4209–4224 di 74503 risultati

Chantons en coeur !

Je chante, tu chantes, il chante, nous chantons, tout le monde chante.
Mais ce n’est pas de gaité de cœur. Ce n’est pas le “P’tit Vin Blanc” qu’on fredonne, c’est le De Profondis. Tout ça parce que Miami est un patelin où on ne peut pas assassiner tranquillement un copain sans qu’aussitôt un mironton vous demande de les aligner, sinon il ira faire son petit rapporteur chez les flics. Ce n’est pas une vie ! Mais… Quelles morts !

Chak de Palar

FNA 1005

Les Dix ont déjà vidé deux pistolets. Cal s’est redressé. Des nuages de poudre s’élèvent au-dessus des buissons, mais ça ne gêne évidemment pas la précision du tir. Plusieurs androïdes ont cavalé vers la gauche, au-devant de l’arrière-garde des Noirs. Ils tombent, les Noirs. Comme des mouches. Pas le temps de réagir, tout va trop vite pour eux… Si, pourtant. Quelques-uns de ceux qui galopaient en tète ont échappé à la fusillade. – Cavaliers, demi-tour ! hurle Giuse. En ligne derrière moi, pistolet en main… en avant !

Cenotaphium

À Jérusalem, rien ne va plus. Satan s’est emparé du corps de Ben-Adnah et fait régner la terreur sur tout le pays. Pour empêcher les hordes de démons ailés de massacrer toute la population, les trois anges créent une route qui mène ceux qui la voient en lieu sûr. Thierry, Neil, Darrell, Adielle, Damalis, Cindy et Alexa ne savent plus ce qu’ils peuvent faire pour sauver le pays.
Au même moment, au Vatican, une nouvelle ère s’ouvre pour les apôtres de Jeshua, puisque ce dernier revient prendre sa place comme principal berger de son troupeau. Juste à temps, d’ailleurs, car Satan convoite maintenant la cité des papes.
Trahie, la reine des Anantas conclut une alliance avec le Prince des Ténèbres afin de détruire Océane et son fils.

Cenotaphium

À Jérusalem, rien ne va plus. Satan s’est emparé du corps de Ben-Adnah et fait régner la terreur sur tout le pays. Pour empêcher les hordes de démons ailés de massacrer toute la population, les trois anges créent une route qui mène ceux qui la voient en lieu sûr. Thierry, Neil, Darrell, Adielle, Damalis, Cindy et Alexa ne savent plus ce qu’ils peuvent faire pour sauver le pays.
Au même moment, au Vatican, une nouvelle ère s’ouvre pour les apôtres de Jeshua, puisque ce dernier revient prendre sa place comme principal berger de son troupeau. Juste à temps, d’ailleurs, car Satan convoite maintenant la cité des papes.
Trahie, la reine des Anantas conclut une alliance avec le Prince des Ténèbres afin de détruire Océane et son fils.

Cécile, la poison

” La poison “, tout le monde la connaît! Oui, la ” petite dernière ” de la famille Moreau, à la Marette! Celle qui met son grain de sel, ou de poivre, partout, qui se trouve toujours là où il ne faut pas, bref: celle qui empoisonne.Il y a des surnoms qui, lorsqu’on est jeune, vous amusent plutôt: ils reflètent l’affection. Mais il arrive un âge où l’image ne colle plus; alors, on ressent le besoin impérieux de s’en débarrasser; voici Cécile parvenue à cet âge-là. Est-elle encore ” la poison “, lorsqu’elle tente de redonner racines à Benjamin, fils de Pauline, délaissé par sa mère? Est-elle encore la poison en face de Tanguy, son premier et douloureux amour? Et enfin, comment pourrait-on l’appeler ainsi le jour si difficile où, devant la violence, elle choisit avec courage entre son coeur et sa conscience.Dans ce roman, nous retrouvons tous ceux qui nous ont charmés dans la saga ” L’Esprit de Famille “, de Janine Boissard, ainsi que dans la série télévisée qui en a été tirée. Voici le Docteur Moreau et sa femme, grands-parents, déjà, de cinq petits enfants. Voici Claire notre ” princesse “, Bernadette trop peu ” cavalière ” à son goût. Pauline qui se bat, elle aussi, pour son amour. Voici le sympathique ” grosso modo “, toujours présent, vivante incarnation de l’amitié. Et voici la Marette qui nous ouvre à nouveau grand ses portes et nous invite à profiter de sa chaleur.Mais, ayant lu la touchante histoire de Cécile, que nul ne s’avise plus ensuite de l’appeler ” la poison “.

Cécile et son amour

C’est Noël ce soir et, à ” La Marette “, on prépare la fête lorsque la nouvelle tombe: le docteur Moreau, le chef de famille, vient d’être victime d’un accident cardiaque! Impossible, inacceptable. Tout simplement, cela ne se peut… Et pourtant, il va falloir regarder l’évidence, réapprendre à vivre et même à rire sans celui qui était le pilier de la maison. Perdre un père, un mari, c’est cela aussi, Cécile et son amour.Souvent, on dit des jeunes filles d’aujourd’hui qu’elles ” sautent le pas ” trop tôt, se gaspillent, se retrouvent blasées avant l’âge. Mais qui parle des autres? De celles qui, comme Cécile, se sentent peu attirées par cet amour dont on parle partout et la plupart du temps si mal? Celles qui craignent de ne jamais rencontrer l’homme avec qui elles découvriront l’amour total? Cette rencontre, c’est ce que va vivre Cécile dans Cécile et son amour.Mais, également, ce roman conte l’émouvante histoire de Benjamin, quatre ans, petit garçon triste et solitaire, dont notre héroïne découvrira qu’il est un enfant surdoué. Et le combat de Bernadette, la Cavalière, courageuse et têtue, qui a décidé, envers et contre tous, de sauver le château de ses beaux-parents en y installant un manège de poneys! ” L’esprit de famille, dit Cécile, je le vois comme un arbre, comme la sève qui passe dans cet arbre. ” C’est bien cette sève, riche, nourrissante, qui permet aux Moreau, ainsi qu’à ceux qui les entourent, de regarder en face et d’accepter sans faiblir la mort, l’amour, la vie.

