3489–3504 di 74503 risultati

Le visiteur inattendu

### Lorsque, par un brouillard dense près de la côte sud du Pays de Galles, un inconnu entraîne sa voiture dans un fossé, il découvre une femme, un revolver à la main, penchée au-dessus du corps sans vie de son époux, paralytique en fauteuil roulant. Elle avoue l’avoir tué, et l’invité inattendu lui offre alors de concocter une histoire pour la couvrir. Mais après tout, serait-il possible que Laura Warwick n’ait pas commis ce meurtre? en ce cas, qui protège-t-elle? La maison semble remplie de suspects potentiels.

Le Vent sombre

D’anciennes inimitiés ravivées et un moulin vandalisé, un mystérieux accident d’avion et des « Belacani » (hommes blancs) qui disparaissent ou surgissent au cœur du désert d’Arizona. Un navajo surnommé Doigts-de-fer et un cadavre sans nom : Jim Chee, policier navajo qui ne se laisse pas facilement intimider, poursuivra son enquête jusque dans un village interdit perché sur l’une des Mesas Hopi.

Le vent qui gémit

Bernadette Manuelito a beau être officier de police, elle n’en est pas moins navaja. Aussi, lorsqu’elle découvre un homme mort dans un pick-up truck abandonné, son premier réflexe est de penser à la contamination par le chindi, le deuxième d’observer les graminées et débris végétaux visibles sur le cadavre. Influencée par sa culture, elle n’examine pas le corps avec toute la minutie requise par son métier et se méprend sur la cause du décès qu’elle juge, à tort, naturel. Cette erreur lui est reprochée par le FBI et par son supérieur hiérarchique, le sergent Jim Chee, qui va prendre les choses en main. Dans le véhicule du mort, on retrouve un dossier contenant des articles sur la mine du Veau d’Or. Ce nom rappelle à Joe Leaphorn une vieille affaire, classée mais non résolue. Une histoire d’arnaque, mais aussi de meurtre et de disparition. Quel mystère plane sur cette mine fantôme et quelle est cette étrange plainte entendue par des enfants dans un ancien dépôt de munitions situé à proximité ? Bernadette Manuelito n’a pas dit son dernier mot, Jim Chee suit ses méthodes habituelles et, chacun à sa façon, ils apporteront des éclaircissements. Le livre se referme en laissant planer l’ombre de futurs bouleversements. Une fois encore, on reste étonné par l’imagination inépuisable de Tony Hillerman qui bâtit une intrigue passionnante, empreinte de tous les mystères du pays navaja, tout en donnant à ses personnages une dimension toujours plus humaine, toujours plus juste, qui touche en profondeur. Avec Le Vent qui gémit, Tony Hillerman signe son premier roman ” féminin “.

Le vallon

### Un cadre bien délimité – **le Vallon,** propriété de la toujours belle Lucy Angkatell ; des suspects en nombre restreint ; pour Hercule Poirot, l’assassinat du médecin John Christow pourrait ressembler aux affaires dont il a l’habitude.
Mais, cette fois-ci, tous les indices mènent à des impasses, tous les soupçons se révèlent injustifiés. Comme si une intelligence non moins redoutable que celle du petit détective à moustaches s’appliquait à brouiller les pistes.
Qui veut-on donc protéger ? Et pourquoi ? Le lecteur ne le saura qu’aux dernières pages. Et Poirot s’inclinera devant un adversaire à sa mesure.

*
*

Le vallon

### Un cadre bien délimité – **le Vallon,** propriété de la toujours belle Lucy Angkatell ; des suspects en nombre restreint ; pour Hercule Poirot, l’assassinat du médecin John Christow pourrait ressembler aux affaires dont il a l’habitude.
Mais, cette fois-ci, tous les indices mènent à des impasses, tous les soupçons se révèlent injustifiés. Comme si une intelligence non moins redoutable que celle du petit détective à moustaches s’appliquait à brouiller les pistes.
Qui veut-on donc protéger ? Et pourquoi ? Le lecteur ne le saura qu’aux dernières pages. Et Poirot s’inclinera devant un adversaire à sa mesure.

*
*

Le valet de coeur

Les femmes, le jeu et les fêtes occupent si bien la vie du beau Duc Sébastien de Melcombe…C’est à peine s’il se souvient qu’il a une pupille. La voici pourtant devant lui, la jeune orpheline : Ravella Shane, jolie, impétueuse. Échappée de son pensionnat, elle est venue confier son destin à son “cher tuteur”. L’ingénue ne sait rien des mœurs dissolues de Sébastien, du scandale qu’elle va provoquer, des dangers qu’elle court. Qui, d’ailleurs, pourrait freiner son ardeur de vivre? Et, pour la première fois, Sébastien ne se sent plus maître du jeu…

Le vaisseau magique

Les vivenefs sont des vaisseaux magiques liés à la famille qui les possède par des liens empathiques. Ces navires sont insaisissables, ils bravent les tempêtes, évitent les récifs, distancent les monstres marins, sèment les pirates… Et sont surtout l’objet de toutes les convoitises
Vivacia est la vivenef de la famille Vestrit. Le capitaine Ephron Vestrit est mourant et, parmi les siens, chacun ourdit complots et traîtrises pour s’approprier son vaisseau, car l’héritage d’une vivenef ne se transmet pas comme un legs normal. Et ce tandis que d’autres dangers se profilent à l’horizon : les serpents de mer qui infestent les océans se regroupent, et un ambitieux pirate aspire à unir ses pairs sous un seul pavillon : le sien..

