4145–4160 di 74503 risultati

Démons et chimères

Des êtres d’une beauté exceptionnelle préparent la fin du règne de l’homme. Pour les cosmonautes du futur, il existe une fusée fantôme semblable au vaisseau fantôme des matelots d’autrefois. Et elle n’est pas moins redoutable. Un couple d’explorateurs spatiaux recueille un soir de tempête, une enfant trop belle pour être humaine. Dans la Cité des Livres en ruine, un voyageur découvre un monde somptueux, envoûtant et mortel. Dans ce recueil sont rassemblées quatre nouvelles de Charles et quatre nouvelles de Nathalie Henneberg, qui toutes parlent de ces unions insensées : homme-végétal, homme-robot, homme-minéral.

Démence du crime

C’était juste l’un de ces bars en centre-ville, là où les gens d’affaires se retrouvaient pour quelques verres, se plaindre de leurs patrons, et peut-être se trouver quelqu’un pour la nuit. Jusqu’à ce que quelque chose de terrible ne se produise. Au début, ce n’était qu’une friction dans l’air. Le bruit s’intensifia. La foule semblait oppressante. Des mots durs furent échangés, on se bousculait, se poussait.

Puis la folie est arrivée. Et après douze minutes de chaos et de violence, quatre-vingt personnes sont retrouvées mortes.

Eve Dallas tente de comprendre ces évènements inexplicables. Les témoins qui ont survécu parlent d’avoir vu des choses – des monstres et des nuées d’abeilles. Ils décrivent un soudain sentiement d’oppression et de peur, de rage et de paranoïa. Lorsque le légiste fait son rapport, il s’avère que les clients ont été exposés à des drogues illégales qui ont conduit à la folie passagère, si elles ne les ont pas tués immédiatement.

Mais cela n’explique pas qui pourrait bien commettre une telle horreur, et pourquoi. Le mari d’Eve, Roarke, est le patron du bar, mais il est convaincu que l’attaque n’était pas dirigée contre lui. C’est bien plus que cela. Et si Eve ne découvre pas rapidement la vérité, il se pourrait que cela arrive de nouveau, n’importe où, à n’importe quel moment. Car la menace se trouve dans l’air…

Délit de fuite

### Quatrième de couverture
«J’avais devant moi une carrière toute tracée. Seulement j’ai eu le malheur de me laisser embobiner. Mignonne à croquer, Lucille, la femme de mon patron, voulait apprendre à conduire à l’insu de son mari, pour lui faire une surprise. Mais la surprise, c’est à moi qu’elle devait la réserver : elle avait écrasé un flic au volant de ma bagnole et pris la fuite. Et dire que pour la sortir de ce pétrin, j’étais prêt à prendre ça à ma charge. Quel ballot !»

Défi à l’amour

A malin, malin et demi ! Rupert Wroth croyait avoir pensé à tout : pour faire plaisir à la reine, il se mariait et, pour continuer à voir sa maîtresse, il se choisissait une épouse très naïve. Mais, au soir de ses noces, il découvre qu’il a été trompé : au lieu de la docile Elizabeth, c’est l’intrépide Nerina qu’il a épousée ! Et la jeune fille a un tempérament volcanique. Les plans du beau Rupert risquent donc de s’envoler en fumée. A moins que l’amour.

Dark Spirit

Au creux de la nuit, des forces blêmes s’agitent parfois, qui vous glacent les sangs. Ebenezer Graymes n’aime pas les fantômes. Cette fois, pour les combattre, il lui faudra pourtant entrouvrir les portes du Wannsha, le redoutable domaine des esprits errants, où nul pouvoir n’a prise. Hormis celui de l’Ennemi.

Dans les griffes de la Ligue: Les aventures d’Olivier Hauteville (Litterature francaise) (French Edition)

Premier août 1589: le dernier Valois, Henri III, meurt poignardé au bas-ventre par le moine jacobin Jacques Clément. Mais un doute s’installe chez Olivier Hauteville: le visage de l’assassin, même défiguré par les coups des gardes du roi, ne ressemble guère à celui du Clément qu’il a connu.De plus, la jeune Gabrielle d’Estrée confirme que l’homme massacré n’est pas le jacobin rencontré la veille du régicide. Qu’est-il arrivé ? Y a-t-il eu substitution ? Si oui, qui a tué Henri III ? Et où se cache le meurtrier ?Henri IV et ses proches doivent à tout prix savoir. D’autant que la Sainte Ligue s’active et qu’une société secrète, les gardiens de la foi, cherche la ruine du béarnais. Pour qui œuvrent ces archanges de la mort ? Chargé de résoudre ces énigmes, Olivier Hauteville doit frôler la mort et repousser les limites de l’infamie. A ses risques et périls… comme à ceux des siens.

