8433–8448 di 62912 risultati

Le Mythe de la bonne guerre

L’irruption des États-Unis dans la Deuxième Guerre mondiale doit-elle être considérée comme une croisade contre la barbarie nazie, la lutte du Bien contre le Mal ? Jacques Pauwels, historien canadien, brise le mythe. À ses yeux, les Américains étaient, en effet, loin d’être inintéressés par les ressources économiques et la dimension géostratégique des régions qu’ils allaient libérer. Ils débarquèrent donc avec une idéologie, des vues politiques, une conception des rapports sociaux à préserver et, bien entendu, avec l’idée qu’il fallait assurer les intérêts de leurs entreprises et du capitalisme américain. La crainte de l’expansion communiste et le désir d’en limiter les effets ne furent évidemment pas étrangers à cette philosophie interventionniste. Ce livre brise l’image d’Épinal du libérateur américain venant mourir sur les plages de Normandie dans un but uniquement philanthropique. Une contre-histoire de la Deuxième Guerre mondiale qui modifie radicalement notre vision du XXe siècle et offre un nouveau regard sur l’époque actuelle. Jacques R. Pauwels (né à Gand, Belgique, en 1946) vit depuis 35 ans au Canada. Docteur en sciences politiques et en histoire, il a enseigné ces matières à l’Université de Toronto.

LE MYSTIFICATEUR

Mr Stratford Harlow appartenait à la classe privilégiée. D’un caractère calme et posé, la précipitation lui faisait horreur. Il aimait à se promener et observer les gens et les choses autour de lui. Au cours de ses flâneries, les faits les plus ordinaires retenaient son attention ; il avait l’âme d’un badaud et possédait de belles qualités d’observateur. Mais il considérait toutes choses avec objectivité et les questions de sentiment avaient fort peu de prise sur lui.

On raconte que Léonard de Vinci installait son chevalet au pied de l’échafaud, afin de mieux saisir l’expression torturée des malfaiteurs agonisants. Mr Harlow pouvait, lui aussi, s’arrêter sur son chemin pour contempler des spectacles qui auraient fait frissonner d’horreur le commun des mortels. Il ne négligeait cependant pas le spectacle du beau et il lui arrivait, même s’il était très pressé, de s’accouder quelques instants pour admirer la splendeur du soleil couchant.

À 48 ans, Mr Harlow était un homme robuste, solidement bâti, blond et déjà un peu chauve. Son visage, rasé de près, était encore exempt de rides. Les yeux de Mr Harlow étaient d’un bleu pâle, presque transparents, au point que certaines personnes, le voyant pour la première fois, le croyaient aveugle. Son grand nez avait la même épaisseur de sa racine à son extrémité. Quant à sa bouche, son passeport portait la mention ‘ charnue ‘. Il avait en effet les lèvres épaisses et très larges. Son menton était rond, avec une fossette en son milieu, ses oreilles extraordinairement petites pour un homme de sa taille.
(source: Bol.com)

Mysterium

À Two Rivers, rien ne vient jamais troubler la petite vie paisible des habitants, jusqu’à ce qu’un laboratoire de recherches militaire s’installe sur les rives du lac Merced. Les spéculations les plus folles naissent alors, et la crainte d’un accident nucléaire hante tous les esprits. Aussi, lorsqu’un incendie se déclare sur le site, Dexter Graham envisage déjà le pire. Pourtant, son destin, ainsi que celui de Two Rivers dans sa totalité, vient de basculer d’une manière qui dépasse de très loin son imagination. En effet, la petite ville semble avoir été transportée… ailleurs.

*Mysterium*  est sans doute le premier roman de la maturité de Robert Charles Wilson et préfigure les chefs-d’œuvre à venir. Il a été récompensé par le prix Philip K. Dick en 1995.

