19825–19840 di 74503 risultati

La Petite fille qui aimait Tom Gordon (Litterature)

« Le monde a des dents, et quand l’envie le prend de mordre, il ne s’en prive pas. Trisha McFarland avait neuf ans lorsqu’elle s’en aperçut. Ce fut un matin, au début du mois de juin. A dix heures, elle était assise à l’arrière de la Dodge Caravan de sa mère, vêtue de son maillot d’entraînement bleu roi de l’équipe des Red Sox (avec 36 GORDON inscrit dans le dos), et jouait avec Mona, sa poupée. A dix heures trente, elle était perdue dans la forêt. A onze heures, elle s’efforçait de ne pas céder à la panique, de ne pas se dire *Je suis en danger,* de chasser de sa tête l’idée que les gens qui se perdent dans la forêt s’en tirent quelquefois avec de graves blessures, que quelquefois même ils en meurent. »
**
### Sinossi
« Le monde a des dents, et quand l’envie le prend de mordre, il ne s’en prive pas. Trisha McFarland avait neuf ans lorsqu’elle s’en aperçut. Ce fut un matin, au début du mois de juin. A dix heures, elle était assise à l’arrière de la Dodge Caravan de sa mère, vêtue de son maillot d’entraînement bleu roi de l’équipe des Red Sox (avec 36 GORDON inscrit dans le dos), et jouait avec Mona, sa poupée. A dix heures trente, elle était perdue dans la forêt. A onze heures, elle s’efforçait de ne pas céder à la panique, de ne pas se dire *Je suis en danger,* de chasser de sa tête l’idée que les gens qui se perdent dans la forêt s’en tirent quelquefois avec de graves blessures, que quelquefois même ils en meurent. »

Petite fête et gros tracas

La vie de Mia est décidément très compliquée. Le comité des délégués de classe, dont elle est la présidente, n’a plus un centime pour la cérémonie de remise des diplômes de fin d’année, Michael l’invite à une fête alors qu’elle est tout sauf fêtarde… enfin, pour lui venir en aide et régler ses problèmes financiers, sa grand-mère se met en tête de monter une comédie musicale dans elle lui donne le premier rôle. Mais cela fait beaucoup pour une seule personne, non ?

Petit traité de toutes vérités sur l’existence

” Et cet essentiel torché comme un ” petit traité ” est un petit régal de dérision, de causticité, de drôlerie. Fred Vargas s’en donne à cœur joie pour éclairer cette ” mouise ” qu’elle trouve trop éternelle ! ” Le Canard enchaîné ” […] Et j’aime mieux vous dire tout de suite qu’il s’agit d’un traité définitif. Avant lui des broutilles, des tentatives maladroites, des égarements fâcheux, et c’est la planète tout entière qui continue de vagabonder de paniques en fourvoiements. Or nous sommes tout de même en 2001, et il serait grand temps de faire quelque chose. On n’a que trop tardé. Que depuis trente mille ans on recule pour mieux sauter, soit, je veux bien l’admettre. Mais un jour advient où trop, c’est trop, et où il est impérieux de saisir le taureau par les cornes. Par cette métaphore j’ai nommé la Vie, et ses mystères. Ses lots de questions insolubles et notre démarche chancelante faite de millions de bourdes inlassablement répétées. Alors qu’il est si simple, avec un petit traité tout bonnement efficace, de diriger valeureusement nos pas. Alors qu’il est si facile, en quelque cent feuillets, d’apporter un soulagement à nos errances. ”

Petit traité d’histoire des religions

Petit traité d’histoire des religions by Frédéric LENOIR
**En explorant l’histoire de toutes les religions, Frédéric Lenoir explique comment l’homme a un jour eu besoin de Dieu et l’a fait à son image. **
Quelle est la toute première religion de l’humanité ? Comment sont apparues les notions de dieu, de sacrifice, de salut, de délivrance, de prière, de clergé ? Pourquoi est-on passé du culte de divinités féminines à celui de divinités masculines ? De la croyance en plusieurs dieux à la foi en un Dieu unique ? Pourquoi la violence est-elle souvent liée au sacré ? Pourquoi y a-t-il plusieurs religions ? Qui sont les fondateurs des grandes traditions et quel est leur message ? Quelles sont les ressemblances et les différences fondamentales entre les religions ?
Des premiers rituels funéraires des hommes préhistoriques aux grandes religieuses actuelles, Frédéric Lenoir explore de manière limpide l’univers foisonnant du sacré. Une question parcourt ce livre : à quoi servent les religions et pourquoi accompagnent-elles l’aventure humaine depuis l’aube des temps ?

