19745–19760 di 74503 risultati

Pour Qui Te Prends-Tu?

Convoqué à un conseil de famille mouvementé, Lu Wuqiao, aîné de quatre enfants, est chargé de trouver une solution rapide et efficace aux problèmes de ses frères et sœurs : l’infortunée Lu Zhangzhu, abandonnée par son mari ; la délicieuse Lu Wuli, dépendante et immature ; Lu Jianshe, qui gagne sa vie en escroquant les naïfs au bonneteau. Divorcé, en butte à d’innombrables difficultés professionnelles, Lu Wuqiao tombe quant à lui amoureux d’une étudiante… Passant tous les membres de la famille au crible de son regard ironique, Chi Li observe les mutations opérées par les années 1990 sur des citadins chinois ordinaires. Modes vestimentaires, moyens de communication, chômage envahissant, généralisation du divorce : tout a changé… Glorieux rejetons de quatre générations d’ouvriers, les parents Lu ont bien du mal à trouver leur place dans le monde moderne et cultivent la nostalgie du communisme. Car, au-delà des problèmes matériels et des souffrances morales qu’il inflige aux individus, c’est tout l’ordre ancien et l’édifice de ses valeurs que remet en cause le nouveau contexte socioéconomique.
### Biographie de l’auteur
Née en 1957 à Wuhan, Chi Li a exercé la médecine pendant plusieurs années avant de se consacrer à l’écriture. Diplômée de la faculté de langue et de littérature chinoises de l’université de Wuhan, elle est considérée comme l’auteur le plus représentatif du courant néo-réaliste. En France, toute son œuvre est publiée par Actes Sud. 

Pour la vie

Une fois de plus, voilà Mia dans la tourmente ! Par sa faute, son père doit batailler ferme pour être élu Premier ministre de Genovia, personne ne veut publier le roman qu’elle a écrit en secret, et elle n’a plus que quelques jours pour choisir son université. En plus, sa relation avec J.P. n’est pas si parfaite, finalement ! Pour couronner le tout, Michael est de retour du Japon… Qui a dit que la vie des princesses était facile ?

Pour l’éternité

Voilà deux ans que Red Westwood a posté cette annonce sur un site de rencontre. Et un miracle s’est produit. Du moins le croyait-elle. Bryce Laurent était beau, riche, la comblait de cadeaux, leur passion était plus forte que tout ce qu’elle avait connu. Jusqu’à ce qu’il devienne jaloux. Obsessionnel. Violent. Seule la police parvient à la sortir de cette histoire devenue un cauchemar, et Red commence à peine à se reconstruire. Quand son nouveau petit ami, le docteur Karl Murphy, se volatilise, Red pense avoir eu affaire à un salaud, un de plus. Mais bientôt le corps du docteur est retrouvé calciné, une lettre d’adieu posée sur le siège de sa voiture. Dépêché sur les lieux, l’inspecteur Roy Grace ne croit pas à la thèse du suicide. Et Red Westwood non plus. Ces derniers temps, la jeune femme se sent observée, cernée, traquée.
Aux manettes derrière ses écrans de contrôle, Bryce a prévu un dernier embrasement pour sa belle rousse. Et ils resteront ensemble, qu’elle le veuille ou non. Pour l’éternité.

(source: Bol.com)

Pour l’amour de Kate

Seven people are driving a herd of cattle through Comanche country to Abilene. These seven have no business working together–an ex-lawman, a gunfighter, an Indian tracker, an army deserter, a young woman and a boy, and a hate-filled old man. What draws them together is the common danger they face. But when they begin to hate each other more than they fear the Indians around them, their lust, greed and hatred will tear them apart.

