21457–21472 di 74503 risultati

Le chasseur de primes

They shipped Frank Latham home in a coffin with a bullet in his back and said no one was to blame. They said Frank was a murderer and deserved what he got. Nobody mourned Frank except for his wife, Bess and his two half-Apache sons. One woman and two half-grown sons against an ugly town and a professional gunman. They buried him in the frozen sod then rode out to write his epitaph in his killer’s blood…

Le Chasseur de Lapins

Lorsque le ministre des Affaires étrangères est sauvagement assassiné au beau milieu d’ébats sadiques avec une prostituée, les autorités redoutent un acte terroriste. Les premiers indices convergent en direction d’un homme incarcéré qui aurait des liens avec un réseau d’extrémistes. La police décide alors de faire appel à l’inspecteur Joona Linna qui purge une peine de quatre ans dans une prison de haute sécurité, la couverture est idéale. Il pourra approcher le prisonnier et tenter de lui sou­tirer des informations. Mais le temps presse, le meurtrier n’en est qu’à ses débuts. Des hommes influents tombent les uns après les autres dans des circonstances toujours plus sordides, et les crimes présentent la même troublante signature : juste avant de mourir, les victimes entendent un enfant chanter une comptine macabre sur dix petits lapins.
Plus angoissant que jamais, le nouvel opus de Lars Kepler est un thriller psychologique d’une efficacité redoutable. Dis­tillant la peur, Le Chasseur de lapins tient, dès les premières pages, sa proie effarée dans la lumière éblouissante de son in­trigue. Il est alors déjà trop tard pour prendre la fuite…

Chasse à mort

Travis Cornell est un homme bien solitaire depuis qu’il a quitté l’armée et perdu sa femme, trois ans auparavant. Aussi, lorsque sa route croise celle d’Einstein, un chien errant, se fait-il une joie de l’adopter.
Mais Einstein, n’est pas un animal comme les autres. Et son maître découvre bien vite que nombreux sont ceux qui le recherchent : les services secrets, un tueur à gages psychopathe… Et une créature qui suit le chien comme son ombre. Travis Cornell, le vétéran, a vu bien des horreurs dans sa vie. Mais là, tapi dans l’obscurité, à l’affût, se cache le prédateur le plus sanguinaire qu’il ait jamais eu à affronter. L’autre…

LA CHASSE À L’OPOSSUM

Grande fut ma surprise, un matin en me réveillant, d’entendre les chevaux piaffer sous mes fenêtres; j’allais m’enquérir de la cause de ces préparatifs inusités, quand ma porte s’ouvrit et livra passage à mon ami Robert, équipé pour la chasse.

— Allons, paresseux! me dit-il en riant; dépêchons, il est temps de partir.

— Partir?… où allons-nous donc?

— Faire une tournée de chasse dans l’ouest.

Cinq minutes plus tard, j’étais dans la cour. Deux bushmen tenaient en main quatre chevaux sellés: de rudes hommes, ces serviteurs de Robert; des gaillards à figure rébarbative, ornée de longues barbes incultes, coiffés de vieux feutres déformés, vêtus d’une grosse chemise de laine rouge, de culottes de toile et de grandes bottes de cuir fauve. Pour compléter le costume, chacun d’eux portait à la ceinture un gros revolver, un couteau de chasse, et, en bandoulière, une lourde carabine.

Quelques minutes plus tard, nous galopions dans la plaine, suivis d’une légère voiture appelée buggy, conduite par un cuisinier nègre, et contenant les provisions. Devant nous gambadaient Néro et Trim, deux braques dressés spécialement à la chasse de l’opossum.

Ceci, cher lecteur, se passait en Australie, il y a maintenant cinq ans.

Les hasards de ma vie aventureuse m’avaient conduit à Sidney, capitale de la Nouvelle-Galles du Sud; j’allais quitter cette ville pour me rendre à Melbourne quand, la veille de mon départ, je rencontrai Robert, un ami d’enfance que je n’avais pas vu depuis notre sortie du collège.
(source: Bol.com)

Le Chasch

Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, la Terre a reçu un message de détresse venant d’une autre planète ! 212 ans plus tard, le gros porteur Explorer IV arrive en vue de celle-ci… mais est aussitôt détruit par un missile sol-air. Seul survivant de la catastrophe, Adam Reith, capitaine de l’armée américaine, se crashe dans une jungle hostile. Il devra compter sur son extraordinaire sens de l’adaptation pour survivre sur cette extravagante mais dangereuse planète que ses habitants nomment TSCHAI. Le Cycle de Tschaï est L’œuvre La plus célèbre du grand romancier américain de science-fiction Jack Vance. Il se compose de quatre romans – Le Chasch, Le Wankh, Le Dirdir, Le Pnume – dont l’adaptation en bande dessinée s’étalera sur huit volumes.

