8177–8192 di 62912 risultati

Le poison de Thogar’Min

Blade et Baker ne devaient faire qu’une simple escale technique sur Thogar’Min, petite planète apparemment morne et sans histoire. Pourtant, à peine les deux hommes ont-ils posé le pied sur ce sol triste et pauvre, qu’ils plongent dans l’horreur. Baker est foudroyé par le poison que sécrète la Ronce, tentaculaire organisme végétal dont l’existence avait curieusement été dissimulée. Son ami n’a d’autre recours, pour le sauver, que de pénétrer au cœur de l’enfer vénéneux.
Blade découvrira alors que sur Thogar’Min, ce n’est pas seulement le monde végétal qui est mortel…

La pointe d’argent

Pendant que Toubis et les survivants de la Compagnie cheminent vers Kathovar, une bande d’escrocs à la petite semaine entreprennent de subtiliser la point d’argent qui emprisonne l’âme du dominateur. La nouvelle du vol se répand comme une traînée de poudre, et la ville d’Aviron s’embrase. Tout ce que le monde compte comme sorciers -le Boiteux y compris- semble vouloir s’approprier la pointe maléfique. Toubib et la compagnie retenus ailleurs, c’est la Rose Blanche en personne qui va devoir reprendre du service pour tenter d’en finir avec le dominateur, ou ce qu’il en reste, une fois pour toutes !

Poésies

Poesies by Friedrich Gottlieb Klopstock
Poèmes de ce grand poète allemand du XVIIIe siècle, dans une traduction de Gérard de Nerval.

Poèmes

Jaurès, avant d’être homme politique, fut professeur de philosophie. Plus que de véritables poèmes, ce sont des rêveries philosophiques qui nous sont ici proposées. L’édition, posthume (1921), ne nous permet pas de connaître la période de composition. Jaurès est né en 1859 dans un département, le Tarn, encore très rural. Il en garde une sensibilité réelle à la nature: nuages, oiseaux, soleil, étoiles, jeux de lumières, ciel bleu, terre, rochers, nuit. La philosophie fait intervenir Pascal, Copernic, Kant, Bossuet… et apporte les notions d’infini, d’espace, d’âme, de Dieu… Pour autant, l’homme n’est pas oublié: c’est un homme prométhéen, acteur de son progrès, qui apparaît dans ‘le blé’. Derrière le tribun socialiste, nous voyons apparaître un homme complexe et sensible.

(source: Bol.com)

Plus noir que vous ne pensez (Darker Than You Think)

Who is the Child of Night? That’s what small-town reporter Will Barbee must find out. Inexorably drawn into investigating a rash of grisly deaths, he soon finds himself embroiled in something far beyond mortal understanding. Doggedly pursuing his investigations, he meets the mysterious and seductive April Bell and starts having disturbing, tantalizing dreams in which he does terrible things that are stranger and wilder than his worst nightmares. Then his friends begin dying one by one, and he slowly realizes that an unspeakable evil has been unleashed. As Barbee’s world crumbles around him in a dizzying blizzard of madness, the intoxicating, dangerous April pushes Barbee ever closer to the answer to the question *Who is the Child of Night?* When Barbee finds out, he’ll wish he’d never been born.

Plus fort que le destin

1760 : La France et l’Angleterre se disputent le Nouveau Monde dans une guerre impitoyable. Piégés par le perfide lord Wentworth, les frères MacKinnon ont été contraints de s’enrôler sous ses ordres et ont juré de se venger. Or, un jour, sa nièce chérie, lady Sarah, est enlevée par les Indiens. Infiltré dans la tribu, Connor MacKinnon intervient au moment où la jeune fille va être offerte à un guerrier. Un combat à la loyale s’engage, dont Connor sort vainqueur, et la loi shawnee exige qu’il épouse la femme-trophée. C’est ainsi qu’il se retrouve marié à la nièce de son pire ennemi…

La Plus Belle Histoire du monde

La Plus Belle Histoire du monde (Edition Intégrale – Version Entièrement Illustrée)

*Inclus une courte biographie de Rudyard Kipling

Descriptif : Charlie Mears, Un jeune commis de banque sans aucun talent littéraire, demande des conseils à un écrivain chevronné afin d’écrire une nouvelle qu’il vient d’imaginer. Celui-ci comprend bientôt que Charlie se remémore inconsciemment de palpitantes aventures vécues réellement lors ses existences antérieures de viking et de galérien grec. En mal d’inspiration, il lui achète son idée contre un billet de cinq livres et tente de s’approprier bribes par bribes le récit du jeune homme, convaincu que le fruit de cette métempsychose pourrait devenir la plus belle histoire du monde: ”Il m’était donné, à moi entre tous les hommes, la chance d’écrire le plus merveilleux récit du monde”. Mais la mémoire de Charlie se tarit lorsqu’il tombe amoureux. Les portes de son inconscient se referment et la plus belle histoire du monde ne sera jamais écrite: ”Je comprenais désormais pourquoi les Seigneurs de la Vie et de la Mort refermaient si soigneusement les portes derrière nous. C’était afin de nous empêcher de nous rappeler nos premières amours”. Par cette fable, l’auteur du célèbre Livre de la jungle, Prix Nobel de littérature, interroge le mystérieux processus de la création littéraire et nous fait pénétrer avec humour dans le monde complexe de l’inspiration et de l’imagination créatrice. Le texte est suivi d’une brève biographie de Rudyard Kipling.
(source: Bol.com)