Pour l’amour de catherine

Ce fabuleux collier d’ émeraudes que les soeurs Calhoun n’ont vu qu’en rêve, est-il une de ces légendes familiales qui enflamment les imaginations ? Certes, Catherine, Lila, Suzanne et Amanda ont retrouvé au manoir des lettres de leur arrière grand mère , Bianca Calhoun, où celle -ci fait allusion au précieux bijou. Maigre indice en vérité , d’autant que Bianca n’a pas laissé de testament, et que sa disparition tragique est restée inexpliquée. Jusqu’au jour où Cordelia Calhoun, surnommée ” tante Coco”, excentrique vieille dame, redoutable marieuse – elle est bien décidée à marier ses nièces, même contre leur gré ! – et férue de surnaturel, organise une de ces séances de spiritisme dont elle a le secret . Cette fois, Catherine, la benjamine, n’a pas rêvé : elle a vu le collier, une double rangée d’émeraudes serties de diamants . A présent , chacun au manoir en est convaincu : le trésor existe bel et bien. Et il semble intéresser un certain nombre de prétendants – tous des protégés de tante Coco, bien entendu. Dès lors, pour les quatre soeurs du clan Calhoun, s’engage une course contre la montre aux conséquences imprévisibles… Je m’appelle Catherine et, à 23 ans, je suis la benjamine des quatre filles de Judson et Ethan Calhoun. Comme mes soeurs , je suis plutôt grande et élancée. On dit volontiers de moi que je suis le garçon manqué de la famille . Sans doute est-ce à cause de mes cheveux bruns coupés très court et de mon métier , plutôt inhabituel pour une femme – je suis garagiste . Et l’amour ? Eh bien, à la vérité, je n’ai jamais eu trop le loisir d’y songer. En tous cas, une chose est sûre : un personnage comme Trenton St. James , qui vient de débarquer dans notre grande demeure familiale des Tours, est aux antipodes de ce que j’ attends d’un homme . Avec son look de businessman et son arrogance, il a même le don de me mettre les nerfs à fleur de peau . Et le fait que notre tante Cordelia – dite Coco – se soit vue souffler par sa fameuse ” intuition” que quelque chose de très fort nous liait, lui et moi, ne change rien à l’ affaire !

Un pour deux

Un pour deux by Martin Winckler
Comme tant de grandes villes françaises, Tourmens peut s’enorgueillir de sa magnifique cathédrale médiévale, de sa rivière pittoresque, de ses quartiers difficiles, de son hôpital public sinistré et… de son maire tout-puissant, Francis Esterhazy. Ancien policier, nouveau riche et futur député, le maire de Tourmens braque sur ses administrés une batterie de caméras vidéo et… attire sur lui l’attention des paparazzi depuis qu’il a épousé Clara Massima, l’ancien mannequin vedette. Alors que plusieurs top models viennent de mettre mystérieusement fin à leur carrière, Clara Massima, qui se sent menacée, fait appel à « *Twain Peeks* », petite agence assurant la protection de célébrités et autres people. 
L’un taciturne et réservé, l’autre extravertie et séduisante, Renée et René Twain, les jumeaux propriétaires de l’agence, ne se doutent pas que l’affaire Massima, en apparence très simple, va les mêler à plusieurs assassinats, leur révéler un sinistre complot médico-chirurgical et menacer l’incroyable secret qui les lie, tous deux, depuis leur naissance…
Roman choral, dont la forme évoque *Manhattan Transfer* de Dos Passos et *Tous à Zanzibar* de John Brunner, *Un pour deux* – premier opus de la trilogie Twain – est non seulement un hommage chaleureux aux séries télé et aux comédies policières, mais aussi une réflexion personnelle sur l’amour fraternel, la différence des sexes et les mystères de l’identité.

Postmortem

###
Richmond, Virginie. Quatre femmes ont été torturées, violées, égorgées. Une femme noire et trois blanches. Rien, pas le moindre indice ne les relie entre elles, si ce n’est précisément l’assassin. Le docteur Scarpetta s’acharne à traquer le tueur en série. Il est intelligent, rusé et ne semble commettre aucune faute qui pourrait mettre les enquèteurs sur la voie. Elle sait qu’il n’arrètera pas. Si elle ne trouve pas très vite une piste pour remonter jusqu’à lui, une autre femme va mourir. Tout semble se liguer contre la police et Kay pour favoriser le tueur. Peu à peu, Kay Scarpetta commence à se sentir menacée.Postmortem remporte à sa sortie cinq prix internationaux parmi les plus prestigieux, notamment le prix Edgar Poe et le John Creasey Award, ainsi que le prix du Roman d’aventures.

