2113–2128 di 72802 risultati

La frme d’Eden

  “Ici Mullia Police… Le gang Davies a attaqué la Commonwealth Bank, à Mount Isa… Huit innocents tués. Davies se dirige vers vous…”
La vie était immobile, jusque-là, sous l’implacable soleil du Queensland australien, dans la ferme où vivaient pieusement le pasteur Fennymore, Rebecca sa douce femme, “Grandma” l’aïeule, et les trois enfants. Mais tout va changer avec l’irruption du terrible Lou Davies et de son équipe. Des envoyés du Diable, à coup sûr…
L’auteur d’Oro et de Buffet campagnard nous entraîne au c?ur d’une Australie qu’il connaît bien, rude, archaïque, encore proche de celle des pionniers, dans une histoire de suspense, de mort et de désir.

La forteresse déchue

Après avoir vaincu les Masques de la Nuit, Cadderly aurait besoin de repos. Mais ses ennemis sont embusqués dans la région. Soutenu par Danica, l’élue de son cœur, et les frères Larmoire, ces nains batailleurs, Cadderly défera-t-il l’armée des gobelins ? Terrassera-t-il le dragon rouge ? Surmontera-t-il ses doutes ? Il le faudrait, car le pire est à venir. Dans un nid d’aigle appelé Château Trinité l’attend Aballister, l’homme qui l’a tenu tout enfant dans ses bras et qui maintenant est son ennemi mortel. Un homme peut-il abattre un personnage qui a eu sur lui – et a peut-être encore pouvoir de vie et de mort ? Question embarrassante, dont dépend l’avenir d’un pays, peut-être celui des Royaumes.

La force invisible

Mark Haslam est au sommet de sa carrière scientifique. Il doit présenter à toute la communauté scientifique sa grande découverte : la désintégration. Suite à un accident, il rencontre un vagabond Esaü Jones, celui-ci possède des pouvoirs innés : il domine toute matière, pouvant créer n’importe quoi n’importe où. Esaü déconseille à Haslam d’expérimenter sa découverte, la jugeant trop dangereuse. Haslam passe outre et c’est la catastrophe ! 

La fille aux cheveux noirs

Elle est Emily Hnatt dans Le Dieu venu du Centaure, Donna Hawthorne dans Substance Mort, Sherri Solvig dans Siva, Rybys Romney dans L’Invasion divine… Multiple, fantasmée, elle traverse une existence marquée par des expériences mystiques, le doute et l’abus de drogue. Ses cheveux sont noirs comme la nuit ; figure invariante, démiurgique, elle est chaque femme que Philip K. Dick a connue et aimée. La fille aux cheveux noirs rassemble toutes les lettres qu’il a adressées à cette mystérieuse muse, personnage aussi réel que virtuel et raison d’être de son travail littéraire. Au détour de cette correspondance à sens unique, où se mêlent fiction et autobiographie, apparaît en filigrane le portrait d’un auteur qui fit de sa vie son meilleur roman.

La Fiancée gitane

Une jeune gitane disparaît après l’enterrement de sa vie de jeune fille. On retrouve le cadavre deux jours plus tard. Elle a été torturée selon un procédé aussi macabre qu’insolite. Sa soeur Lara a connu le même sort quelques années plus tôt mais son assassin est sous les verrous. Si ce dernier n’a pas fait d’émules, la police a arrêté un innocent. L’enquête est confiée à l’inspectrice Blanco, née sous la plume d’un auteur mystérieux qualifié par *El País* d’Elena Ferrante espagnole.

La fiancée du pendu

Londres, 21 juin 1815. Napoléon (Boney pour les Anglais), vient d’être défait à Waterloo, et Caroline s’inquiète : — Cette victoire ne risque pas de contrarier mes plans ? Il ne peut pas échapper à la mort ? Il, c’est Richard Darwent. Un bien brave homme, pourtant. Et même un bel homme, sous la crasse et les loques qui le recouvrent. Qui sait, peut-être même un homme de qualité ? Et quel crime a-t-il commis ? Caroline n’en a cure. Tout ce qu’elle sait, c’est que son grand-père lui a laissé une fortune, à condition qu’elle soit mariée avant l’âge de vingt-cinq ans. Belle comme elle est, ce ne sont pas les occasions qui lui manquent. Mais un mari, pour quoi faire ? Pourquoi s’encombrerait-elle d’un homme qui n’aura sur elle que des droits ? Tandis que celui-là… À peine l’aura-t-elle épousé qu’il sera pendu… Énigmes, aventures et rebondissements pour un roman inédit du Maître écrit en 1950.

