19233–19248 di 72802 risultati

Fantasia chez les ploucs

Texte intégral révisé suivi d’une biographie de Charles Williams. RÉCOMPENSE. JEUNE NUDISTE PERDUE DANS LES MARAIS ! RÉCOMPENSE ! $ 500. RÉCOMPENSE ! MISS CAROLINE TCHOU-TCHOU. REINE DU STRIP-TEASE PERDUE. Cinq cents dollars de récompense à qui ramènera saine et sauve Miss Caroline Tchou-Tchou reine du strip-tease, du ballet de bulles et de la danse du ventre, qui s’est égarée dans la brousse, aux creux d’un torrent desséché proche de la ferme Noonan, à huit kilomètres au sud de la ville de Jerome, comté de Blossom. Miss Caroline a disparu depuis dix-sept heures, mardi soir, lorsqu’elle a été surprise et attaquée par des gangsters qui ont tiré sur elle plusieurs coups de feu alors qu’elle nageait dans le lac proche, vêtue seulement d’un cache-sexe. On sait qu’elle a pu s’échapper dans le sous-bois, mais du fait qu’elle n’a pas de vêtements sur elle, sa situation ne devrait pas tarder à devenir pénible. Signalement: buste 36 1/2. taille 24 hanches 36. Gagnante de trois concours de beauté, vedette de ballets aquatiques à seize ans, ex-mannequin, reine du festival aquatique en 1955, ravissante, adorable brune aux yeux bleu azur et aux cheveux noir corbeau. Dix-neuf ans. Beauté satinée tout entière délicatement dorée par le soleil. Reconnaissable à un tatouage en forme de liseron qui s’enroule autour de son sein droit avec une petite rose en son milieu. PRIÈRE DE NOUS AIDER A RETROUVER CETTE JEUNE FILLE !

Fantaisie du crime

Créateur génial de jeux vidéo, Bart Minnock testait un logiciel, dans la peau d’un héros 3D, lorsqu’il est sauvagement décapité. Pour le lieutenant Eve Dallas, ce crime est une énigme, car l’holopièce où jouait Bart était totalement sécurisée, vierge de toute trace de l’abominable crime. Qui a pu commettre un tel meurtre ? La réponse est peut-être dans Fantastical. Ce jeu de fantasy interactif révolutionnaire est un projet top secret qui devrait ébranler le marché du divertissement. Or, il semblerait qu’il recèle aussi de sombres menaces qui mettent Eve en danger…

Fanfan

Alexandre Crusoé et Fanfan ont vingt ans lorsqu’ils se rencontrent pour la première fois. Il comprend très vite que cette fille imprévisible est la femme de sa vie et qu’elle l’aime ; mais il n’a pas le courage de tromper ou de quitter Laure avec qui il coule des jours paisibles. L’idée de marcher sur les traces de ses parents inconstants le panique. Il rêve de stabilité et redoute l’énergumène passionné qui sommeille en lui.
En digne descendant de Robinson Crusoé, Alexandre se lance alors dans une aventure singulière : il décide de résister toujours au désir que lui inspire Fanfan et de ne jamais avouer sa passion afin de la soustraire à l’usure du temps.
Faire la cour a Fanfan sans fléchir devient sa maxime.
Elle est libre et non libérée. Sa désinvolture fascine Alexandre autant qu’elle l’affole. Amoureuse, elle usera de toutes les ressources de son imagination pour exacerber la concupiscence d’Alexandre, avec l’espoir de l’obliger ainsi à renoncer à sa résolution.
Fanfan est le roman d’un jeune homme qui voulut prolonger éternellement les préludes d’un amour.

Falaise des fous

1868-1927 : de l’invention de l’impressionnisme à la traversée de l’Atlantique par Lindbergh, un Normand établi à Étretat entreprend le récit de sa vie. Orphelin de mère, jamais reconnu par son père, il s’est installé chez son oncle, dans la splendeur des falaises, après avoir été blessé lors de la sanglante aventure coloniale en Algérie.