Le petit sauvage

Un jour, Alexandre Eiffel s’aperçoit avec effroi qu’il est devenu une grande personne, un empaillé de trente-huit ans. Esclave de son agenda, il ne copule plus guère et se prélasse sans honte dans la peau d’un mari domestiqué, indigne du petit garçon rebelle et vivant qu’il fut, celui à qui son papa disait : – Le Petit Sauvage, tu es un fou ! Alexandre décide de réveiller l’enfant en lui. Il quitte l’épouse qui lui servait de bouillotte, rachète la maison où vécut le Petit Sauvage, part retrouver la Société Secrète des Crusoé et surtout Fanny, son bateau bleu et ses lèvres inoubliables. Mais les ans ont passé et le retour aux amours enfantines ne pourra se faire que grâce à Manon, la contrôleuse des volcans, qui fit si bien l’amour dans les branches des arbres. Adulte qui joue à l’enfant, enfant qui joue à l’adulte, Alexandre est la création la plus originale de l’auteur du Zèbre.

Le petit âne blanc

La 4ème de couv. indique : “Sur la place de Marché, au pied des remparts du Vieux Tanger, se rassemble une foule grouillante de charmeurs de serpents, d’écrivains publics, de vendeurs d’épices et de paysans venus des douars lointains. Parmi les guenilles au cents couleurs et la rumeur aux milles cris, apparaît Bachir, le petit bossu. L’enfant pauvre à la voix d’or vient chanter, puis raconter les histoires étonnantes qu’il a vécues

Perle de lune

Avril 1965. Soldat américain en permission à Hong Kong, Garret Whitaker oublie les horreurs du Vietnam dans les bras de Juliana, une petite couturière chinoise. Au bout d’une semaine d’amour fou, ils se quittent. Pour toujours, exige Julianna, qui ne veut pas provoquer le destin en demandant davantage. C’est par téléphone que Garret apprendra que de leur bonheur est née une fille, Maylène. De son coté, il a épousé une Américaine qui meurt en donnant le jour à une petite fille, Allison. Vingt-huit ans plus tard, le promoteur James Drake va, sans le savoir, réunir les deux soeurs : il a choisi Maylène comme architecte de son grand projet, Le Palais de jade, et Allison comme photographe. Maylène connait l’existence d’Allison. Depuis l’âge de treize ans où elle a appris -croit-elle- la vérité sur son père américain, elle mène une existence pleine d’amertume. Il faudra le charme ingénu de sa demi-soeur et surtout l’amour de l’entrepreneur Sam Coulter pour la réconcilier avec elle-même et avec Hong Kong, qu’elle avait fui.
Un roman délicieusement divertissant, qui se déroule dans l’univers aussi exotique que turbulent du Hong Kong moderne. L’histoire exceptionnelle de deux soeurs à la personnalité remarquable, liées par le sang mais séparées par le destin, qui auront à affronter des dangers inattendus… et les défis de l’amour.

