19473–19488 di 74503 risultati

Sans nom

Sans nom est une nouvelle  d’Amélie Nothomb sans titre dans laquelle l’écrivain belge réfléchit à la question de l’existence de Dieu et de l’intérêt d’avoir ou non une réponse à ce sujet. Cette nouvelle, parue dans le magazine Elle en 2001 reste bien méconnue malgré sa valeur intéressante dans la compréhension de l’œuvre de l’auteur.
La religion est un thème toujours emprunt de mysticisme dans les œuvres mais aussi les nombreux entretiens qu’a accordé la Nothomb à la presse.
[http://www.amazon.fr/Sans-Nom-Amélie-Nothomb/dp/B003HMNTQ0](http://www.amazon.fr/Sans-Nom-Am%C3%A9lie-Nothomb/dp/B003HMNTQ0)

Sans limites

Série “Chroniques d’une initiée” Dans le monde des initiés, c’est elle qui fixe les règles… Le jour, Nora Sutherlin écrit des romans érotiques. La nuit, elle trouve au Huitième Cercle, le club le plus privé et le plus secret de tout New York, l’inspiration pour les écrire. Le jour, Nora se plie aux ordres de son nouvel éditeur, Zachary Easton, un homme extrêmement dur et exigeant, qui a été très clair avec elle : pour qu’il publie son prochain roman, elle devra le réécrire entièrement, sous son contrôle. Le tout en un temps record : 6 semaines. La nuit, c’est elle qui donne les ordres, et qui fixe les règles, dans un monde où douleur et plaisir sont intimement liés. Mais, de jour comme de nuit, avec Zach comme avec ces hommes qui se soumettent à ses désirs, elle n’a jamais qu’un but : repousser les limites…
**

Sans laisser d’adresse

###
Ancien sportif reconverti dans les relations publiques, Myron Bolitar tombe des nues quand il reçoit l’appel de Terese, dont il est sans nouvelles depuis sept ans : « Rejoins-moi. Fais vite… ». A peine arrivé à Paris, le cauchemar commence… Le mari de Terese vient d’y être assassiné, et l’ADN de sa fille, morte il y a des années, aurait été relevé sur les lieux du crime. Qui en veut à la vie de Terese ? Quels secrets lui a-t-elle cachés ? Pourquoi le Mossad, Interpol et la CIA les traquent-ils sans relâche ? Enlèvements, manipulations génétiques, meurtres, menace islamiste, complots internationaux… Pour Bolitar et ses alliés de toujours, la chasse est ouverte.

Sans forme

Un jour qu’elle se réveille de sa sieste, s’attendant à trouver son époux gentiment endormi à ses côtés comme tout loup-garou qui se respecte, elle le découvre hurlant à s’en faire exploser les poumons. Puis il disparaît sans explication… laissant Alexia seule aux prises avec un régiment de soldats non humains, une pléthore de fantômes exorcisés, et une reine Victoria qui n’est point amusée du tout. Mais Alexia est toujours armée de sa fidèle ombrelle et des dernières tendances de la mode, sans oublier un arsenal de civilités cinglantes. Et même quand ses investigations pour retrouver son incontrôlable mari la conduisent en Écosse, le repaire des gilets les plus laids du monde, elle est prête !

Sans feu ni lieu

Clément Vauquer est une rareté. Il est stupide au point d’exécuter ce qu’on lui demande de faire sans se poser de questions, et assez aveugle pour ne pas voir la tombe qu’on creuse sous ses pieds. Pour un manipulateur, c’est une véritable aubaine. Lorsque son portrait s’étale à la une de tous les journaux et qu’on l’accuse d’être le tueur en série de jeunes parisiennes, il n’y a que la vieille Marthe pour croire à son innocence. Cette ancienne prostituée, qui avait pris Clément enfant sous son aile, va tout faire pour prouver l’innocence de “son petit”. Elle fait appel à Louis Kehlweiler, ancien client et ami de longue date, qui va mener l’enquête avec son équipe d’érudits, les évangélistes.
Fred Vargas, l’une des plus talentueuses représentantes du polar français, reprend les personnages de *Un peu plus loin sur la droite*, et continue la saga des Évangelistes, son trio d’enquêteurs lunaires. Il leur faudra déployer ingéniosité et sagacité pour venir à bout d’une sanglante machination, où poésie rime avec crimes en série. *–Christophe Dupuis*

