3153–3168 di 74503 risultati

Passager pour Francfort

« Dernier appel, annonça une voix douce et un peu désincarnée.
Miss Theodofanous est priée de se présenter au contrôle immédiatement. »
Dans un coin du hall, une petite fille levait des yeux étonnés vers un homme profondément endormi qui tenait dans la main un panda en peluche. Pendant ce temps, Sir Stafford Nye rêvait qu’il chassait le léopard.
Quel rapport y a-t-il entre ces trois personnages en transit sur l’aéroport de Francfort ?

Passager pour Francfort

« Dernier appel, annonça une voix douce et un peu désincarnée.
Miss Theodofanous est priée de se présenter au contrôle immédiatement. »
Dans un coin du hall, une petite fille levait des yeux étonnés vers un homme profondément endormi qui tenait dans la main un panda en peluche. Pendant ce temps, Sir Stafford Nye rêvait qu’il chassait le léopard.
Quel rapport y a-t-il entre ces trois personnages en transit sur l’aéroport de Francfort ?

Pas de vie sans fric [V2]

Al Barney, une outre à bière qui mange comme quatre, mérite bien son titre ” d’homme à l’affût “, car il est au courant du moindre potin qui circule à Paradise City, ce lieu de séjour enchanteur pour gros richards sur la côte de Floride. Le dernier scandale en date, il me l’a raconté. Don Elliot, une vedette de cinéma en perte de vitesse, s’acoquine avec Joey Luck, sa fille Cindy, des petits voleurs à l’étalage, et Vin Pinna, un arcan des barrières. Et c’est avec une pareille équipe qu’il va tenter de faucher une série de timbres russes qui vaut…un million de dollars. Bien sûr, il y a de quoi devenir timbré. Mais pour les cloches, on sonne aussi le glas…

Pas de mentalité

### Quatrième de couverture :

Les boulots faciles, ça finit toujours par foirer à un moment ou à un autre. Le secret de la réussite. c’est la difficulté ! Telle était la philosophie de Frank. Et pour la mettre en pratique, il avait imaginé de s’attaquer à un fourgon blindé à l’épreuve de la dynamite. Dingue ! Mais il faut dire qu’il avait un sérieux atout en la personne de Ginny, une petite brune pas laide à regarder, et futée comme pas une.

Partie Fine

###
Ken tenait le briquet au-dessus de sa tête. La flamme diminuait progressivement. Dans un instant, elle allait s’éteindre. il avança, scrutant l’obscurité de la pièce. La fille était couchée en travers du lit, les bras levés au-dessus de la tête, entièrement nue. Un mince filet de sang courait entre ses seins et formait une flaque sur le sol. Ken demeura paralysé, les yeux rivés sur elle, incapable de faire un mouvement. La flamme dansante du briquet s’éteignit tout à coup.

Paranoïa

“Tu es un écrivain, mon Fils. Rien ne doit venir déranger ton travail.”
Sur cette ultime et austère recommandation, la vénérable Mme Duclos rend à Dieu son âme étriquée et abandonne Fernand à un peu plus de solitude.
Que va-t-il faire alors, lui qui a vingt-cinq ans, une vie sans joie ni surprise, une lucidité féroce et beaucoup d’occasions d’être “dérangé” ?

Par delà le mur du temps

*** Attention : ce volume s’intercale entre les deux parties du volume français n°64 « Le planétoïde hanté ». ***

Papillon D’Obsidienne

Depuis que mon métier d’exécutrice de vampires m’amène à me colleter avec des méchants de tout poil, Edward est un peu mon Batman : il débarque en ville, il me sauve la mise et il disparaît.
Le reste du temps, c’est un assassin si froid et si dangereux qu’on l’a surnommé « la Mort ». Mais j’ai une dette envers lui. Et quand il m’appelle en renfort afin de résoudre une mystérieuse affaire de meurtres en série, je n’ai pas d’autre choix que de sauter dans le premier avion pour le Nouveau-Mexique, où je ne tarde pas à découvrir que mon adversaire de la semaine est peut-être un dieu d’un panthéon oublié… rien que ça ! Mais le plus étonnant, c’est quand même d’apprendre qu’Edward est sur le point de se marier…

Oxygène

Le commandant Helen Grace parviendra-t-elle à échapper à ses plus vieux démons ? Après *Au feu, les pompiers* , une nouvelle enquête signée M. J. Arlidge.
Dans les tréfonds d’une boîte de nuit, un jeu SM tourne au cauchemar. Un homme est froidement assassiné, asphyxié jusqu’à la mort.
Helen Grace, envoyée sur les lieux du crime, peine à contenir son effroi en découvrant la victime : le corps ligoté et bâillonné est celui de Jake, son dominateur. Helen choisit de dissimuler ses relations avec le défunt et se lance à la poursuite du meurtrier. Mais quand ce dernier s’attaque à nouveau à l’une de ses connaissances, tout bascule. Et si Helen était la véritable cible du criminel ?
La détective de Southampton comprend qu’un terrible choix s’offre à elle : confesser ses zones d’ombre, au risque de tirer un trait sur sa carrière, ou arrêter au plus vite l’assassin. Quitte à mettre sa propre vie en danger

Ordinator-rapidos

 
FNA 1418
Dans le troquet de la rue des Pluies se réunissent, la nuit venue, d’inquiétants individus. Zesah est tué, Sarah disparaît au coeur de l’énorme mégapole tandis que les métallos du lotissement des Usines succombent dans des accidents provoqués. Sous le ciel noir de l’an 2302, Abel 6666-4 bis et son microprocesseur TZO 88952, dit Babar, vont s’attaquer à une formidable organisation criminelle.

Ordinator-ocularis

Le micro TZO 88952, dit Babar, articula de sa voix la plus synthétique :

— Fais gaffe, mon pote, ça sent le robot-tueur. Top. T’es plus que jamais l’homme à abattre. Top. T’as récupéré les savants et les cerveaux, toutes les nanas du harem. Top. On t’en veut à mort. Top.

Abel serra son thermique et avança le long du couloir circulaire désert et silencieux.

Ordinator-macchabées

Quatre ans auparavant, dans le cadre du Circularium, au stage Bowett-Hakart, an 2298 promo Oalmus, ils furent 318 à voir une assemblée secrète.

Tout cela parce qu’un machiniste s’était trompé de clap.

Aujourd’hui ils ne sont plus que 316, et les autres vont bientôt disparaître… Abel 6666-4bis et son microprocesseur Babar TZ0-88952 auront fort à faire pour empêcher de nouveaux assassinats.