17713–17728 di 72034 risultati

Maître Gilles de Ham

Note : Publié dans sa version originale en 1949, ce conte avait été traduit en français quelques années auparavant par une amie belge de Tolkien (S.d’Ardenne). Il s’agit ici de la première diffusion française, antérieure donc à la publication originale  anglaise.

Le fermier Gilles de Ham coule des jours paisibles en compagnie de son chien, Garm. Jusqu’au jour où un géant vient semer la pagaille sur ses terres. Gilles le chasse avec bravoure et le voilà hissé au rang de héros. Mais il n’est pas au bout de ses peines Cette fois c’est un dragon, poussé par une faim dévorante, qui terrorise le village tout entier. 

Le maitre du temps

L’Opel de Gilles Novak s’engagea dans la rampe du garage et se glissa dans son box. A proximité, un homme travaillait, la tête enfouie sous le capot de sa voiture. Gilles et Régine s’apprêtaient à remonter lorsque l’inconnu, le visage et les bras maculés de cambouis, un chiffon gras à la main, les aborda : -Vous êtes bien M. Novak?
Sur la réponse affirmative, il laissa tomber le chiffon qui dissimulait une arme étrange. Gilles et Régine n’eurent pas le temps de réagir : un cône fulgurant venait de les frapper.

Le maître des tempêtes

Natan et Shaé sont venus à bout d’une partie des forces du Mal. Mais il en reste deux à vaincre, et ils doivent en découdre avec le Maître des tempêtes, qui sème la désolation par des catastrophes naturelles. Leur rencontre avec un Guide aveugle, Emiliano, les conduit à se séparer. Natan rejoint sa Famille et tombe dans le piège tendu par sa cousine. Seul, il est condamné ?Aventure, émotions et sentiments, personnages inoubliables… La trilogie de L’Autre, comme celle du Pacte des Marchombres et les Âmes croisées, ravit et emporte le lecteur.
**

Le maitre de la main rouge

Zlanilla a disparu. Elle a été kidnappée en plein subespace. Pour la retrouver, Blade, Baker et leurs compagnons vont devoir affronter le maître de la Main Rouge au cœur même de son repaire.
     Mais, face à cette organisation criminelle aux dimensions d’un empire stellaire, ils ne sont pas seuls…
     Cette aventure exceptionnelle leur permettra, en effet, de retrouver quelques personnages déjà rencontrés au cours de leurs nombreuses aventures.
     Un numéro spécial, enrichi d’une interview de Jimmy Guieu et d’un historique de la rencontre et des aventures de Blade et Baker.

La maison interdite

Frank Pollard is afraid to fall asleep. Every morning when he awakes, he discovers something strange–like blood on his hands–a bizarre mystery that tortures his soul. Two investigators have been hired to follow the haunted man. But only one person–a young man with Down’s Syndrome–can imagine where their journeys might end. That terrible place from which no one ever returns.

La Maison Harkonnen

Le Baron Vladimir Harkonnen est le plus formidable adversaire de la Maison des Atréides. Il exploite sans vergogne les ressources en précieuse épice de la planète Arrakis, la légendaire Dune dont il a confié la surveillance à son terrible neveu, Rabban la Bête. Affamé de pouvoir, il complote même contre l’Empereur Shaddam, tout juste installé sur le trône.
Mais le Baron pervers occupe aussi, à son insu, une position stratégique dans le plan à long terme qu’a formé le Bene Gesserit pour obtenir le Kwisatz Haderach, l’être qui dominera le temps. Il faut qu’il engendre une fille. Or il hait les femmes.
Sur Dune, Liet-Kynes poursuit l’œuvre secrète de son père : transformer la planète désertique en jardin, futur paradis des Fremen.

*D* *une* est le plus formidable événement de la science-fiction du XXe siècle. La mort de Frank Herbert, en 1986, empêcha le cycle d’atteindre la conclusion à laquelle son créateur avait peut-être songé.
Brian Herbert, son fils, et Kevin J. Anderson ont relevé le défi. A partir des indications de Frank Herbert, ils ont entrepris de relater dans un premier temps les événements qui préludèrent à l’apothéose de Paul Muad Dib.