Sans Défense

Deux enfants kidnappés. Un inconnu qui réapparaît.
Après dix ans d’angoisse, le cauchemar ne fait que commencer…
Le Boss du Thriller signe le grand retour de Myron Bolitar.
New Jersey, aujourd’hui.
Les deux amis Patrick et Rhys, six ans tous les deux, ont été kidnappés alors qu’ils jouaient ensemble dans une banlieue cossue du New Jersey. Les ravisseurs ont exigé une importante rançon ; les parents ont payé. Mais les petits garçons n’ont jamais réapparu, laissant les familles dans l’angoisse et le doute.
Dix ans plus tard, à Londres, Win, l’oncle de Rhys, pense avoir retrouvé la trace de Patrick, désormais adolescent et SDF. L’enquête est complexe : le garçon semble sous le contrôle d’un homme appelé Fat Ghandi, qui mène un double business ultra-lucratif, entre arcades de jeux vidéos et réseau pédophile.
Pour l’aider, Win fait appel à son acolyte de toujours, le détective Myron Bolitar, sur le point de se marier. Ensemble, ils ne tardent pas à remettre la main sur Patrick, mais Rhys, lui, reste introuvable. Peut-il encore être sauvé ? Que s’est-il passé pendant ces dix années ? Pourquoi Patrick s’enferme-t-il dans le plus grand silence ?
Après dix ans d’absence et d’effroi, l’horreur ne fait que commencer…

(source: Bol.com)

Sang-pitié

Morion, le prince des apparences, a promu son meilleur agent Cellendhyll de Cortavar à la tète d’un escadron d’élite de l’armée du Chaos. La tâche de ce dernier est de recruter et d’entraîner à la dure les jeunes recrues les plus prometteuses… Mais connaît- il les intentions réelles de son maître ? Estrée d’Eodh, fille du Chaos et saur de Morion, plus que jamais amoureuse de son rival, continue à lutter contre l’addiction de bleue- i songe et à livrer des informations aux Ténèbres parle biais de son amant, le légat Leprin… Pour le meilleur ou pour le pire, leurs destins se rejoindront une nouvelle fois entre Lumière et Ténèbres, sous le tonnerre du combat des Puissants.

De sang-froid

La véracité des meurtres dont il est ici question a probablement contribué au succès de ce roman, qui tient en outre à la diversité des talents de Truman Capote. Il signe ici un roman de moeurs, une étude psychologique et un récit policier tout à la fois. Observateur consciencieux et documenté, il amorce son texte par une description minutieuse du paysage désolé qui servira de cadre à l’intrigue. L’atmosphère bien trop calme du début est un prodige de suspense, en dépit d’une écriture factuelle et descriptive. L’horreur plane dans le ciel de ce Kansas en apparence immuable, et l’on sent bien que les deux récits conduits en parallèle sont les deux versants d’un même drame. Pourtant, le doute subsiste tant que les deux histoires ne se sont pas effectivement rejointes. Or, une fois les coupables arrêtés, l’évolution du procès et des démêlés juridiques de l’affaire est retracée fidèlement. *De sang-froid* se transforme alors en réflexion sur les mentalités religieuses, la peine de mort et les causes de la marginalité. Des années après le drame, le jugement est enfin rendu et exécuté. Cependant, au terme de cette enquête épuisante, l’apaisement s’accompagne de la sensation d’une inutilité. *–Sana Tang-Léopold Wauters*

Sang Premier

Sang premier by Andrea H. Japp
Helen Baron, jeune femme de bonne famille, docteur en philosophie, a vu son monde s’écrouler le jour où ses parents ont été assassinés par son mari, Cordell Taylor-Caedon. Cet homme raffiné et séduisant, amateur d’orchidées et de musique classique, s’est révélé sous son véritable jour : celui d’un redoutable tueur en série, surnommé Charly par le FBI.
Bénéficiant du programme de protection des témoins, Helen, devenue Julia Holmer puis Constance Wilson, a quitté les Etats-Unis. Elle vit retirée dans un paisible village d’Ecosse, où elle tente de se reconstruire, et d’oublier que Cordell est toujours en liberté.
Quand la pollice de Boston retrouve des insectes pollinisateurs d’orchidées dans le cadavre d’une jeune femme, Julia comprend que son ex-mari s’est remis à tuer.
Cordell, obsédé par l’idée de retrouver Julia, a imaginé un plan machiavélique pour l’attirer à lui et la piéger…

