8465–8480 di 63547 risultati

SAS 104 – Manip à Zagreb

La Mercedes se trouva bientôt à quelques mètres derrière Malko. L’homme assis à côté du chauffeur était Boza, le croate à la tête d’oiseau. Malko identifia facilement ce qu’il tenait dans ses mains : un “riot-gun” noir à plusieurs coups. Une arme capable à quelques mètres de déchiqueter n’importe quel être humain. La Mercedes accéléra encore, commençant à la doubler. son estomac se contracta : le canon du riot-gun pointait son museau par la glace ouverte de la voiture, visant la tête de Mako.

SAS 102 La solution rouge

Pain était toujours agenouillée devant Malko. Son regard croisa le sien, brsuquement obscurci par un éclair haineux. Ses deux mains s’arrachèrent de sa tête en même temps, sa lèvre supérieure se retroussa en un rictus féroce et Malko vit ce que le malheureux Phong Ton n’avait pas aperçu. Les deux grosses épingles à cheveux brandies comme des poignards.

SAS 077 – La blonde de Pretoria

Un trafiquant d’armes a réussi à faire passer en Afrique du Sud un chargement d’explosifs munis de détonateurs sophistiqués qui les rendent particulièrement dangereux. Ce sont ces explosifs qui, dans un attentat dans le centre de Pretoria, feront 18 morts et 280 blessés. L’auteur de l’agression ne tarde pas à être identifiée: il s’agit de Gudrun Tindorf. Allemande, elle a suivi un entraînement spécial dans les camps tchèques et est considérée comme l’une des terroristes les plus dangereuses au monde. Excellente professionnelle, elle parcourt la planète effectuer ce qu’elle sait le mieux faire: tuer. Sans conviction politique qui la motive, elle assassine seulement en échange d’un paquet de dollars.
C’est sur les traces de cette mercenaire implacable, de ce cobra au sang-froid redoutable que Malko se lance, à travers les pistes défoncées de l’Afrique du Sud et du Botswana. Il doit impérativement la retrouver et la faire parler afin identifier avec certitude son mystérieux commanditaire.
Mais la belle est prudente, redoutablement bien entraînée et mortellement efficace…

SAS 065 – Le fugitif de Hambourg

*Dans la rue les sex-bars brillaient de tous leurs néons. Au moment où Malko réussit à faire démarrer sa Mercedes, un objet atterrit sur le capot avec un bruit mou. II le regarda machinalement, puis une main d’acier lui comprima la poitrine. Une fraction de seconde plus tard, l’objet explosa avec une flamme orange et un fracas terrifiant, pulvérisant le pare-brise.*

SAS 059 – Carnage à Abu Dhabi

– Allez me chercher le directeur, vite! ordonna Malko.
Le directeur, de petite taille, les cheveux en brosse, surgit des bureaux de l’administration.
– Que puis-je pour vous? demanda-t-il en souriant.
Malko posa sur le comptoir la mallette noire reliée à son poignet par une chaîne.
– Cette mallette est bourrée d’explosifs, dit-il. Elle va sauter d’un moment à l’autre. Moi avec, si je ne parviens pas à l’ouvrir avant.

SAS 055 – Shanghaï Express

“Il s’agit d’un banc-tigre, expliqua le Chinois sur le ton d’un guide de musée commentant la Joconde. Un appareil très simple, très efficace. Ce banc peut être tordu de multiples façons fort intéressantes…” Le Chinois aboya un ordre. Aussitôt, les deux aides-bourreaux traînèrent Malko jusqu’au banc-tigre. “Ce sont les os du bassin qui se rompent les premiers”, précisa le Chinois d’un air gourmand.

SAS 050 – Le printemps de Varsovie

Ce fut si brutal qu’il n’eut pas le temps d’avoir peur… Comme un automate, Wanda leva le canon de son fusil et appuya sur la détente. Instinctivement, Molko se jeta de côté, ce qui ne servait à rien à cette distance : les chevrotines allaient, de toute façon, lui arracher la tête.

SAS 049 – Naufrage aux Seychelles

Malko ralluma ses phares et écrasa le klaxon.
Pas la place de passer à deux. C’était la collision frontale à 120 à l’heure. La bouillie. La lueur blanche illumina la masse de la Land Rover à quelques mètres, fonçant sur lui. La distance qui les séparait se mesurait en secondes…

SAS 046 – Protection pour Teddy Bear

“Mandy, dit Malko, calmez-vous.” La jeune femme tendit le bras. Le canon du PKK S était à quelques centimètres de la poitrine de Malko. “Salaud, répéta Mandy Keeler.” Malko ne voyait plus que le trou noir de l’automatique par où allait jaillir la mort. Comme dans un cauchemar, il vit l’index de la jeune femme appuyer sur la détente du PPK S.

SAS 043 – Compte à rebours en Rhodésie

Daphné Price fixait Malko, appuyée à une commode de bois noir, moulée dans une somptueuse chemise de nuit crème, rehaussée de dentelle, à peu près décente jsuqu’au ventre, s’ouvrant ensuite sur les bas argentés. Elle avait conservé ses escarpins. Cette vision de rêve comportait un détail insolite : Daphné Price serrait dans son poing droit un automatique Walter P .38.