18369–18384 di 72034 risultati

Le français dans tous les sens

Qui connaît l’origine du mot bureau? La bure, étoffe grossière protégeant un meuble, a vécu bien des aventures avant de devenir un espace de travail…
La langue française, réputée si formelle, recèle d’innombrables histoires méconnues, parfois rocambolesques, souvent inattendues, toujours riches d’enseignement.
Du français des Canadiens à celui des Belges, sans oublier le passage à la postérité du comte de Sandwich, Henriette Walter, professeur émérite de linguistique, décortique amoureusement les subtilités de notre langue bien-aimée.
*Le Français dans tous les sens* a reçu le Grand Prix de l’Académie française en 1988.
**
### Sinossi
Qui connaît l’origine du mot bureau? La bure, étoffe grossière protégeant un meuble, a vécu bien des aventures avant de devenir un espace de travail…
La langue française, réputée si formelle, recèle d’innombrables histoires méconnues, parfois rocambolesques, souvent inattendues, toujours riches d’enseignement.
Du français des Canadiens à celui des Belges, sans oublier le passage à la postérité du comte de Sandwich, Henriette Walter, professeur émérite de linguistique, décortique amoureusement les subtilités de notre langue bien-aimée.
*Le Français dans tous les sens* a reçu le Grand Prix de l’Académie française en 1988.
### L’autore
Professeur émérite de linguistique, Henriette Walter est notamment l’auteur de *L’Aventure des langues en Occident *(1994). Disponibles en Points : *Chihuahua, zébu et Cie*, *Arabesque* et *Le Français dans tous les sens* (2008).

La franc-maçonnerie

Le plus souvent, les francs-maçons ne se reconnaissent guère dans les portraits – simplement moqueurs voire résolument hostiles – que la presse se plaît avec constance à tracer d’eux. Reconnaissons qu’il n’est pas facile, de l’extérieur, de rendre compte d’une institution qui, bien que profondément mêlée à l’histoire intellectuelle, politique, sociale et religieuse de l’Europe depuis plus de trois siècles, n’en revendique pas moins une identité « profonde » qu’elle refuse de donner à voir au monde « profane ». Comment concilier et donner à comprendre à la fois cette franc-maçonnerie essentiellement initiatique et celle, plus politique, qui veut changer la société ? Quel est, finalement, le projet maçonnique ?
Cet ouvrage est le fruit des réflexions croisées de deux spectateurs engagés, familiers du monde maçonnique et curieux de son histoire. Il propose une introduction générale à la franc-maçonnerie. Surtout, grâce à un regard duel, à la fois empathique et distancié, il offre au lecteur un guide de voyage dans un monde parfois déroutant, pour lui procurer les moyens de forger sa conviction en toute sérénité.

Les Fragments d’une couronne brisée

Midkemia est en ruines, suite au siège du Roi Démon. Krondor pleure enfin les braves qui sont tombés. Certes l’ennemi a été repoussé, mais le royaume ne connaît pas encore la paix. Alors que le peuple retrousse ses manches pour reconstruire ce qui fut une grande nation, une nouvelle menace s’élève des cendres de la guerre : le terrible Fadawah, ancien commandant des armées de la reine Emeraude, a entrepris de fonder son propre empire sur les vestiges du royaume de l’Ouest. C’est à deux jeunes hommes, Jimmy et Dash, petits-fils du duc lames, qu’incombe la tâche colossale de rassembler les fragments de la couronne brisée et de ressusciter l’ancienne gloire du royaume. Ainsi s’achève la Guerre des Serpents, dans les larmes et le sang…

Fractures Françaises

Des banlieues aux zones rurales, des métropoles aux petites villes, dans quel état se trouvent les couches populaires, après vingt ans de mondialisation ? Dans Fractures françaises, Christophe Guilluy nous propose une leçon inédite de géographie sociale. S’appuyant sur sa discipline, il révèle une situation des couches populaires très différente des représentations caricaturales habituelles. Leur évolution dessine une France minée par un séparatisme social et culturel. Derrière le trompe-l’oeil d’une société apaisée, s’affirme en fait une crise profonde du « vivre ensemble ». Les solutions politiques et une nouvelle attitude sont possibles, pour peu que les nouveaux antagonismes qui travaillent la société soient reconnus et discutés publiquement. Il y a urgence : si la raison ne l’emporte pas, les pressions de la mondialisation qui élargissent les fractures sociales et culturelles risquent de faire exploser le modèle républicain.