Les mystères de Druon de Brévaux (Tome 4) – In anima vili

Royaume de France, début du XIVe siècle. Héluise Fauvel court les chemins, travestie en médecin itinérant sous le nom de Druon de Brévaux. Elle a fini par découvrir le mystère de la pierre rouge, qui a fait couler tant de sang et signé l’arrêt de mort de son père. Grâce au joyau convoité, elle a déterré d’anciens manuscrits dépositaires d’une science humaine interdite, ainsi que les écrits uniques laissés par des druides. Mais, parce que ces textes ne doivent point tomber entre de viles mains, Druon est contraint de les mettre à l’abri. Si bien qu’il devient la proie la plus pourchassée du royaume, par l’inquisition, par messire de Nogaret et par l’ordre du Temple. Le prieuré de Saint-Martin du Vieux-Bellême sera-t-il son havre de paix ou son tombeau ? Qui fomente la machination dont il pourrait devenir victime ? Allant d’exécrables surprises en redoutables découverte, Druon comprendra-t-il que chaque secret en cache un autre, plus terrible encore ? Et que, même dans les voies du Ciel, le diable dissimule ses pièges ?

(source: Bol.com)

Le Mystère Fulcanelli

Un meurtre dans une vieille église de Séville. Un assassinat dans une bibliothèque parisienne. Un ancien manuscrit dérobé. Et voilà que surgit de nouveau le nom du plus mystérieux alchimiste de XXe siècle : Fulcanelli ! Depuis près de cent ans, chercheurs et historiens tentent de découvrir qui se cachait derrière cet énigmatique pseudonyme. En acceptant de mener l’enquête, Ari Mackenzie, ancien commandant des services secrets, fait une plongée vertigineuse dans les milieux ésotériques du siècle dernier. Parviendra-t-il à dénouer la plus étonnante intrigue de l’histoire de l’alchimie ?

(source: Bol.com)

Le mystère des dieux

Conclusion d’une trilogie qui prend son point de départ à Olympie, sur l’île Aeden, où les dieux de la mythologie grecque enseignent leur métier à 144 élèves, ce qui n’ira pas sans nombre de péripéties. Le lecteur des ##Thanatonautes## et de ##L’empire des anges## aura le plaisir de retrouver quelques-uns de ses personnages favoris. La recette Werber: un mélange d’érudition légère, de satire, de spiritualité nouvelle-âgeuse et de fantaisie débridée. [SDM].

Mutinerie à Bord

October 1789, and war clouds thunder over Europe when Richard Bolitho steers the Tempest into the perilous waters of the Great South Sea. To protect vulnerable English shipping lanes from her seagoing enemies, he must face the hazards of fickle winds, pirates, and savage islanders.

Musique Nocturne

Des histoires à dévorer les lumières allumées !
La vengeance d’une victime de viol, des émissaires du Vatican aux intentions troubles, un petit garçon qui sourit aux morts, une reine aux larmes magiques, un livre hanté, une bibliothèque diabolique, des fœtus dans des bocaux, une créature aux milliers d’yeux, des fantômes, des démons, des assassins… Avec ce recueil de nouvelles (dont deux novellas) envoûtantes et effrayantes, John Connolly délaisse le détective Charlie Parker et se plonge dans le registre du surnaturel pour le plus grand plaisir des lecteurs !