Ce que vivent les roses

Que se passerait-il si un chirurgien donnait le même visage à plusieurs femmes ? Kerry McGrath, qui voudrait bien trouver réponse à cette troublante question, se heurte à de nombreuses résistances. Elle enquête pourtant. Au risque de sa vie et de celle de sa fille.

Ce jour où le rabbin a quitté la ville

David Small rêvait depuis longtemps de quitter le rabbinat pour se consacrer à l’enseignement du judaïsme. Aussi est-il enchanté d’accepter un poste d’enseignant à l’université Windermere de Boston, même si sa promotion ne semble pas faire l’unanimité parmi les membres du département d’anglais où il est temporairement domicilié. La disparition du Pr Kent pendant le week-end de Thanksgiving puis la découverte peu après de son corps dans la neige vont bouleverser plus encore la communauté. S’agit-il d’une crise cardiaque ? David Small réfute les évidences et va mettre cette énigme à l’épreuve de sa dialectique talmudique.

Cause à l’autre [V2]

### [![Unnamed image](http://www.le-livre.fr/photos/R15/R150099631.jpg)](http://www.google.co.ma/url?sa=i&rct=j&q=&esrc=s&source=images&cd=&docid=ay1lD0ZswpmL1M&tbnid=hcf4fyC2W5kHlM:&ved=0CAcQjRw&url=http%3A%2F%2Fwww.antiqbook.com%2Fsearch.php%3Faction%3Dsearch%26author%3DChase%252C%2BJames%2BHadley%26l%3Den%26owner_id%3D-csmx%26sort_type%3Dasc%26sort_order%3Dauthor_name%2Basc%252C%2Btitle_first_word%26page_num%3D29&ei=tmwRVJHsGornPJnMgagD&psig=AFQjCNFkoOCk82QEVpzvIpNk2YSKLTPjmA&ust=1410514460614039)
### Quatrième de couverture
Insensible à la pluie qui le fouettait, coiffé d’un bonnet de bai blanc qui lui donnait l’air d’un chauve dans l’obscurité, l’homme se mit à ramper vers la Buick où un jeune couple se livrait à des ébats passionnés.
Quand la fille commença à gémir de plaisir, l’homme s’immobilisa, l’écume aux lèvres, et enfonça ses doigts agités de tremblements fébriles dans la terre humide et molle.
Un de ces jours, il viendrait avec un revolver et il leur donnerait une leçon, à ces pourceaux répugnants.

Cartes sur table

Mr Shaitana est un bien étrange personnage : une longue figure, une moustache gominée et des sourcils en accents circonflexes accentuent son air de Méphisto. Et Mr Shaitana, véritablement diabolique, s’est plu, à convier à dîner huit hôtes triés sur le volet : quatre spécialistes du crime et quatre autres personnes, à ses dires, des criminels, assez habiles pour ne s’être jamais fait pincer. Mais il ne faut pas trop jouer avec le feu, fût-on le diable ou presque. Au cours de la partie de bridge qui prolongera cette extravagante soirée, le rictus démoniaque de Mr Shaitana s’effacera définitivement. On ne laisse jamais traîner d’armes potentielles en présence d’aussi éminents spécialistes !

Cartes sur table

Mr Shaitana est un bien étrange personnage : une longue figure, une moustache gominée et des sourcils en accents circonflexes accentuent son air de Méphisto. Et Mr Shaitana, véritablement diabolique, s’est plu, à convier à dîner huit hôtes triés sur le volet : quatre spécialistes du crime et quatre autres personnes, à ses dires, des criminels, assez habiles pour ne s’être jamais fait pincer. Mais il ne faut pas trop jouer avec le feu, fût-on le diable ou presque. Au cours de la partie de bridge qui prolongera cette extravagante soirée, le rictus démoniaque de Mr Shaitana s’effacera définitivement. On ne laisse jamais traîner d’armes potentielles en présence d’aussi éminents spécialistes !

Carré de dames

Le fils d’Amanda Greenwood a disparu ! Qu’a-t-il bien pu lui arriver ? A Carol Evans d’enquêter sur l’enlèvement du fils de son ex-amante. Mais tout arrive en même temps et Carol doit également poursuivre un serial killer qui mutile atrocement ses victimes. Profileur, psychologue, district attorney : autant de fins limiers qui ne parviennent pas à déceler l’identité de cet homme. Le Dr Sandford, l’ami de Carol, est lui aussi sur le pied de guerre. Un, deux, trois crimes… Qui sera la prochaine victime ? Carol Evans a beau se démener, un enlèvement et une affaire de meurtres en série, cela fait beaucoup pour elle…