20849–20864 di 75864 risultati

Sanctuaire T02 L’alliance des hérétiques

Après Honor Harrington, la relève s’appelle Nimue Alban ! 
Depuis leur arrivée il y a neuf siècles sur Sanctuaire, l’Église de Dieu du Jour Espéré s’est érigée en gardienne toute puissante de l’âme des colons humains. Or, voilà que le royaume de Charis ne tolère plus les abus de pouvoir du Temple et sa volonté d’anéantir des nations entières par le fer et le feu. Après avoir repoussé une première offensive, les Charisiens s’apprêtent à riposter.
Une conflagration générale menace la planète. Pour y survivre, Charis aura besoin d’alliés. Heureusement, le roi Cayleb dispose déjà d’un atout majeur : le mystérieux moine guerrier Merlin qui lui sert de conseiller, protecteur et ami. Mais Merlin est aussi l’avatar cybernétique d’une jeune femme, Nimue Alban, née sur un monde sacrifié appelé “ Terre ». Elle est la seule à savoir pourquoi l’avenir de l’humanité dépend de l’issue de ce conflit.
Face à l’extinction du genre humain, même une guerre religieuse à outrance serait un prix acceptable à payer.
 
Maître du *space opéra* et de la science-fiction militaire, David Weber doit sa renommée mondiale à la série fleuve qu’il consacre à son héroïne culte, Honor Harrington. Voici sa nouvelle saga où, de combats de vaisseaux spatiaux en batailles navales sur mer, l’action ne tarit pas une seconde.

Sanctuaire T01 Cap sur l’Armageddon

Après Honor Harrington,
la relève s’appelle Nimue Alban !
****
****
La Flotte de la Fédération terrienne s’est battue avec l’énergie du désespoir mais les impitoyables Gbabas ont anéanti toutes les colonies extrasolaires de l’espèce humaine. La Terre elle-même est condamnée à mourir. Humanité se résout alors à tenter un dernier coup de dés : l’opération Arche. Une expédition chargée de bâtir une nouvelle civilisation sur une planète si lointaine que même les Gbabas ne la retrouveront jamais, et sans l’infrastructure technologique dont les émissions risqueraient d’en trahir l’emplacement. Pour s’en assurer, les dirigeants fanatiques de la mission ont utilisé des techniques de conditionnement cérébral afin de créer une fausse religion, sauvagement répressive, interdisant à tout jamais l’idée même d’innovation.
Toutefois, les partisans de la liberté ont confié à l’une des leurs, Nimue Alban, le soin de se battre pour la dignité humaine. Ils lui ont offert une base secrète hautement sophistiquée et un corps artificiel hébergeant ses souvenirs, ses émotions, ses espoirs et ses rêves…
Maître du *space opera*  et de la science-fiction militaire, David Weber doit sa renommée mondiale à la série fleuve qu’il consacre à son héroïne culte, Honor Harrington. Voici sa nouvelle saga où, de combats de vaisseaux spatiaux en batailles navales, l’action ne tarit pas une seconde.

Samantha, bonne à rien faire

Samantha, bonne à rien faire by Sophie KINSELLA
Pas de soirées, pas de week-ends, pas de vacances, pas d’amoureux : Samantha, la trentaine, ne vit que pour son boulot d’avocate d’affaires, et pour l’importante promotion dont elle devrait bientôt bénéficier.
Hélas ! Samantha commet une grosse boulette. En une journée, elle fait perdre à son meilleur client plus de cinquante millions de livres.
Désespérée, elle prend le premier train pour la campagne et, sur un malentendu, se fait embaucher comme gouvernante chez un couple de charmants excentriques. Four, fer à repasser, aspirateur, Samantha va découvrir un monde inconnu peuplé d’objets étranges. Et comprendre qu’on peut avoir 168 de Q.I. et ne pas savoir mettre en route une machine à laver.
Mais, surtout, Samantha va réaliser, entre deux tournées de lessive, que le bonheur est peut-être dans le pré…

Salem

Le Maine, 1970. Ben Mears revient à Salem, s’installer à Marsten House, inhabitée depuis la mort tragique de ses propriétaires, vingt-ans auparavant. Mais très vite, il devra se rendre à l’évidence : il se passe des choses étranges dans cette petite bourgade. Un chien est immolé, un enfant disparaît et l’horreur s’infiltre, s’étend, se répand, aussi inéluctable que la nuit qui descend sur Salem.Les éditions Lattès ont été le premier éditeur de Stephen King et ont aussi à leur catalogue : Shining, L’accident et Danse Macabre.Traduit de l’anglais par Dominique Defert

Sale gosse

‘ Souvenez-vous, ça revient sous les traits d’un enfant… ’

Un gamin diabolique qui provoque immanquablement la disparition de vos proches, un sale gosse qui a conduit le comptable George Hallas dans le couloir de la mort. Et qui pourrait bien un jour croiser votre chemin…

Evénement : une nouvelle numérique inédite que Stephen King a réservée en avant-première mondiale à ses lecteurs français et allemands pour les remercier de leur accueil.

