3521–3536 di 65579 risultati

Rituel du mépris

Raconter des souvenirs d'enfance peut être une forme de mépris de la douleur. Surtout si, au même moment, des spécialistes vous tabassent avec dextérité (vous êtes dans les caves du contre-espionnage). Collaborer aimablement avec vos tortionnaires trahit certainement votre mépris de la race terrestre. Même si l'officier qui vous interroge a un sang plutôt sympathique (il vient de se faire mordre par quelqu'un de votre tribu). Gagner du temps est aussi une façon de mépriser votre propre existence. Au bout du compte (vous le savez bien), il y a soit la mort, soit les flammes de la guerre, soit les deux. Vous auriez sans doute une autre tournure d'esprit si votre première leçon de survie (reçue à trois ans) avait été donnée autrement qu'à coups de hache…

Retour du néant

Trois Terriens, Fellmer Lloyd, Marcel Roux et l’exopsychologue Rosita Perez, enquêtent sur la planète Mirsal II où plusieurs pans de populations ont disparu. Ils empruntent un autocar qui les emmène vers la ville de Fillinan mais en cours de route, tous les passagers disparaissent. Seuls les Terriens ne sont pas affectés. Ils entrent dans la ville, forte de trois millions d’âmes, subjuguant les sentinelles avec leurs radiants psi…

Le retour de l’ange

Cela fait maintenant un an que Tristan, le petit ami d’Ivy, est décédé dans un accident de voiture. Tous deux sont allés de l’avant : lui vers la lumière de l’au-delà qui lui était destinée, elle vers une vie tranquille au bras du gentil Will. Alors qu’elle passe l’été avec une bande d’amis à cap Cod, Ivy est de nouveau victime d’un accident de voiture. Sauf que cette fois, elle n’y aurait pas survécu si l’ange Tristan n’était pas revenu juste quelques secondes pour lui donner le “baiser de la vie”. Ivy se réveille à l’hôpital, entourée de Will et de sa famille. Tous croient au miracle; elle ne pense qu’à Tristan et à cet amour qu’elle a perdu une nouvelle fois. Mais les souvenirs ne sont pas les seuls à revenir du passé. Et cette fois Ivy sent que l’amour ne suffira pas à la sauver. **
### Présentation de l’éditeur
Cela fait maintenant un an que Tristan, le petit ami d’Ivy, est décédé dans un accident de voiture. Tous deux sont allés de l’avant : lui vers la lumière de l’au-delà qui lui était destinée, elle vers une vie tranquille au bras du gentil Will. Alors qu’elle passe l’été avec une bande d’amis à cap Cod, Ivy est de nouveau victime d’un accident de voiture. Sauf que cette fois, elle n’y aurait pas survécu si l’ange Tristan n’était pas revenu juste quelques secondes pour lui donner le “baiser de la vie”. Ivy se réveille à l’hôpital, entourée de Will et de sa famille. Tous croient au miracle; elle ne pense qu’à Tristan et à cet amour qu’elle a perdu une nouvelle fois. Mais les souvenirs ne sont pas les seuls à revenir du passé. Et cette fois Ivy sent que l’amour ne suffira pas à la sauver.
### Biographie de l’auteur
Mary-Claire Helldorfer a publié de nombreux livres pour enfants et adolescents sous divers pseudonymes, dont Elizabeth Chandler. Elle vit à Baltimore et aime les chats et le baseball.

Remèdes De Grand-Mère – Pour Les Petits Maux Du Quotidien

Petits maux, bobos, douleurs chroniques…
nos grands-mères avaient toujours dans leur besace un remède naturel et adapté pour soulager et soigner .
Aujourd’hui encore ces recettes, parfois surprenantes, sont une alternative intéressante aux médicaments chimiques. Vous avez un rhume, mal à la tête ou au ventre ?
Avant d’ouvrir l’armoire à pharmacie, trouvez dans nos pages un remède tout simple mais efficace puisqu’utilisé depuis des décennies.
(source: Bol.com)

Les Remèdes à l’amour

Crève de dépit, mordante Envie, déjà mon nom a quelqu’éclat ; il en aura plus encore, si la fin de ma carrière est digne de son origine. Mais tu te hâtes trop : que je vive seulement, et tu auras bien des sujets de plaintes ; car mon esprit a déjà conçu une foule de nouveaux vers. La gloire est chère à mon coeur, et cet amour de la gloire aiguillonne de plus en plus mon zèle. Le coursier du poète ne respire avec peine qu’à ses premiers efforts pour gravir la double colline. L’élégie avoue qu’elle ne m’est pas moins redevable que la noble épopée à Virgile.

