3809–3824 di 74503 risultati

La guerre en ce jardin

C’est la guerre. La guerre sur une planète d’eau, de brume et de boue, de marécages. Les indigènes n’en savent rien, qui vivent dans l’eau, la brume et la boue, les marécages et la paix. Mais il y a l’autre côté du miroir…

La guerre des coeurs

En sollicitant l’aide du marquis de Mortlake, Gina n’imaginait pas qu’elle tomberait aussitôt amoureuse de lui. Mais a-t-elle des chances de le séduire ? Pourra-t-elle rivaliser avec lady Imogen ? Cette exquise jeune femme a su captiver le marquis qui est prêt à l’épouser. Mais le hasard n’en fait qu’à sa guise. Un soir qu’elle se promène le long d’une crique, Gina aperçoit un étrange trafic. Des contrebandiers peut-être ? Et cette femme qui les bouscule ? Lady Imogen ! – Avez-vous apporté ce que j’ai demandé ? interroge-t-elle. Avidement, elle se saisit d’un flacon. Du poison ? Gina tremble. Ce breuvage est certainement destiné au marquis. Elle en est sûre. Pas de temps à perdre, il faut le prévenir. Mais arrivera-t-elle à temps ?

La guerre des amoureuses

1586 : Le duc de Guise, surnommé le Balafré, contrôle la moitié de la France. Henri III n’est même plus le roi de Paris où la Ligue fait la loi, tandis que le huguenot Henri de Navarre conduit une guerre d’escarmouches dans l’ouest du royaume. Décidée à mettre un terme à cette guerre, Catherine de Médicis part rencontrer Navarre, héritier légitime selon la loi salique, pour le convaincre de se convertir. Mais est-ce la véritable raison de ce voyage? Pourquoi a-t-elle choisi Michel de Montaigne, l’ami d’Henri de Navarre, comme messager? Tiraillé entre sa foi catholique et son amour pour la protestante Cassandre de Mornay, Olivier Hauteville se retrouve au coeur du conflit religieux, face à la terrible duchesse de Montpensier qui fomente un odieux complot. Intrigues de cour, machinations, enlèvement: Jean d’Aillon brosse avec La guerre des amoureuses un portrait audacieux de la France du XVIe siècle, et nous fait découvrir, grâce à ses recherches minutieuses, les ressorts cachés de l’Histoire.

La griffe de Charon

L’étau se referme sur Alegni.Jamais Drizzt ne s’était senti aussi perdu. Tandis que son amante Dahlia l’entraîne dans une nouvelle vengeance qu’il ne comprend pas, son vieil ennemi Artémis Entreri se joint à eux. Mais peut-on faire confiance à celui qui n’est peut-être qu’une marionnette de la Griffe de Charon, la dangereuse épée pensante ?Alors Drizzt se concentre sur ce qu’il sait faire : il se bat. Aux côtés de Dahlia, dont les secrets l’intriguent. Aux côtés d’Artemis, dont les secrets l’empoisonnent. Brandissant ses cimeterres, il combat en espérant que dans la fièvre guerrière, il trouvera la vérité…À la croisée des chemins des Royaumes Oubliés et de la légende de Drizzt, Neverwinter inaugure une nouvelle génération d’aventures de Dungeons & Dragons.

La frme d’Eden

  “Ici Mullia Police… Le gang Davies a attaqué la Commonwealth Bank, à Mount Isa… Huit innocents tués. Davies se dirige vers vous…”
La vie était immobile, jusque-là, sous l’implacable soleil du Queensland australien, dans la ferme où vivaient pieusement le pasteur Fennymore, Rebecca sa douce femme, “Grandma” l’aïeule, et les trois enfants. Mais tout va changer avec l’irruption du terrible Lou Davies et de son équipe. Des envoyés du Diable, à coup sûr…
L’auteur d’Oro et de Buffet campagnard nous entraîne au c?ur d’une Australie qu’il connaît bien, rude, archaïque, encore proche de celle des pionniers, dans une histoire de suspense, de mort et de désir.

La forteresse déchue

Après avoir vaincu les Masques de la Nuit, Cadderly aurait besoin de repos. Mais ses ennemis sont embusqués dans la région. Soutenu par Danica, l’élue de son cœur, et les frères Larmoire, ces nains batailleurs, Cadderly défera-t-il l’armée des gobelins ? Terrassera-t-il le dragon rouge ? Surmontera-t-il ses doutes ? Il le faudrait, car le pire est à venir. Dans un nid d’aigle appelé Château Trinité l’attend Aballister, l’homme qui l’a tenu tout enfant dans ses bras et qui maintenant est son ennemi mortel. Un homme peut-il abattre un personnage qui a eu sur lui – et a peut-être encore pouvoir de vie et de mort ? Question embarrassante, dont dépend l’avenir d’un pays, peut-être celui des Royaumes.

La force invisible

Mark Haslam est au sommet de sa carrière scientifique. Il doit présenter à toute la communauté scientifique sa grande découverte : la désintégration. Suite à un accident, il rencontre un vagabond Esaü Jones, celui-ci possède des pouvoirs innés : il domine toute matière, pouvant créer n’importe quoi n’importe où. Esaü déconseille à Haslam d’expérimenter sa découverte, la jugeant trop dangereuse. Haslam passe outre et c’est la catastrophe ! 

