641–656 di 72034 risultati

Prédation : Les voies de l’ombre

### Présentation de l’éditeur
Un cadavre nu est découvert dans une friche industrielle, la main droite déchiquetée. Un homme se tire une balle en pleine tête, dans un centre commercial bondé. Un jeune père dressé comme un chien est torturé sans relâche au fond d’un cachot sans porte ni fenêtre. Aucune piste, aucun lien, aucun mobile… Qui sont ces hommes ? Pourquoi ont-ils été choisis ? Pour quelle mise à mort aberrante ? Une nouvelle race de psychopathes est à l’œuvre. Un prédateur imprévisible et monstrueux. Sa traque macabre a déjà commencé. Après avoir renouvelé le fantastique avec sa série culte Malhorne, Jérôme Camut insuffle brutalement au thriller une puissance et une efficacité nouvelles. Ecrit à quatre mains avec Nathalie Hug, Prédation entrouvre la porte d’un univers imprévisible et angoissant, ” Les voies de l’ombre”, étrangement en prise avec les faits divers les plus choquants qui traumatisent depuis peu nos sociétés.
### Biographie de l’auteur
Jérôme Camut, né en 1968, a renouvelé le fantastique avec sa série culte, ” Malhorne “. Il écrit également des scénarios pour le cinéma et la télévision, et s’attaque à présent au thriller. Il a choisi d’écrire ce roman à quatre mains avec Nathalie Hug. *–Ce texte fait référence à l’édition Poche .*

Pourquoi pas nous ?

Jacqueline PUISSET. Célibataire. 40 ans. Libraire à Perpignan. Cultivée. Dotée d’un strabisme divergent qui lui donne un air rêveur. S’occupe du ciné-club et du troisième âge. Vie amoureuse : néant. 
Philippe LIPINSKY. Catcheur. Nom de ring : Mephisto KING. 125 kilos. Vit à Montmartre. Pratique l’aquarelle. Egalement célibataire. Bon fils. Vie amoureuse : néant. Signe particulier commun : ils se considèrent laids. Jacqueline et Philippe étaient faits pour la solitude. Patrick CAUVIN les réunit. Jamais personne avant lui n’avait abordé un tel sujet avec une telle tendresse, avec autant d’humour, de délicatesse et d’émotion.
 POURQUOI PAS NOUS ? Une très belle histoire d’amour par l’auteur de L’AMOUR EST AVEUGLE, MONSIEUR PAPA, E=MC2 MON AMOUR.
[[email protected] : ebook entièrement créé par mes soins à partir du livre papier.]

Pourquoi pas nous ?

Jacqueline PUISSET. Célibataire. 40 ans. Libraire à Perpignan. Cultivée. Dotée d’un strabisme divergent qui lui donne un air rêveur. S’occupe du ciné-club et du troisième âge. Vie amoureuse : néant. 
Philippe LIPINSKY. Catcheur. Nom de ring : Mephisto KING. 125 kilos. Vit à Montmartre. Pratique l’aquarelle. Egalement célibataire. Bon fils. Vie amoureuse : néant. Signe particulier commun : ils se considèrent laids. Jacqueline et Philippe étaient faits pour la solitude. Patrick CAUVIN les réunit. Jamais personne avant lui n’avait abordé un tel sujet avec une telle tendresse, avec autant d’humour, de délicatesse et d’émotion.
 POURQUOI PAS NOUS ? Une très belle histoire d’amour par l’auteur de L’AMOUR EST AVEUGLE, MONSIEUR PAPA, E=MC2 MON AMOUR.
[[email protected] : ebook entièrement créé par mes soins à partir du livre papier.]

Pourquoi pas Evans

En cherchant une balle de golf, le fils du pasteur découvre, au pied des rochers un individu tombé de la falaise. Avant de passer de vie à trépas, l’homme ne dit qu’une petite phrase : « Pourquoi pas Evans ? » Le tribunal d’enquête, réuni le lendemain, conclut à l’accident. Un accident, c’est vite dit.
Qui, dans ce cas, aurait eu intérêt à fourrer, un peu plus tard, huit grains de morphine dans la bière du témoin ?
L’amie du garçon, la jeune comtesse Frankie, a son idée là-dessus. Et comme les enfants de l’aristocratie anglaise ont du temps à revendre, elle emploiera le sien à jouer, avec son petit camarade, les détectives amateurs…

