22417–22432 di 75864 risultati

En cherchant Majorana

Etienne Klein l’avoue dès son titre – En cherchant Majorana – ce livre ne parle pas que du génial et fugace physicien italien. Il évoque aussi Etienne Klein et sa quête, la physique du début du dernier siècle et quelques questions actuelles.
Depuis longtemps Klein avoue une certaine fascination pour Majorana, tant pour sa destinée improbable, sa disparition toujours inexpliquée que pour sa fulgurance de physicien théoricien qui met certaines de ses intuitions et propositions au coeur de questions fondamentales pour la physique de demain, celle qui doit résoudre les énigmes de la matière noire et de la suprématie de la matière sur l’antimatière.
Pour écrire ce livre en donnant de la chair au physicien disparu, cette chair dont manifestement il n’avait cure, Klein est allé sur ses traces, en Italie, s’est plongé dans ses archives, a interrogé ses descendants. Du coup, très loin de la biographie classique ou du cours sur l’apport scientifique de Majorana, le livre permet un accès large à ce dernier permis par l’introduction de l’auteur, de ses pérégrinations et de ses réflexions dans le corps du livre. C’est en parlant un peu de lui que Klein parle mieux de Majorana dans ce livre précieux, utile et stimulant pour l’esprit.

En ce sang versé: Les Enquêtes de M. de Mortagne, bourreau

La petite trentaine, portant beau, Hardouin cadet-venelle est cultivé et a amassé une jolie fortune. Mais, en ce début du XIVe siècle, il porte une croix : sa charge de bourreau. Torturer et tuer ne gênaient pas M.Justice de Mortagne jusqu’à ce qu’il exécute une innocente. Une quête l’anime depuis : faire vraie justice lui-même. Traquer les coupables qui passent entre les mailles et qui bénéficient de soutiens haut placés, accomplir la vengeance divine que tant d’hommes dévoient. Aussi, quand Henriette, la fille du sous-bailli Arnaud de Tisans, moniale à l’abbaye des Clairets, est retrouvée étranglée à la porte du monastère, il lui faut connaître la vérité. Crime crapuleux, puisqu’on lui a dérobé ses aumônes? Mais pourquoi, alors, la mère abbesse semble-t-elle peu désireuse de le voir enquêter sur place? Parce que ce meurtre conduirait vers d’autres? Et que vient faire dans ce drame Mahaut de Vigonrin, belle dame accusée d’empoisonnements?
M. de Mortagne, que ses ennemis rabaissent au rang de Jean-Cadavre en vient à brutaliser, faire chanter pour que le vrai droit soit rendu. Malheureusement, la justice est souvent implacable et ceux qui la désirent, rarement récompensés.

En Attendant Le Vote Des Btes Sauvages

En un quart de siècle, il n’a publié que trois romans. Pourtant, depuis *Les Soleils des indépendances*, son premier livre paru en 1975, Ahmadou Kourouma, né en 1927 en Côte d’Ivoire, est considéré comme un classique de la littérature africaine. *En attendant le vote des bêtes sauvages* fait le portrait d’un certain président Koyaga en qui il est facile de reconnaître bon nombre de dictateurs africains. Au cours de six veillées, il écoute ravi ses louanges chantées par son griot. Koyaga est trop imbu de lui-même pour s’apercevoir que ces éloges sont ambigus et dissimulent à peine des critiques féroces.
Mais le livre de Kourouma n’est pas un pamphlet politique. Il démonte avec subtilité les contradictions entre un discours technocratique souvent creux et le profond attachement aux croyances d’une Afrique plusieurs fois millénaire. Contradictions sensibles dans la langue étonnante du romancier qui s’emploie, non sans humour, à exprimer en français la logique et les structures de la culture malinké dont il est originaire. *En attendant le vote des bêtes sauvages* a obtenu le prix de Livre Inter 1999. *–Gérard Meudal*

En attendant Bojangles

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.Celle qui mène le bal, c’est la mère, imprévisible et extravagante. Elle n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.
**
### Descrizione del libro
Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur Mr. Bojangles de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis… Durée d’écoute : environ 4 h 30 mn.
### Sinossi
Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.Celle qui mène le bal, c’est la mère, imprévisible et extravagante. Elle n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

Empreinte

37 ap. BY
Empreinte est une short-story parue en Juillet 2009 dans la rubrique Hyperespace du site officiel.
Cette nouvelle, écrite par Christie Golden, se déroule en 37,5 ABY, soit six ans avant les évènements de la série *Fate of the Jedi*. Elle met en scène la Sith Vestara Khai (qui apparaitra dans cette série dès le deuxième tome, *Omen)* et nous raconte comment celle-ci a obtenu Tikk, son uvak personnel.
Titre original : *Fate of the Jedi : Imprint*