La Fête du potiron

Cet ouvrage est également parru sous le titre “Le crime d’Halloween”
Le 31 octobre, les sorcières s’envolent sur leur manche à balai : c’est Halloween, la fête du potiron. À cette occasion, Mrs Drake a organisé une soirée pour les “plus de onze ans”. Les enfants participent aux préparatifs, sous l’œil nonchalant de Mrs Oliver, qui croque son éternelle pomme. “Savez-vous que j’ai eu l’occasion d’assister à un vrai meurtre ?” se vante Joyce, une fillette à la langue bien pendue, devant la célèbre romancière. Tout le monde lui rit au nez : Joyce ne sait plus qu’inventer pour se rendre intéressante. La fête est un succès, et les enfants font un triomphe au jeu du Snapdragon qui clôt la réception. Tous les enfants ? C’est en rangeant la maison, après le départ des invités, qu’on découvre le cadavre de la petite Joyce dans la bibliothèque. Bouleversée, Mrs Oliver fait aussitôt appel à son ami, le grand Hercule Poirot.

La Fête du potiron

Cet ouvrage est également parru sous le titre “Le crime d’Halloween”
Le 31 octobre, les sorcières s’envolent sur leur manche à balai : c’est Halloween, la fête du potiron. À cette occasion, Mrs Drake a organisé une soirée pour les “plus de onze ans”. Les enfants participent aux préparatifs, sous l’œil nonchalant de Mrs Oliver, qui croque son éternelle pomme. “Savez-vous que j’ai eu l’occasion d’assister à un vrai meurtre ?” se vante Joyce, une fillette à la langue bien pendue, devant la célèbre romancière. Tout le monde lui rit au nez : Joyce ne sait plus qu’inventer pour se rendre intéressante. La fête est un succès, et les enfants font un triomphe au jeu du Snapdragon qui clôt la réception. Tous les enfants ? C’est en rangeant la maison, après le départ des invités, qu’on découvre le cadavre de la petite Joyce dans la bibliothèque. Bouleversée, Mrs Oliver fait aussitôt appel à son ami, le grand Hercule Poirot.

La Famille

Journaliste retraité aujourd’hui, il a commencé à écrire au début des années 1970 des romans d’espionnage aux éditions Fleuve noir avant de se tourner rapidement vers un genre littéraire qu’il qualifie lui-même de plus libre: la science-fiction.
Son premier roman de science-fiction est Le rescapé de la Terre qui initie la saga en sept volumes des Cal de Ter. Féru de pilotage depuis de nombreuses années, il écrit dans les années 1980 la trilogie des Gurvan. Au total, il a écrit plus d’une trentaine de romans.
Profondément marqué par la guerre d’Algérie, il n’a de cesse dans la majorité de ses romans de démontrer l’inutilité des conflits armés et son aversion pour la violence. Paradoxalement, la plupart de ses héros sont d’anciens militaires qui n’hésitent pas à prendre des mesures expéditives pour pouvoir survivre.
P-J Hérault a reçu le Prix Cyrano 2005 pour l’ensemble de son œuvre dans le domaine de la science-fiction.

La Fabuleuse Histoire De Paracelse

**PARACELSE, un génie méconnu**.
L’auteur, médecin et psychanalyste, passionné d’histoire et d’ésotérisme, nous entraîne dans la découverte de ce personnage (1493-1541), alchimiste révolté et maudit, précurseur de la médecine actuelle, astrologue et occultiste.
Ce livre est aussi une plongée historique dans le début de la Renaissance, ou s’inscrit en filigrane les évolutions sociales et religieuses.
A l’instar des autres génies, il dérange par ses idées et pratiques nouvelles. Longtemps calomnié par ses confrères, il était de ceux trop grands pour être compris par le grand public de son époque, mais il avait aussi l’écoute des plus illustres de ses contemporains. Humaniste, ami d’Erasme, il aura une influence sur les mystérieux Frères de la Rose-Croix.
Bien que d’autres personnages lui rendirent ensuite au fil du temps, respect, estime et témoignage de leur considération, il reste une énigme pour le plus grand nombre.
Ce livre ouvre un volet de son histoire et tente d’expliquer sa personnalité, sans pour autant assener des vérités acquises.
Nous souhaitons qu’après la lecture de cet ouvrage, vous ayez aussi l’envie de continuer vos recherches pour savoir :
**Mais qui était vraiment PARACELSE ?**