Le Sang du Jal

Le monde des hommes et des dieux n’a plus que quelques jours avant de revêtir un nouvel aspect. Et ce dernier menace d’être bien cruel… Alors que les anciennes religions sont fragilisées par la destruction de leurs temples, l’Ancien culte continue à se répandre comme la peste dans l’ensemble des Hauts-Royaumes. L’Age d’Ys promis par les doyens de Dara a-t-il la moindre chance de connaître son avènement ? Oui, si l’Adversaire parvient à défaire le dernier-né de Karu… Mais les héritiers ne s’attendaient pas à devoir contrer un plan si ambitieux. Sombre et ses alliés semblent déjà proches de la victoire, alors que la poignée de fugitifs maudits par le destin cherche toujours un moyen de lui faire face, entre les jardins du Jal et le pays wallatte… Qui sera finalement l’élu annoncé par les Ondines ? Quels tourments devra-t-il endurer ? Aucun n’espère jouer ce rôle, tout en s’y préparant… Cela sera-t-il suffisant ? Les cycles de Ji. Six héritiers, paru aux éditions Mnémos en 1996, marqua le départ d’une saga devenue le best-seller de la fantasy francophone. Dès sa sortie, le roman fut couronné par les prix Ozone et Julia Verlanger. Les trois tomes qui suivirent complétèrent la tétralogie du Secret de Ji, aujourd’hui disponible dans une version revue et augmentée, aux éditions Mnémos et J’ai Lu. Enfin, le cycle commence sa carrière internationale avec un succès non démenti. Les Enfants de Ji marque le retour de Pierre Grimbert à l’univers auquel il reste le plus attaché. Avec une intrigue directement liée au premier cycle, d’anciens et de nouveaux personnages inoubliables, et une quête haute en couleurs, les Enfants de Ji comblera les attentes de tous les fidèles du monde de Ji.

Le Sang des Traîtres

Quel soulagement pour Tavis de Curgh, enfin innocenté du meurtre de lady Brienne par les aveux de Cresenne ! Au mépris de toute prudence, celle-ci choisit de collaborer avec le roi en lui révélant l’existence du Tisserand qui dirige la conspiration Qirsi. La confrontation est devenue inévitable. Toute cette agitation est bien loin des préoccupations du duc de Galdasten qui donnerait cher pour monter sur le trône d’Eibithar. Mais en jetant son ministre dans les bras des rebelles, il ne se doute pas qu’il paye ses ambitions au prix fort. Car, dans les autres royaumes, le complot progresse. À Sanbira, par exemple, où le défunt ministre, Kreazur, fait toujours parler de lui. Diani fête la mort du traître comme il se doit, mais tous ne partagent pas son avis. Certains en viennent même à croire que le mouvement Qirsi est responsable de sa mort. Sur l’échiquier des Sept Royaumes, les pions continuent de se livrer une bataille aussi acharnée que sournoise. Mais, cette fois, les pièces maîtresses entrent enfin en jeu. Quelle tour tombera la première ?

Le Sang des traitres

Pour l’amour de Grinsa jal Arriet et de leur fille Bryntelle, Cresenne a trahi la conspiration qirsi en confessant le meurtre de Lady Brienne. C’est là un sérieux revers pour le Tisserand, qui prétend unir sous son égide tous les magiciens des Sept Royaumes et renverser le pouvoir en place. Ce qu’il ignore, c’est que d’autres dangers le guettent, parfois même parmi ses propres troupes. Pourtant, il est si bien parvenu à monter les seigneurs eandis les uns contre les autres que la guerre civile est devenue inévitable. Un conflit à l’échelle du monde, qui verra couler le sang des traîtres… mais aussi celui des justes !