Dans les flammes de Notre-Dame

15 avril 2019, 19 heures 50. Sidération et impuissance : le monde entier a les yeux braqués sur la cathédrale Notre-Dame de Paris livrée au feu. Les images tournent en boucle sur les réseaux sociaux. Va-t-elle disparaître ? Le compte à rebours a commencé : **il faut sauver la cathédrale.** Ce livre raconte les coulisses d’une soirée historique. Myriam est caporal-chef. Elle est la première à monter à l’assaut des flammes. Coincée sur la coursive, elle a failli mourir. Le père Fournier est l’aumônier des pompiers. Il est aussi chevalier du Saint-Sepulcre. Il va prendre tous les risques pour sauver l’objet le plus précieux de toute l’histoire du Christianisme : la couronne d’épines de Jésus Christ, à l’abri d’un coffre-fort dont personne n’avait le code. Le président Macron s’apprêtait à enregistrer le discours le plus important de sa présidence. Le bilan de mois de manifestations et de consultation nationale. Au tout dernier moment, il devra renoncer. Des premières flammes au déploiement d’une brigade de 400 pompiers, du coeur du brasier au Palais de l’Elysée, c’est au plus près du drame que Sébastien Spitzer nous plonge, heure par heure, minute par minute, dans un récit haletant. Quand l’histoire est plus forte que la fiction. **
### Sinossi
15 avril 2019, 19 heures 50. Sidération et impuissance : le monde entier a les yeux braqués sur la cathédrale Notre-Dame de Paris livrée au feu. Les images tournent en boucle sur les réseaux sociaux. Va-t-elle disparaître ? Le compte à rebours a commencé : **il faut sauver la cathédrale.** Ce livre raconte les coulisses d’une soirée historique. Myriam est caporal-chef. Elle est la première à monter à l’assaut des flammes. Coincée sur la coursive, elle a failli mourir. Le père Fournier est l’aumônier des pompiers. Il est aussi chevalier du Saint-Sepulcre. Il va prendre tous les risques pour sauver l’objet le plus précieux de toute l’histoire du Christianisme : la couronne d’épines de Jésus Christ, à l’abri d’un coffre-fort dont personne n’avait le code. Le président Macron s’apprêtait à enregistrer le discours le plus important de sa présidence. Le bilan de mois de manifestations et de consultation nationale. Au tout dernier moment, il devra renoncer. Des premières flammes au déploiement d’une brigade de 400 pompiers, du coeur du brasier au Palais de l’Elysée, c’est au plus près du drame que Sébastien Spitzer nous plonge, heure par heure, minute par minute, dans un récit haletant. Quand l’histoire est plus forte que la fiction.

Dans Les Bras Du Vent

Elle a de la tendresse et de l’humour, lui se réveille d’un long cauchemar. Ils vont se parler, s’aimer, s’entendre sur le dos du malheur : car ils sont handicapés, chacun assis pour toujours dans un fauteuil roulant. Mais tant pis si c’est fou, ils vont quand même faire cette croisière sur le Nil dont elle a toujours rêvé. Un voyage drôle et pathétique pour cet insolite couple d’amoureux. Une balade dont il faudra bien revenir…
Patrick Cauvin, dont tous les livres sont de très grands succès, nous donne avec *Dans les bras du vent* un extraordinaire roman, plein de pudeur et d’émotion. Aucun lecteur n’oubliera la vision ample et profonde du monde des handicapés, ni l’humour employé comme arme contre la détresse, ni la croisière sur le Nil.

Dans Les Bras Du Vent

Elle a de la tendresse et de l’humour, lui se réveille d’un long cauchemar. Ils vont se parler, s’aimer, s’entendre sur le dos du malheur : car ils sont handicapés, chacun assis pour toujours dans un fauteuil roulant. Mais tant pis si c’est fou, ils vont quand même faire cette croisière sur le Nil dont elle a toujours rêvé. Un voyage drôle et pathétique pour cet insolite couple d’amoureux. Une balade dont il faudra bien revenir…
Patrick Cauvin, dont tous les livres sont de très grands succès, nous donne avec *Dans les bras du vent* un extraordinaire roman, plein de pudeur et d’émotion. Aucun lecteur n’oubliera la vision ample et profonde du monde des handicapés, ni l’humour employé comme arme contre la détresse, ni la croisière sur le Nil.

Dans Les Bras De Mon Ennemi

– Je considère que je n’ai pas de petits-enfants ! Retournez d’où vous venez, mademoiselle, et prenez ces marmots avec vous ! Cecilia Linford a du mal à masquer la terreur que lui inspire le duc de Strathnairn. Mais, dans l’intérêt de ses jeunes neveux, elle est prête à l’affronter. Aussi réplique-t-elle avec aplomb : – Ce sont les enfants de votre défunt fils, Votre Grâce. En tant que chef de clan, vous devez les aider ! Bon gré mal gré, le duc finit par tolérer la présence de ces ” maudits Anglais ” dans son château d’Écosse. Mais Cecilia s’aperçoit vite que la haine et les jalousies s’exacerbent contre elle et ses protégés. Dans ce climat hostile, seul Torquil McNairn lui offre son amitié… et bientôt plus. Hélas ! il est écossais, elle est anglaise. Et la tradition veut qu’ils soient ennemis…

Dans le cirage [V2]