La déroute des Droufs (révisé)

*** Réédition de 1983 ***
**
**
**Quatrième de couverture**
LES AVENTURES DE PERRY RHODAN DEJA PARUS.
MUTANTS EN MISSION.
L’OFFENSIVE D’OUBLI.
A L’ASSAUT D’ARKONIS.
LA MENACE DES MOOFS.
LA PLANETE PIEGEE.
LES MEDUSES DE MOOFAR.
LES GROTTES DE GOM.
LA BATAILLE DE BETELGEUSE.
L’AMIRAL D’ARKONIS.
LE SERUM DE SURVIE.
LE SPECTRE DU SURMUTANT.
LES EXILES D’ELGIR.
LE POIDS DU PASSE.
LA CITADELLE CACHEE.
LES TRAQUENARDS DU TEMPS.
DELOS A DISPARU.
L’AGONIE D’ATLANTIS.
LA MOISSON DE MYRTHA VII.
LES SOLULS DE SIAMED.
L’ERRANT DE L’ETERNITE.
LA REVANCHE DU REGENT.
RECRUES POUR LE RÉGENT.
LE PRIX DU POUVOIR.

**Quatrième de couverture d’une autre édition**
Kenniof s’approcha et les vit : les dormeurs.
Pareils à des poissons, ils flottaient, immobiles et complètement nus, dans un liquide jaunâtre et huileux, chacun dans son alvéole; les yeux fermés, le visage tourné tantôt vers le haut, tantôt vers le bas. Ils étaient innombrables. Les uns avaient les mains jointes, les autres avaient les doigts écartés, d’autres encore les avaient recroquevillés comme des griffes. Des mains d’ouvrier, de savants, d’hommes et de femmes.

La dernière énigme

### Lorsque Gwenda avait vu la villa, elle n’avait pas hésité une seconde. C’était exactement ce qu’elle cherchait. Démodée peut-être, mais charmante… Gwenda s’y était sentie chez elle dès le premier instant. Pour un peu, cette maison aurait pu être celle de son enfance : chaque pièce évoquait en elle des souvenirs confus… Son imagination lui jouait des tours, bien sûr. Comment pouvait-elle reconnaître cet endroit puisqu’elle n’avait jamais mis les pieds en Angleterre auparavant ? Pourtant, tout lui était familier… Pourquoi s’était-elle sentie glacée de terreur en regardant dans le hall, du haut de l’escalier ? Pourquoi ? La villa était-elle hantée ? Ou bien Gwenda devenait-elle folle ?
[http://www.amazon.fr/La-Dernière-énigme-Agatha-Christie/dp/2253056812](http://www.amazon.fr/La-Derni%C3%A8re-%C3%A9nigme-Agatha-Christie/dp/2253056812)

La dernière énigme

### Lorsque Gwenda avait vu la villa, elle n’avait pas hésité une seconde. C’était exactement ce qu’elle cherchait. Démodée peut-être, mais charmante… Gwenda s’y était sentie chez elle dès le premier instant. Pour un peu, cette maison aurait pu être celle de son enfance : chaque pièce évoquait en elle des souvenirs confus… Son imagination lui jouait des tours, bien sûr. Comment pouvait-elle reconnaître cet endroit puisqu’elle n’avait jamais mis les pieds en Angleterre auparavant ? Pourtant, tout lui était familier… Pourquoi s’était-elle sentie glacée de terreur en regardant dans le hall, du haut de l’escalier ? Pourquoi ? La villa était-elle hantée ? Ou bien Gwenda devenait-elle folle ?
[http://www.amazon.fr/La-Dernière-énigme-Agatha-Christie/dp/2253056812](http://www.amazon.fr/La-Derni%C3%A8re-%C3%A9nigme-Agatha-Christie/dp/2253056812)