(source: Bol.com)

Saisons funestes

Toubib n’est plus et le siège de Dejagore tourne au cauchemar.
La Compagnie, piégée du mauvais côté des remparts, est scindée en deux factions rivales : entre les vétérans – parmi lesquels Murgen, devenu annaliste de circonstance, Gobelin et Qu’un-Œil – et les nouveaux, les cannibales dirigés par Mogaba, la querelle risque de dégénérer en guerre ouverte. Pourtant, dehors, la menace que font peser les armées du Maître d’Ombres sur la ville n’est pas à prendre à la légère.
Sans compter que le sorcier Tisse-Ombre, pour diminué qu’il est encore, n’a pas dit son dernier mot à la Compagnie noire…

Sagesse : Savoir Vivre Au Pied D’Un Volcan

Comment se comporter dans une civilisation qui menace de s’effondrer ? En lisant les Romains dont la philosophie s’appuie sur des exemples à suivre et non sur des théories fumeuses.
*Sagesse* est un genre de péplum philosophique dans lequel on assiste à la mort de Pline l’Ancien et à des combats de gladiatrices, à des suicides grandioses et à des banquets de philosophes ridicules, à des amitiés sublimes et à  des assassinats qui changent le cours de l’histoire. On y croise des personnages hauts en couleur : Mucius Scaevola et son charbon ardent, Regulus et ses paupières cousues, Cincinnatus et sa charrue, Lucrèce et son poignard. Mais aussi Sénèque et Cicéron, Épictète et Marc Aurèle.
Ce livre répond à des questions très concrètes : quel usage faire de son temps ? Comment être ferme dans la douleur ? Est-il possible de bien vieillir ? De quelle façon apprivoiser la mort ? Doit-on faire des enfants ? Qu’est-ce que tenir parole ? Qu’est-ce qu’aimer d’amour ou d’amitié ? Peut-on posséder sans être possédé ? Faut-il s’occuper de politique ? Que nous apprend la nature ? À quoi ressemble une morale de l’honneur ?
Dans l’attente de la catastrophe, on peut toujours vivre en Romain : c’est-à-dire droit et debout.
**Michel Onfray** a publié plus d’une centaine de livres et est traduit dans 25 pays. Il est le fondateur en 2002 de l’Université populaire de Caen et a lancé en 2016 sa webtv : michelonfray.com
*Sagesse* est le troisième volet de la Brève encyclopédie du monde, après *Cosmos* et *Décadence.*

Sagan et fils

Françoise Sagan est morte le 24 septembre 2004. Elle laisse une dette fiscale de plus d’un million d’euros et une oeuvre, composée d’une trentaine de romans et d’une dizaine de pièces de théâtre, sur le point d’être purement et simplement liquidée. Sagan est en passe de disparaître deux fois quand Denis Westhoff, son fils unique, décide, en 2006, d’accepter cette succession empoisonnée, hors norme.
Un vrai parcours du combattant qui le conduit à repasser sur les traces de ce « charmant petit monstre », né sur la scène littéraire et médiatique en 1954 par la grâce de son premier roman, Bonjour tristesse.Il réalise alors que la femme publique que l’on a dit si prodigue avec son argent, aimant vivre dangereusement et de préférence à cent à l’heure, lui est longtemps restée inconnue. Lui a été aimé et élevé par une mère qui a pris soin de le protéger des éclats de sa légende d’écrivain-star.
L’envie de remettre les points sur certains i, de dire les choses telles qu’il les a vues, entendues, et non pas telles qu’on a bien voulu les interpréter, grandit peu à peu en lui. En repassant par certains lieux, en se remémorant des anecdotes, des moments forts, gais ou douloureux, des conversations intimes, en dessinant les portraits de ceux qui ont vraiment fait partie du cercle Sagan, dont ses grands-parents Quoirez ou encore son père, l’anticonformiste Robert Westhoff, il éclaire d’une lumière totalement inédite l’une des figures majeures de la littérature française. Ce livre n’a pas pour ambition de dire la vérité sur Sagan, mais une vérité.
Celle d’un fils qui ose enfin dire, avec bonheur et liberté, ce qu’il a vécu auprès d’une mère pas tout à fait comme les autres.

La saga des Travis (Tome 2) – Bad Boy

Une rencontre brève mais intense avec un inconnu au regard inoubliable qui se révèle être Hardy Cates, l’ennemi de sa famille. Un mariage, contracté contre la volonté paternelle, qui vire au cauchemar. Un parcours semé d’embûches afin de se reconstruire… Que de difficultés et de drames pour Haven, la benjamine du clan Travis. Bien qu’héritière d’un richissime magnat du pétrole, rien n’est facile pour elle.Heureusement, l’existence offre parfois une seconde chance !Mais, en misant sur Hardy Cates, le Bad Boy ambitieux, Haven ne joue-t-elle pas un jeu risqué ? Car, sous ses dehors policés acquis au contact des puissants, cet homme est comme un fauve blessé, sauvage et dangereux. À moins qu’il ne se laisse apprivoiser ?
(source: Bol.com)

