3713–3728 di 65579 risultati

Le cinquième témoin

Abandonnée par son mari, Lisa Trammel n’a soudain plus assez d’argent pour payer ses mensualités d’emprunt immobilier, et la Westland National Bank menace de saisir sa maison. Affolée, elle engage l’avocat Mickey Haller, mais elle est si révoltée par l’épidémie de saisies liée à la crise des subprimes qu’elle manifeste souvent et violemment devant la banque au point de s’en voir interdire l’accès par la justice.
Malheureusement pour Haller qui espérait gagner du temps en faisant traîner la procédure, le dossier se corse quand sa cliente est soudain accusée du meurtre de Mitchell Bondurant, un cadre dirigeant de la Westland retrouvé mort dans le parking de son agence.
Au fur et à mesure qu’il monte un système de défense bien hasardeux, Haller découvre un certain nombre d’éléments qui l’amènent à douter de sa cliente et de lui-même, et ce, jusqu’au verdict.
Récit particulièrement brillant d’un procès, *Le Cinquième Témoin* est aussi une fine analyse de la crise des subprimes, dont les conséquences se font encore sentir dans le monde entier.
**«L’ancien chroniqueur criminel du Los Angeles Times est devenu avec James Ellroy l’un des poids lourds mondiaux du genre noir.»**Le Monde des livres
[Ecoutez un extrait du livre, offert par Audiolib](https://soundcloud.com/search?q=LE%20CINQUIEME%20TEMOIN%09CONNELLY%09MICHAEL%20audiolib)

Chroniques du menteur

Pour égayer *Les Temps modernes* , où parurent à cinq reprises ces «Chroniques du menteur», Vian proposait en particulier d’illustrer la très sérieuse revue avec des photos de pin-up. C’est sans doute pourquoi, malgré l’appui de Jean-Paul Sartre qui appréciait l’humour et l’irrévérence du jeune écrivain, sa collaboration fut de courte durée.
On apprendra dans ces chroniques comment le pape se proposait de canoniser Édith Piaf ; comment rallonger un film sans dépenser d’argent grâce à des séquences dans le noir; comment l’homme politique Édouard Herriot détourna neuf mineurs et leurs enfants «pour les manger»; comment se débarrasser des militaires, du maréchal au sergent…
Après deux chroniques refusées, Vian n’insista pas. On le jugerait aujourd’hui «politiquement incorrect». En général, c’est une preuve de sens de l’humour.

Chroniques Du Crime

Le recueil indispensable
aux fans de Michael Connelly :
une compilation de ses
articles (1984 – 1992) en tant
que chroniqueur judiciaire.

Huit ans d’enquêtes pour le South Florida Sun-Sentinel et le Los Angeles Times avant de se lancer dans l’écriture de son premier roman, Les Égouts de Los Angeles : tel est l’apprentissage rigoureux d’un auteur qui n’écrit jamais rien sans avoir tout vérifié auprès des juges, des flics, des procureurs et des avocats de la défense.
Crimes crapuleux, rackets, enlèvements, hold-up, agressions à main armée, rien n’est laissé de côté dans cette sélection d’articles où le sordide côtoie la corruption et le racisme (affaire Rodney King). Mais ce qui frappe avant tout, c’est l’immense empathie pour les victimes et leurs proches, celle que l’on retrouvera chez Harry Bosch. Connelly décrit au-delà du style journalistique. Il narre des trajectoires, il raconte déjà des histoires.

Avec ces chroniques, c’est à la
naissance d’un écrivain.

(source: Bol.com)

La Chimiste

Elle etait l’un des secrets les mieux gardes – et des plus obscurs – d’une agence americaine qui ne portait meme pas de nom. Son expertise etait exceptionnelle et unique. Et puis, du jour au lendemain, il faut l’eliminer au plus vite…
Apres quelques annees de clandestinite, son ancien responsable lui propose d’effacer la cible dessinee sur son dos. Derniere mission… ou derniere trahison ?
Alors que sa vie ne tient plus qu’a un fil, un homme que tout devrait eloigner d’elle va bouleverser ses certitudes. Comment survivre a une traque impitoyable quand on n’est plus seule ?
Dans ce roman palpitant et original, Stephenie Meyer a imagine une nouvelle heroine aussi emouvante que fascinante. Avec *La Chimiste* , elle revele encore une fois tout son talent qui la place parmi les auteurs les plus reconnus au monde.
*Traduit de l’anglais par Dominique Defert* ”