Les Fourmis

Le temps que vous lisiez ces lignes, sept cents millions de fourmis seront nées sur la planète. Sept cents millions d’individus dans une communauté estimée à un milliard de milliards, et qui a ses villes, sa hiérarchie, ses colonies, son langage, sa production industrielle, ses esclaves, ses mercenaires… Ses armes aussi. Terriblement destructrices. Lorsqu’il entre dans la cave de la maison léguée par un vieil oncle entomologiste, Jonathan Wells est loin de se douter qu’il va à leur rencontre. A sa suite, nous allons découvrir le monde fabuleusement riche, monstrueux et fascinant de ces ” infra terrestres “, au fil d’un thriller unique en son genre, où le suspense et l’horreur reposent à chaque page sur les données scientifiques les plus rigoureuses. Voici pour la première fois un roman dont les héros sont des… fourmis !
**

Fou dans la tête de Nazi Jones, Belladone et compagnie

Le système régulateur d’aération de sa culotte-scaphandre se mit en marche, libérant quelques jets sous pression. Nazi Jones donna une chiquenaude machinale contre la bouteille-aérosol qu’il portait à sa ceinture et dont le tube flexible plongeait dans les plis de son équipement, afin de vérifier, au son, le niveau du contenu.
La longue queue d’évacuation se gonfla légèrement tandis que l’air vicié et nauséabond était évacué à l’extérieur, puis elle se plissa de nouveau.

Fortune de guerre

Après avoir réussi à quitter l’île de la Désolation et retrouvé des rivages plus hospitaliers, Aubrey et son complice Maturin arrivent aux Indes orientales, où Jack reçoit l’ordre de rentrer d’urgence en Angleterre. Au début, le voyage de retour se déroule sans incident, mais bientôt c’est le désastre : la Flèche, le courrier sur lequel les deux amis ont embarqué, est victime d’un incendie. Recueillis par une frégate de la Navy, Jack et Stephen semblent de nouveau tirés d’affaire. Comment pourraient-ils savoir que la guerre vient d’être déclarée avec les Etats-Unis et que la jeune marine américaine remporte victoire sur victoire ? Or voici qu’un navire surgit à l’horizon. Arborant la bannière étoilée.

Fortune carrée

C’est en 1931 que Kessel entreprit la rédaction de ce qui devait être un de ses plus beaux romans. L’idée de *Fortune carrée* lui vint sur le plateau volcanique de Sanaa en voyant « le Moscovite » caracoler sur l’étalon de l’imam du Yémen.
Cette histoire virile met en scène deux hommes violents et sans attaches : Hakimoff et Henri de Monfreid, dans un cadre époustouflant de beauté : le Yémen, la mer Rouge, l’Éthiopie-Somalie.
Un récit fulgurant qui s’inspire de la vie du grand voyageur que fut Kessel et de ses rencontres avec de fabuleux personnages : Monfreid, mais aussi le sergent Hussein ou encore Gouri, le tueur aux bracelets de peau humaine. Un roman d’aventures épique et vrai.

La Forteresse noire

“Quelque chose tue mes hommes.” Tel est le message d’un officier allemand dont l’escadron est stationné dans un donjon perdu dans les brumes de Transylvanie. Le capitaine Woermann y voit ses hommes périr les uns après les autres dans des conditions atroces. Une escouade SS est envoyée en renfort mats découvre, à son arrivée, une situation terrifiante. Invisible et silencieux, l’ennemi fait une victime par nuit, laissant un corps mutilé et vidé de son sang. Une créature a surgi des ténèbres pour frapper avec une sauvagerie inimaginable des soldats peut-être un peu trop cupides. En proie à la panique, les nazis font alors appel à un spécialiste des légendes locales pour élucider ce mystère et mettre fin au massacre : un vieil érudit juif, féru de démonologie… Un classique incontournable de la terreur, très vite adapté au cinéma par Michael Mann.

La forêt sombre

L’humanité sait qu’il lui reste quatre siècles avant que la flotte trisolarienne n’envahisse le système solaire. Les sciences fondamentales se retrouvant verrouillées par les intellectrons, la Terre doit se préparer du mieux qu’elle peut. Le Conseil de Défense Planétaire lance un nouveau projet : le programme « Colmateur », qui consiste à faire appel à quatre individus chargés d’envisager des stratégies secrètes pour contrer l’invasion ennemie. Car s’ils peuvent espionner toutes les conversations et tous les ordinateurs humains grâce aux intellectrons, les Trisolariens sont en revanche incapables de lire dans leurs pensées. Après *Le Problème à trois corps,* Liu Cixin revient avec une suite magistrale et haletante.

La Forêt des Mânes

Jeanne Korowa n’a fait qu’une erreur. Elle cherchait le tueur dans la forêt. C’était la forêt qui était dans le tueur. Comme l’enfant sauvage au fond de l’homme.

