Visualizzazione di 71269-71280 di 90860 risultati

Le Rescapé du Gaurisankar

    Norbert Adama échappe par miracle à un terrible accident d’avion. L’appareil s’est écrasé sur les pentes du Gaurisankar à des milliers de mètres d’altitude.
    Il semble impossible qu’il ait pu survivre… Norbert explique sa survie d’une étrange manière.
    Qui pourrait le croire ?
    Qui pourrait admettre que des êtres supérieurs et « non-biologiques » aient projeté d’envahir la Terre ? Qui pourrait admettre que les dirigeants terriens soient conditionnés à leur insu ?
    Qui sont ces géants qui dorment depuis le début des temps dans les cavernes de Giangtsé ?
    On ne le croit pas et pourtant Norbert ne ment pas ! Aidé par Landsen, grand maître de la Grande Synatchie, Norbert réussira à convaincre les « Grands » de ce monde, mais ne sera-t-il point trop tard ?
    Que peuvent les terriens contre les monstrueux et aveugles serviteurs du Cerveau de Gormos ?

Le Remède Mortel

Thomas sait qu’on ne peut pas faire confiance à Wicked.
Pourtant, ils prétendent que le temps des mensonges est révolu. Il leur faut désormais s’appuyer sur les Blocards, de nouveau en possession de tous leurs souvenirs, pour achever leur mission : compléter le projet de Cure…
Ce que Wicked ignore, c’est qu’il est arrivé quelque chose que ni Epreuve ni Variable ne pourrait avoir prévu : Thomas a conservé bien plus de souvenirs qu’il ne l’aurait fallu, et il sait désormais qu’il ne peut pas faire confiance à leur propagande…
Les mensonges sont finis, mais la vérité pourrait bien être fatale à ceux qui s’en approchent de trop près.
Y aura-t-il des survivants à la Cure Mortelle?

Le règne des félons

Oksa et les Sauve-qui-Peut sont de retour
dans la maison lon­do­nienne des Pollock, au grand sou­la­ge­ment des Refoulés. Mais Orthon et ses fils se sont glis­sés parmi eux lors de la tra­ver­sée du por­tail d’édéfia.
Alors que les Sauve-qui-Peut entre­pren­nent de soi­gner Gus et Marie en danger de mort, Orthon met en place une véri­ta­ble armée sur une plate-forme au large du Groenland. Son but : infil­trer les prin­ci­paux gou­ver­ne­ments pour pren­dre le pou­voir par la mani­pu­la­tion, le chan­tage et la sou­mis­sion psy­cho­lo­gi­que. Parallèlement, dans sa méga­lo­ma­nie, il uti­lise à sa guise son fils bio­lo­gi­que, Tugdual.
Déterminée comme jamais, Oksa va se lancer dans cette redou­ta­ble aven­ture, alors que son cœur est soumis à rude épreuve, par­tagé entre l’espoir de sauver Tugdual et l’évolution de ses sen­ti­ments envers Gus.

Le Règne d’Astakla

Cet ouvrage est une réédition numérique d’un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d’origine.

Le Projet Pox

À Montréal, en 1885, en pleine épidémie de variole, des orphelins disparaissent mystérieusement et personne ne semble s’en préoccuper. Tandis que les mensonges se multiplient, Julien Tessier, sa soeur Victorine et plusieurs autres pensionnaires veulent vite comprendre ce qui se passe et trouver une personne qui pourrait croire en leurs allégations et intervenir. Seraient-ils eux aussi menacés ? Est-il trop tard pour retrouver les disparus ?
Mensonges, hypnotisme et électrochocs tissent la toile de fond de ce suspense historique qui nous entraîne d’un orphelinat austère aux couloirs suintants d’un asile. À une époque pleine de dangers, dans les rues sombres de Montréal, un complot se trame qui dépasse tout ce qu’ils peuvent imaginer.

Le procès de la momie

Londres, 1821. Un événement extraordinaire ameute le Tout-Londres aristocratique: de retour d’Egypte, l’aventurier Giovanni Belzoni organise la première exposition consacrée à l’art égyptien et s’apprête à enlever, en public, les bandelettes d’une surprenante momie. L’assistance retient son souffle: le corps est si parfait, si bien conservé, qu’il paraît vivant… L’étonnant spectacle fait scandale : un pasteur hystérique exige la destruction de cette relique païenne, un vieux lord veut la livrer en pâture à ses chiens, un médecin-légiste souhaite garder le corps pour étudier ce phénomène fascinant. Mais la nuit suivante, la momie disparaît… Et le pasteur, le lord et le légiste sont assassinés! Le meilleur policier du royaume, l’inspecteur Higgins, est saisi de l’enquête. Pour lui, le suspect privilégié n’est autre que… la momie elle-même! Il est également convaincu que le complot révolutionnaire qui agite les quartiers miséreux de Londres et la disparition de la momie sont étroitement liés. Aidé par une ravissante avocate, lady Suzanna, l’inspecteur Higgins réussira-t-il à résoudre l’énigme, avant l’inévitable procès de la momie ?