La Maison en Pain D’épices

La maison en pain d’épices by Carin GERHARDSEN
La Suède est frappée par une série de meurtres barbares. Seul point commun entre les victimes, leur âge : 44 ans. À première vue ces personnes ne se connaissaient pas, mais à mieux y regarder, leurs chemins se sont bel et bien croisés, il y a longtemps, dans la petite ville de Katrineholm. À l’époque, tous fréquentaient la même école. Et le souffre-douleur de la classe s’appelait Thomas Karlsson. Aujourd’hui, Thomas est un homme effacé, asocial, aigri et… toujours en vie. Autant dire le coupable idéal. Surtout qu’il a été aperçu rôdant près du domicile des victimes.
Thomas l’avoue, il nourrit encore de la rancune, beaucoup de rancune même, à l’encontre de ses anciens tortionnaires. Seulement ce n’est pas lui qui les a tués, il le jure ! Ils l’ont pourtant roué de coups, humilié, insulté, tyrannisé… Ils ont brisé sa vie. Alors si ce n’est pas lui, qui ? Qui avait un meilleur mobile pour les assassiner ?

La Maison Des Promesses

Lorsque Emmy arrive à La Cour des Roses, elle n’a qu’une seule envie  : passer quelques semaines de détente avec son fiancé pour tenter de sauver leur relation. Mais à peine sont-ils arrivés dans cette jolie maison d’hôtes nichée sur la côte française, que le jeune homme lui annonce qu’il la quitte.Le cœur brisé, Emmy décide malgré tout de rester à La Cour des Roses, le temps de ses vacances. Elle donne de petits coups de main au propriétaire et, au fil des jours, se fait de nouveaux amis. La blessure de sa rupture s’estompe et la jeune femme se sent un peu chez elle dans ce lieu enchanteur. Au point qu’une idée folle germe dans son esprit  : et si elle refaisait sa vie ici, dans cette maison pleine de promesses, loin de son existence d’avant  ?Tout quitter. Tout recommencer.
 Éditeur
[City Edition](http://banq.pretnumerique.ca/resources?publisher_keyword=City+Edition “Voir les livres de cet éditeur”)
Catégorie
[Romans et nouvelles](http://banq.pretnumerique.ca/resources?category=novel-fiction&category_standard=cantook “Voir les livres de cette catégorie”)
Parution
Août 2018
Pages
416

La Maison Des Périls

Albany n’est déjà pas une ville très marrante, mais c’est un véritable enfer pour la communauté des homos. Et moi, un privé, qui fais partie de la confrérie, pensez ! Et pourtant, comme le dit un fervent défenseur de notre cause, si on déclenchait la grève générale des gays, la vie du pays serait à coup sûr presque totalement paralysée.

La Maison De Maurèze

La maison était morne ; le vieux duc n’avait pu y tenir : son Paris et
surtout son Versailles lui manquaient par trop. Un beau matin, s’excusant
de ne pouvoir tenir compagnie à sa belle-fille, il avait fait a?eler son
carrosse, et depuis on ne l’avait point revu.
Ce?e absence, d’ailleurs, ne pesait guère à Gabrielle. Son beau-père lui
paraissait un phénomène mystérieux et quelque peu effrayant. ?’on pût
vivre à ce point renfermé en soi-même, qu’on restât trois jours sans proférer
d’autres paroles que celles d’une indispensable politesse, et qu’avec
cela on ne pût exister loin de la présence d’un roi, – tout cela était par
trop extraordinaire, et Gabrielle avait renoncé à le comprendre.
Cependant, à de certains jours, la pauvre petite marquise se prenait
presque à regre?er ce?e figure austère ; si peu avenant qu’il fût, c’était
un visage.
La jeune femme se mit alors à penser au couvent, à ce couvent qui jadis
lui paraissait si noir, et qui maintenant s’illuminait de toute la lumière
étincelante de la jeunesse. C’est là que Gabrielle avait été heureuse, là
qu’elle avait tramé d’innocentes malices, inventé de joyeux passe-temps…
Depuis…
?’elle était loin, la chambre nuptiale tendue de bleu et d’or, où la
jeune marquise avait remercié Dieu avec tant d’effusion le jour de son mariage
! ?’il était loin, l’époux empressé, plus amant qu’époux ! pensaitelle,
et c’était vrai, hélas ! car il avait oublié sa femme comme on oublie
une maîtresse…
Tout à coup un point noir se détacha sur la blancheur de la route.
Gabrielle se souleva et regarda de tous ses yeux.
Ce n’était pas un carrosse, – c’était un homme à cheval qui gravissait
à bride aba?ue la rampe du château. À peine dans l’obscurité croissante
distinguait-on le cheval du cavalier.
— Un messager ! pensa Gabrielle en se laissant retomber sur sa chaise.
Il ne viendra pas !