Les Chevaliers Du Christ

**France, 1095.**
Le pape appelle à une reconquête des lieux saints, annonçant la première croisade. Quelques années plus tard, Hugh de Payns erre dans Jérusalem mise à feu et à sang. Envoyé par une confrérie dont il n’a plus de nouvelles afin de découvrir le trésor caché de la ville du Christ, ce chevalier traumatisé par la guerre fonde un nouvel ordre de moines. Ils prendront le nom de Templiers. Jurant de protéger les pèlerins, Hugh et ses compagnons n’abandonnent pas pour autant leur quête secrète : trouver le trésor enfoui sous la cité, dont le contenu pourrait bien faire trembler le royaume… et l’Église tout entière. Mais ils ne tardent pas à attirer l’attention de personnes puissantes déterminées à percer le mystère des Templiers… « Les origines des Templiers sont révélées… Passionnant ! » – ***The Vancouver Sun***
« Jack Whyte embarque le lecteur dans un récit épique, mêlant habilement drame historique et aventure. » – **Booklist**
« Les descriptions de Jack Whyte sont incroyablement vivantes et réalistes, tout comme ses personnages. » – **Publishers Weekly**
« Un roman historique solide truffé de faits fascinants. » – ***The Globe and Mail***
« Une histoire sanglante, un mystère sacré et une intrigue complexe qui emporte le lecteur. » – **Diana Gabaldon, auteure de la saga Le Chardon et le Tartan**

Chef De Guerre – Tome 1

**Nº1 DES VENTES AUX USA, L’ULTIME ET LE PLUS VISIONNAIRE DES CLANCY !** Quand le président Jack Ryan n’était encore qu’un simple agent de la CIA, il avait enquêté sur le meurtre d’un de ses camarades qui s’apprêtait à dévoiler un scandale financier. L’assassin ? Un mystérieux tueur du KGB, jamais démasqué.
Trente ans plus tard, un nouvel homme fort a émergé du chaos de la Russie. Une ascension fulgurante fondée sur les trahisons et la corruption. Sa fortune personnelle repose sur un sombre secret et il éliminera tous ceux qui s’en approchent. L’obsession de l’ambitieux Volodin : redonner à la Russie sa splendeur.
C’est dans le passé de Jack Ryan Sr que se trouvent peut-être les clés pour mettre fin à la fureur expansionniste de ce nouveau tsar. Plus visionnaire que jamais, Tom Clancy anticipait dans ce dernier roman l’invasion de la Crimée et de l’Ukraine. **« *Un cocktail de testostérone, d’action, d’espionnage et de high tech militaire.* »
Chicago Tribune**

Chasseurs De Tetes

“Votre profil est susceptible de nous intéresser. Voulez-vous prendre contact avec nous ?”
Cadre supérieur au chômage, Jérôme Carceville affronte les premiers entretiens proposés par l’un des plis prestigieux cabinets de recrutement. Une batterie de tests, quelques pièges hardiment déjoués et il est sélectionné pour l’épreuve finale : un jeu de rôle.
Apparemment. Car c’est une machine infernale qui est lancée et la chasse aux talents se mue en sanglante chasse à l’homme.

Le Chasseur d’hommes

Las de son métier de chasseur d’hommes, LEE KERSHAW rachète au shérif la vieille estancia familiale. En retard dans ses paiements il se voit contraint par le shérif, qui le menace de saisie, à se lancer à la pour-suite d’un assassin : CHAD MERCER, autrefois son meilleur ami… et son meilleur élève ! Périlleuse mission, car il devra affronter un désert torride infesté d’Apaches et Maquis, les revolucionarios de Lopez qui lui reprochent d’avoir trahi leur cause, et les Réguliers de l’armée mexicaine, qui eux, n’ont pas oublié son passé de mercenaire. Sans parler de LEILA, qui ne voit que par le meurtrier – et qui n’est autre que la propre fille du shérif !