Sous son regard, un homme peint : c’est Monet. Pour le jeune homme, qui ne connaît rien à la peinture, c’est un choc. La naissance d’un art et d’une époque se joue là, et, dès lors, il n’aura de cesse d’en suivre les métamorphoses, guidé par deux amantes, Mathilde, une bourgeoise mariée, sensuelle, puis Anna, passionnée. Elles l’initient à Monet, présent de bout en bout, mais aussi à Courbet, Boudin, Degas, Flaubert, Hugo, Maupassant… Tous passent à Étretat ou dans son voisinage.

De la débâcle de la guerre de 1870 à la découverte de New York, de l’affaire Dreyfus au gouffre de la Grande Guerre, c’est tout un monde qui surgit, passe et cède la place à un autre. Dans la permanence des falaises lumineuses, la folie de Monet affrontant l’infini des Nymphéas. Le tout sous la plume d’un homme qui a beaucoup vécu, beaucoup ressenti, aimé et perdu.

Fresque historique vertigineuse, saga familiale et amoureuse, évocation puissante de la pulsion créatrice : avec Falaise des fous, Patrick Grainville signe son roman le plus accompli, le roman d’une vie.

Patrick Grainville est né en 1947 à Villers (Normandie). En 1976, il a obtenu le prix Goncourt pour Les Flamboyants. Falaise des fous est son vingt-sixième roman.

(source: Bol.com)

Faith

« Peter James a trouve son creneau, quelque part entre Stephen King et Michael Crichton. » Mail on Sunday« Irresistible et parfaitement plausible. » Robert GoddardPour Ross Ransome, la perfection est plus qu’un ideal: c’est son gagne-pain. Chirurgien esthetique de renommee internationale, Ransome a passe des heures a operer son epouse. Faith est la perfection faite femme. Lorsqu’elle tombe malade, Faith refuse l’aide de son mari et se tourne vers un therapeute charismatique. Ransome se sent profondement trahi. Pour lui, si rationnel, c’est une question de logique: s’il ne peut plus avoir sa femme, alors personne d’autre ne l’aura…

Fais pas ta rosière

Tout le monde est suspendu au téléphone de Philip Marlowe : stars de cinéma à la voix chaude et étudiée, gangsters au jargon grasseyant, petites provinciales aux intonations fraîches et pimpantes, policiers au débit laconique et concis. Chaque coup de téléphone donne lieu à un rendez-vous, chaque rendez-vous à un incident qui en provoque une cascade d’autres..

Fais Pas Dans Le Porno…

Fais pas dans le porno… by SAN-ANTONIO
Voici un San-Antonio d’horreur. Mon premier.
Pourquoi ai-je tant attendu avant d’aborder ce genre délicat ? Mystère. Car enfin, l’horreur, je sais ce que c’est.
Chaque fois que, rentrant de voyage, je trouve un mètre de courrier sur mon bureau, ou que ma petite bonne portugaise laisse brûler le gratin de cardons, ou encore que je me trouve dans un banquet aux côtés d’un vieux gland surdécoré, l’horreur me livre toutes ses sensations fortes.
Eh bien, malgré ma connaissance approfondie de la question, j’hésitais à plonger.
Mais maintenant, c’est fait. Et tu vas voir comme !
Pour mettre le paquet, j’ai mis le paquet ! Si tu trouves que c’est trop, va m’attendre dans le prochain.
Tu le trouveras à ta mesure car ce sera une histoire de cons.

Fais pas dans le porno

Voici un San-Antonio d’horreur. Mon premier. Pourquoi ai-je tant attendu avant d’aborder ce genre délicat ? Mystère. Car enfin, l’horreur, je sais ce que c’est.Chaque fois que, rentrant de voyage, je trouve un mètre de courrier sur mon bureau, ou que ma petite bonne portugaise laisse brûler le gratin de cardons, ou encore que je me trouve dans un banquet à côté d’un vieux gland surdécoré, l’horreur me livre toutes ses sensations fortes.Eh bien, malgré ma connaissance approfondie de la question, j’hésitais à plonger.Mais maintenant, c’est fait. Et tu vas voir comme ! Pour mettre le paquet, j’ai mis le paquet !Si tu trouves que c’est trop, va m’attendre dans le prochain. Tu le trouveras à ta mesure car ce sera une histoire de cons.

