16897–16912 di 72034 risultati

SAS 193 – Le chemin de Damas 1

Présentation de l’éditeur L’insurrection fait rage en Syrie. Les Frères Musulmans, sunnites, veulent renverser le régime alaouite de Bachar El Assad. Officiellement, les Etats-Unis soutiennent les insurgés. Officieusement, pour plaire à leur allié israélien, ils voudraient bien que le régime alaouite, brutal et corrompu, reste en place, avec des changements cosmétiques. C’est Malko qui est chargé de cette mission délicate: trouver un traître en Syrie qui aide à dégager Bachar El Assad. C’est là que ça devient tortueux et très sanglant: Beyrouth, d’où part la manip, voit refleurir les voitures piégées. Malko doit ruser, tricher, mentir pour trouver l’oiseau rare. Les plus belles femmes qu’il croise sont aussi les plus dangereuses. Farah, la pulpeuse bijoutière, fait l’amour et la guerre. Elle aime bien torturer un peu. On ne sait plus qui trahit qui…

SAS 192 – Igla S

Lorsque le FBI américain décide de piéger un apprenti terroriste qui veut abattre «Air Force One», l’avion du président des Etats-Unis, avec un missile sol-air russe Igla 3, il ne se doute pas qu’il va déclencher une crise internationale, provoquer beaucoup de morts et perdre la face! Le FSB russe est prêt à mettre à sa disposition un IGLA S, mais le FBI ignore que le nouveau KGB traîne encore beaucoup d’arrière-pensées pas vraiment favorables aux Américains. Et ni le FBI, ni le FSB ne soupçonnent qu’une troisième partie s’est greffée sur l’affaire: des gens qui veulent simplement gagner beaucoup d’argent… Tout va droit à la catastrophe, quand la CIA décide d’envoyer Malko Linge à Moscou pour tenter de démêler les fils de cet imbroglio qui devient très vite sanglant. Du New Jersey à Moscou, l’affaire se déplace dans le Caucase, dans le petit Etat du Daguestan, au Sud de la Russie, où on assassine comme on respire… D’ailleurs, l’affaire des IGLA S se terminera par un feu d’artifice provoqué par Malko, qui ajoutera quelques cadavres à cette affaire qui en compte déjà pas mal…

SAS 191 – Les Fous de Benghazi

Afin de contrer les Islamistes prêts à prendre le contrôle de la Libye post-Kadhafi, les Américains tentent de rétablir une monarchie constitutionnelle en Libye, avec le petit-fils du roi Idriss, renversé par Kadhafi. Le prétendant au trône, Ibrahim Al Senoussi, qui habite Londres, vient au Caire pour prendre des contacts.Or son vol échappe de justesse à un attentat avant son atterrissage au Caire: un inconnu tire sur son avion un SAM 16 STRELA. Qui a voulu le tuer? La CIA envoie Malko au Caire pour séduire la compagne d’Ibrahim Al Senoussi, un ravissant mannequin anglais, afin d’en savoir plus sur ses contacts. Cette mission en apparence agréable va se transformer en parcours à haut risque.En effet, ceux qui ont voulu éliminer Al Senoussi s’en prennent à Malko. Ensuite, ils arrivent à attirer Al Senoussi en Libye pour l’y liquider plus facilement. Obligé de le suivre, Malko se retrouve à Benghazi, face à des Islamistes radicaux prêts à tout pour éliminer d’abord les soutiens du futur roi et bien entendu Malko. Il va falloir sauver Al Senoussi contre son gré et Malko utilisera pour cela sa «fiancée» qu’il a emmenée avec lui à Benghazi. Utilisant les tribus proches de Senoussi, Malko met sur pied un véritable piège mortel contre Abu Bukatalla le fou de Dieu, qui a juré la mort d’Ibrahim Al Senoussi et la sienne.Mais rien n’est simple au pays du peuple Libou…