Le Chaperon Rouge

Le village de Daggerhorn semble sommeiller au creux de la vallée.
Depuis des générations, le Loup qui menace sa tranquillité est tenu à l’écart grâce à un sacrifice mensuel. Mais aujourd’hui, plus personne n’est à l’abri. Et la peur rôde… A la mort de sa soeur, Valérie est inconsolable. Henry, le séduisant fils du forgeron, tente de gagner ses faveurs, mais le coeur indompté de la belle bat pour un autre garçon : Peter, le bûcheron exclu du groupe, qui lui offre des escapades palpitantes en dehors du cocon familial.
Un beau jour, un chasseur de loups de passage dans la région fait une terrible révélation qui provoque la stupeur des villageois : la Bête qui les terrorise vit parmi eux. Chacun devient suspect. Bientôt, on comprend que seule Valérie peut entendre la voix du Loup. Et celui-ci exige qu’elle le rejoigne avant que le sang ne coule…

Ceux Qui Tombent

#### **« Tout ce qui fait la force de Connelly est ici à l’oeuvre : l’oeil qui sait voir le détail, l’art de l’intrigue et, plus important encore, la présence émouvante d’Harry Bosch. » Publisher’s Weekly**
Bosch vient de décrocher un sursis de trois ans avant d’être mis à la retraite d’office lorsqu’il se voit confier un cold case datant de 1989. Viol suivi de meurtre, ADN, antécédents judiciaires et profil psychologique, tout incrimine un certain Clayton Pell. Un suspect… qui n’aurait eu que huit ans au moment des faits. Erreur du labo ou faute impardonnable de deux inspecteurs ? Les conséquences de ce cafouillage s’annonçant monumentales, Bosch se met immédiatement au travail lorsqu’il est appelé sur une scène de crime. Un homme se serait jeté du septième étage du célèbre hôtel de Los Angeles, le Chateau Marmont. La victime, George Irving, est le fils d’un conseiller municipal très influent à L.A., un homme qui n’a jamais porté Bosch dans son coeur. Pourquoi exige-t-il que ce soit lui qui mène l’enquête ?
Deux intrigues menées en parallèle, l’une révélant la corruption de politiciens obnubilés par leurs profits, l’autre la monstruosité de prédateurs sexuels, et une description de Los Angeles qui fait froid dans le dos.
[Ecoutez un extrait de *Ceux qui tombent*, offert par Audiolib](https://soundcloud.com/audiolib/extrai-du-livre-audio-ceux-qui-tombent-de-michael-connelly-lu-par-jacques-chaussepied)

Ceux qui ont disparu

Un matin, le cadavre d’une femme est découvert dans une église. Plus tard, c’est son collègue de travail qui est retrouvé pendu à un arbre. L’affaire semble entendue : l’assassin s’est suicidé. Mais l’enquêtrice Lottie Parker ne croit pas à cette conclusion trop facile. Les deux cadavres portent le même tatouage distinctif sur la cuisse et l’homme n’a vraiment pas le profil d’un meurtrier. Peu à peu, les indices mènent Lottie jusqu’aux portes de l’ancien orphelinat de Saint-Angela. Dans ce lieu de sinistre mémoire, des années plus tôt, des enfants sont morts de maltraitance. Au fur et à mesure de ses investigations, Parker se sent épiée, surveillée. Et, une nuit, un homme l’attaque en murmurant ces mots, terrifiants : « Pensez à vos propres enfants ». Désormais, ce n’est plus seulement une enquête, mais une question de survie…
**Le thriller choc aux 500 000 lecteurs.**

L’auteur :
Patricia Gibney est l’auteur de quatre thrillers et se consacre désormais à temps plein à l’écriture. Ses romans, salués par la critique, ont été en tête des meilleures ventes aux États-Unis, Canada, Angleterre, Australie et Italie.

Celle qui ne pleurait jamais

Séverin semble bien avoir raté sa vie : un divorce, une fille qui se passerait volontiers de son père, un boulot de flic sans intérêt et des troubles de la personnalité qui ont achevé de faire le vide autour de lui. Lorsqu’il se rend sur la première scène de crime de sa carrière, son seul désir est de se débarrasser de l’affaire au plus vite. Mais il va très vite comprendre que ce meurtre le concerne bien plus qu’il ne s’y attendait. Une trace génétique est trouvée sur les lieux du crime et l’assassin est tout désigné. Mais pour Séverin, il est hors de question d’accepter l’évidence. Déterminé à retrouver le véritable tueur, il décide de suivre son propre instinct. Jusqu’à la plus effrayante des vérités.