Un employé modèle

Christchurch, Nouvelle-Zélande. Joe Middleton contrôle les moindres aspects de son existence. Célibataire, aux petits soins pour sa mère, il travaille comme homme de ménage au commissariat central de la ville. Ce qui lui permet d’être au fait des enquêtes criminelles en cours. En particulier celle relative au Boucher de Christchurch, un serial killer sanguinaire accusé d’avoir tué sept femmes dans des conditions atroces. Même si les modes opératoires sont semblables, Joe sait qu’une de ces femmes n’a pas été tuée par le Boucher de Christchurch. Il en est même certain, pour la simple raison qu’il est le Boucher de Christchurch. Contrarié par ce coup du sort, Joe décide de mener sa propre enquête afin de démasquer lui-même le plagiaire. Et, pourquoi pas, de lui faire endosser la responsabilité des autres meurtres. Variation sublime sur le thème du tueur en série, ce roman d’une originalité confondante transfigure tous les clichés du genre et révèle un nouvel auteur, dont on n’a pas fini d’entendre parler.

L’empire ultime

Les brumes règnent sur la nuit,
Le Seigneur Maître sur le monde.

Vin ne connait de l’Empire Ultime que les brumes de Luthadel, les pluies de cendre et le regard d’acier des Grands Inquisiteurs. Depuis plus de 1000 ans, le Seigneur Maître gouverne les hommes par la terreur. Seuls les nobles pratiquent l’allomancie, la précieuse magie des métaux.
Mais Vin n’est pas une adolescente comme les autres. Et le jour où sa route croise celle de Kelsier, le plus célèbre voleur de l’Empire, elle est entraînée dans un combat sans merci. Car Kelsier, revenu de l’enfer, nourrit un projet fou : renverser l’Empire.

L’empire du graal

Palais pontifical de Castel Gandolfo. Sur ordre du pape, les cinq cardinaux les plus influents du Vatican prennent connaissance d’un rapport explosif rédigé par Titanium, le leader mondial des algorithmes. Le compte à rebours de l’extinction de l’Eglise catholique a commencé. Paris, hôtel des ventes de Drouot. En remontant une filière de financement du terrorisme, Antoine Marcas, le commissaire franc-maçon, assiste à la mise aux enchères d’un sarcophage du Moyen Age. Un sarcophage unique au monde, car il contient selon le commissaire-priseur, les restes d’un vampire. C’est le début de la plus étrange aventure d’Antoine Marcas. Une enquête périlleuse qui va le mener, en France et en Angleterre, sur la piste de la relique la plus précieuse de la chrétienté.
**

L’Empire des Vaincus

Rejoints par de nouveaux alliés dans leur lutte contre l’Ordre Impérial, Richard, Kahlan et Cara s’éloignent des Piliers de la Création après une dure bataille. Inspiré par la révolution qui a tout changé à Altur’Rang, le Sourcier de Vérité a imaginé un plan pour miner de l’intérieur le pouvoir de Jagang, l’homme qui rêve de conquérir et d’écraser le Nouveau Monde. Sur le front du nord, la catastrophe se précise. Alors qu’Aydindril est tombée depuis longtemps, Zedd et Adie, uniques défenseurs de la Forteresse du Sorcier, sont prisonniers d’une Sœur de l’Obscurité décidée à leur arracher tous leurs secrets. En chemin, Richard et ses compagnons rencontrent Owen, un voyageur solitaire qui cherche le seigneur Rahl pour lui demander d’aider un étrange empire à repousser l’Ordre Impérial. Trop occupé pour faire un détour, Richard refuse net. Mais le destin en décidera autrement.

[http://www.amazon.fr/LÉpée-Vérité-8-LEmpire-vaincus/dp/2352942152](http://www.amazon.fr/L%C3%89p%C3%A9e-V%C3%A9rit%C3%A9-8-LEmpire-vaincus/dp/2352942152)

L’empire des ténèbres

De Rio de Janeiro à Dolancourt, petit village de l’Aube, s’amorçait un périple déroutant à travers d’autres continuums spatio-temporels. D’étranges événements emportaient Gilles Novak et son Commando Alpha, privés de libre arbitre, vers un destin inouï. Une mission semée d’embûches, de traquenards machiavéliques, méthodiquement conçus pour les précipiter, de façon irrémédiable, dans l’Empire des Ténèbres. Avec, au bout, le verdict inéluctable et cruel prononcé par infâme Kraolhountgo, le maître de Gorounka, cité peuplée d’horreurs sans nom…

L’Empire des anges (Litterature)

