18993–19008 di 72034 risultati

Charybde et Scylla

Ceci n’est pas la réalité…
Ceci n’est pas la…
Ceci…
Chaque année, c’est le même rituel. Le téléphone gris à gros boutons sonne, cela signifie qu’il doit s’absenter pour plusieurs mois. Sa destination ? Charybde, à l’Administration des rubriques inventives, terminal ” Imaginaire ”, aile ” Départs et Retours ”, département ” Fiction ”, catégorie ” Thriller/policier ”. John Doe à la ville, il est Ingénium de métier. Plus qu’un métier, c’est une vocation, une vocation usante à la longue… C’est décidé, il va vivre sa dernière aventure en tant qu’Ulysse Cornu, personnage favori d’Olivier Sacks, son auteur en perdition. Ainsi, il pourra retrouver l’île de Scylla, sa villa, sa femme et plus simplement, sa véritable existence. Mais les pages blanches d’un roman en cours d’écriture demandent parfois quelques sacrifices et révèlent toujours des surprises…

(source: Bol.com)

La charnière du temps

Dans l’obscurité, Gilles épiait les deux hommes environnés d’une bizarre lueur bleutée. Il apercevait une pièce misérable avec, sur la table mal équarrie, une écuelle, du pain noir, un gobelet de terre. Par la fenêtre, y au delà de la place ensoleillée, s’élevait un édifice , rébarbatif avec une monumentale porte en ogive flanquée de deux tours massives. Gilles Novak n’en croyait pas ses yeux : vers minuit, il avait suivi les inconnus  jusque dans la cave de ce vieil immeuble. Or, dans cette même cave, à travers ce cadre bleuté, il distinguait l’intérieur d’une masure dont la fenêtre s’ouvrait sur la  place inondée de soleil !

Les Charmes discrets de la vie conjugale

Le destin d’une femme à travers les mutations de son temps, les mystères de l’union conjugale, l’électrique confrontation entre aspirations progressistes et valeurs conservatrices… Et l’exceptionnel talent de Douglas Kennedy.

Aux États-Unis, des années 60 à nos jours.

Mouvements des droits civiques, manifestations anti-guerre, libération sexuelle, les premiers hallucinogènes… l’Amérique des sixties était une ère de radicalité. Être jeune, c’était être engagé. C’était se rebeller contre les principes réacs de ces vieux cons de parents. C’était vouloir changer le monde.
Pas Hannah Buchan.
Pour son célèbre agitateur de père, pour son artiste de mère, Hannah est une vraie déception. Au lieu de grimper sur les barricades et de se fondre dans l’ébullition sociale, elle n’a d’autre ambition que d’épouser son petit ami médecin et de fonder une famille. Installée dans une vie étriquée et morne de femme de médecin dans une petite ville du Maine, Hannah goûte aux charmes très discrets de la vie conjugale. C’est alors que le hasard lui offre l’occasion de sortir du carcan de son quotidien : malgré elle, Hannah va se rendre complice d’une grave infraction à la loi.

Pendant près de trente ans, cette seule erreur restera un secret bien enfoui. Mais après le 11 septembre vient le temps du doute, de la remise en question et de la suspicion, et le passé d’Hannah va ressurgir inopinément. Du jour au lendemain, son petit monde soigneusement protégé va s’écrouler…

(source: Bol.com)

Charlie le simple

Charlie est affublé d’un surnom particulier, gamal, qui vient du vieil irlandais et qui signifie idiot, retardé. Bien qu’étant un adolescent un peu spécial, Charlie est pourtant tout sauf stupide. Poussé par son psychiatre, le Dr. Quinn, qui lui a conseillé d’écrire mille mots par jour, Charlie relate, dans son journal, les événements traumatisants qu’il a vécus. Mais il ne sait pas par où commencer, il n’est pas certain non plus de vouloir revivre l’histoire horrible de ses deux meilleurs amis, Sinéad et James. Charlie rechigne à la tâche, il n’arrive pas à écrire, ne voulant pas retomber dans un passé douloureux, encore présent. Où commence réellement son histoire? Quand Sinéad l’a défendu devant tous leurs camarades pour la première fois? Quand elle est tombée amoureuse de James, brisant ainsi le cœur de tous les autres garçons de la classe ? Ou quand Charlie a été accusé d’un crime qu’il n’a pas commis ? La narration extrêmement intelligente et pleine d’humour de l’auteur rend le personnage de Charlie très attachant, malgré l’histoire tragique qu’il nous raconte.