Le Sang des Elfes

Une guerre sans précédent est sur le point de faire basculer l’équilibre du monde.
Les armées de Celui-qui-ne-peut-être-nommé s’apprêtent à assaillir la forteresse d’Agor-Dôl et à déferler sur les plaines. Les elfes de la forêt d’Eliande, les nains de la Montagne noire et les hommes du royaume de Logres, pourtant ennemis historiques, n’ont d’autre choix que de s’allier pour contrecarrer les plans de l’Innommable. Lliane, évadée des Terres Noires et recueillie par les nains de Troïn, a rejoint le royaume des elfes.
C’est elle, la princesse bientôt couronnée reine, qui devra s’employer à apaiser les rivalités tenaces, construire peu à peu la coalition et mener la lutte. Une gigantesque bataille s’annonce. Quelle que soit son issue, le monde en sera changé à jamais.
Le Sang des Elfes, dernier tome des “Chroniques des Elfes”, clôt la genèse de la célèbre “Trilogie des Elfes”. Outre la dimension poétique, légendaire et historique, ce volet invite le lecteur à la réflexion : “La guerre pour la guerre n’a pas de sens. Le pouvoir d’un seul ne dure jamais, à moins d’exterminer toute vie à la surface du monde.”

Le sang de mon ennemi

Manuel Perrine n’a peur de rien ni de personne. Puissant, charismatique et impitoyable, il abat ses rivaux avec l’aisance qu’il met à arborer des costumes de lin blanc griffés.
L’inspecteur Michael Bennett est le seul flic à avoir réussi à mettre Perrine derrière les barreaux. Mais, à présent qu’il est sorti de prison, celui-ci s’est juré de l’éliminer, lui et tous ceux qui lui sont chers.
Justement, Bennett et ses dix enfants adoptés vivent dans une ferme reculée en Californie, protégés par le FBI.
Bientôt Perrine lance une campagne de diffamation, visant les personnalités les plus connues du pays. Ne disposant d’aucun indice quant à l’endroit où pourrait se cacher Perrine, le FBI décide à faire appel à Bennett…

(source: Bol.com)

Le Sang de la Déchirure

La barrière qui séparait l’Ancien et le Nouveau Monde a été brisée. Des forces anciennes viennent assiéger les Contrées du Milieu. Des forces si terrifiantes que, la dernière fois qu’elles ont frappé, il y a 3000 ans, on n’a pu les repousser qu’en murant l’Ancien Monde à l’aide d’une barrière magique infranchissable. A présent celle-ci n’est plus, et Richard Rahl et Kahlan Amnell sont les seuls à pouvoir faire face aux puissances maléfiques qui vont déferler. Richard est le Sourcier de Vérité, mais il est aussi un sorcier de guerre, le premier depuis des millénaires. Quant à Kahlan, sa bien-aimée, elle se cache loin de lui, traquée par des fanatiques qui ont entrepris d’assassiner tous les possesseurs de magie. Ils se font appeler le Sang de la Déchirure, ils torturent et tuent des innocents en prétendant lutter contre le Mal. Alors que règnent la manipulation et la guerre, Richard devra tout faire pour empêcher une apocalypse d’une sauvagerie inimaginable : accepter le pouvoir qu’il a hérité de son père et utiliser toutes ses ressources magiques pour vaincre l’ennemi, sauver Kahlan et refermer le portail.

Le Sang de grâce

1. La France est déchirée par les luttes de pouvoir opposant le roi Philippe le Bel, l’Eglise et le très puissant ordre des Templiers. La belle Agnès de Souarcy, jeune veuve au caractère bien trempé, va voir son destin basculer sans comprendre à quel point il est lié à ceux du royaume et de la chrétienté… Dans ce troisième et dernier volume de ‘La Dame sans terre’, Andrea H. Japp nous donne enfin les clés des multiples intrigues nouées dans les deux précédents tomes… Qui est véritablement le jeune Clément ? Qui a commandé les meurtres de l’abbaye de femmes des Clairets ? L’enquête remonte désormais jusqu’à Rome et au proche entourage du souverain pontife empoisonné… Quant à l’histoire d’amour entre Agnès et Artus, comte d’Authon, elle va connaître, elle aussi, une fin inattendue..