Plasma

Sur une terre convertie en gigantesque mégapole, retenue prisonnière par un immense Bouclier, où la science s’est effacée, au profit d’une magie omniprésente… Sur une Terre divisée en castes, il existe pourtant une substance capable d’alimenter les rêves les plus fous… Réservé aux seuls nantis qui gouvernent ce monde, le Plasma est la source de tout. Objet de bien des convoitises, son exploitation commerciale est assurée par le gouvernement, qui en contrôle les prix. Ayah, obscure employée de l’Office du Plasma, aspire à une meilleure situation. Mais que peut faire une simple Barkazie dans un monde régi par la nation Jaspeeri ? Jusqu’au jour où elle découvre un gisement non recensé, en quantité apparemment illimitée…

La planète sans nom

Brusquement le ciel s’obscurcit et un cri atroce déchira l’air. Levant les yeux au ciel, William Baker découvrit une immense créature ailée qui fondait sur lui et ses compagnons. D’apparence reptilienne, le front hérissé d’une corne torsadée, l’animal volant correspondait trait pour trait aux terribles ptéranodons qui hantaient la planète sans nom.
     Sherwood braqua son fusil thermique vers le monstre aux ailes de cuir. Un rayon rouge frappa celui-ci en pleine poitrine mais il continua de piquer vers le sol.
     — Bon sang ! rugit l’aventurier, cette saleté de bestiole a l’air insensible à mes « arguments » !
     — Et elle n’est pas la seule, s’écria Baker d’une voix étranglée. Regardez !
     Une demi-douzaine de créatures analogues venaient en effet de surgir au-dessus des Terriens, faisant claquer leur bec garni de dents acérées.

Planète en péril

L’antarctique et ses bases polaires, mornes étendues de glace balayées par le blizzard, solitude inhumaine ravagée soudain par deux cataclysmes inexplicables laissant dans le pack glaciaire deux orifice de 1000 km de diamètre sur 2500 m de profondeur. Où sont passés les milliards de mètres cubes d’eau de fusion de ces « puits » entièrement vides, maintenant ? Et que sont devenus les explorateurs polaires français, américains et russes, intrigués par ces mystérieuses lueurs qui puisaient au fond des gouffres ?…

La planète Bérézina

— Je vous présente mes respects, Général 1ern beugla Drank-Holmn, avant de se tourner vers le fond de la pièce où se trouvait Andy Shervvood encadré par Blade et Baker. Voici les prisionniers dont nous vous avons annoncé la capture. A peine Ronny Blade eut-il fait trois pas en avant qu’il sursauta. Parmi les personnages présents dans la salle, il y avait une silhouette que, bien qu’elle leur tournât le dos, il aurait reconnue entre mille. Xhyvor ! Le jeune N’Gharien était assis sur un mauvais tabouret face au bureau derrière lequel se tenait le chef militaire entouré de deux membres de son état-major.
— Eh bien, mousaillonn te v’là enfin ! s’écria Andy Sherwood, toujours prompt à réagir. Dire qu’on se faisait un sang d’encre à ton sujet et qu’on te retrouve là, tranquille, à discuter le bout de gras, et avec les huiles encore… Sans mot dire, Xhyvor pivota lentement vers ses amis. Alors, à la lueur chiche des torches qui éclairaient la salle, les prisonniers aperçurent avec effroi le visage tuméfié du jeune homme.

Plan d’extermination

Par dizaines de milliers, des hommes, des femmes, des enfants, libérés de leurs conditions misérables par les Chevaliers de Lumière, avaient été amenés sur la planète « H », un monde vierge doté d’une unique ville : Hope City. Les pionniers, avec pour mission d’édifier d’autres centres urbains, s’attelèrent à la tâche, essayant d’oublier l’enfer des goulags. Réapprendraient-ils à vivre libres et heureux, sur ce globe où régnait la fraternité ? La Force Noire et la Narkoum, hélas, mettraient tout en oeuvre pour faire échec à ce projet altruiste. Conçue par des génies du mal, leur ruse diabolique ne pourrait pas ne pas réussir…

Plan Catapulte

Sur ce plateau désertique de la région varoise écrasée de soleil, des vibrations modulées, de sourdes explosions avaient fait sursauter le fermier-archéologue et son hôte, Gilles Novak. Rien ne pouvait expliquer ce phénomène, non plus que ces ombres mouvantes qui s’étiraient sur le sol rocailleux. Des ombres que rien ni personne pourtant ne pouvait projeter ! Ces moutons égorgés posaient eux aussi une énigme. Et à quel mystérieux travail pouvaient bien se livrer ces topographes, inquiets eux aussi de ces multiples phénomènes ? Isolé avec ses amis sur le plateau de Canjuers, Gilles Novak

Plaisirs interdits

* Bienvenue en Angleterre, mademoiselle Jerningham !
Venue accueillir au port sa future belle-sœur tout juste arrivée des Indes, Quentin Dewland dissimule mal sa surprise. Il attendait une héritière distinguée et il voit débarquer une fille échevelée, pulpeuse… dont la spontanéité se révèle tout de suite choquante pour les strictes mœurs victoriennes. De fait, Peter, son dandy de frère, est horrifié. Lui, épouser cet épouvantail qui ne connaît rien aux usages du monde ? Impossible ! Il va être la risée du Tout-Londres ! Quentin, lui, a bien d’autres pensées en tête. Au premier regard, cette sirène voluptueuse affole ses sens. Il prendrait volontiers la place de Peter… sans ce funeste secret qui lui interdit toute intimité avec une femme.
**