Faërie

Faërie n’est pas réellement un livre à part dans l’Univers de Tolkien et ont trouvera dans ce livre 3 contes, “Le Fermier Gilles de Ham”, “Smith de Grand Wootton” et “Feuille de Niggle”, qui composent un peu plus de la moitié de l’ouvrage et qui comportent tous la “patte” du Maître. Ces 3 contes devraient plaire aux “petits” comme aux “grands” enfants que nous sommes tous, amateurs de Fantasy… 
La seconde partie est une discussion entre Tolkien et le lecteur sur sa vision et sa définition du “Conte de Fées” un peu à la façon d’un “Psy” qui lui aurait demandé de s’allonger sur le divan et de lui parler de sa vision (parfois acerbe) de la Fantasy. Elle permettra aux fans de Tolkien de mieux cerner la personnalité de l’auteur ainsi que sa façon (parfois très originale) de voir les choses. 

Faërie

Le joyau fantastique de l’auteur de la saga de Krondor. La vieille ferme isolée dans les bois les avait séduits. La maison était splendide et étrange. Phil et Gloria pensaient y trouver le calme après la vie agitée d’Hollywood. Mais, derrière les portes des maisons anciennes, sous les ponts perdus au fond des bois, se cachent souvent des êtres magiques, des forces obscures, et la maison du vieux Kessler ne fait pas exception. Les enfants du couple sont les premiers à y être sensibles. D’abord les jumeaux, qui y voient la présence des fées et du vieux peuple des légendes ; ensuite leur fille, dont la beauté attise le désir d’êtres plus inquiétants… Jusqu’à ce qu’ils deviennent tous les jouets de puissances inconnues, des pions dans une guerre éternelle et sanglante…

Facebook Pour les Nuls: 2e édition

Un livre tout en couleur pour bien débuter sur Facebook et éviter les pièges Chaque jour, des milliers de nouveaux utilisateurs viennent grandir les rangs des millions d’internautes inscrits sur Facebook. Ce livre ultra complet et très pédagogique, va vous aider à créer et gérer un compte Facebook au quotidien en toute sécurité.Au programme : Accéder à Facebook et créer un compte en quelques minutes Protection des informations personnelles et confidentialité Les particularités liées à l’utilisation de Facebook sur un smartphone Rechercher des personnes sur le réseau Envoyer et répondre aux messages Chatter sur le réseau Créer des albums photos Partager des photos Créer des événements Rejoindre des groupes Faire la promotion de son entreprise sur Facebook

Le fabuleux Maurice et ses rongeurs savants

Les déchets magiques de l’Université de l’Invisible ont transformé le chat Maurice et les rats des environs en créatures super intelligentes, dotées de parole et d’une conscience du monde très aiguë. Maurice est devenu le roi de l’arnaque. Avec sa bande de rats, il parcourt les cités qu’il pille joyeusement en simulant des invasions, grâce à un complice benêt, le joueur de flûte. Mais arrivés à Bad Igoince, la petite bande tombe sur un os. Un village sans rats où vivent pourtant des chasseurs de rats, voilà qui est étrange. Voire carrément malsain…

Exultant

Vingt-cinq mille ans dans le futur. L’humanité s’est répandue dans les étoiles. Mais elle est figée dans une guerre millénaire pour la conquête définitive de la Galaxie contre un ennemi mystérieux : les Xeelees. Un gigantesque programme de sélection, grâce aux meilleurs gènes des officiers de la Coalition, a été mis en place afin d’obtenir une forme supérieure d’être humain : l’enfant soldat. Malgré cette force militaire sans précédent, les hommes demeurent impuissants face à la forteresse imprenable des Xeelees. Et ceux-ci, qui ont survécu à bien des révolutions cosmiques, ne semblent pas près de rendre les armes…

Extras

Et pour ceux qui ne connaissent pas encore la série, vous avez donc du retard à rattraper pour découvrir l’histoire de Tally, 16 ans, qui s’apprête à subir l’opération qui fera d’elle une beauté parfaite comme tous les autres habitants de son monde. Mais elle découvre bien vite que derrière ce paradis se cache une terrible conspiration. Choisira-t-elle de devenir une rebelle au risque de rester normale à jamais?
A mi chemin entre l’anticipation et l’aventure, un roman très accrocheur qui vous fera voir vos petits défauts physiques d’un autre œil. Une bonne chose donc pour relativiser les complexes liés à l’adolescence.