La maison de la baie

Série Chesapeake Shores, tome 1

Par une belle journée de printemps, Abby O’Brien reçoit un appel paniqué de Jess, sa sœur cadette : l’auberge qu’elle a presque achevé de restaurer est menacée de saisie. Sans hésiter une seule seconde, Abby rentre à Chesapeake Shores pour venir en aide à cette sœur qu’elle adore et qu’elle a presque élevée. Mais dès son arrivée, Abby est assaillie par les douloureux souvenirs familiaux qu’elle avait préféré fuir dix ans auparavant. Prise dans le tourbillon de sa carrière à Wall Street, de l’éducation de ses deux petites filles et de son divorce, elle n’était jamais retournée dans la ville de son enfance et n’avait pas voulu se confronter à son passé. Alors que l’émotion la submerge, Abby retrouve Trace Riley, son premier amour, l’homme à qui elle avait dû renoncer en quittant sa ville natale. Et là, soudainement rattrapée par la force du souvenir, l’espoir renaît en elle : après tant d’années, est-il encore possible de croire à une seconde chance ?

A propos de l’auteur :

Diplômée de l’école de journalisme de l’université de l’Ohio, Sherryl Woods a travaillé dix ans pour les pages culturelles de divers quotidiens d’Ohio et de Floride, avant de se consacrer à sa carrière de romancière. Sherryl Woods est une habituée des listes des meilleures ventes du New York Times.

Série Chesapeake Shores

Tome 1 : La maison de la baie
Tome 2 : Un jardin sur l’Atlantique
Tome 3 : L’aube des promesses
Tome 4 : Jusqu’au bout du rêve
Tome 5 : Rendez-vous sur la baie
Tome 6 : La promesse de Beach Lane
Tome 7 : Un jardin pour l’été

(source: Bol.com)

La Maison de l’Ancêtre

Sur le Trône du Dragon siège depuis cinq cents ans le Souverain des nations humaines ; le Roi de l’Orage évincé n’est plus qu’un mort vivant qui attend sa revanche. Quelques humains, réunis dans la Ligue du Parchemin clandestine, n’oublient pas la prophétie : celui qui rassemblera les Trois Épées (Peine, Minneyar, Épine) gagnera le pouvoir sur le monde. Mais Élias, le nouveau roi, est sous l’emprise de son conseiller Pryrates, qui, au cours d’une cérémonie magique, lui fait remettre Peine, l’épée grise : aussitôt la sécheresse et la peste s’abattent sur le royaume. Les princes sont troublés : Josua, frère cadet d’Élias, se réfugie dans sa place forte de Naglimund ; Miriamélé, fille du Roi, part pour Naban demander de l’aide pour Josua. Élias prend Naglimund avec l’aide magique du Roi de l’Orage et Josua rescapé maudit son frère. Quant à Simon l’orphelin, il prend Épine, l’épée noire, au dragon blanc qui la gardait. Baigné du sang da le bête, il s’évanouit, se réveille chez les Trolls de Yicanuq…

La Maison Corrino

Shaddam, de la Maison Corrino, vient d’accéder au trône de l’Imperium Galactique. Avec l’aide de son âme damnée Hasimir Fenring, il a un peu poussé son père vers la tombe pour lui succé der. Et il découvre que le pouvoir suprême est un asservissement à des rites et à des responsabilités dont il n’avait guère idée. Maintenir l’équilibre fragile entre les Grandes Familles du Landsraat et les ordres indépendants, tels la Guilde des Navigateurs, le Bene Gesserit et le Bene Tleilax, n’est pas de tout repos.
Shaddam hait la vertu des Atréides mais comment pourrait-il avoir confiance dans leurs rivaux Harkonnen ?
Sur Dune, la révolte gronde contre les Harkonnen tandis que se poursuit le plan secret des Fremen destiné à transformer leur désert en paradis.
Bref, l’Histoire suit son train, pleine de bruit et de fureur.