Le cas Fitzgerald

Des malfaiteurs dévalisent la bibliothèque de l’Université de Princeton. Leur butin est déclaré d’une valeur inestimable, mais Princeton l’a assuré pour vingt-cinq millions de dollars.
Bruce Cable possède une célèbre librairie à Santa-Rosa, une bourgade tranquille sur l’île Camino, en Floride. Bien que son affaire soit prospère, l’argent provient surtout du commerce de livres de collection. Peu de gens, toutefois, savent que Cable a souvent recours au marché parallèle et que passent entre ses mains manuscrits et ouvrages volés.
Mercer Mann est une jeune romancière. Elle souffre d’une angoisse aiguë de la page blanche et vient de perdre son poste d’enseignante. Elle est contactée par une femme mystérieuse travaillant pour une société tout aussi mystérieuse. On lui offre une coquette somme pour infiltrer Bruce Cable et son cercle d’amis de la littérature. Sa mission est de se rapprocher suffisamment de lui et de découvrir ses secrets.
Mais Mercer va trop en apprendre, et les ennuis vont commencer. Le paradis va devenir enfer, une métamorphose implacable comme seul John Grisham sait en conter. *Traduit de l’anglais par Dominique Defert*

Carpe Diem

Cassandra vit les jours comme ils viennent, bien enfermée dans sa routine de lycéenne. Sa seule distraction est son amie Nora, avec qui elle passe le plus clair de son temps.
Enzo est du genre téméraire, son besoin d’adrénaline le pousse à faire des courses de rue. C’est également un moyen de se faire de l’argent facile. C’est deux-là n’auraient jamais dû se rencontrer. Et pourtant… **
### Sinossi
Cassandra vit les jours comme ils viennent, bien enfermée dans sa routine de lycéenne. Sa seule distraction est son amie Nora, avec qui elle passe le plus clair de son temps.
Enzo est du genre téméraire, son besoin d’adrénaline le pousse à faire des courses de rue. C’est également un moyen de se faire de l’argent facile. C’est deux-là n’auraient jamais dû se rencontrer. Et pourtant…

Ça raconte Sarah

Ça raconte Sarah, sa beauté mystérieuse, son nez cassant de doux rapace, ses yeux comme des cailloux, verts, mais non, pas verts, ses yeux d’une couleur insolite, ses yeux de serpent aux paupières tombantes. Ça raconte Sarah la fougue, Sarah la passion, Sarah le soufre, ça raconte le moment précis où l’allumette craque, le moment précis où le bout de bois devient feu, où l’étincelle illumine la nuit, où du néant jaillit la brûlure. Ce moment précis et minuscule, un basculement d’une seconde à peine. Ça raconte Sarah, de symbole : S.

La brèche

La nuit n’en finit pas de tomber sur Moscou. La ville, que désertent peu à peu ses habitants, est encore hantée par des foules sporadiques et inquiétantes. Plus rien ne fonctionne : téléphoner, prendre l’autobus se procurer des produits de première nécessité relève de l’exploit. Les intellectuels, eux, vivent dans un monde souterrain auquel on accède par un boyau très étroit débouchant directement dans un restaurant. Attablés là, ils échangent de brillantes et profondes pensées. Mais l’oxygène y est rare et l’éclairage artificiel blesse les yeux. Klioutcharev, l’un des rares intellectuels demeurés à la surface subsiste tant bien que mal avec sa femme et son fils, arriéré mental grâce à des descentes régulières dans ce monde souterrain. Mais la brèche, inexorablement, se rétrécit… Parabole sur l’impasse de la société soviétique, La brèche a également une résonance plus universelle. Le héros de Makanine rampant comme un ver dans son étroit tunnel et retrouvant en lui une sorte d’animalité archaïque, n’est pas sans évoquer Kafka. C’est aussi l’image de l’homme aujourd’hui, en suspens entre divers périls, et cheminant, douloureusement, vers quelque improbable renaissance. **