Le règne du langage

” Au commencement était le verbe. ” Mais l’était-il vraiment ? Tom Wolfe, le maestro des raconteurs d’histoires, enquête ici sur les origines de son principal outil de travail (et objet de passion) : la langue. Pour lui, pas de doute, c’est bien au langage – et non à l’évolution – qu’on doit le développement des sociétés et les réalisations complexes de l’humanité. D’Alfred Wallace, l’autodidacte qui fut le premier, avant Charles Darwin, à défendre la théorie de la sélection naturelle, jusqu’aux néodarwinistes contemporains menés par le linguiste Noam Chomsky et récemment pourfendus par l’anthropologue Daniel Everett, Wolfe examine comment la science a essayé, en vain, de fournir une explication à ce don de la parole. Avec un humour jubilatoire, il suit les errements secrets et grandioses du darwinisme, du temps de la Royal Academy jusqu’au MIT, et signe un petit bijou d’érudition, drôlement passionnant, d’une incroyable férocité envers l’ *establishment*.

Le règne des quatre: l’agenda secret d’Amazon, Apple, Facebook et Google

Amazon, Apple, Facebook et Google sont les quatre entreprises les plus influentes de la planète. Tout le monde croit savoir comment elles en sont arrivées là. Tout le monde se trompe. Si les “Quatre” ont déjà fait couler beaucoup d’encre, personne n’a été aussi loin dans l’analyse de leur pouvoir et de leur succès que Scott Galloway. Au lieu de relayer les mythes propagés par ces entreprises, Galloway pose les vraies questions. Comment les Quatre sont-ils parvenus à s’infiltrer dans nos vies, au point qu’il est aujourd’hui impossible de les éviter (ou de les boycotter) ? Pourquoi le marché boursier leur pardonne-t-il des péchés qui auraient détruit toute autre entreprise ? A l’heure où elles se battent pour devenir la première entreprise à dépasser le millier de milliard en valeur, est-il encore possible de les concurrencer ? Galloway dévoile ici les véritables stratégies masquées sous le vernis des apparences. Il montre comment les Quatre manipulent nos besoins émotionnels fondamentaux à une échelle sans précédent. Pour rivaliser ou faire affaire avec eux, ou tout simplement survivre dans le monde qu’ils dominent, il faut avant tout comprendre qui ils sont.

Rapt De Nuit

Tess a neuf ans lorsque sa soeur aînée Phoebe est enlevée, violée et étranglée. Sur son témoignage, le coupable est immédiatement arrêté, jugé, puis exécuté. Vingt ans plus tard, un test révèle que son ADN n’est pas celui retrouvé sur Phoebe. Traumatisée à l’idée d’avoir pu faire condamner un innocent, Tess décide de faire toute la lumière sur cette affaire. Au risque de revivre le cauchemar qui a bouleversé sa vie et passer pour le suspect principal du meurtre de sa soeur… Patricia MacDonald déploie tout son talent pour distiller doute et ambiguïté, au fil d’un suspense psychologique oppressant, hanté par les drames et les secrets de famille. *Cliquez sur le lien « Site associé » (ci-contre) pour lire l’entretien avec Patricia MacDonald réalisé le 21 janvier 2008, à l’occasion de sa venue à Paris.*