Charybde et Scylla

Ceci n’est pas la réalité…
Ceci n’est pas la…
Ceci…
Chaque année, c’est le même rituel. Le téléphone gris à gros boutons sonne, cela signifie qu’il doit s’absenter pour plusieurs mois. Sa destination ? Charybde, à l’Administration des rubriques inventives, terminal ” Imaginaire ”, aile ” Départs et Retours ”, département ” Fiction ”, catégorie ” Thriller/policier ”. John Doe à la ville, il est Ingénium de métier. Plus qu’un métier, c’est une vocation, une vocation usante à la longue… C’est décidé, il va vivre sa dernière aventure en tant qu’Ulysse Cornu, personnage favori d’Olivier Sacks, son auteur en perdition. Ainsi, il pourra retrouver l’île de Scylla, sa villa, sa femme et plus simplement, sa véritable existence. Mais les pages blanches d’un roman en cours d’écriture demandent parfois quelques sacrifices et révèlent toujours des surprises…

(source: Bol.com)

La charnière du temps

Dans l’obscurité, Gilles épiait les deux hommes environnés d’une bizarre lueur bleutée. Il apercevait une pièce misérable avec, sur la table mal équarrie, une écuelle, du pain noir, un gobelet de terre. Par la fenêtre, y au delà de la place ensoleillée, s’élevait un édifice , rébarbatif avec une monumentale porte en ogive flanquée de deux tours massives. Gilles Novak n’en croyait pas ses yeux : vers minuit, il avait suivi les inconnus  jusque dans la cave de ce vieil immeuble. Or, dans cette même cave, à travers ce cadre bleuté, il distinguait l’intérieur d’une masure dont la fenêtre s’ouvrait sur la  place inondée de soleil !

Les Charmes discrets de la vie conjugale

Le destin d’une femme à travers les mutations de son temps, les mystères de l’union conjugale, l’électrique confrontation entre aspirations progressistes et valeurs conservatrices… Et l’exceptionnel talent de Douglas Kennedy.

Aux États-Unis, des années 60 à nos jours.

Mouvements des droits civiques, manifestations anti-guerre, libération sexuelle, les premiers hallucinogènes… l’Amérique des sixties était une ère de radicalité. Être jeune, c’était être engagé. C’était se rebeller contre les principes réacs de ces vieux cons de parents. C’était vouloir changer le monde.
Pas Hannah Buchan.
Pour son célèbre agitateur de père, pour son artiste de mère, Hannah est une vraie déception. Au lieu de grimper sur les barricades et de se fondre dans l’ébullition sociale, elle n’a d’autre ambition que d’épouser son petit ami médecin et de fonder une famille. Installée dans une vie étriquée et morne de femme de médecin dans une petite ville du Maine, Hannah goûte aux charmes très discrets de la vie conjugale. C’est alors que le hasard lui offre l’occasion de sortir du carcan de son quotidien : malgré elle, Hannah va se rendre complice d’une grave infraction à la loi.

Pendant près de trente ans, cette seule erreur restera un secret bien enfoui. Mais après le 11 septembre vient le temps du doute, de la remise en question et de la suspicion, et le passé d’Hannah va ressurgir inopinément. Du jour au lendemain, son petit monde soigneusement protégé va s’écrouler…

(source: Bol.com)