Les Muses hantées

LES MUSES HANTÉES, un thriller gothique moderne
Après qu’on lui ait diagnostiqué un cancer métastatique, la parapsychologue Anna Galloway fait un rêve récurrent dans lequel elle voit son propre fantôme. Le décor de son rêve est l’historique Manoir Korban, qui est maintenant une retraite d’artistes dans les montagnes retirées des Appalaches. Attirée par les histoires de fantômes entourant le manoir et par son propre sens de la destinée, Anna s’enregistre pour la retraite.
Le sculpteur Mason Jackson est venu au Manoir Korban pour faire une dernière tentative de succès, un tout-ou-rien, avant d’abandonner ses rêves. Quand il devient obsédé par le désir de sculpter Ephram Korban dans le bois, il s’interroge sur sa motivation mais il est emporté par une frénésie créatrice différente de toutes celles qu’il ait jamais connues.
Sylva Hartley est une vieille sorcière de la montagne qui est liée à Ephram Korban avant et après la mort de ce dernier. Sa connaissance des formules anciennes et potions magiques des Appalaches l’a attachée au manoir d’une façon plus intense et plus sombre. Sylva entretient un secret de famille qui refuse de rester endormi dans sa tombe.
Le manoir lui-même a des secrets, avec les feux qui brûlent constamment dans les cheminées, les portraits de Korban dans chaque pièce, et des miroirs trompeurs sur les murs. L’atmosphère ténébreuse de la maison affecte les visions créatrices des artistes en visite. Une mystérieuse femme en blanc appelle Anna depuis la forêt, tandis que Mason est poussé par les murmures d’un critique invisible. Avec une lune bleue d’octobre menaçante, les vivants et les morts apprennent le vrai pouvoir de leurs rêves.
Il s’agit d’un pouvoir que Korban a façonné pour lui-même, car il sillonne une terre obscure où les passions brûlent jusqu’à geler et où même les fantômes sont hantés.

Les murs de sang: roman

On paie toujours ses fautes. C’est juste une question de temps. Douze ans que Jack Van Bogaert est séparé de sa fille, Lucie. Après une jeunesse tumultueuse et un séjour prolongé dans une prison balinaise, il coule des jours paisibles auprès de Libby, une femme qu’il aime, sur une petite île paradisiaque. Un bonheur inespéré auquel s’ajoutent des retrouvailles avec Lucie, dont la mère vient de mourir et qu’il est venu récupérer en Suisse. Survient un stupide accident de voiture sur une route de montagne, et tout bascule. Lucie blessée, Jack l’abandonne pour aller chercher des secours. Juste le temps de s’attirer des ennuis et de laisser le champ libre à des ravisseurs. Or le rapt n’est pas le fruit du hasard : c’est bien Jack qu’on a voulu atteindre. Assassinats, chantage, scandale politique : la route vers Lucie est jalonnée de cadavres, et d’incompréhension. Quel crime Jack a-t-il commis pour qu’on s’en prenne à une adolescente ? Avec cette intrigue ingénieuse filée sur trois époques, Jérôme Camut et Nathalie Hug nous offrent un thriller complexe, sensible, virtuose.

Murmures dans le noir

Charlene Newcomb nous doit une ennéalogie de nouvelles, toutes parues dans le *Star Wars Adventure Journal.* Ces neuf nouvelles nous racontent l’histoire d’Alex Winger au fil des années.
*Murmures dans le noir* est la quatrième partie de cette série. Elle se déroule six ans après la bataille de Yavin et fait directement suite à *Une Lueur d’Espoir.* Elle est parue dans le *Star Wars Adventure Journal 2* en Mai 1994.
Sur Garos IV, les membres de la résistance rebelle souterraine ont mis sur écoute les Impériaux. Et lorsqu’ils apprennent que deux milles commandos de plus sont envoyés sur Garos, ils s’inquiètent.
Titre original : *Whispers in the Dark*

Murmurer à l’oreille des femmes

**L’amour et la solitude, la possibilité de changer de vie, le hasard des rencontres, les choix qui s’offrent à nous, l’art de la fuite… et les femmes. Douglas Kennedy explore encore plus avant ses obsessions pour nous livrer une variation en douze mouvements.**
Dans l’Amérique des années soixante, en pleine crise de Cuba, un petit garçon attend le bus scolaire et n’a d’yeux que pour la fillette à côté de lui. Un long échange de regards et le garçon comprend que cet instant vient de marquer sa vie sentimentale future…
Un homme rentre chez lui, complètement saoul et paniqué. La femme avec qui il vient de dîner l’appellera demain à 10h et il le sait, ce coup de fil pourrait bien chambouler toute sa vie…
Erica pensait avoir géré son divorce comme elle gère sa carrière : rapidement, efficacement et avec détachement. Mais quand son ex lui propose de lui racheter la bague de fiançailles qu’il lui avait offerte, Erica n’a plus qu’une idée en tête, trouver la meilleure vengeance possible…
La cinquantaine plan-plan, un brave père de famille se retrouve coincé à Vegas pour deux jours, l’occasion de tenter un très gros coup de poker…
Une femme regarde son mari et se remémore le commentaire de sa mère au moment de l’annonce de leur fiançailles : ” Ouais, fera l’affaire “. Et c’était vrai. Alors pourquoi ce goût d’inachevé ?