Péril

elles étaient savoureuses, les figues viole?es du vieux figuier ! On
les mangeait avec recueillement, en famille ; on n’avait pas plus de respect
pour le pain bénit rapporté de la grand-messe et partagé avec celles qui,
retenues par les travaux domestiques, n’avaient pu aller qu’à la messe
basse du matin. Ces figues, et les promenades du dimanche, sur la jetée
ou bien au pied de la montagne du Roule, étaient restées dans la mémoire
d’Adèle comme les points brillants d’une enfance grise et terne.
La jeunesse était venue sans presque rien changer ; seulement, le soir,
Adèle avait eu parfois l’idée de sortir dans la cour étroite, pour voir s’il
y avait des étoiles au ciel ; elle avait regardé la mer avec plus d’intérêt
passionné, comme si elle en a?endait quelque chose d’inconnu. Les prairies
qui descendent d’Octeville vers Cherbourg lui avaient semblé plus
vertes, un grand genêt dont les fleurs d’or s’éparpillaient en feu d’artifice
au-dessus d’un mur, sur une route, lui avait paru deux fois par an s’illuminer
comme pour une fête à son intention… mais elle s’était accoutumée
à voir les fleurs décroître et se flétrir sur les minces rameaux, les prairies
jaunir à l’ardeur du soleil d’août ; et sa jeunesse s’était passée…
Elle l’avait cru, du moins, et soudain sa vie s’était éclairée d’une lumière
nouvelle. Adèle avait vingt-sept ans, et depuis quelque temps elle
s’était accoutumée à l’idée de devenir vieille fille ; autour d’elle ses « camarades
de communion » s’étaient toutes mariées, plus ou moins tôt, plus
ou moins bien, mais elle n’avait jamais rencontré quelqu’un qui lui fît la
cour.

Le Père De Nos Pères

Le Père de nos pères by Bernard Werber
Après avoir visité les mondes souterrains dans sa trilogie des *Fourmis* et l’au-delà dans les *Thanatonautes*, Bernard Werber se lance sur les traces du fameux chaînon manquant, le « père de nos pères ». Une course poursuite haletante où l’on rencontre : une jeune reporter délurée – ex-cambrioleuse -, un journaliste à la retraite – obèse mais fin limier -, un spécialiste de la préhistoire qui en savait trop, un club de savants passionnés, une charcutière industrielle, une star du X, quelques primates avisés et une dame phacochère qui n’a pas peur des alliances contre nature… Voyage aux sources de l’humanité, enquête aux mille rebondissements, hypothèses scientifiques stupéfiantes sur le mystère de nos origines… Werber se fait une fois encore explorateur des frontières de l’inconnu. Suspense, humour, science, aventure un thriller paléontologique qui pourrait bien changer notre vision du monde.

Perdue

— Elle est là qui dort sur un banc, répondit pour Marcelle une petite
compagne.
— Est-ce que tu reviendras demain ? demanda Louise ?
— Je ne sais pas.
— Oh ! ne l’invite pas, elle est trop bébé ! C’est ennuyeux, les mioches
si petits ! s’écria une jeune frondeuse.
— Il faut être bon envers les petits, dit Louise d’un ton grave. Elle est
gentille d’abord et bien élevée, et puis elle est seule ; elle s’ennuie, ce?e
petite. Comment t’appelles-tu ?
— Marcelle.
— Marcelle comment ?
La petite fille resta perplexe. Le nom de son père n’avait pas laissé de
souvenir dans sa mémoire. Toujours seule en province, sa mère n’avait
pas eu le soin très parisien de lui faire apprendre son nom et son adresse.
En province, quand les enfants s’égarent, ils sont vite retrouvés, car tout
le monde les connaît.
— Je ne sais pas, dit-elle enfin, après avoir vainement cherché dans sa
tête une suite familière à son prénom, Marcelle.
Il faudra dire à ta maman de te l’apprendre, fit observer la raisonnable
Louise. Si tu te perdais, qu’est-ce que tu deviendrais ?
Le gardien du square s’approchait, brandissant sa grosse canne.
— ?’est-ce que vous faites là, tas de moutards ? gronda-t-il ; voulezvous
bien aller vous coucher ! ou bien je vous enferme dans le square.
— Oh ! monsieur le gardien, il n’est pas encore l’heure ! s’écrièrent en
choeur les petites habituées.
— Allons, déguerpissez ! continua le brave homme. Je vous demande
un peu si tout ça ne devrait pas être dans son lit !
Louise avait pris la main de Marcelle pour la reconduire à sa maman.
Le gardien la suivit, continuant sa ronde.
— Madame, dit poliment Louise en s’approchant de la jeune femme,
voilà votre petite fille que je vous ramène.
Marie ne fit aucun mouvement. La tête appuyée sur la poitrine, elle
paraissait endormie.