### Quatrième de couverture
Tout le monde me l’avait bien dit. Miami, c’est un bon coin pour un millionnaire, mais pas pour les fauchés dont je fais partie. D’après eux, j’avais une chance de gagner correctement mon bœuf en remontant sur le ring. Pour moi, c’était bien fini, mais le fric en revanche, ça me tentait toujours…
J’en ai en effet palpé et comme je m’étais toujours juré de le dépenser à la pelle, j’ai balancé une fortune sur une foule de badauds, en me baladant sur la corniche d’un immeuble, au 22e étage.
Mais d’autres m’attendaient à une fenêtre d’angle…

Dans l’ombre du mystère

Quand il arrive chez Stella O’Leary, Jake Dakota ne s’attend pas à découvrir que la jeune femme qu’il est censé envoyer en prison est une superbe rousse aux jambes interminables, pour laquelle il ressent aussitôt un désir intense, fulgurant. Et très vite, il acquiert la certitude que cette fille n’a vraiment rien de la meurtrière qu’on lui a décrite, et qu’ils ont été tous deux victimes d’un coup monté. Prêt à tout pour découvrir qui les a ainsi manipulés, et à protéger la femme dont il est en train de tomber irrémédiablement amoureux, Jake décide d’éclaircir le mystère qui entoure Stella…

Dans l’ombre de l’honneur

Lycée de Bradford Academy, Virginie, 2025. Grâce à l'”Ervé”, la réalité virtuelle, les exposés en classe et leur préparation n’ont plus rien de comparable avec ce que l’on connaissait encore au XXe siècle. On peut par exemple “vivre”, la période historique sur laquelle on travaille. Solomon Wiest va profiter de ces technologies pour tenter de jeter le discrédit sur un autre élève de sa classe : Andy Moore, qui se trouve être un des jeunes explorateurs de la Net Force, la police des réseaux. Wiest prétend que le père (disparu) d’Andy est responsable du massacre à l’arme bactériologique de plus de 5 000 personnes lors de la guerre d’Afrique du Sud de 2014. L’incident va déboucher sur une série de très graves menaces à l’encontre de l’entourage d’Andy. Il va surtout prendre une tournure politique internationale que la Net Force aura bien du mal à maîtriser. 
Voici cette fois des adolescents en proie aux pires scénarios de politique-(science-)fiction. L’exposé scolaire finit par révéler une énorme opération de manipulation médiatico-politique et on va trembler beaucoup pour le pauvre Andy Moore. L’intérêt du récit réside une fois de plus dans les allers-retours entre virtuel et réel, entre la vie banale de ses ados surdoués (et parfois très cruels entre eux) lorsqu’ils prennent leurs bus et, par opposition, leurs extraordinaires aventures au cœur des systèmes de simulations les plus incroyablement perfectionnés. Le développer autour du thème de la géostratégie parait totalement invraisemblable mais l’intrigue fonctionne et on ne lui en demande guère plus.

Dans l’ombre de l’honneur

Lycée de Bradford Academy, Virginie, 2025. Grâce à l'”Ervé”, la réalité virtuelle, les exposés en classe et leur préparation n’ont plus rien de comparable avec ce que l’on connaissait encore au XXe siècle. On peut par exemple “vivre”, la période historique sur laquelle on travaille. Solomon Wiest va profiter de ces technologies pour tenter de jeter le discrédit sur un autre élève de sa classe : Andy Moore, qui se trouve être un des jeunes explorateurs de la Net Force, la police des réseaux. Wiest prétend que le père (disparu) d’Andy est responsable du massacre à l’arme bactériologique de plus de 5 000 personnes lors de la guerre d’Afrique du Sud de 2014. L’incident va déboucher sur une série de très graves menaces à l’encontre de l’entourage d’Andy. Il va surtout prendre une tournure politique internationale que la Net Force aura bien du mal à maîtriser. 
Voici cette fois des adolescents en proie aux pires scénarios de politique-(science-)fiction. L’exposé scolaire finit par révéler une énorme opération de manipulation médiatico-politique et on va trembler beaucoup pour le pauvre Andy Moore. L’intérêt du récit réside une fois de plus dans les allers-retours entre virtuel et réel, entre la vie banale de ses ados surdoués (et parfois très cruels entre eux) lorsqu’ils prennent leurs bus et, par opposition, leurs extraordinaires aventures au cœur des systèmes de simulations les plus incroyablement perfectionnés. Le développer autour du thème de la géostratégie parait totalement invraisemblable mais l’intrigue fonctionne et on ne lui en demande guère plus.

Danger Immédiat

Après l’assassinat d’un ses amis proches, impliqué dans un réseau de blanchiment d’argent, le Président des Etats-Unis décide de mener un combat contre les cartels colombiens. Il envoie en secret un commando de douze hommes en Colombie dont les deux responsables, James Cutter, conseiller du Président, et Robert Ritter de la CIA, cachent la mission au directeur des renseignements, Jack Ryan. Lorsque Ryan découvre le pot aux roses, il n’aura de cesse que de dénoncer la corruption au plus haut sommet de l’Etat… à ses risques et périls.