Un safari arctique

“On n’écrit pas sur les confins de notre monde sans y avoir vécu. De même que Francisco Coloane a sillonné la Terre de Feu en se frottant à tous les métiers, le Danois Jørn Riel s’embarque dans les années 50 pour le nord-est du Groënland. De ce long séjour dans ces déserts arctiques naîtront une vingtaine de livres. Les personnages principaux sont toujours les mêmes trappeurs: Valfred, Mad Madsen, William le Noir… Tout à la fois hâbleurs ou mutiques, farceurs ou philosophes, ils meublent la solitude de la nuit polaire en sirotant un épouvantable tord-boyaux et en idéalisant un être cruellement absent de ces rudes contrées: la femme. Drôles, insolites et pleines de tendresse, ces histoires ont aussi une valeur ethnologique incontestable. Un hymne au Grand Nord, chaleureux à faire fondre la banquise.”

Le Sacrifice Du Papillon

Ce sont tous des adolescents, d’origine mexicaine. Sans doute clandestins, puisqu’aucune famille n’a signalé leur disparition. Et sans visage, puisqu’on les retrouve carbonisés. Comment découvrir l’auteur ou les auteurs de ces barbares sacrifices humains ? Même si cette femme glaciale, qui vit solitaire avec sa nièce handicapée mentale ne leur rappelle pas que de bons souvenirs, James Cagney et son assistant Jude Morris se résolvent, une fois encore, à faire appel à Gloria Parker-Simmons, une mathématicienne formidablement douée dont la méthode, fondée sur le croisement informatique de probabilités et de variantes, a déjà fait ses preuves sans La Parabole du tueur. Morris, amoureux et malheureux ; Cagney, attiré et méfiant ; Gloria, efficace et fuyante ; cet étrange trio finira par trouver la solution du problème au cœur d’une Amérique de l’ombre, celle où tous les plaisirs s’achètent, même aux confins de l’horreur.

Le sacrifice du Grand Cerf

 — Y a quelqu’un… J’en suis sûre.
     Marjorie avait presque crié. Eric s’écarta de la jeune fille qui s’était blottie dans ses bras et scruta la forêt. Le clair de lune dispensait sur les lieux une lumière spectrale, animant les fourrés d’ombres étranges. Lui aussi, il avait entendu un bruit, un frôlement tout proche et, malgré l’assurance de ses dix-huit ans, il se prit à regretter cette escapade nocturne où il avait entraîné Marjorie, sous prétexte d’aller écouter le brame des cerfs…
     Soudain, une forme fantômatique traversa leur champ de vision. Une forme qui semblait flotter au-dessus du sol et dont la tête était couronnée de grand bois de cerfs. Au même instant, les premières notes d’une mélodie s’élevèrent, sinistres, glaçantes.
     — Allons-nous-en, je t’en prie ! s’étrangla Marjorie.
     — Arrête, c’est ridicule, voyons ! tenta de la raisonner Eric.
     Mais Marjorie lui échappa et s’enfuit à toutes jambes. La brume l’engloutit aussitôt et le bruit feutré de sa course s’éteignit rapidement, avalé par la triste litanie dont les ondes s’effilochaient dans le sous-bois comme autant de lambeaux sonores.
     Eric ne devait jamais la revoir vivante.

Sacrifice

Lorsque deux êtres aux antipodes l’un de l’autre se rencontrent, c’est leur existence tout entière qui bascule.
Après une sortie qui vire au cauchemar, Ambre, jeune professeure de philosophie dans un lycée parisien, se retrouve enfermée dans un hangar à bateaux entourée d’autres filles. Elles sont là pour être vendues.
À qui ? Pourquoi ? Dans quel but ?
Devenir une esclave ? Non, ce n’est pas son destin.
Sa stratégie : mourir avant d’être jetée en pâture.
Milan, jeune homme à l’existence sombre et au passé douloureux, est le fils du patron du réseau. « Nettoyeur » de carrière, il est un amoureux de la mort qu’il donne sans pitié, n’épargnant que les femmes et les enfants.
Qu’arrive-t-il lorsque la jeune femme tente de s’enfuir, mais est rattrapée par cet individu au tempérament de feu ?
Elle aime la vie, lui la mort. Elle veut mourir, lui la sauver.
Que le meilleur gagne…

Sac d’os

Les personnes que l’on aime ne meurent jamais. Depuis qu’elle n’est plus là, Mike n’écrit plus. Reclus dans sa maison, près du lac, son souvenir l’obsède, ses nuits sont des cauchemars. Entre deux mondes, égaré dans une zone incertaine, Mike la cherche. Mais elle n’est plus qu’une ombre… Une ombre parmi celles qui hantent le domaine de Sara Laughs, avides de vengeance, prêtes à faire payer des crimes que l’on croit oubliés. Et lorsque Mike tombe sous le charme d’une fillette de trois ans et de sa mère, une jeune veuve, il ne sait pas que, loin de reprendre goût à la vie, il va devoir affronter le déchaînement de forces surnaturelles et vengeresses. Le roman le plus ambitieux et le plus fort de Stephen King. Fascinante histoire d’amour perdu et ressuscité, Sac d’os est l’aboutissement de toute une oeuvre.

(source: Bol.com)