Percy Jackson – 01 – Le voleur de foudre

” Ecoutez, je n’ai jamais voulu être un demi-dieu. Si vous lisez ces lignes parce que vous pensez en être un vous aussi, suivez mon conseil : refermez ce livre immédiatement. Une vie de demi-dieu, c’est dangereux.
C’est angoissant. Le plus souvent, ça se termine par une mort abominable et douloureuse. Mais si vous vous reconnaissez dans ces pages – si vous sentez quelque chose vous titiller – il se peut que vous soyez des nôtres. Or, dès l’instant où vous le saurez, il ne leur faudra pas longtemps pour le percevoir, eux aussi, et se lancer à vos trousses. Je vous aurai prévenu. Puissent les dieux de l’Olympe veiller sur vous. ”

Une peine d’exception

Etrange cérémonial que de préparer l’autopsie d’un homme qui n’est pas encore mort…
C’est pourtant à quoi s’occupe le médecin-légiste Kay Scarpetta, en ce soir de décembre, en attendant le corps de Ronnie Joe Waddell qui ne sera officiellement déclaré mort sur la chaise électrique qu’à 23 h 05.
Cette même nuit, le corps d’un adolescent de treize ans est découvert, mutilé, contre une benne à ordures. Et l’on relève sur les lieux du crime l’empreinte digitale d’un homme qui ne peut pas être coupable – cette même empreinte qui a fait condamner Waddell…

Péchés nocturnes

Danger St. Richard fait partie des Chasseurs de la Nuit depuis la Révolution française, lorsque tous les siens ont péri. Mais c’est bientôt la sédition au sein de leur équipe. Ses amis, Marco et Kyros, se révoltent contre Artemis et Acheron qu’ils accusent de jouer un double jeu. Ils exhortent Danger à les rejoindre pour venir en aide aux Démons qu’ils combattaient jusque-là. C’est alors que paraît Alexion, dont la mission consiste à éliminer les Chasseur fêlons. Alexion est un exterminateur immunisé contre tout sentiment, indifférent à la souffrance d’autrui. Il ne connaît que son devoir et son honneur, et même les plus sanguinaires le redoutent. Contre toute attente, Danger va tomber éperdument amoureuse de cette créature implacable.

Péché mignon

Ceux qui en parlent le plus en mangent le moins…
Kit est tombée dans la pâtisserie dès son plus jeune âge. Lorsque l’entreprise familiale est vendue par son requin de beau-frère, la jeune femme doit se résoudre à trouver une autre recette pour réussir sa vie. Elle s’installe donc sur l’île de Sugarberry pour prendre un nouveau départ en compagnie des pâtissières déjantées du Cupcake Club. C’est alors qu’elle tombe sous le charme de Morgan. Malheureusement, ce trentenaire ténébreux appartient à la dynastie des Westlake, les avocats qui ont fait voler ses rêves en éclats. 
Voilà une friandise savoureuse dont le glaçage n’est pas à son goût. Saura-t-elle quand même écouter son coeur ?
**
### Revue de presse
C’est Noël sur la petite île de Sugarberry – le moment idéal pour se laisser tenter par des friandises… ou par un homme. Kit est tombée dans la pâtisserie dès son plus jeune âge. Mais lorsque l’entreprise familiale est vendue sans son accord par un beau-frère peu scrupuleux, Kit doit trouver une autre recette pour réussir sa vie. Elle vient de lancer un site de vente en ligne de mignardises quand elle tombe sous le charme de Morgan. Cet avocat travaille pour le cabinet qui a fait voler ses rêves en éclats. Saura-t-elle quand même écouter son cœur ?
### Présentation de l’éditeur
Ceux qui en parlent le plus en mangent le moins…
Kit est tombée dans la pâtisserie dès son plus jeune âge. Lorsque l’entreprise familiale est vendue par son requin de beau-frère, la jeune femme doit se résoudre à trouver une autre recette pour réussir sa vie. Elle s’installe donc sur l’île de Sugarberry pour prendre un nouveau départ en compagnie des pâtissières déjantées du Cupcake Club. C’est alors qu’elle tombe sous le charme de Morgan. Malheureusement, ce trentenaire ténébreux appartient à la dynastie des Westlake, les avocats qui ont fait voler ses rêves en éclats. 
Voilà une friandise savoureuse dont le glaçage n’est pas à son goût. Saura-t-elle quand même écouter son coeur ?