des fausses momies fabriquées avec les cadavres de leurs victimes. Le Poulpe débarque à l’aéroport de Santiago du Chili avec en poche deux adresses et une coupure de journal. C’est peu pour tenter de savoir si cette histoire est de l’ordre du réel ou du phantasme. C’est suffisant pour vite se rendre compte que les supposés témoins de cette horreur se font dessouder les uns après les autres. Sur les routes ” embaumées ” d’un continent tout à coup hostile, le Poulpe va avoir très chaud. Le Poulpe est un personnage libre, curieux, contemporain, qui aura quarante ans en l’an 2000. C’est quelqu’un qui va fouiller, à son compte, dans les failles et les désordres apparents du quotidien. Quelqu’un qui démarre toujours de ces petits faits divers qui expriment, à tout instant, la maladie de notre monde. Ce n’est ni un vengeur, ni le représentant d’une loi ou d’une morale, c’est un enquêteur un peu plus libertaire que d’habitude, c’est surtout un témoin.

Le Chiendent

‘Depuis qu’elle avait vu un homme écrasé, vers les cinq heures de l’après-midi, devant la gare du Nord, Mme Cloche était enchantée. Naturellement elle disait qu’elle n’avait jamais vu une chose plus horrible que ça ; et il devait en être ainsi, car le pauvre Potice avait été soigneusement laminé par un autobus. Par une série de hasards soigneusement préparés, elle se trouva assise, vers la même heure, en face du même endroit, à la terrasse d’un café qu’une bienheureuse coïncidence avait justement placé là. Elle commanda-t-une camomille, et patiemment, attendit que la chose se renouvelât.’

(source: Bol.com)

Le chien jaune

L’incontournable !

A Concarneau, le sort s’acharne sur les joueurs d’une banale partie de carte…

L’incoutournable !

Des notables peu recommandables…
A Concarneau, des faits troublants mettent la ville en émoi. On tente d’assassiner M. Mostaguen, au sortir de sa partie de cartes quotidienne à l’Hôtel de l’Amiral. Le sort s’acharne sur ses partenaires, car, deux jours après l’arrivée de Maigret, Jean Servières, rédacteur au Phare de Brest, disparaît ; le siège avant de sa voiture est maculé de sang. M. Le Pommeret meurt chez lui, empoisonné. Le docteur Michoux pense être le suivant.
Adapté pour le cinéma, en 1932, dans un film de Jean Tarride, avec Abel Tarride (Commissaire Maigret), Robert Le Vigan (Docteur Michoux) et pour la télévision en 1968, par Claude Barma, avec Jean Richard (Commissaire Maigret), puis en 1988, dans une réalisation de Pierre Bureau, avec Jean Richard (Commissaire Maigret) et Eléonore Hirt (Mme Michoux).

(source: Bol.com)