Post-mortem

SUMMARY:
With this novel, bestselling author Patricia Cornwell created one of crime fiction’s most compelling heroines: gutsy medical examiner Kay Scarpetta. Cornwell’s gift for combining cutting edge criminology with nerve-shattering suspense makes this book a true modern classic.Under cover of night in Richmond, Virginia, a human monster strikes, leaving a gruesome trail of stranglings that has paralyzed the city. Medical examiner Kay Scarpetta suspects the worst: a deliberate campaign by a brilliant serial killer whose signature offers precious few clues. With an unerring eye, she calls on the latest advances in forensic research to unmask the madman. But this investigation will test Kay like no other, because it’s being sabotaged from withinand someone wants her dead.

Possession

Alors que Clare Kimball s’apprête à exposer ses sculptures qui ont la force noire d’un exorcisme, elle est réveillée une nuit par cet atroce cauchemar dont les images obsédantes lui posent depuis l’enfance des questions restées sans réponse. Confrontée à la violence de son angoisse, Clare comprend que le moment est venu pour elle de retourner à Emmitsboro, la ville où elle a grandi, et d’y affronter ses démons. A peine est-elle de retour que des événements effrayants se produisent : une tombe d’enfant profanée, une adolescente disparue, un homme assassiné dans d’effroyables conditions… Un puzzle meurtrier que Clare va reconstituer, et qui va la conduire au cœur de l’inquiétant labyrinthe de la folie humaine…

Possession

Fabian Hightower a été tué dans un accident de voiture en France. C’est du moins ce que la police annonce à sa mère, Alex. Mais elle ne peut pas y croire : elle a vu Fabian le matin même sans sa chambre. Fabian ne peut pas être mort. Après les funérailles, l’imagination d’Alex commence à lui jouer des tours. Le visage de son fils apparaît sur des photographies qu’elle vient juste de développer, un message de lui s’inscrit sur son écran d’ordinateur, et des événements encore plus étranges et effrayants surviennent. Terrorisée, Alex fait appel à un médium qui lui annonce que Fabian veut revenir et qu’il lui cachait un sombre secret.

Possède-moi

La série qui a déjà conquis plus de 100 000 lecteurs ! Damien Stark est un riche homme d’affaires, d’une rare séduction. Tout ce qu’il veut, il l’obtient. Et ce qu’il veut par-dessus tout, c’est Nikki… ” Pour Damien, notre passion est un jeu. Pour moi, c’est féroce, aveuglant et réel. Il a besoin de savourer, de contrôler. Il a besoin de moi. Je veux me faire sienne, à tout prix. Plus encore, je veux que nous nous possédions au-delà de l’extase, que le feu de notre passion nous dévore. Mais une part de Damien m’échappe. J’aimerais percer ses secrets. Les zones d’ombre de notre passé pourraient étroitement nous unir… ou au contraire nous briser. ” NikkiDécouvrez la suite des aventures de Nikki et Damien dans les trois nouvelles exclusivement disponibles en numérique: Comble-moi Prends-moi Joue mon jeu

Portrait du crime

Eve Dallas comptait prendre des vacances, mais voilà qu’une affaire sordide la rattrape : on vient de découvrir dans une poubelle le corps d’une étudiante de Columbia ! L’auteur de ce crime atroce a photographié sa victime et envoyé les clichés à une journaliste. Il s’agit pour sûr de l’oeuvre d’un maniaque, probablement sur le point de sévir à nouveau. Une traque sous haute pression commence alors pour le lieutenant, doublée d’une course contre la montre. Car l’assassin se prend pour un artiste perfectionniste et n’a qu’une seule idée en tête : capturer la beauté innocente de ces jeunes filles pour la posséder à jamais…

Le Portrait De Monsieur W. H.