Que pensent les anges de nous ? Quelle est leur vision de notre espèce grouillant sur la terre ? Bernard Werber nous fait découvrir le paradis comme un nouveau territoire où des êtres qui nous veulent du bien essaient de nous sauver malgré nous. Aussi original que *Les Fourmis*, aussi troublant que *Les Thanatonautes*, aussi passionnant que *Le Père de nos pères*, *L’Empire des anges* nous convie à un voyage inédit dans l’au-delà. Bernard Werber y confirme un talent unique de romancier d’aujourd’hui, internationalement reconnu, et n’hésite pas à mettre à l’épreuve de l’aventure romanesque comme des réalités scientifiques ou philosophiques, ses surprenantes intuitions. *L’Empire des anges* n’est-il pas effectivement le meilleur endroit pour observer l’humanité en marche ? Le Paradis n’est-il pas la dernière frontière à explorer après le ciel, la terre, la mer et les étoiles ?
**
### Sinossi
Que pensent les anges de nous ? Quelle est leur vision de notre espèce grouillant sur la terre ? Bernard Werber nous fait découvrir le paradis comme un nouveau territoire où des êtres qui nous veulent du bien essaient de nous sauver malgré nous. Aussi original que *Les Fourmis*, aussi troublant que *Les Thanatonautes*, aussi passionnant que *Le Père de nos pères*, *L’Empire des anges* nous convie à un voyage inédit dans l’au-delà. Bernard Werber y confirme un talent unique de romancier d’aujourd’hui, internationalement reconnu, et n’hésite pas à mettre à l’épreuve de l’aventure romanesque comme des réalités scientifiques ou philosophiques, ses surprenantes intuitions. *L’Empire des anges* n’est-il pas effectivement le meilleur endroit pour observer l’humanité en marche ? Le Paradis n’est-il pas la dernière frontière à explorer après le ciel, la terre, la mer et les étoiles ?

Embuscade sur Eileena

Les Frotegs ! Ute Fischer sentit un frisson d’effroi lui parcourir l’échine : plantées au milieu du restaurant, trois hautes silhouettes, enveloppées d’une gabardine de skai noir et coiffées d’un Borsalino, la menaçaient de leur bâton électrocuteur. Le premier d’entre eux s’apprêtait à tirer quand une soupière surgie de nulle part lui heurta le crâne. Hurlant de douleur, le tueur lâcha son arme qui se déchargea en tombant sur le sol, l’enveloppant d’une aura de lumière éblouissante.
     Froudroyé net, le géant s’effondra tandis qu’une pluie de projectiles faisait refluer ses deux comparses.
     Alors, dans le silence retrouvé de la salle, retentit une exclamation de surprise :
     — Hé, mais il n’y a personne là-dessous !
     Agenouillé près du cadavre du Froteg, un client tenait par la main la lourde gabardine sous laquelle il n’y avait… . rien ! Hormis, peut-être, quelques pincées de poussière blanche.

l’embaumeur de Boston

Une momie retrouvée dans les réserves du musée Crispin à Boston sucite l’intérêt des historiens…et de la police. En effet, Maura Isles, médecin légiste sollicitée pour l’occasion, s’aperçoit qu’une balle est logée dans la jambe du cadavre, pourtant censé remonter à plus de 2000 ans, et qu’un message crypté est cousu dans sa bouche. Pour Jane Rizzoli, chargée de l’enquête, aucun doute n’est possible : ils ont affaire à un assassin qui reproduit les techniques d’embaumement antiques. Des soupçons confirmés par la découverte de deux nouveaux corps, chacun conservé selon des méthodes différentes et porteur d’un message. La police doit faire vite, car le meurtrier semble déjà avoir choisi sa prochaine cible : Joséphine Pulcillo, l’une des archéologues du musée.

Elric des Dragons

Melniboné, l’île aux Dragons, régnait jadis sur le monde. Désormais les Dragons dorment et Melniboné dépérit. Sur le trône de Rubis siège Elric, le prince albinos, dernier de sa race, nourri de drogues et d’élixirs qui le maintiennent tout juste en vie. La menace plane ; alors il rend visite au Seigneur du Chaos, Arioch, et conclut un pacte avec lui. Il s’engage ainsi sur le chemin de l’éternelle aventure : le Navire des Terres et des Mers le porte à la cité pestilentielle de Dhozkam, et son destin le pousse à franchir la Porte des Ténèbres ; au-delà, deux épées noires attendent leur maître et leur victime…

Eloge de l’insécurité

” J’ai toujours été fasciné par la loi de l’effort inverse : quand vous essayez de rester à la surface de l’eau, vous coulez ; mais quand vous essayez de couler, vous flottez. Mon livre explore cette loi en l’appliquant à la recherche par l’homme de la sécurité psychologique, et à ses efforts pour trouver des certitudes spirituelles et intellectuelles dans la religion et la philosophie.Ecrit avec la conviction qu’aucun thème ne pourrait être mieux approprié à une époque où la vie humaine semble particulièrement précaire et aléatoire, il soutient que pareille insécurité résulte de la volonté d’atteindre cette sécurité, et que, a contrario, salut et bon sens consistent à reconnaître le plus radicalement possible que nous n’avons aucun moyen d’assurer notre propre salut. “Alan WATTSUn livre revigorant, par l’un des ” pères ” de la contre-culture aux Etats-Unis, qui figure en bonne place dans Les Livres de ma vie de Henry Miller.
**

Elle qui chante quand la mort vient

La victime a été scalpée, et l’horreur ne fait que commencer pour Bernie, le shérif de Jensenville, une petite ville bien tranquille des Etats-Unis.