20977–20992 di 74507 risultati

L’Été de cristal

Hailed by Salman Rushdie as a “brilliantly innovative thriller-writer,” Philip Kerr is the creator of taut, gripping, noir-tinged mysteries that are nothing short of spellbinding. The first book of the *Berlin Noir* trilogy, *March Violets* introduces readers to Bernie Gunther, an ex-policeman who thought he’d seen everything on the streets of 1930s Berlin—until he turned freelance and each case he tackled sucked him further into the grisly excesses of Nazi subculture. Hard-hitting, fast-paced, and richly detailed, *March Violets* is noir writing at its blackest and best.

Un été au Maryland: Les Chaines du Passe

Saga Le Destin des McKade, tome 3″Rafe, Jared, Devin et Shane MacKade. Quatre freres profondement attaches a leur famille et a leur Maryland natal, cette region aussi belle en hiver qu’en ete, aussi magique recouverte d’un epais manteau de neige que verdoyante sous le soleil. Farouchement independants, ces quatre hommes au caractere bien trempe sont decides a ne jamais renoncer a leur liberte pour une femme. Mais une rencontre va tout changer…”Quelques mois apres etre enfin parvenue a porter plainte contre son mari violent, Cassie commence a se sentir revivre. Au point de croire de nouveau au bonheur, et de se laisser courtiser par le seduisant Devin MacKade. Mais quand elle apprend que son ex-mari s’est evade de prison, et qu’il entend se venger d’elle, elle sent la panique l’envahir…A propos de l’auteur: Avec plus de 400 millions de livres vendus dans 34 pays, Nora Roberts est l’un des auteurs les plus lus dans le monde. Elle a su comme nulle autre apporter au roman feminin une dimension nouvelle; elle fascine par ses multiples facettes et s’appuie sur une extraordinaire vivacite d’ecriture pour captiver ses lecteurs. Elle est classee en permanence sur les listes de meilleures ventes aux Etats-Unis.”

Un été à Willow Lake

A vingt-sept ans, Olivia Bellamy a déjà deux fiançailles annulées derrière elle. Et alors qu’elle s’attend à une demande en mariage, son petit ami lui annonce leur rupture. Pour tromper son désespoir, elle accepte la proposition de sa grand-mère : passer l’été à Willow Lake pour remettre en état le camp de vacances appartenant à ses grands-parents où, enfant, elle a passé tous ses étés. Pour la décoratrice de talent qu’elle est, la mission est passionnante. D’autant plus que l’endroit est paradisiaque et empreint de nostalgie… même s’il ne lui évoque pas que de bons souvenirs. Adolescente mal dans sa peau et fragilisée par le divorce de ses parents, elle y a, à l’époque, beaucoup souffert. Une seule personne, alors, l’aidait à supporter le rejet des autres… une personne à laquelle elle se refuse de penser : le passé est passé. Mais voilà que, le jour où se présente l’entrepreneur venu l’aider à réaliser son projet, elle reconnaît avec stupéfaction Connor Davis, le garçon qu’elle a secrètement aimé durant son adolescence… et qui lui a brisé le cœur.

Un été à Trinity

Stop ! Jenna en a plus qu’assez de jouer les secrétaires pour son père, riche promoteur de Baltimore. Alors, elle se lance un défi. Mais, pour réussir, il lui faut impérativement obtenir le soutien de Bobby Spencer, l’homme d’affaires influent sans lequel rien ne se fait à Trinity Harbor. Celui qui commande à la pluie et au soleil, ou presque. Celui qui, aussi, exaspère Jenna en ignorant royalement ses innombrables appels ! Comment attirer enfin l’attention de cet homme ? Soudain, une idée germe dans l’esprit de Jenna ! Avec un peu de chance, elle vient de trouver un moyen efficace de provoquer une rencontre avec l’inaccessible Bobby. Efficace, mais totalement fou…

(source: Bol.com)