Pourquoi pas Evans

En cherchant une balle de golf, le fils du pasteur découvre, au pied des rochers un individu tombé de la falaise. Avant de passer de vie à trépas, l’homme ne dit qu’une petite phrase : « Pourquoi pas Evans ? » Le tribunal d’enquête, réuni le lendemain, conclut à l’accident. Un accident, c’est vite dit.
Qui, dans ce cas, aurait eu intérêt à fourrer, un peu plus tard, huit grains de morphine dans la bière du témoin ?
L’amie du garçon, la jeune comtesse Frankie, a son idée là-dessus. Et comme les enfants de l’aristocratie anglaise ont du temps à revendre, elle emploiera le sien à jouer, avec son petit camarade, les détectives amateurs…

Pour un premier baiser

### Présentation de l’éditeur
“Les filles aussi doivent étudier” affirmait le père de Miranda Whitby. La fillette est donc partie en pension dès l’âge de dix ans. Elle a vécu à Paris, puis à Florence. À la mort de son père, elle apprend, consternée, que ce dernier était criblé de dettes. Il a vendu tous leurs biens, y compris la maison. Miranda est à la rue. Qu’importe, elle a de l’éducation, elle est prête à travailler. Justement, le palefrenier en chef du domaine voisin cherche un entraîneur. Certes, on n’a jamais vu une jeune fille s’occuper d’une écurie mais, si elle se déguisait en garçon, personne ne s’offusquerait. Et qui le saurait? Une seule personne pourrait la reconnaître : son ami d’enfance, William de Templeton. Il est aux Indes…
### Biographie de l’auteur
Traduite en trente-six langues, Barbara Cartland est l’auteur contemporain le plus lu au monde. Son secret toucher le cœur de ses lectrices et faire entrer le rêve dans chacun de ses romans. Elle s’est éteinte le 21 mai 2000 à l’âge de 99 ans, en laissant un grand nombre de manuscrits inédits.

Pour quelques brins de bruyère

### Présentation de l’éditeur
Au bal d’anniversaire de son amie Charlotte, Viola de Northcombe fait la connaissance du duc de Glentorran. Le temps d’une valse, elle tombe amoureuse. C’est l’homme de mes rêves ! s’extasie-t-elle, jusqu’au moment où Charlotte lui apprend que le duc doit épouser une héritière. Or Viola n’a pas un sou ; la faute à son père qui, depuis des années, parcourt le vaste monde dans l’espoir de faire fortune, en les laissant, elle et son frère jumeau David, se débrouiller. Il lui faut donc oublier le duc, à moins que le destin ne s’en mêle…
### Biographie de l’auteur
Traduite en trente-six langues, elle est l’auteur contemporain le plus lu au monde. Son secret : toucher le coeur de ses lectrices et faire entrer le rêve dans chacun de ses romans. Elle s’est éteinte le 21 mai 2000 à l’âge de 99 ans, en laissant un grand nombre de manuscrits inédits.

pour l’amour de catherine T1

Ce fabuleux collier d’ émeraudes que les soeurs Calhoun n’ont vu qu’en rêve, est-il une de ces légendes familiales qui enflamment les imaginations ? Certes, Catherine, Lila, Suzanne et Amanda ont retrouvé au manoir des lettres de leur arrière grand mère , Bianca Calhoun, où celle -ci fait allusion au précieux bijou. Maigre indice en vérité , d’autant que Bianca n’a pas laissé de testament, et que sa disparition tragique est restée inexpliquée. Jusqu’au jour où Cordelia Calhoun, surnommée ” tante Coco”, excentrique vieille dame, redoutable marieuse – elle est bien décidée à marier ses nièces, même contre leur gré ! – et férue de surnaturel, organise une de ces séances de spiritisme dont elle a le secret . Cette fois, Catherine, la benjamine, n’a pas rêvé : elle a vu le collier, une double rangée d’émeraudes serties de diamants . A présent , chacun au manoir en est convaincu : le trésor existe bel et bien. Et il semble intéresser un certain nombre de prétendants – tous des protégés de tante Coco, bien entendu. Dès lors, pour les quatre soeurs du clan Calhoun, s’engage une course contre la montre aux conséquences imprévisibles… Je m’appelle Catherine et, à 23 ans, je suis la benjamine des quatre filles de Judson et Ethan Calhoun. Comme mes soeurs , je suis plutôt grande et élancée. On dit volontiers de moi que je suis le garçon manqué de la famille . Sans doute est-ce à cause de mes cheveux bruns coupés très court et de mon métier , plutôt inhabituel pour une femme – je suis garagiste . Et l’amour ? Eh bien, à la vérité, je n’ai jamais eu trop le loisir d’y songer. En tous cas, une chose est sûre : un personnage comme Trenton St. James , qui vient de débarquer dans notre grande demeure familiale des Tours, est aux antipodes de ce que j’ attends d’un homme . Avec son look de businessman et son arrogance, il a même le don de me mettre les nerfs à fleur de peau . Et le fait que notre tante Cordelia – dite Coco – se soit vue souffler par sa fameuse ” intuition” que quelque chose de très fort nous liait, lui et moi, ne change rien à l’ affaire !