Muchachas 1

Les filles sont partout dans ce roman.

Elles mènent la danse.

De New York à Paris, de la Bourgogne à Londres ou à Miami.

Des filles qui inventent, s’enflamment, aiment.

Des filles qui se battent pour la vie.

Et les hommes ?

Ils sont là aussi.

Mais ce sont les muchachas qui dansent, dansent, dansent.

Elles font voler les destins en éclats.

Et ça n’en finit pas !
(source: Bol.com)

Mrs Dalloway

1925 Clarisse Dalloway, Londres, Westminster, Big Ben, dès le matin, à la mi-juin, fin de la guerre. Et la journée commence. Chaque petit fait réveille des souvenirs en elle, avec tout le fumet de l’aristocratie anglaise, dans un vagabondage léger de l’esprit. Chaque passant lui suggère une cavalcade de sentiments. Tout cela ,ponctué par Big Ben sonnant inexorablement, se termine par la soirée qu’elle donne chez elle.

Mr Fire et moi – l’intégrale

Après
six mois à travailler comme réceptionniste dans un luxueux hôtel new-yorkais,
l’heure de rentrer à Paris a sonné pour la jolie Julia Belmont. Mais sa
rencontre avec Daniel Wietermann, alias Mister Fire, va tout remettre en
question. Ce flamboyant multimilliardaire 
héritier d’une grande marque de joaillerie éveille immédiatement en elle
un désir foudroyant. Et la jeune femme va assouvir ses fantasmes les plus fous
dans une tornade de sensualité brûlante. Mais fréquenter un milliardaire
comporte bien des revers… et l’euphorie est peut-être de courte durée…
Quels
démons hantent l’insaisissable Daniel Wietermann ? Quels secrets se
cachent derrière les murs de son lugubre château familial ? Et surtout,
qui en veut au jeune couple au point de faire couler le sang ?
Tiraillés
entre secrets de famille, révélations troublantes et jalousie insidieuse, les
deux amants passionnés vont devoir lutter pour faire triompher leur amour.
***
Cette intégrale collector vous
dévoile des scènes inédites et étonnantes qui apportent un éclairage nouveau
sur les principaux personnages de la saga. Un livre d’une sensualité à couper
le souffle, qui vous fera oublier Cinquante Nuances de Grey !
Cette
édition est complète et non censurée, il n’y a pas de scènes coupées.

Les mousquetaires de Terniog 2

— Mes seigneurs, commença l’émissaire de la couronne, d’intolérables rumeurs d’insubordination sont parvenues aux oreilles de leurs Majestés, la reine Ishtraï et son fils, le jeune roi Zharrall, dont vous êtes tous les vassaux et fidèles sujets…
Une onde d’hostilité parcourut l’assemblée des notables de la Nouvelles Terre réunis dans le palais du gouverneur.
— C’est pourquoi, poursuivit le messager, Leurs Majestés ont décidé l’envoi de plusieurs escouades en direction de la Nouvelle Terre afin…
Il ne put terminer sa phrase. Comme une lame de fond, la foule se rua sur lui. Mais, impuissants à forcer le barrage des soldats qui le protégeaient, les insurgés cherchèrent un exutoire où déverser leur trop plein de hargne. Avisant Blade et Baker qui se tenaient un peu à l’écart, un des assaillants se mit à les invectiver :
— C’est votre faute, étrangers ! hurla-t-il. Vous êtes des traîtres à la solde de cette ordure : vous allez payer pour lui !
Désarmés, seuls face à cette marée furieuse, les deux businessmen s’apprêtèrent à vendre chèrement leur peau. Car l’issue du combat ne faisait malheureusement aucun doute…