Et vos peches seront pardonnés

Washington DC, 15 août…
Une étudiante est retrouvée assassinée. Puis une autre. Rien de commun entre ces deux femmes, sinon l’arme du crime : une étole de soie blanche – celle que portent les prêtres -, qui a servi à les étrangler. Et la ” signature ” manuscrite du meurtrier : ” Ses péchés seront pardonnés. ” Très vite, dans la presse, le tueur psychopathe est surnommé ” Le Prêtre “. L’enquête policière piétine… Au troisième meurtre, Ben Paris et Ed Jackson, chargés de l’enquête, font appel à une psychiatre, Tess Court, pour qu’elle les aide à établir le profil psychologique du tueur.
” Le Prêtre “, un tueur en série qui met en scène ses crimes avec un soin méticuleux et une prudence absolue, choisit soigneusement ses victimes : jeunes, belles, et blondes. Malgré la surveillance policière, les crimes continuent… Qui est ce tueur de l’ombre? Pourquoi ne commet-il pas la moindre faute malgré tous les pièges qui lui sont tendus ? Le puzzle peu à peu se met en place, au centre duquel se trouve Tess Court elle-même – Tess qui est elle aussi belle, jeune…
et blonde…

Et tu trouveras le trésor qui dort en toi

Et tu trouveras le trésor qui dort en toi by Laurent Gounelle
Tout commence le jour où Alice, une jeune femme dynamique et audacieuse, retrouve son ami d’enfance, Jérémie. Devenu prêtre de campagne, il lui confie être accablé par le faible nombre de fidèles qui le suivent. Athée et conseillère en communication, Alice se met en tête de l’aider… à sa manière.
Amenée par la force des choses à se plonger dans le monde de la spiritualité, du christianisme à l’hindouisme, du taoïsme au bouddhisme, Alice va découvrir une vérité universelle particulièrement troublante. Une vérité concernant l’homme et la clé de son épanouissement, passée sous silence par les religieux, perdue au fil des siècles…
Dans ce nouveau roman émouvant et captivant, Laurent Gounelle nous entraîne dans un univers passionnant à la découverte de ce qui permet à l’homme de s’élever dans une autre dimension, où ses actes sont puissants et sa joie, un état durable.

Les livres de Laurent Gounelle sont tous des best-sellers, traduits dans le monde entier.

Et toi, tu as eu une famille ?

Il en faut peu pour détruire une vie. Un mensonge, une maladie, un accident… En une nuit, un incendie a tout enlevé à June : sa fille Lolly, qui allait se marier le lendemain ; Will, son futur gendre ; Luke, son petit ami, et Adam, son ex-mari. Unique survivante et réduite à l’errance, elle traverse le pays en voiture, abandonnant la petite ville du Connecticut où a eu lieu la catastrophe, à la recherche de ce qui la lie encore à Lolly, avec qui ses relations étaient difficiles. La voix des habitants, touchés eux aussi par le drame, émerge peu à peu. Il y a Lydia, la mère de Luke, mise au ban de la société en raison d’un scandale passé, il y a Silas, un adolescent qui aime tirer sur son bang de temps en temps, et ce d’autant plus qu’il est le détenteur d’un secret qu’il aimerait oublier. Il y a aussi les commères de la ville, qui voient en Luke un coupable idéal, car ce jeune Noir, de vingt ans le cadet de June, a déjà été incriminé pour une affaire de drogue. Autant de voix, de délicates interférences, qui témoignent de cette tragédie et en explicitent peu à peu les causes. Bill Clegg dresse une galerie de portraits subtile et émouvante, dans un roman à la narration complexe qui est avant tout une ode à la famille –celle que l’on a, celle que l’on crée – si imparfaite et fracturée soit-elle. La réflexion qui sous-tend Et toi, tu as eu une famille ? est poignante – comment supporter l’insupportable, comment se remettre d’une telle épreuve ? – et se voit transcendée par l’espoir, la bonté et le pardon.
(source: Bol.com)

Et puis soudain, Tome 2 : Lutter

Avec Robin, Lia pensait avoir trouvé l’amour. Elle lui avait accordé sa confiance, elle avait partagé avec lui ses secrets les plus profonds, prenant le risque de mettre en danger ses meilleurs amis, Matt et Chris.
Mais elle a découvert que Robin n’était pas l’homme qu’il prétendait… et cette choquante révélation a fait voler leur couple en éclats, laissant Lia plus démunie que jamais.
Et puis soudain, elle doit lutter.
Pour enfouir les sentiments qui lui restent. Pour retrouver sa confiance en elle-même durement mise à mal. Pour tenir à distance Robin, qui semble bien décidé à la reconquérir.
Elle peut pour cela compter sur ses meilleurs amis, devenus encore plus protecteurs à son égard, et sur sa fidèle assistante et amie Maria.
Mais Lia devrait savoir que la vie réserve toujours des surprises. Alors que le groupe d’amis tente de se relever après la trahison de Robin, le destin pourrait bien venir bouleverser leurs existences à tout jamais…
**