SAS 190 – Ciudad Juarez

Ciudad Juarez: ville jumelle d’ El Paso, au Texas. Deux cents tonnes de cocaïne y transitent par an, vers les Etats-Unis. Deux cartels mexicains s’y livrent à une lutte à mort: le Cartel de Sinaloa et le Cartel de Juarez. D’où 3500 meurtres par an.Or, la CIA a découvert que le Cartel de Juarez, mandaté par les FARCS colombiens, a accepté de faire entrer clandestinement aux Etats-Unis cinq Libanais du Hezbollah qui veulent venger la mort de Bin Laden, en commettant plusieurs attentats-suicides à Washington.C’est Malko qui doit les découvrir et les neutraliser, à Ciudad Juarez.Problème: le dernier informateur de la DEA a été ébouillanté vivant et il ne peut compter sur aucune aide de la police mexicaine totalement corrompue. Sauf une comandante de police, Elvira Ochoa, acquise aux Américains. Une mission impossible. Tous les sicarios du Cartel de Juarez ont pour mission de tuer Malko.

SAS 189 – Rouge dragon T2

Soudain, les deux index de Ling Sima appuyèrent violemment sur les carotides de Malko.
Celui-ci, le cerveau n’étant plus irrigué, perdit connaissance en quelques secondes. Quand il rouvrit les yeux, Ling Sima était toujours à cheval sur lui, sa main gauche enserrait toujours sa gorge, mais tout son corps s’inclinait sur la droite, comme si elle allait tomber. Elle se redressa, tenant dans sa main droite un long pic à glace et l’abattit de toutes ses forces, visant la poitrine de Malko.

SAS 187 – Bienvenue à Nouakchott

Il ramassa son sac à dos, embrassa Fatimata et s’engagea dans le petit couloir. Ils débouchèrent dans la rue poussiéreuse au sol défoncé. Le Hilux était garé un peu plus loin, en face de la mosquée. Malko était en train de traverser, l’Américain sur ses talons, quand une détonation sèche claqua dans son dos. Il se retourna, le pouls à 200. Se trouvant nez à nez avec un homme au visage presque entièrement masqué par un chèche beige, un pistolet à la main. Brian Kennedy était étendu sur le sol, immobile, et du sang tachait le col de sa chemisette. Malko croisa le regard du tueur, le vit lever le bras, tenant toujours son arme. L’autre fixait sa poitrine, là où il allait tirer.

SAS 186 – Le maître des hirondelles

Au moment où Malko atteignait l’ascenseur, deux malabars surgirent derrière lui et s’effacèrent poliment pour le laisser entrer dans la petite cabine, où, à trois, ils tenaient tout juste. A peine l’ascenseur s’était-il ébranlé qu’un des deux inconnus lui envoya un formidable coup de tête! À cause de sa grande taille, son front ne brisa pas le nez de Malko mais l’assomma aux trois quart. Le deuxième homme lui expédia un coup de poing dans l’estomac si violent qu’il vomit de la bile. Puis, un avant-bras musculeux se referma autour du cou de Malko et quelque chose de pointu s’enfonça dans son flanc gauche.La lame d’un poignard. Il se dit alors qu’il allait mourir dans cet ascenseur, sans même savoir pourquoi.

SAS 185 – Féroce Guinée

Le cri de Yahia fit se retourner Malko. “Patron!” Il pivota sur lui-même, découvrant une étrange silhouette. Un Noir qui avançait vers lui d’une démarche chaloupée, coiffé d’un feutre sombre, le regard dissimulé derrière des lunettes de soleil en dépit de l’obscurité, le torse nu sous une longue redingote marron. Tout en marchant, il parlait tout seul et semblait très agité. Malko s’immobilisa, le dos à la porte de l’hôtel, de l’adrénaline plein les artères. Soudain, le Noir plongea la main sous sa redingote, en sortit un énorme couteau de cuisine et fonça en direction de Malko avec un hurlement sauvage.

SAS 184 – Renegade T2

Juste avant le village de Beit Oumma, Malko dut ralentir. Un bus bondé, en plaques vertes, était arrêté dans un virage en train de décharger des passagers. Soudain, il entendit une grêle de coups secs sur la carosserie. Le pare-brise de la Nissan s’étoila, et la direction devint très dure. A côté de lui, Yossi Blim poussa un cri de souris et s’effondra en avant, le visage en sang. La Nissan zigzaguait sur la route. Malko, incapable de la contrôler, vint s’encastrer dans l’arrière du bus. Les coups de feu reprirent, faisant exploser la glace arrière et celle des porte arrière. Il était sous le feu d’une arme automatique.