*D* *une* est le plus grand événement de la science-fiction du XXe siècle. La mort de Frank Herbert, en 1986, empêcha le cycle d’atteindre la conclusion à laquelle son créateur avait peut-être songé.
Brian Herbert, son fils, et Kevin J. Anderson ont entrepris de relever ce défi. A partir des indications de Frank Herbert, ils ont choisi de relater dans un premier temps les événements qui prélu dèrent à l’apothéose de Paul Muad Dib.

Mais moi je vous aimais

Il a sept ans quand son histoire s’ouvre en tempête ; il en aura seize lorsqu’elle s’achèvera par une nuit d’orage.

” Cet amour fou, ce malheur innocent ”… – Voilà défini en quatre mots le petit Yann, héros de ce roman. Le drame de Yann, le fil rouge de ses aventures, de ses amours, de ses disgrâces, c’est qu’il est un enfant pas comme les autres.

En psychiatrie, cela porte un nom : ” débile léger ” – et ces enfants-là sont, en France, des dizaines, des centaines de mille. Les plus tendres, les plus attachants, les lus beaux parfois, comme Yann. Assoiffés d’amour et de protection, ils se heurtent, si leurs parents leur manquent, au conformisme des autres, à leur égoïsme, à leur peur. Comme eux, le petit Yann est un ” gêneur ” ; tous ceux qui s’attachent à lui et qu’il aimera passionnément, la Société l’en séparera au nom des règlements, de l’argent, des usages…

Ils ressemblent tous, ces Yann, à ces autres mal-aimés que Gilbert Cesbron a fait vivre dans Chiens perdus sans collier, dont ce roman-ci rejoint a tendresse, l’humour et le pathétique. Comme les enfants de la Justice, les petits handicapés, ces ” enfants de l’Injustice ” ne peuvent être apprivoisés que par l’amour.

(source: Bol.com)

Les mains du miracle

Admirable reporter à travers le monde, Joseph Kessel nous prouve ici qu’il peut l’être à travers l’Histoire. Il nous fait visiter un continent inconnu qui ne s’appelle pas l’Asie ou l’Océanie, mais l’Allemagne nationale-socialiste. Et ce récit fantastique, c’est l’histoire, absolument authentique, du Dr Kersten. Le Dr Kersten, de nationalité hollandaise, s’était spécialisé avant la guerre dans le massage médical. Il avait suivi des cours à Londres et reçu un enseignement secret venu du Tibet. Sa célébrité en fit le médecin de Himmler, le puissant chef de la Gestapo, qui devait devenir le second personnage du Reich. Himmler souffrait de douleurs intolérables que seul Kersten parvenait à apaiser. Utilisant ce pouvoir miraculeux, le héros de cette histoire parvint à sauver de très nombreuses victimes politiques, et il empêcha la déportation massive d’une partie du peuple hollandais. Cette aventure passionnante se déroule au milieu d’une Allemagne en folie, dont Joseph Kessel reconstitue les divers aspects.

La Main Du Chaos

Le niveau de la mer monte lentement. J’ai connu le mal dans le Labyrinthe, mais je n’ai jamais rien vu de pareil. La puissance des reptiles – que les menschs appellent serpents-dragons – est redoutable et chaotique. Ils nous cajolent et nous flattent, ils n’ont ni honneur ni dignité. Je dois retourner dans le Nexus et prévenir mon Seigneur du danger.
L’eau commence à s’infiltrer sous la porte. Le chien aboie, comme pour la faire fuir. Si les reptiles franchissent les Portes de la Mort, les quatre mondes seront anéantis. Mon peuple sera voué à la souffrance. Tout l’univers ne sera plus qu’une prison.
L’eau m’arrive à la cheville. Le chien a cessé d’aboyer. Seul le vaisseau que j’ai dérobé aux nains, renforcé par les runes, peut me faire passer les Portes de la Mort. Le temps presse. Il faut que je reprenne mon vaisseau. Pourquoi n’y a-t-il aucune trace des reptiles ? Qu’est-ce qu’ils manigancent ?