Et ne jamais la laisser partir

En juin 1996, à Wilmington (Delaware), une jeune femme disparaît inexplicablement. Proche collaboratrice du gouverneur de l’État, fiancée à un homme qui l’aimait, très entourée par sa famille et ses amis, Anne-Marie n’avait apparemment aucune raison de fuir. Enquêteurs et hommes de loi vont fouiller sa vie en tous sens avant d’établir les raisons et les circonstances de sa mort.
Comme elle l’a déjà fait dans *Si tu m’aimais vraiment*, Ann Rule a rencontré l’un après l’autre les proches d’Anne-Marie Fahey, les témoins de l’affaire, les policiers, les avocats, les juges. Elle reconstitue minutieusement cette histoire vécue, au fil d’un récit oppressant, aussi captivant que le meilleur des thrillers psychologiques.

Et l’aube vint après la nuit

A dix-sept ans, Samantha a pris une décision irrévocable : elle sera médecin. Mais, dans les années 1880, le domaine médical est la chasse gardée des hommes. Insultes, calomnies, chausse-trapes de toutes sortes seront le lot quotidien de la jeune étudiante. Sous quels prétextes, en vertu de quelles lois autoriserait-on une femme à apprendre l’anatomie masculine, à disséquer un cadavre ? Et quand bien même Samantha obtiendrait son diplôme, en serait-elle plus avancée ? Quel hôpital l’accueillerait comme interne, quelle clinique accepterait de lui ouvrir ses portes, quels malades la laisseraient les ausculter, et a fortiori les opérer? Dans ce monde hostile, impitoyable, un homme, Mark Rawlins, tendra la main à Samantha. Désormais, ils seront deux à affronter les ténèbres de l’obscurantisme. Et l’aube viendra après la nuit. Assistante de chirurgie, Barbara Wood se consacra à plein temps à l’écriture après le succès de ce roman, qui la fit connaître dans le monde entier. Il fut suivi de nombreux autres, dont African Lady, Australian Lady, La Prophétesse et, tout dernièrement, Les Fleurs de l’Orient.

Et il ne restera que poussière

En deux ans, quatre couples ont disparu dans la région de Williamsburg. On a retrouvé leurs voitures, et, plusieurs semaines après, leurs restes…
Trop peu de choses en vérité pour que Mme le médecin légiste, Kay Scarpetta – déjà bien connue des nombreux lecteurs de Mémoires mortes – puisse déterminer les causes du décès.
Mais cette fois-ci tout va changer : l’étudiante qui circulait avec son petit ami à bord d’une Jeep Cherokee est la fille d’une des femmes les plus puissantes des Etats-Unis, numéro un de la lutte antidrogue, qui est bien décidée à remuer ciel et terre pour élucider cette disparition, entraînant Kay Scarpetta dans son sillage.

Et Dieu donnera la victoire

”Aujourd’hui comme hier, pour tous, de l’extrême Occident à l’Extrême-Orient, Jeanne est la plus fascinante en même temps que la plus pure de toutes les figures de libération.” Régine Pernoud.

Jeanne est née en 1412, elle n’a donc que dix-sept ans lorsque, ayant persuadé le seigneur de Vaucouleurs de sa ”mission”, elle part pour Chinon en février 1429. Son enfance et son adolescence, elle les a passées à Domrémy, dans le Barrois, territoire relevant de la couronne de France bien que situé dans le domaine anglais. C’est là qu’elle entend les ”voix” de ses ”frères du Paradis”… Puis c’est la rencontre avec le dauphin Charles qu’elle conquiert malgré le scepticisme des conseillers, mais soutenue en secret par la reine Yolande d’Aragon, belle-mère du dauphin. Le 8 mai 1429, elle délivre Orléans. Opérations en Val de Loire, en Beauce et en Champagne, jusqu’au sacre à Reims, le 17 juillet 1429… Orléans, Reims : elle a réalisé en quatre mois, les deux premiers points de sa ”mission”.Ne fut-elle que l’instrument d’une politique ? Dans son roman, Peyramaure met en avant le personnage de Yolande d’Aragon, comtesse d’Anjou et reine de Sicile. Forte tête politique qui avait marié sa fille Marie au dauphin Charles (futur Charles VII). Ce serait elle qui aurait agi secrètement pour faire venir Jeanne à Chinon et aurait organisé les rencontres utiles. Dans ses propres intérêts… Pour les historiens, ce n’est qu’une hypothèse : aucun document ne l’assure. De toute façon, le mystère demeure : pourquoi avoir jeté son dévolu sur cette gamine de Domrémy ?