Racontez-moi vos rêves

###
Ashley a peur. Elle a vaguement l’impression d’être suivie. En rentrant du travail, elle trouve chez elle les lumières allumées, les objets déplacés. Elle reçoit des menaces anonymes. Jusqu’au jour où des hommes qu’elle connaît sont trouvés assassinés et châtrés. La police la soupçonne et, de fait, tout l’accuse. Quel rôle son père, un célèbre chirurgien, joue-t-il dans cette fatalité qui s’abat sur elle ? Le jeune avocat qui accepte d’assurer sa défense réussira-t-il à convaincre le jury que sa cliente souffre d’un mal étrange ? Ce mal est-il une invention de psychiatres, comme le prétend le procureur ? Par touches subtiles, Sidney Sheldon nous fait pénétrer dans le passé d’Ashley, dans le labyrinthe d’une personnalité complexe, voire multiple… Ce récit d’une vengeance, qui commence dans la paranoïa, s’achève par un retournement de situation des plus machiavéliques.
Sidney Sheldon a publié une quinzaine de romans vendus dans le monde à plus de 280 millions d’exemplaires. D’après Le Livre des records, c’est l’auteur le plus traduit dans le monde. La plupart de ses best-sellers ont été adaptés au cinéma ou à la télévision. Chez Grasset, Rien n’est éternel (1995), Matin, midi et soir (1996), Un plan infaillible (1998).

De purs hommes

**Bouleversant, ce roman francophone africain est le premier à aborder de manière frontale la question explosive de l’homosexualité sur le continent**
Tout part d’une vidéo virale, au Sénégal. On y voit comment le cadavre d’un homme est déterré, puis traîné hors d’un cimetière par une foule. Dès qu’il la visionne, naît chez Ndéné Gueye, jeune professeur de lettres déçu par l’enseignement et fatigué de l’hypocrisie morale de sa société, un intérêt, voire une obsession, pour cet événement. Qui était cet homme ? Pourquoi a-t-on exhumé son corps ? À ces questions, une seule réponse : c’était un
*góor-jigéen* , disait-on, un ” homme-femme “. Autrement dit, un homosexuel.
Ndéné se met à la recherche du passé de cet homme, et va même rencontrer sa mère. Autour de lui, dans le milieu universitaire comme au sein de sa propre famille, les suspicions et les rumeurs naissent, qui le déstabilisent, au point de troubler sa relation avec son amie Rama dont il est fortement amoureux, Rama à la bouche généreuse et à la chevelure mystérieuse…
D’une écriture fiévreuse, Mohamed Mbougar Sarr signe ici un roman bouleversant sur la seule grande question qui vaille aux yeux de son héros : comment trouver le courage d’être pleinement soi, sans se trahir ni se mentir, et quel qu’en soit le prix ? **
### Sinossi
**Bouleversant, ce roman francophone africain est le premier à aborder de manière frontale la question explosive de l’homosexualité sur le continent**
Tout part d’une vidéo virale, au Sénégal. On y voit comment le cadavre d’un homme est déterré, puis traîné hors d’un cimetière par une foule. Dès qu’il la visionne, naît chez Ndéné Gueye, jeune professeur de lettres déçu par l’enseignement et fatigué de l’hypocrisie morale de sa société, un intérêt, voire une obsession, pour cet événement. Qui était cet homme ? Pourquoi a-t-on exhumé son corps ? À ces questions, une seule réponse : c’était un
*góor-jigéen* , disait-on, un ” homme-femme “. Autrement dit, un homosexuel.
Ndéné se met à la recherche du passé de cet homme, et va même rencontrer sa mère. Autour de lui, dans le milieu universitaire comme au sein de sa propre famille, les suspicions et les rumeurs naissent, qui le déstabilisent, au point de troubler sa relation avec son amie Rama dont il est fortement amoureux, Rama à la bouche généreuse et à la chevelure mystérieuse…
D’une écriture fiévreuse, Mohamed Mbougar Sarr signe ici un roman bouleversant sur la seule grande question qui vaille aux yeux de son héros : comment trouver le courage d’être pleinement soi, sans se trahir ni se mentir, et quel qu’en soit le prix ?
### Dall’autore
Mohamed Mbougar Sarr, 27 ans, fait ses études secondaires au prytanée militaire de Saint-Louis-du-Sénégal avant de venir en France où il étudie actuellement à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Son premier roman, *Terre ceinte* (Présence africaine, 2015), reçoit le prix Ahmadou-Kourouma, puis le Grand prix du roman métis de Saint-Denis-de-la-Réunion. Il est l’auteur d’un deuxième roman *Silence du chœur* (Présence africaine, 2017).