Le portrait de monsieur W. H. by Oscar Wilde
Ce volume contient, je crois, toutes les nouvelles d’Oscar Wilde qui n’avaient pas encore été traduites en français.
J’ai dû à la gracieuseté de M. Walter E. Ledger les textes sur lesquels j’ai traduit *le Fantôme de Canterville, Un Sphinx qui n’a pas de secret et le Modèle millionnaire*.
Je dois au même écrivain des éclaircissements sur différentes difficultés qui m’ont prouvé qu’on ne sait jamais complètement une langue quand on n’a pas vécu dans les pays où on la parle.
Je lui dois enfin des notions bibliographiques exactes dont j’ai usé, d’ailleurs, avec discrétion pour ne point déflorer le travail bibliographique très complet qu’il a en préparation, avec un ami d’Oxford, sur les oeuvres d’Oscar Wilde. Que mon généreux correspondant trouve ici le témoignage de ma gratitude!
J’ai puisé les textes du Portrait de Monsieur W. H., des Poèmes en prose et de l’étude l’Âme humaine sous le régime socialiste dans les collections des Revues citées dans mes notices bibliographiques, collections que la Bibliothèque nationale possède heureusement complètes.
En traduisant le Portrait de Monsieur W. H., je me suis permis deux corrections qui m’ont paru correspondre à des fautes d’impression.
C’est à Mary Fitton et non à Mary Finton que l’on a attribué un rôle dans l’histoire des Sonnets et, selon toute apparence, c’est à P. Oudry que Wilde fait attribuer par ses amis le faux portrait de Monsieur W. H., bien que le Blackwood’s Edinburgh Magazine ait imprimé Ouvry.
Enfin, ce m’est un devoir de reconnaître que pour les versions des fragments cités des Sonnets, j’ai beaucoup emprunté aux traductions de François-Marie-Victor Hugo et d’Émile Montégut. Suum cuique.

Le Portrait de Dorian Gray (Dodo Press)

Oscar Wilde (1854-1900), de son nom complet Oscar Fingal O’Flahertie Wills Wilde, est un ecrivain irlandais, ne a Dublin, Irlande. Oscar fait d’abord de brillantes etudes au Trinity College de Dublin, puis au college Magdalen d’Oxford; il s’y distingue par son gout pour la discussion, le raffinement, ce qui lui vaudra d’etre raille par ses camarades. En 1897 il quitte l’Angleterre pour la France, ou il demeure quelque temps a Berneval, pres de Dieppe en Normandie, sous le nom de Sebastien Melmoth, en reference au roman Melmoth the Wanderer (1820) de Charles Robert Maturin, un des romans fondateurs du courant gothique en litterature. Maturin etait par ailleurs le grand-oncle de Wilde. En ces dernieres decennies du XIXe siecle, Wilde incarne une nouvelle sensibilite qui apparait en reaction contre le positivisme et le naturalisme. Dans sa preface au Le Portrait de Dorian Gray (1891), il defend la separation de l’esthetique et de l’ethique, du beau et du moral. Ses oeuvres comprennent: Le Crime de Lord Arthur Savile (1887), Le Portrait de Monsieur W. H. (1889) et Salome (1893).
(source: Bol.com)

Porteur de masques

Amos Daragon, un brillant garçon de douze ans, devient malgré lui le premier élu de la nouvelles génération des porteurs de masques. Instauré par la Dame Blanche, déesse suprême, ce culte modifiera sa destinée et celle de ses parents. Sa dangeureuse mission consiste à rétablir l’équilibre du monde, menacé par la guerre sans merci que se livrent les dieux du bien et du mal. Grâce à ses pouvoirs sur les éléments et aidé de Béorf Bromanson, un jeune garçon de la race des béorites capable de se transformer en ours, Amos parcourt des contrées étranges peuplées de créatures légendaires, à la recherche des masques de pouvoir. Cette épopée mythologique est un plongeon tête première dans la fantaisie, la magie et l’imagination.