(source: Bol.com)

De force

” Le temps de l’impunité est révolu. Le temps des souffrances est venu. “Elle ne m’aimait pas. Pourtant, je suis là aujourd’hui. Debout face au cercueil premier prix sur lequel j’ai posé une couronne de fleurs commandée sur internet. Car moi, j’ai voulu l’aimer. De toutes mes forces. De force. Mais on n’aime pas ainsi. Que m’a-t-elle donné ? Un prénom, un toit et deux repas par jour. Je ne garderai rien, c’est décidé. A part le livret de famille qui me rappelle que j’ai vu le jour un 15 mai. De mère indigne. Et de père inconnu. Lorsque j’arrive devant la porte de mon ancienne chambre, ma main hésite à tourner la poignée. Je respire longuement avant d’entrer. En allumant la lumière, je reste bouche bée. Pièce vide, tout a disparu. Il ne reste qu’un tabouret au centre de la pièce. J’essuie mes larmes, je m’approche. Sur le tabouret, une enveloppe. Sur l’enveloppe, mon prénom écrit en lettres capitales. Deux feuilles. Ecrites il y a trois mois. Son testament, ses dernières volontés. Je voulais savoir. Maintenant, je sais. Et ma douleur n’a plus aucune limite. La haine. Voilà l’héritage qu’elle me laisse.

La force sans visage

L’ingénieur Roland Maurel est l’inventeur d’un générateur antigravitif qui va sonner le glas de l’énergie polluante du pétrole. Or, contre toute attente, les industriels et ministère auxquels il s’est adressé ne manifestent aucun intérêt pour ses travaux. Pourtant, son procédé permettrait à un vaisseau spatial des vols Interstellaires et ouvrirait à l’homme les portes du cosmos ! Pourquoi aussi, deux hommes mystérieux le soumettent-ils à une surveillance constante ? Idéaliste et naïf, parviendra-t-il, seul, à échapper à l’énigmatique Narkoum qui voir en lui « l’homme le plus dangereux au monde » ?

La force noire

Gilles Novak et ses amis ont photographié et filmé d’étranges vaisseaux lumineux sur le plateau d’Albion abritant ses missiles à ogive nucléaire. Ce qui ne plaît guère aux autorités ! Ils devront aller se “réfugier” à Montréal, traqués par la “Force Noire”.
Charles Floutard et Voarino, eux, se dématérialiseront sous les yeux de deux agents de la B.S.T. ! Au Canada, ce sera au tour de Gilles de “s’évaporer” devant les caméras de T.V. !
Qui détient cet étrange pouvoir ? D’où vient cette technologie ? Qui sont ces Chevaliers de Lumière qui vont s’attaquer aux Forces du Mal ? Pour Gilles et son équipe commence alors la plus extraordinaire des aventures… Où tout ne sera pas que fiction !…

La Force de Vivre V 04 le Courage d’Elisabeth Classiques d’Ici

D’est en ouest de l’Amérique, le dernier chapitre de la grande saga des Grenon. Élisabeth, fille de Manuel Grenon, étudie à Québec en vue de devenir institutrice. Elle y fait la rencontrede Joachim Damour, jeune médecin fraîchement diplômé qui l’invite à la suivre à Sainte-Claire-de- Dorchester pour le seconder dans son travail. Là, Élisabeth enseigne à l’école de rang tandis que Joachim se bâtit sa clientèle. Lorsqu’ils veulent se marier, un obstacle de taille se dresse : Élisabeth doit démontrer que son premier mari, disparu, est bel et bien mort. Elle ira en chercher la preuve au terme d’une longue équipée. Les deux époux vivent un amour paisible, mais une terrible tragédie va bientôt faire basculer le destin d’Élisabeth. Les conséquences de ce drame la pousseront à se réfugier avec son fils Jean dans le Maine, à Lewiston, où elle est contrainte de trimer des années durant dans les filatures. Mais un testament inattendu fait miroiter à Jean l’espoir de toucher un héritage qui lui permettrait de ramener sa mère au Québec, loin des filatures et de la misère. Ce testament va le conduire d’un bout à l’autre des États-Unis et lui faire vivre des aventures dignes de ses fiers aïeux Grenon. Saura-t-il être à la hauteur du défi ?

La Force de Vivre V 03 le Defi de Manuel les Classiques d’Ici

Si le voyage qui mène les Grenon jusqu’au lac Saint- Jean est semé d’embûches et d’épreuves, leur nouvelle vie là-bas se révèle tout aussi mouvementée. L’isolement, l’hostilité des Anglais de la région, la rudesse du climat, les catastrophes naturelles, les deuils, rien ne leur sera épargné dans ce parcours exemplaire d’une famille de colons. Malgré tous les écueils de cette existence rude et précaire, les départs crève-coeur de certains de ses enfants et amis, sans compter la haine tenace de sa femme pour leur nouveau bercail, Manuel ne perd jamais l’espoir d’un avenir radieux et prospère. Métabetchouan est sa Terre promise et c’est là, et nulle part ailleurs, qu’il entend fixer sa postérité, fonder un village, réussir sa vie.