(source: Bol.com)

Charleston

Charleston by Alexandra Ripley
Charleston, 1860. Ville d’extravagance où l’on s’enivre de plaisirs et de luxe. Ville bientôt déchirée par la guerre de Sécession, ses violences et ses larmes. Mais, sitôt la paix revenue, Charleston veut revivre. A fond. Rattraper le temps perdu.
 Au milieu de ces bouleversements, Elizabeth. Adorable, impertinente, elle provoque, séduit sans jamais s’attacher… mais ne sait résister au charme arrogant de Lucas. Fiançailles, mariage somptueux. Parcours idyllique que va vite interrompre un drame.
 Mais Elizabeth, déchirée, seule, sait qu’elle doit se battre…

Le Chardon et le Tartan Intégrale 13T

Claire s’efforce d’oublier la Seconde Guerre mondiale en Écosse, auprès de son mari rentré du front. Au cours d’une balade, elle est attirée par un menhir… qui la mènera tout droit en l’an 1743, au cœur de la lutte entre Highlanders et Anglais.
Intégrale contenant :
Le chardon et le tartan
Le Talisman
Le voyage
Les tambours de l’automne
La croix de feu
Le temps des rêves
La neige et la cendre
Les canons de la liberté
L’écho des cœurs lointains 1 : Le prix de l’indépendance
L’écho des cœurs lointains 2 : Le fils de la liberté

Charade pour écroulés

Betty était assise à côté de moi sur la banquette. Elle regardait droit devant elle, sans dire un mot.
Elle ne voyait pas le brouillard, ni l’arrière du camion, que nous étions sur le point
de dépasser. Elle ne voyait rien. Elle était là, Comme la statue du désespoir. Comme quelqu’un qu’on est en train d’emmener à la mort.
Ou alors elle était la meilleure petite simulatrice qu’il m’ait jamais été donné de rencontrer.

Chaque automne j’ai envie de mourir

«Mais moi on dirait que j’ai pas signé de contrat, je me rappelle pas d’avoir signé ça là, un contrat de gentillesse sociale, pis je me dis que, qu’on se connaisse ou pas, on se parle des fois quand ça nous adonne, pis d’autres fois on se parle pas parce que ça nous tente pas cette fois-là, pis y pourrait comme pas avoir de problème, on pourrait arrêter de se poser des questions pis de se sentir coupable. Pis ça se peut aussi de juste sourire, on sous-estime je trouve les sourires, mais c’est simple, c’est rapide, c’est sobre mais en même temps très chaleureux, ça veut dire ce que ça a à dire.»
Chaque automne j’ai envie de mourir se dresse comme une petite statue bricolée, élevée au milieu de la ville à la mémoire de tout ce qui brille au fond des gens. C’est un hommage fragile à des beautés invisibles à l’oeil nu; le ridicule qui ne nous a pas tués, l’enfance perdue, les tremblements, l’attente, l’amour et le temps.
À travers ces trente-sept secrets qui nous sont confiés, Véronique Côté et Steve Gagnon nous offrent une langue brute et colorée ­derrière laquelle se cachent toute la force et la fragilité du monde.

Le Chapelet rouge

Roman policier de Maurice Leblanc, qui nest pas écrit en style dhistoires dArsne Lupin. La fiction nous raconte de le comte Jean dOrsacq, la comtesse Lucienne et leurs amis, qui sont invités participer une semaine de chasse dans un château. Lintrigue sinstalle comme un casse-tte. Qui rôde dans le parc? Qui sest introduit, la nuit, dans les appartements? Qui a ouvert le coffre-fort? Un voleur? Un crime est commis! Quelquun est retrouvé assassiné…