Charlie le simple

Charlie est affublé d’un surnom particulier, gamal, qui vient du vieil irlandais et qui signifie idiot, retardé. Bien qu’étant un adolescent un peu spécial, Charlie est pourtant tout sauf stupide. Poussé par son psychiatre, le Dr. Quinn, qui lui a conseillé d’écrire mille mots par jour, Charlie relate, dans son journal, les événements traumatisants qu’il a vécus. Mais il ne sait pas par où commencer, il n’est pas certain non plus de vouloir revivre l’histoire horrible de ses deux meilleurs amis, Sinéad et James. Charlie rechigne à la tâche, il n’arrive pas à écrire, ne voulant pas retomber dans un passé douloureux, encore présent. Où commence réellement son histoire? Quand Sinéad l’a défendu devant tous leurs camarades pour la première fois? Quand elle est tombée amoureuse de James, brisant ainsi le cœur de tous les autres garçons de la classe ? Ou quand Charlie a été accusé d’un crime qu’il n’a pas commis ? La narration extrêmement intelligente et pleine d’humour de l’auteur rend le personnage de Charlie très attachant, malgré l’histoire tragique qu’il nous raconte.

(source: Bol.com)

Charleston

Charleston by Alexandra Ripley
Charleston, 1860. Ville d’extravagance où l’on s’enivre de plaisirs et de luxe. Ville bientôt déchirée par la guerre de Sécession, ses violences et ses larmes. Mais, sitôt la paix revenue, Charleston veut revivre. A fond. Rattraper le temps perdu.
 Au milieu de ces bouleversements, Elizabeth. Adorable, impertinente, elle provoque, séduit sans jamais s’attacher… mais ne sait résister au charme arrogant de Lucas. Fiançailles, mariage somptueux. Parcours idyllique que va vite interrompre un drame.
 Mais Elizabeth, déchirée, seule, sait qu’elle doit se battre…

Le Chardon et le Tartan Intégrale 13T

Claire s’efforce d’oublier la Seconde Guerre mondiale en Écosse, auprès de son mari rentré du front. Au cours d’une balade, elle est attirée par un menhir… qui la mènera tout droit en l’an 1743, au cœur de la lutte entre Highlanders et Anglais.
Intégrale contenant :
Le chardon et le tartan
Le Talisman
Le voyage
Les tambours de l’automne
La croix de feu
Le temps des rêves
La neige et la cendre
Les canons de la liberté
L’écho des cœurs lointains 1 : Le prix de l’indépendance
L’écho des cœurs lointains 2 : Le fils de la liberté

Charade pour écroulés

Betty était assise à côté de moi sur la banquette. Elle regardait droit devant elle, sans dire un mot.
Elle ne voyait pas le brouillard, ni l’arrière du camion, que nous étions sur le point
de dépasser. Elle ne voyait rien. Elle était là, Comme la statue du désespoir. Comme quelqu’un qu’on est en train d’emmener à la mort.
Ou alors elle était la meilleure petite simulatrice qu’il m’ait jamais été donné de rencontrer.

Chaque automne j’ai envie de mourir

«Mais moi on dirait que j’ai pas signé de contrat, je me rappelle pas d’avoir signé ça là, un contrat de gentillesse sociale, pis je me dis que, qu’on se connaisse ou pas, on se parle des fois quand ça nous adonne, pis d’autres fois on se parle pas parce que ça nous tente pas cette fois-là, pis y pourrait comme pas avoir de problème, on pourrait arrêter de se poser des questions pis de se sentir coupable. Pis ça se peut aussi de juste sourire, on sous-estime je trouve les sourires, mais c’est simple, c’est rapide, c’est sobre mais en même temps très chaleureux, ça veut dire ce que ça a à dire.»
Chaque automne j’ai envie de mourir se dresse comme une petite statue bricolée, élevée au milieu de la ville à la mémoire de tout ce qui brille au fond des gens. C’est un hommage fragile à des beautés invisibles à l’oeil nu; le ridicule qui ne nous a pas tués, l’enfance perdue, les tremblements, l’attente, l’amour et le temps.
À travers ces trente-sept secrets qui nous sont confiés, Véronique Côté et Steve Gagnon nous offrent une langue brute et colorée ­derrière laquelle se cachent toute la force et la fragilité du monde.

Le Chapelet rouge

Roman policier de Maurice Leblanc, qui nest pas écrit en style dhistoires dArsne Lupin. La fiction nous raconte de le comte Jean dOrsacq, la comtesse Lucienne et leurs amis, qui sont invités participer une semaine de chasse dans un château. Lintrigue sinstalle comme un casse-tte. Qui rôde dans le parc? Qui sest introduit, la nuit, dans les appartements? Qui a ouvert le coffre-fort? Un voleur? Un crime est commis! Quelquun est retrouvé assassiné…