SAS 183 – Renegade T1

Malko aperçut sa Honda blanche garée le long du Holiday Inn. Il allait prendre sa clef lorsque son regard glissa jusqu’au véhicule garé devant sa voiture. Son sang se figea en une fraction de seconde. C’était la Cherokee blanche, celle qui contenait les 500 kilos de TNT. Il n’osait même plus bouger, comme si le moindre déplacement d’air allait déclencher l’explosion. Puis, son cerveau se remit en route. Tout près, peut-être sur le trottoir d’en face, quelqu’un attendait qu’il soit arrivé pour appuyer sur le bouton.

SAS 182 – La filière suisse

Après quelques déboires sur une île de la Takachiko Company, Fuoh, Chihaya, Aoi et Yuki sont fin prêts pour le festival culturel. Un festival où le club de catch va ni plus ni moins que jouer Roméo et Juliette! A ceci près que, comme Fuoh incarnera le beau Roméo, Takami est bien décidée à jouer les Juliette. Et ce, quels que soient les moyens.

SAS 181 – La Liste Hariri

La Cherokee blindée fut balayée comme un fétu de paille et projetée contre une pile de containers. Malko, sonné, aperçut à travers le pare-brise gondolé un mur de flammes. Instinctivement, il tenta d’ouvrir la portière pour s’échapper du véhicule qui commençait à brûler. Impossible, même en donnant de furieux coups d’épaule. Des flammes commençaient à lécher le capot. Il allait mourir asphyxié ou brûlé vif.

SAS 180 – Le piège de Bangkok

Mai tourna la clef dans la serrure du coffre de la Toyota. Elle n’eut pas le temps de le soulever. II se rabattit violemment, sous la pression d’un énorme serpent noir qui se dressa sur près d’un mètre. Un cobra royal. La tête du reptile se tourna vers Malko et se projeta vers lui à la vitesse de l’éclair.

SAS 179 – La Bataille des S-300 T2

Davai, Dmitri, lança Oleg Kazenine. Dmitri leva le marteau et l’abattit de toutes ses forces sur le pied nu d’Anatoly Arkadin, lui brisant tous les os des trois derniers doigts de pied. Le hurlement du jeune homme n’avait pas cessé lorsque le marteau s’abattit une seconde fois, cette fois sur le pied droit. Oleg Kazenine s’approcha, son portable à la main. Tu vas appeler ce Malko Linge, l’enculé qui a voulu me baiser. Ou on te brise tous les os. Lui dire que tu l’attends. Une voix neutre sortit du portable et annonça: Hôtel Ritz Carlton. A qui voulez-vous parler? Gospodine Malko Linge. Chambre 628, bredouilla Anatoly Arkadin. Il était prêt à tout pour sauver sa vie et arrêter son supplice.      

SAS 178 – La Bataille des S-300 T1

Cyntia se retourna machinalement, pour vérifier que les deux “baby-sitters” de Malko suivaient bien. Son coeur faillit exploser. Les deux Américains gisaient sur le trottoir, face contre terre et un homme, le visage caché sous une cagoule, courait vers eux ! Un cri affolé jaillit de sa poitrine. – Malko! Celui-ci se retourna d’abord vers elle et ne vit qu’ensuite l’homme qui avançait sur lui, un pistolet à bout de bras, prolongé par un gros silencieux. Après avoir liquidé ses deux gardes du corps, c’est lui.      

SAS 177 – Pirates

Malko sentit qu’on lui arrachait son pistolet; la pointe du poignard appuyait toujours sur sa gorge. Le chef sortit un stylo à bille et une feuille de papier de sa poche, puis lança à Malko: Vous écrivez: “les billets étaient faux. Nous voulons trois millions de dollars d’ici trois jours. Sinon, l’otage sera exécuté.” L’otage c’était lui.