Potion pour une veuve

Un personnage médisant cherche à nuire à Yusuf, disciple d’Isaac et pupille du roi d’Aragon. Pour sa protection, Isaac et l’évêque Berenguer décident alors de l’envoyer en Sardaigne où le roi doit faire face à de violents soulèvements. Mais le voyage de Yusuf est bientôt retardé : Pasqual Robert, un greffier, est poignardé au moment où il s’apprête à embarquer. Qui est en réalité ce greffier assassiné ? Au fil des rencontres que fera Yusuf, les intrigues se mêlent. Isaac, malgré l’éloignement, viendra au secours de son disciple, pour résoudre toutes les énigmes, jusqu’à un happy end assez inattendu.

Pour Christian Gonzalès (Le Figaro), les aventures d’Isaac de Gérone, « polars à remonter le temps », sont autant de « véritables bonheurs de lecture ». Qu’on se le dise !

Porteurs-de-peau

Les porteurs-de-peau sont les sorciers, les loups navajo qui décident d’apporter le mal à leurs congénères. Ils rôdent dans les ténèbres de la grande réserve, parfois couverts d’une fourrure d’animal, et possèdent des pouvoirs surnaturels. Trois meurtres sont commis, peut-être quatre. Une nuit, Jim Chee, le policier navajo traditionaliste, est tiré de son sommeil et plongé dans l’angoisse. Alors commence une enquête qui lui fera côtoyer le lieutenant Joe Leaphorn et les marquera tous deux profondément, dans leur esprit comme dans leur chair.

Poirot quitte la scène

Comme ces maharadjah qui exigeaient que leur femme pérît sur leur bûcher funèbre afin que rien ne leur survécût de ce qu’ils avaient aimé, Agatha Christie, disparue en janvier 1976, a tué dans son dernier roman le petit homme au crâne d’oeuf qui l’avait rendue célèbre. Hercule Poirot est revenu, pour y mourir, dans la maison de Styles où nous l’avions vu apparaître pour la première fois. Fatigué, usé par la maladie et une vie trop bien remplie, il se refusera néanmoins à quitter la scène sans avoir accompli une ultime mission : démasquer son dernier assassin pour aider une jeune fille à retrouver le sourire. Et c’est un Poirot rendu modeste par l’approche de la mort, mais usant avec un zèle opiniâtre les forces qui lui restent, qui débrouillera magistralement une bien ténébreuse affaire.      

Poirot quitte la scène

Comme ces maharadjah qui exigeaient que leur femme pérît sur leur bûcher funèbre afin que rien ne leur survécût de ce qu’ils avaient aimé, Agatha Christie, disparue en janvier 1976, a tué dans son dernier roman le petit homme au crâne d’oeuf qui l’avait rendue célèbre. Hercule Poirot est revenu, pour y mourir, dans la maison de Styles où nous l’avions vu apparaître pour la première fois. Fatigué, usé par la maladie et une vie trop bien remplie, il se refusera néanmoins à quitter la scène sans avoir accompli une ultime mission : démasquer son dernier assassin pour aider une jeune fille à retrouver le sourire. Et c’est un Poirot rendu modeste par l’approche de la mort, mais usant avec un zèle opiniâtre les forces qui lui restent, qui débrouillera magistralement une bien ténébreuse affaire.