La fille aux cheveux noirs

Elle est Emily Hnatt dans Le Dieu venu du Centaure, Donna Hawthorne dans Substance Mort, Sherri Solvig dans Siva, Rybys Romney dans L’Invasion divine… Multiple, fantasmée, elle traverse une existence marquée par des expériences mystiques, le doute et l’abus de drogue. Ses cheveux sont noirs comme la nuit ; figure invariante, démiurgique, elle est chaque femme que Philip K. Dick a connue et aimée. La fille aux cheveux noirs rassemble toutes les lettres qu’il a adressées à cette mystérieuse muse, personnage aussi réel que virtuel et raison d’être de son travail littéraire. Au détour de cette correspondance à sens unique, où se mêlent fiction et autobiographie, apparaît en filigrane le portrait d’un auteur qui fit de sa vie son meilleur roman.

La Fiancée gitane

Une jeune gitane disparaît après l’enterrement de sa vie de jeune fille. On retrouve le cadavre deux jours plus tard. Elle a été torturée selon un procédé aussi macabre qu’insolite. Sa soeur Lara a connu le même sort quelques années plus tôt mais son assassin est sous les verrous. Si ce dernier n’a pas fait d’émules, la police a arrêté un innocent. L’enquête est confiée à l’inspectrice Blanco, née sous la plume d’un auteur mystérieux qualifié par *El País* d’Elena Ferrante espagnole.

La fiancée du pendu

Londres, 21 juin 1815. Napoléon (Boney pour les Anglais), vient d’être défait à Waterloo, et Caroline s’inquiète : — Cette victoire ne risque pas de contrarier mes plans ? Il ne peut pas échapper à la mort ? Il, c’est Richard Darwent. Un bien brave homme, pourtant. Et même un bel homme, sous la crasse et les loques qui le recouvrent. Qui sait, peut-être même un homme de qualité ? Et quel crime a-t-il commis ? Caroline n’en a cure. Tout ce qu’elle sait, c’est que son grand-père lui a laissé une fortune, à condition qu’elle soit mariée avant l’âge de vingt-cinq ans. Belle comme elle est, ce ne sont pas les occasions qui lui manquent. Mais un mari, pour quoi faire ? Pourquoi s’encombrerait-elle d’un homme qui n’aura sur elle que des droits ? Tandis que celui-là… À peine l’aura-t-elle épousé qu’il sera pendu… Énigmes, aventures et rebondissements pour un roman inédit du Maître écrit en 1950.

La Fête du potiron

Cet ouvrage est également parru sous le titre “Le crime d’Halloween”
Le 31 octobre, les sorcières s’envolent sur leur manche à balai : c’est Halloween, la fête du potiron. À cette occasion, Mrs Drake a organisé une soirée pour les “plus de onze ans”. Les enfants participent aux préparatifs, sous l’œil nonchalant de Mrs Oliver, qui croque son éternelle pomme. “Savez-vous que j’ai eu l’occasion d’assister à un vrai meurtre ?” se vante Joyce, une fillette à la langue bien pendue, devant la célèbre romancière. Tout le monde lui rit au nez : Joyce ne sait plus qu’inventer pour se rendre intéressante. La fête est un succès, et les enfants font un triomphe au jeu du Snapdragon qui clôt la réception. Tous les enfants ? C’est en rangeant la maison, après le départ des invités, qu’on découvre le cadavre de la petite Joyce dans la bibliothèque. Bouleversée, Mrs Oliver fait aussitôt appel à son ami, le grand Hercule Poirot.

La Fête du potiron

Cet ouvrage est également parru sous le titre “Le crime d’Halloween”
Le 31 octobre, les sorcières s’envolent sur leur manche à balai : c’est Halloween, la fête du potiron. À cette occasion, Mrs Drake a organisé une soirée pour les “plus de onze ans”. Les enfants participent aux préparatifs, sous l’œil nonchalant de Mrs Oliver, qui croque son éternelle pomme. “Savez-vous que j’ai eu l’occasion d’assister à un vrai meurtre ?” se vante Joyce, une fillette à la langue bien pendue, devant la célèbre romancière. Tout le monde lui rit au nez : Joyce ne sait plus qu’inventer pour se rendre intéressante. La fête est un succès, et les enfants font un triomphe au jeu du Snapdragon qui clôt la réception. Tous les enfants ? C’est en rangeant la maison, après le départ des invités, qu’on découvre le cadavre de la petite Joyce dans la bibliothèque. Bouleversée, Mrs Oliver fait aussitôt appel à son ami, le grand Hercule Poirot.

La Famille

Journaliste retraité aujourd’hui, il a commencé à écrire au début des années 1970 des romans d’espionnage aux éditions Fleuve noir avant de se tourner rapidement vers un genre littéraire qu’il qualifie lui-même de plus libre: la science-fiction.
Son premier roman de science-fiction est Le rescapé de la Terre qui initie la saga en sept volumes des Cal de Ter. Féru de pilotage depuis de nombreuses années, il écrit dans les années 1980 la trilogie des Gurvan. Au total, il a écrit plus d’une trentaine de romans.
Profondément marqué par la guerre d’Algérie, il n’a de cesse dans la majorité de ses romans de démontrer l’inutilité des conflits armés et son aversion pour la violence. Paradoxalement, la plupart de ses héros sont d’anciens militaires qui n’hésitent pas à prendre des mesures expéditives pour pouvoir survivre.
P-J Hérault a reçu le Prix Cyrano 2005 pour l’ensemble de son œuvre dans le domaine de la science-fiction.