Le président des riches

Au-delà des scandales, la logique d’un système mise à nu par des histoires révélatrices, glanées dans les coulisses du règne de Nicolas Ier. Vendu à plus de 100 000 exemplaires, ce livre est aussi un instrument de combat dans les échéances à venir.
Depuis la parution du *Président des riches* en septembre 2010, les relations incestueuses entre le pouvoir politique et le monde de l’argent ont engendré de nouveaux rebondissements dans l’affaire Woerth-Bettencourt et dans l’incroyable feuilleton Lagarde-Tapie. Par ses amitiés et ses réseaux, Nicolas Sarkozy est toujours concerné. Ce qui est encore le cas dans la tourmente qui affecte les tableaux de la famille Wildenstein, ou le Mediator des laboratoires Servier.
La violence des rapports sociaux atteint des sommets. La réforme rétrograde des retraites, le mépris affiché envers les enseignants et les magistrats, l’appel à la xénophobie en sont des expressions. L’allègement de l’impôt de solidarité sur la fortune est emblématique de cette guerre des classes menée par les plus riches alors que les déficits et les dettes leur servent d’armes et de moyens de chantage pour que le peuple accepte la baisse du pouvoir d’achat et la destruction des services publics. Décidément, Nicolas Sarkozy est bien toujours le président des riches.
Ce nouveau livre continue à apporter des faits, des analyses et des arguments qui justifient de mettre à bas la puissance de la finance et des spéculateurs sans foi ni loi qui règnent sans partage.

Le Portrait Ovale

Le Portrait ovale (titre original : The Oval Portrait) est une micronouvelle fantastique écrite par Edgar Allan Poe en 1842, traduite en français par Charles Baudelaire en 1857. Cette nouvelle, qui fait partie des Nouvelles histoires extraordinaires, est une des plus courtes écrites par Edgar Allan Poe : elle ne fait que deux pages dans la publication initiale. Extrait : Mais l’action produisit un effet absolument inattendu. Les rayons des nombreuses bougies (car il y en avait beaucoup) tombèrent alors sur une niche de la chambre que l’une des colonnes du lit avait jusque-là couverte d’une ombre profonde. J’aperçus dans une vive lumière une peinture qui m’avait d’abord échappé. C’était le portrait d’une jeune fille déjà mûrissante et presque femme. Je jetai sur la peinture un coup d’œil rapide, et je fermai les yeux. Pourquoi, – je ne le compris pas bien moi-même tout d’abord. Mais pendant que mes paupières restaient closes, j’analysai rapidement la raison qui me les faisait fermer ainsi. C’était un mouvement involontaire pour gagner du temps et pour penser, – pour m’assurer que ma vue ne m’avait pas trompé, – pour calmer et préparer mon esprit à une contemplation plus froide et plus sûre. Au bout de quelques instants, je regardai de nouveau la peinture fixement.
Ce livre numérique est parfaitement adapté et mis en page pour une lecture agréable sur une liseuse numérique, une tablette, ou un smartphone.
L’ouvrage est accompagné d’un sommaire intéractif vous permettant de circuler aisément à travers le texte.

Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité

Écologie : il faut agir maintenant, il n’est pas trop tard pour éviter le pire !
La question écologique engage notre survie. Elle ne peut pas être considérée comme secondaire.
” La vie, sur Terre, est en train de mourir. L’ampleur du désastre est à la démesure de notre responsabilité. L’ignorer serait aussi insensé que suicidaire.
Plus qu’une transition, je pense qu’il faut une révolution. Et c’est presque une bonne nouvelle.
Ce livre fait suite à l’appel, signé par 200 personnalités, que l’actrice Juliette Binoche et moi avons lancé dans le journal Le Monde du 3 septembre 2018. ”

Le Petit Garçon qui voulait être Mary Poppins

C’est l’histoire de Guille…C’est l’histoire d’un petit garçon débordant d’imagination qui voue un amour sans bornes à Mary Poppins. L’histoire d’un père un peu bougon, qui vit seul avec ce fils sensible et rêveur dont il a du mal à accepter le caractère. D’une institutrice qui s’inquiète confusément pour l’un de ses élèves qui vit un peu trop dans ses rêves. D’une psychologue scolaire à qui on envoie un petit garçon qui a l’air d’aller beaucoup trop bien. Quel mystère se cache derrière cette apparence si tranquille, et pourtant si fragile ? Un roman choral aussi tendre que bouleversant, qui emprunte à l’enfance toute sa sincérité désarmante pour dire l’amour, le vide, le rêve et la puissance de l’imaginaire. Après Une mère et Tout sur mon chien, Alejandro Palomas nous surprend encore avec cette histoire qui peut faire penser à Extrêmement fort et incroyablement près de Jonathan Safran Foer, tant elle est hors norme.

Le Petit Chose

Alphonse Daudet (1840-1897), né à Nîmes (Gard), est un écrivain et auteur dramatique français. Daudet se consacra à l’écriture, non seulement comme chroniqueur au journal Le Figaro mais aussi comme romancier. Puis, après avoir fait un voyage en Provence, Alphonse commença à écrire les premiers textes qui feront partie des Lettres de mon Moulin (1869). Il connut son premier succès en 1862-1865, avec la Dernière Idole, pièce montée à l’Odéon et écrite en collaboration avec Ernest Manuel – pseudonyme d’Ernest Lépine. Puis, il obtint, par le directeur du journal L’Événement, l’autorisation de les publier comme feuilleton pendant tout l’été de l’année 1866, sous le titre de Chroniques Provençales. Le premier vrai roman d’Alphonse Daudet fut Le Petit Chose écrit en 1868. C’est en 1874 qu’Alphonse décida d’écrire des romans de moeurs comme: Fromont Jeune et Risler Aîné mais aussi Jack (1876) et Le Nabab (1877). Pendant ces travaux de romancier et de dramaturge, il n’oublia pas pour autant son travail de conteur: il écrivit en 1872 Tartarin de Tarascon, qui fut son personnage mythique. **