L’Expiation De Savéli

Avec les **Editions MARQUES**, venez découvrir ou redécouvrir les grands classiques optimisés pour vos liseuses et applications électroniques. Une publication de qualité par des professionnels de l’édition.
Les éditions MARQUES présentent **”L’expiation de Savéli”**, d’Henry Gréville édité en **texte intégral**.
*Présentation de l’éditeur*
Henry Gréville, pseudonyme de Alice Marie Céleste Durand née Fleury (1842-1902), a publié de nombreux romans, des nouvelles, des pièces, de la poésie ; elle a été à son époque un écrivain à succès.
*Extrait : *
La maison seigneuriale de Daniel Loukitch Bagrianof, construite en bois sur un haut soubassement en brique, trônait au milieu d’une cour bordée à droite par une rangée d’écuries et de remises, à gauche par les commun? et la boulangerie. Une pelouse ovale, devant le perron, séparait en deux bras, comme une île dans le fleuve, la large route plantée d’arbres qui venait en ligne droite de la station de poste la plus voisine, distante environ de dix-huit verstes. Ce chemin, fait exprès pour les seigneurs, était bordé par de gigantesques bouleaux jusqu’à la porte d’entrée, porte peu somptueuse, à la vérité. Pas d’enceinte de ce côté; un simple fossé suffirait pour défendre la demeure seigneuriale contre les loups,–pour les hommes, il n’en était pas même question. Quel audacieux eût pu rêver de franchir cette terrible enceinte, plus redoutable que les haies d’épines vivantes qui protègent les châteaux enchantés? Daniel Bagrianof avait des chiens; mais ces chiens, nourris de viande crue et lâchés tous les soirs, étaient moins redoutables que le regard froid et pesant des yeux bleu clair du seigneur. Henry Gréville, de son vrai nom Alice Marie Céleste Durand née Fleury, née le 12 octobre 1842, à Paris, et morte le 26 mai 1902, à Boulogne-Billancourt, est une femme de lettres française. Biographie Fille de Jean Fleury, écrivain haguais et professeur à Paris, elle l’accompagne en Russie quand il devient lecteur en littérature française à l’université impériale de Saint-Pétersbourg. Elle y étudie les langues et les sciences avant d’y épouser en 1857, Émile Durand, professeur de droit français et amateur d’art. Elle commence à écrire dans le Journal de Saint-Pétersbourg, puis, de retour en France, en 1872, elle prend le nom de plume d’Henry Gréville, en référence au village de ses parents. Elle écrit des romans sur la société russe et publie dans la Revue des Deux Mondes, le Figaro, la Nouvelle Revue, le Journal des débats, le Temps… Auteur prolifique, s’essayant au théâtre comme aux nouvelles, à la poésie comme au roman, elle a été à son époque, un écrivain à succès. Son manuel pour l’Instruction morale et civique pour les jeunes filles a été réédité 28 fois entre 1882 et 1891. Jules Barbey d’Aurevilly lui consacre un chapitre de ses Bas bleus : « C’est encore une femme, à ce qu’il paraît, ce monsieur-là ! La mascarade des pseudonymes continue… (…) Cette revenue du pays des neiges, a tout de suite percé la neige de l’indifférence publique, si dure aux débutants. Elle est une perce-neige heureuse ! Elle en a la pureté… Elle a la pureté de la plume, cette chose maintenant plus rare que le talent.» Guy de Maupassant dit d’elle : « De toutes les femmes de lettres de France, Mme Henry Gréville est celle dont les livres atteignent le plus d’éditions. Celle-là est surtout un conteur, un conteur gracieux et attendri. On la lit avec un plaisir doux et continu ; et, quand on connaît un de ses livres, on prendra toujours volontiers les autres » Elle est morte emportée par une congestion alors qu’elle suivait une cure à la clinique des docteurs Sollier de Boulogne-Billancourt.