La promesse trahie

*Whirlwind, 1886.*Annelise est une jeune femme de sang-froid. Cependant, lorsqu’elle se penche sur l’homme blessé et inconscient qu’on vient de déposer aux portes de sa clinique en pleine nuit, elle est saisie de surprise. Car elle vient de reconnaître Matt — Matt Baldwin, son ex fiancé qu’elle évite depuis son retour à Whirlwind. L’homme qui, sept ans plus tôt, lui a tourné le dos alors qu’elle attendait un enfant de lui… Bouleversée par cette découverte, troublée malgré elle par des souvenirs passionnés, Annelise s’efforce de faire taire son ressentiment et de soigner Matt. Mais, déjà, elle redoute le moment où il reprendra connaissance…

(source: Bol.com)

Les profondeurs du mal

Face aux catastrophes, les gens ne réagissent pas de la même manière. Lorsqu’une collision entre deux trains de banlieue près de Londres provoque de nombreuses victimes, le destin n’est pas seul à décider de qui va mourir : un passager profite de la confusion pour étrangler sa compagne et une femme, le belle et blonde Amy, voit dans l’accident l’occasion de tirer un trait sur le passé…
Mais pourquoi Amy veut-elle se faire passer pour morte ?

Prise de tête

Décapitez l’adversaire et courez marquer un but, sa tête sous le bras. Tel est sommairement le principe de l’« hilketa », le nouveau sport à la mode. On se rassure : les joueurs sur le terrain ne sont que des cispés, des androïdes pilotés par la conscience des véritables opérateurs, eux-mêmes tous des « hadens », des victimes du syndrome du même nom, enfermés dans leur corps réduit à la plus terrible paralysie. Je suis moi-même un haden et je n’existe socialement que par cispé interposé. Je suis aussi un agent du FBI, et c’est par un pur concours de circonstances que j’assiste à la mort d’un joueur d’hilketa au cours d’une compétition ; je parle de l’homme derrière le robot, en principe à l’abri de tout danger. Alors, accident ou meurtre ? C’est ce qu’il va nous falloir découvrir, mon acariâtre mais futée coéquipière et moi. Paré à plonger dans les coulisses d’un sport où athlètes et financiers sont prêts à tout ? Succédant aux *Enfermés* , *Prise de tête* raconte la deuxième enquête de Chris Shane et Leslie Vann. **Un polar à suspense mené tambour battant par le lauréat du prix Hugo 2013 avec *Redshirts*.**

Le premier mot

Est-il vrai que le « ou » exprime la lourdeur comme le pense Victor Hugo et que le « r » évoque l’écoulement de l’eau comme l’affirme Platon ? Quelle est la durée moyenne de vie d’un mot ? Pourrait-on écrire un roman français en utilisant exclusivement des mots d’origine étrangère ? Pourquoi les grands singes utilisent-ils trois cris différents pour prévenir d’un danger ? 
Une foule d’interrogations secondaires apparaissent autour de la question principale : quand les hommes ont-ils parlé ? Et qu’est-ce qu’ils ont dit quand ils ont parlé ? Quel a été le premier mot ? 
Le problème fait d’autant plus rêver qu’il est difficile à résoudre. Il fallait donc un roman pour l’aborder. Le premier mot est avant tout l’histoire d’un homme, Miltiadis, né en Grèce, professeur de littérature comparée à Paris, qui aimerait, avant de mourir, connaître ce mot. Hélas, il meurt avant de l’avoir découvert. C’est sa soeur, une femme d’une soixantaine d’années, qui se chargera d’élucider l’énigme. Elle rencontrera des scientifiques de tous bords,squi lui parleront du cerveau humain, du langage des bébés, des chimpanzés et de l’homo sapiens, de Darwin et des créationnistes, de Rousseau et d’un roi d’Égypte qui avait fait élever ses enfants loin du monde pour voir dans quelle langue ils s’exprimeraient spontanément. 
On verra évoluer autour d’elle plusieurs personnages ; Aliki, la femme du disparu, Théano, sa fille, Jean-Christophe, son ami de toujours, Bouvier, son vieux maître, un professeur de linguistique américain qui meurt dans les bras d’une femme dont il ne connaît pas la langue, une mendiante roumaine qui apprend le français sous la couverture qui lui sert d’abri, et Audrey, une jeune fille sourde, qui se prépare à participer à une représentation d’Antigone en langue des signes. Il semble que nos ancêtres gesticulaient beaucoup avant de commencer à parler, comme d’ailleurs nous continuons à le faire.
La passion que met cette femme à mener son enquête jusqu’au bout donne la mesure de sa détresse. Comme elle ne peut pas échouer, elle réussira.