(source: Bol.com)

L’Esprit du Chaos

Pour tirer Alexandre des griffes du Dieu Noir, Parménion a traversé les dimensions, combattu Gorgone et ses vores ailés, chevauché les centaures et défait un Empire. Il a défié l’Esprit du Chaos, cette entité immortelle qui se repaît de sang et de souffrance. Car Parménion, la Mort des Nations, s’est juré de protéger le jeune prince de Macédoine des périls qui le guettent. Il a voué son existence à l’accomplissement du destin grandiose d’Alexandre. Peut-être devra-t-il le payer de sa vie… Avec Le Lion de Macédoine, David Gemmell nous livre son œuvre la plus aboutie, un voyage épique dans la Grèce antique, la fournaise de ses batailles, ses créatures fabuleuses et sa magie. 

Esprit d’hiver

Fantôme, folie, fantasme sont présents. La clé finale est saisissante. Le roman peut ainsi se lire à différents niveaux. Une réflexion sur le poids du passé, un suspense impeccable et implacable, un jeu cruel de temporalité, une méditation sur l’écriture. La romancière semble nous dire que c’est toujours avec des bouts de soi camouflés que l’on écrit sur la vie des autres. […] Esprit d’hiver se termine sur une porte refermée en silence faisant écho à une autre porte refermée dans le silence. On n’a rien vu, on n’a rien entendu. Le poison de l’oubli commence son uvre destructrice. –Marie-Laure Delorme, Le journal du dimanche
L’auteur des Revenants a tiré un roman de guerre familiale, aussi violent lorsqu’elle explore les zones interdites de l’orphelinat n°2,où des bandes d’enfants sauvages guettent l’arrivée des familles américaines pour les détrousser, que lorsqu’elle décrit les accès de colère de Tatiana, l’adolescente révoltée à la peau bleue et aux eux immenses. […] Ca catche dans le nouveau roman maniaco-dépressif de Laura Kasischke, une sonate d’hiver bergmanienne pour violoncelle et âmes blessées –Didier Jacob, Le Nouvel Observateur
Une mère et sa fille adolescente coincées chez elles le jour de Noël. Une trame minimaliste, presque douce, point de départ d’un thriller mental asphyxiant, peut-être le roman le plus inquiétant écrit ces dernières années. […] Le halo de mystère dans lequel la romancière sculpte cet aveuglement relève du pur génie littéraire : trame amarrée à l’inconscient, peuplée de mythes déchus et de spectres enfantins, qui a le chic pour transformer en cauchemar le décor du quotidien. Kasischke cultive depuis toujours les forces les plus obscures de la fiction. […] Elle en fait le socle d’une uvres envoûtante, aux mille sortilèges, baignée d’inquiétante étrangeté, qui ne cesse, de livre en livre, de se renouveler. –Emily Barnett, Les Inrockuptibles —

L’espionne

L’ Espionne by Paulo Coelho
Arrivée à Paris sans un sou en poche, Mata Hari s’impose rapidement comme une danseuse vedette du début du xxe siècle. Insaisissable et indépendante, elle séduit le public, ensorcelle les hommes les plus riches et les plus puissants de l’époque. Mais son mode de vie flamboyant fait scandale et attire bientôt les soupçons tandis que la paranoïa s’empare du pays en guerre. Arrêtée en 1917 dans sa chambre d’hôtel sur les Champs-Elysées, elle est accusée d’espionnage. En faisant entendre la voix de Mata Hari, Paulo Coelho nous conte l’histoire inoubliable d’une femme qui paya de sa vie son goût pour la liberté.