Le trappeur galactique

Connaissez-vous le  **spirgau** , le  **rhilméros** , les **pieuvres de Lisbang**  et autres bêtes étranges capturées par le fameux trappeur galactique Harp Loser ? Ces bêtes font la gloire de l’immense zoo de la planète Ril.
Harp Loser, toujours en quête d’animaux rares sur des mondes inconnus, mène avec son équipe une vie dangereuse et passionnante. Mais un jour, au cours d’une expédition à laquelle participent aussi sa fille Lira et le jeune reporter Joe Frinton, il se trouve en présence des  **malachs**…
Ces animaux bizarres semblent stupides et inoffensifs, mais vont leur réserver des surprises terrifiantes…

Le train de 16h50

Allant dans la même direction et presque à vitesse égale, les deux trains semblaient disputer un match.
Mrs McGillicuddy, pour se distraire, regardait les occupants qui s’offraient à sa vue, mais ce qu’elle vit lui arracha un petit cri. Debout, le dos tourné, un homme serrait la gorge d’une femme ; il l’étranglait. Le hasard voulu que le « 16 h 50 » ralentît et que le train « parallèle » le dépasse, disparaissant dans la nuit.   
   

Le train de 16h50

Allant dans la même direction et presque à vitesse égale, les deux trains semblaient disputer un match.
Mrs McGillicuddy, pour se distraire, regardait les occupants qui s’offraient à sa vue, mais ce qu’elle vit lui arracha un petit cri. Debout, le dos tourné, un homme serrait la gorge d’une femme ; il l’étranglait. Le hasard voulu que le « 16 h 50 » ralentît et que le train « parallèle » le dépasse, disparaissant dans la nuit.   
   

Le train bleu

Macabre découverte à bord du fameux ” train bleu ” qui mène vers la Riviera les riches vacanciers : Ruth Kettering, la fille du milliardaire américain Van Aldin, a été assassinée dans son compartiment. Fuyant son mari avec qui elle ne s’entendait plus, elle allait rejoindre le comte de La Roche, loin de se douter que ce séduisant personnage était très surveillé par la police. Or le somptueux collier offert à la jeune femme par son père, et dont le plus gros rubis est le célèbre ” Coeur de feu “, a disparu… Mais pourquoi, s’il ne s’agissait que de dérober le joyau, avoir eu le raffinement morbide de défigurer la victime ? C’est ce détail qui va conduire Hercule Poirot à éliminer les suspects les plus évidents…      

Le train bleu

Macabre découverte à bord du fameux ” train bleu ” qui mène vers la Riviera les riches vacanciers : Ruth Kettering, la fille du milliardaire américain Van Aldin, a été assassinée dans son compartiment. Fuyant son mari avec qui elle ne s’entendait plus, elle allait rejoindre le comte de La Roche, loin de se douter que ce séduisant personnage était très surveillé par la police. Or le somptueux collier offert à la jeune femme par son père, et dont le plus gros rubis est le célèbre ” Coeur de feu “, a disparu… Mais pourquoi, s’il ne s’agissait que de dérober le joyau, avoir eu le raffinement morbide de défigurer la victime ? C’est ce détail qui va conduire Hercule Poirot à éliminer les suspects les plus évidents…      

Le Temps Désarticulé

Il vit dans les tranquilles annés 50. Il participe au concours du quotidien local de sa tranquille localité. Il vit au milieu du Livre du Mois, de James Dean, des tubes à la mode, des Volkswagen, des supermarchés. Il se nomme Ragle Gunn. Et il est inquiet. Sur les annuaires, les noms ne correspondent plus aux abonnés. Et dans un fragment de vieux journal, il vient d’apprendre que  Marilyn Monroe est morte… Quel est donc ce complot ? Où est le passé ? Où est l’avenir ? Et qui a donc piégé le présent ?

Le temps des adieux

Difficile réveil pour le détective Marcus Didius Falco, espion officieux de l’empereur Vespasien, il se voit chargé d’escorter « aux aurores » le célèbre criminel Balbinus hors des murs de Rome, et de l’embarquer sur la première galère en partance. Car l’exil vaut la mort, selon la loi romaine. Bon débarras, selon Falco.
Hélas, alors qu’il prévoyait de retrouver sa tendre Helena Justina pour un déjeuner en amoureux, son encombrante famille le met à nouveau à contribution : une de ses nièces préférées a disparu, et cette fois, il ne semble pas s’agir d’une fugue !
Lorsqu’une nouvelle mission se profile dans l’après-midi, et que l’empereur le somme de démasquer les gardes corrompus au sein d’une de ses cohortes, Falco espère qu’il s’agit là de sa dernière tâche de la journée. C’est compter sans un nourrisson abandonné dans la soirée, une future maman bien curieuse et un endroit réservé aux messieurs, baptisé de façon explicite l’Académie de Platon…

Le Talentueux Mr. Ripley

Since his debut in 1955, Tom Ripley has evolved into the ultimate bad boy sociopath, influencing countless novelists and filmmakers. In this first novel, we are introduced to suave, handsome Tom Ripley: a young striver, newly arrived in the heady world of Manhattan in the 1950s. A product of a broken home, branded a “sissy” by his dismissive Aunt Dottie, Ripley becomes enamored of the moneyed world of his new friend, Dickie Greenleaf. This fondness turns obsessive when Ripley is sent to Italy to bring back his libertine pal but grows enraged by Dickie’s ambivalent feelings for Marge, a charming American dilettante. A dark reworking of Henry James’s *The Ambassadors* , *The Talented Mr. Ripley* —is up to his tricks in a 90s film and also Rene Clement’s 60s film, “Purple Noon.”