Les Chants de la Terre

Gair est condamné à mort.
Il est le seul à entendre le Chant, une terrible magie qui le déchirera de l’intérieur s’il n’apprend pas à la maîtriser.
Pourchassé par les Chevaliers de l’Église qui veulent le jeter au bûcher, Gair a pour seul espoir un ordre secret que des siècles de persécution ont presque anéanti : les Protecteurs du Voile, l’unique rempart contre les démons du Royaume Caché.
Mais le Voile entre les mondes est en train de faiblir.
Bien avant d’y être prêt, Gair devra combattre pour sa propre vie, pour l’Ordre du Voile et pour la femme dont il est tombé amoureux…
Laissez-vous conter l’ancienne légende du monde. Écoutez la musique secrète de la magie.

Chantier

” Expropriation pour cause d’utilité publique ” : pour un brave type qui vit depuis vingt ans dans sa maison, qu’est-ce que ça veut dire ? Du second étage de la blanchisserie où il travaille, Bart Dawes suit l’évolution du chantier. La large cicatrice brune, couverte d’un cataplasme de boue, engloutit déjà le parc de Hebner Avenue où il amenait son fils quand il était petit… Des Huns ! Des barbares ! qui détruisent, arrachent, nivellent tout. Et pour quoi faire ? Extension de l’autoroute 794 ! Parce qu’un morveux de géomètre a décidé qu’elle passerait par là… Et les voisins s’en vont un à un. Bart, lui, veut se battre. Seul contre tous. David contre Goliath ! Mais comment ? Se barricader ? Faure sauter le chantier ? Et après…

La Chanteuse crystal

Dans le crystal noir, tout est pur : les voix qui le font vibrer, les traces indélébiles qu’il laisse au coeur des chairs blessées. Voici l’histoire de Killashandra Ree, de sa voix et de ses blessures. D’emblée, son professeur de chant lui enlève tout espoir de devenir professionnelle : son défaut vocal a résisté à tous les traitements. Première blessure. Alors elle part pour la planète Ballybran, où l’attend le spore qui va la contaminer. Elle y gagnera des siècles de jeunesse et y perdra la mémoire. Deuxième blessure. Elle devra escalader des chaînes de montagnes, errer dans des déserts métamorphiques, affronter des ouragans. Troisième, quatrième, cinquième blessure. Elle trouvera le filon de crystal noir, qui ne se laissera tailler qu’au son de sa voix. Et qui assure la communication instantanée entre les mondes. La réussite, enfin. Mais les blessures ?

Le Chant du coeur

Parce que c’était lui, parce que c’était elle : le chant de deux coeurs à l’unisson.
” Pour moi, le paradis, c’est la cloche qui annonce le début d’un match de free fight, l’adrénaline qui monte, la sueur qui me brûle les yeux et le feu qui coule dans mes veines. C’est la foule indistincte qui scande mon nom et l’adversaire du jour qui veut verser mon sang. Pour moi, le paradis se résumait au ring octogonal. Jusqu’à ce que je rencontre Millie.
Jusqu’à ce que je change. Si l’octogone était mon paradis, alors Millie était l’ange en son centre, la fille pour laquelle je voulais me battre, celle qui m’a appris que les batailles les plus importantes sont parfois celles que l’on ne pense pas gagner. ”
Le second volet de La Loi du coeur, le diptyque événement d’Amy Harmon.

Coup de coeur du blog Les Lectures de Cécile: ” J’ai retrouvé dans Le Chant du coeur ce qui me plaît dans les romans d’Amy Harmon et qui fait que je me jette dessus dès leur sortie : des phrases magnifiques, des personnages uniques, des réflexions très justes et touchantes. ”

(source: Bol.com)

Le chant des Wargals

L’apprentissage de Will auprès du sombre Halt a porté ses fruits. Le voilà prêt à accompagner Gilan, Rôdeur aguerri, en Celtica, pour prévenir le Roi des Celtes des plans diaboliques de Morgarath. Will doit faire preuve de courage et de perspicacité pour résister au chant morbide des Wargals, déjouer tous les pièges que sa périlleuse mission lui réserve, et affronter le ténébreux Seigneur de Pluie et de Nuit.
Will saura-t-il gagner sa place dans l’Ordre des Rôdeurs ?