Pre-Textes: L’Homme Prehistorique en Morceaux

« Voici, après Pré-ambules, ou les premiers pas de l homme, Pré-textes, ou l homme préhistorique en morceaux. Ces morceaux se rapportent, bien sûr, aux hommes fossiles que j ai toujours fréquentés, souvent cherchés, parfois trouvés, mais aussi aux produits artisanaux ou artistiques, parfois les deux, de leur esprit. C est un vrai livre de paléoanthropologie et de préhistoire qui fait le tour des sujets servis par ces disciplines. En dehors des faits évoqués en permanence et illustrés souvent, je souhaiterais en effet que le lecteur, et notamment le jeune lecteur, trouve dans ces textes la passion de la recherche, l éclat de ses résultats et l élégance de ses démonstrations, en d autres termes l esprit scientifique tel qu il m a séduit, tel que je l ai vécu et continue, bien sûr, de le vivre. » Y. C. Dans un style clair et enlevé, voici donc, par l’un de nos plus grands paléontologues, reconnu dans le monde entier, un livre, aussi plaisant que riche, qui nous présente plus de vingt ans d actualité préhistorique.

Power

« Ici, comme dans les autres ghettos, pas d’artifice à la Marilyn, ni de mythe à la Kennedy. Ici, c’est la réalité. Celle qui macère, mendie et crève. » 1965\. Enlisés au Vietnam, les États-Unis traversent une crise sans précédent : manifestations, émeutes, explosion des violences policières. Vingt millions d’Afro-Américains sont chaque jour livrés à eux-mêmes, discriminés, harcelés. Après l’assassinat de Malcolm X, la communauté noire se déchire entre la haine et la non-violence prônée par Martin Luther King, quand surgit le Black Panther Party : l’organisation défie l’Amérique raciste, armant ses milliers de militants et subvenant aux besoins des ghettos. Une véritable révolution se profile. Le gouvernement déclare alors la guerre aux Black Panthers, une guerre impitoyable qui va bouleverser les vies de Charlene, jeune militante, Neil, officier de police, et Tyrone, infiltré par le FBI. Personne ne sera épargné, à l’image du pays, happé par le chaos des sixties.
**Un roman puissant et viscéral, plus que jamais d’actualité.** **Extrait :**
« La voilà, enfin. La plus majestueuse des fleurs, sur le point d’éclore. Longtemps, les hommes l’ont fantasmée. Longtemps, ils lui ont tout sacrifié, le meilleur comme le pire : elle, la révolution. Les Beatles le sentent bien, c’est pourquoi ils la peaufinent dans les studios d’Abbey Road. Cloîtrés, ils apportent la touche finale à leur prochain LP. La richesse des compositions, la finesse des textes, l’innovation du livret, tout a été conçu pour illuminer le monde.
« We’re Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band ! We hope you will enjoy the show ! »
Une révolution parmi d’autres, dans ce monde meurtri. Et plus on saigne, plus on s’insurge au Vietnam, au Nicaragua, en Grèce ou encore aux États-Unis. Tandis que les campus se déchaînent, pour les Panthers, c’est le grand jour. Jusqu’ici, leurs actions n’étaient relayées que par la presse de Californie, mais, bientôt, le pays entier saura.
Alors, même si Bobby est courageux, là, il flippe. Artie, Tod, Eldridge, Warren et les autres aussi. Tous tendus, dans les bagnoles. Clope au bec, cramponné au volant, Bobby guide le convoi. À sa droite, Artie pianote nerveusement contre sa portière. Ils n’osent pas se regarder, de crainte de se renvoyer leur angoisse respective. Dans le couple, on est censé tout partager, mais là, c’est trop lourd.
Bobby consulte sa montre, jette son mégot, se tourne vers Artie :
— Je t’aime.
— Je t’aime.
Un tendre baiser, et Bobby ouvre sa portière. Tous sortent…